• Accueil
  • > - Fraternité
  • > Ode à la Joie, Vidéo – Concert dirigé par le Chef d’orchestre japonais Ozawa

Ode à la Joie, Vidéo – Concert dirigé par le Chef d’orchestre japonais Ozawa


Chic, ce soir on va au concert !


– Que va-ton écouter ?
- La joie ! L’Ode à la Joie
– C’est de la musique classique !?
– Oui, le chef d’orchestre est japonais, son nom est Ozawa.
– C’est une musique de Beethoven ?
– Oui, à l’origine, il s’agit d’un poème de Friedrich von Schiller écrit en 1785, que Ludwig van Beethoven espérait déjà mettre en musique 30 ans plus tôt. Enfin, il a pu le récrire pour qu’il soit chanté dans le quatrième et dernier mouvement de la neuvième symphonie elle même écrite de la fin de l’année 1822 à février 1824, Beethoven est alors atteint de surdité totale et ne communique avec son entourage qu’à l’aide de carnet d’écriture.
La symphonie est jouée la première fois à Vienne le 7 mai 1824 au Théâtre de la Porte de Carinthie. L’évènement reçoit un accueil triomphal ; pour la première fois des voix entrent dans la symphonie.
La Neuvième symphonie apparait, dans la lignée de la Cinquième, comme une triomphante expression de la joie et de la fraternité sur le désespoir ; elle prend dès lors dans le cœur des générations la dimension d’un message humaniste et universel. « L’Hymne à la joie » est un des plus grands chefs d’œuvre du répertoire occidental.
- Et Ozawa ?
- En forme, récemment, en 2002, il a pris
jusqu’en 2010 la direction de l’Opéra de Vienne. En 2003, il fonde le Tokyo Opera Nomori, première compagnie Lyrique du Japon et en 2004 il fonde l’International Music Academy of Switzerland ; il en est le directeur. Cette Académie, à but non lucratif, est ouverte aux jeunes musiciens afin de leur enseigner la pratique de la musique de chambre et l’exercice de la forme orchestrale. En dépit de sa longue carrière internationale, à 71 ans, le très dynamique Ozawa reste profondément attaché au Japon où il est adulé.
– Et la vidéo ?
– C’est la plus belle que j’ai trouvée présentant l’admirable œuvre de Beethoven.

 

http://www.dailymotion.com/video/xn6vp

Beethoven – Ode à la joie – Ozawa
Vidéo : 16’41

Anne Schwanewilms – Soprano
Barbara Dever – Alto
Paul Groves – Ténor
Franz Hawlata – Basse
Chœurs : le « Saito Kinen Orchestra » et le « Tokyo Opera Singers »

Voir tous les articles du blog concernant l’œuvre en cliquant Ici

Laisser un commentaire