Archive pour mai 2008

L’alimentation végétarienne, par Sri Chinmoy

Vendredi 23 mai 2008

Question : Est-il nécessaire d’être végétarien pour suivre une voie spirituelle ?

 

ckg208n12.jpgSri Chinmoy : L’alimentation végétarienne joue un rôle indéniable dans la vie spirituelle, car la pureté est d’une grande importance pour un aspirant. Elle doit s’instaurer dans le corps, dans le vital et dans le mental. Manger de la viande, c’est faire entrer en soi la conscience animale agressive. les nerfs deviennent tendus, agités, ce qui peut nuire à la méditation. Généralement, si un aspirant continue à manger de la viande, il ne peut pas avoir d’expériences ou de visions très subtiles.
Il fut un temps où la conscience animale a permis à l’homme de progresser. il y a une agressivité naturelle chez les animaux, mais aussi un dynamisme. Si nous n’avions pas développé ces qualités propres à la conscience animale, tel le dynamisme, nous serions restés inertes, semblables à des arbres, ou bien nous serions demeurés dans une conscience minérale dénuée de toute expansion, de tout mouvement.
Malheureusement, la conscience animale comporte de nombreux aspects destructeurs et impurs; Maintenant que nous menons une vie spirituelle, nous n’avons plus besoin de cette conscience animale dans notre vie. De la conscience animale nous sommes passés à la conscience humaine, et maintenant nous essayons d’accéder à la conscience divine.
La douceur des fruits et des légumes apporte, sur le plan intérieur comme extérieur, des qualités de douceur, de gentillesse, de simplicité et de pureté. En étant végétarien, on aide son être intérieur, on le renforce. Sur le plan intérieur, on prie et on médite ; sur le plan extérieur, on est aidé par la nourriture que l’on tire de la Mère Terre et qui est source d’énergie, mais aussi source d’inspiration. De nombreux chercheurs spirituels ont fini par conclure qu’en étant végétarien l’on progressait plus rapidement dans la vie spirituelle. Mais parallèlement à un régime végétarien, il faut prier et méditer. pour celui qui a de l’aspiration, l’alimentation végétarienne est une grande aide, la pureté du corps rendant l’aspiration plus intense et plus fervente. Mais ne pas être végétarien ne signifie pas pour autant que l’on ne progressera pas spirituellement ou que l’on ne pourra réaliser Dieu.

 

© Texte extrait du livre “La Méditation » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyrigh t© 1998 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Aphorisme – Pensée du jour, de Sri Chinmoy

Jeudi 22 mai 2008

jharnakala38.jpeg

 

LES LARMES DE MA MÈRE TERRE

Les larmes de ma Mère Terre
Rendent ma vie pure.
Les sourires de mon Père Ciel
Rendent mon cœur sûr.

 

© Textes extraits du livre “Dix Mille Fleurs Ardentes » (Ten Thousand Flower-Flames) de Sri Chinmoy (épuisé), Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright© 1980 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Echec et succès, par Sri Chinmoy

Jeudi 22 mai 2008

krishna1.jpg

Si nous pouvons nous considérer comme des instruments divins, nous sentirons que Dieu est en train d’avoir une expérience en nous et à travers nous.

 

Au dictionnaire de Dieu le mot « échec » ne figure pas. On peut y trouver le mot « expérience ». L’échec est une expérience, tout comme le succès. Nous pouvons et devons les accepter tous les deux avec la même joie. Lorsque Dieu accomplit quelque chose sur le plan extérieur, à cause de nos idées préconçues nous appelons un type de résultat « succès » et l’autre « échec ». Or Dieu, Lui, n’emploie pas Son mental. Il manifeste une expérience qu’il est nécessaire d’avoir, qu’elle qu’elle soit. Mais les êtres humains ont des idées toutes faites sur le succès ; ils dépendent des résultat extérieurs. L’échec anéantit instantanément leur inspiration, et le succès les porte aux nues. Mais pour Dieu, tout cela n’est qu’expérience. Les moments où Il commence, où Il agit, où Il termine ne sont pour Lui qu’une série d’expériences.

