La musique de Sri Chinmoy, une divine musique !

gourd.jpg

Sri Chinmoy considère la musique comme le langage universel du cœur, capable de dissoudre toutes les barrières raciales, linguistiques et culturelles, il assure : « C’est à travers la musique que le sentiment universel d’unité peut être découvert en un clin d’œil. »

Sri Chinmoy est un compositeur prolifique qui compte, à ce jour, l’écriture de 21 000 chants dont 13 623 en bengalis, sa langue natale, approximativement 7 300 en anglais (nous n’avons pas encore fini de les répertorier), 180 en sanscrits et quelques uns en français, 22 (à confirmer). Il joue de nombreux instruments, du monde entier, parmi lesquels un bon nombre de flûtes diverses, l’esraj indien, le violoncelle, l’harmonium, le piano, l’orgue… Il a donné 800 concerts ou prestations qu’il appelait « performances » (Upasana), toujours gratuitement, plus exactement 777 concerts pour l’harmonie extérieure et la paix intérieure, entre 1984 et 2007, en de nombreuses parties du monde.

Ses disciples, à leur tour, reprennent ses chants, en font des arrangement où les interprètent à l’unisson et les proposent dans leurs citées ou de part le monde. Nous vous avons propsé une vidéo du groupe tchèque « Japaka orchestra » sur ce blog, le dimanche 16 mars.

Désormais ce sont des chefs d’orchestre, des compositeurs de tous styles musical qui interprètent les musiques de Sri Chinmoy. Citons, en exemple, le « Spiritual Renaissance Choir Of Moscow » dirigé par Lev Kontorovich, aussi, en France, le merveilleux compositeur Haridas Olivier Greif, divers Groupes de Gospel aux Etats Unis…

Sri Chinmoy pense que la musique fervente est un langage universel, le langage du cœur, qu’elle peut nous emporter au-delà des limites du mental, dans la beauté sereine de notre être intérieur. Composée dans un état de méditation, la musique du Maître est empreinte d’un esprit méditatif profond : « Un calme inhérent, pure révélation de sa source, y règne jusque dans ses éclats les plus puissants. » dira une auditrice.

« En tant que relaxologue j’ai largement utilisé la musique de Sri Chinmoy, mais aussi la flûte d’Alap, la musique soufi… A la fin des séances j’ai toujours eu des commentaires positifs sur la musique de Sri Chinmoy. Les personnes exprimant à chaque fois un état de mieux être, de détente profonde… L’une des patiente évoqua, avec contentement, l’impression que c’était « toutes ses cellules qui étaient entrain de bouger »

La musique ne connait aucune frontière.
Elle est libre partout.
Sa contribution à l’intégration des émotions,
Tant humaines que divines,
Restera toujours insondable.
Sri Chinmoy

© Photo Centre Sri Chinmoy 

Laisser un commentaire