Seigneur Suprême,
Fais de moi un instrument sacré,
Une flûte,
De sorte que Tu puisses jouer sur moi
Avec Ta Félicité
Qui illumine, libère et immortalise
Toute chose.

© Textes extraits du livre “Le Voyage de l’Âme » (voir le lien) de Sri Chinmoy,
édité par les Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright © 1998 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Histoire vraie ! Les petits pots de bébé et témoignage de Nidish

Jeudi 22 mai 2008

rz92.jpg

MANGER SAINT – MANGER VÉGÉTARIEN

Une maman, voyant que j’étais végétarien, me raconta que son dernier né, alors qu’il était bébé,  ne voulait pas les manger les petits pots de légumes préparés avec de la viande. Par contre, quand elle lui proposait des petits pots contenant uniquement des légumes, il les mangeait. La maman n’est pas végétarienne mais tous ses enfants, qui sont grands maintenant, sont végétariens. Moi-même, quand j’avais cinq ans, je me souviens que je n’arrivais pas à manger la viande, mes parents m’y obligeaient, je la mâchais, mais je n’arrivais pas à l’avaler. Vingt ans plus tard, au cours de stages d’expression où l’alimentation était végétarienne, je découvrais que les personnes qui avaient cette alimentation étaient toujours, agréables, douces, gentilles. Voulant continuer à vivre cela de retour chez moi, je décidais de continuer à manger végétarien, en tous les cas, d’essayer ; j’y suis arrivé.
Cela fait plus de vingt ans que je suis végétarien, à ma plus grande joie.
Un ou deux ans après être passé à ce type d’alimentation je suis devenu disciple de Sri Chinmoy ; j’ai appris de Lui que c’était une grande aide dans notre vie spirituelle d’être végétarien (voir sur ce blog : Question – Réponse : « L’alimentation végétarienne » par Sri Chinmoy). Compte tenu de la dimension spirituelle de Sri Chinmoy, son avis a été un éclaircissement encore plus profond pour moi. Dès lors, je n’ai plus eu de dualité intérieure vis à vis de ma mère qui m’a toujours aimé et nourrit. Je me souviendrais toujours de la première fois que je suis allé manger chez elle, après le changement intérieur que l’on vit par la méditation. C’était un dimanche, lors d’un repas de famille, ma mère avait préparé un plat traditionnel de chez nous, tel qu’elle savait le faire, avec de la viande. Ma mère était une fine cuisinière très attachée à bien nourrir sa famille. Je lui ai tendu mon assiette sans lui repréciser que je ne mangeais pas de viande, elle l’a saisie, a mis la louche dans la marmite et m’a dit : « Toi tu ne manges pas de viande !? » Etonné, je lui ai répondu, doucement : « Non ». Cela ne faisait que quelque mois que j’étais disciple de ce très grand Maître spirituel… C’était la première fois que m’a mère était en accord avec le fait que je ne mange pas de viande. Ce fut pour moi un très grand moment. Dès lors, je n’ai plus jamais eu de soucis en allant manger chez mes parents. Sri Chinmoy nous apprit que toute la famille profitait de la méditation de l’un de ses membres.

© Manger saint – Manger végétarien – Nidish
Photo trouvée sur l’avantageux site : http://www.photo-libre.fr

Une histoire de roi, par Sri Chinmoy

Jeudi 22 mai 2008

 

Nasir Uddin et l’oracle

Nasir Uddin était un roi très pieux. Il refusait de retirer de l’argent des coffres de son royaume pour ses besoins personnels. Pour gagner quelque argent, il recopiait le Coran à la main et vendait les exemplaires. De plus, il confectionnait des objets qu’il liquidait.
Un jour, un grand oracle vint lui rendre visite au palais. Nasir Uddin était alors en train de recopier le Coran et l’oracle l’observa quelque temps. Au bout d’un moment, le roi cessa d’écrire et commença à parler à son serviteur.
- Votre Majesté, lui fit remarquer l’oracle, vous avez malheureusement fait une erreur en recopiant. Nasir encercla le mot à corriger, l’effaça et le remplaça par celui que l’oracle lui avait suggéré. Celui-ci fut heureux que le roi l’ait écouté. Quand il quitta le palais, le roi effaça le nouveau mot pour réécrire celui d’origine.
- Pourquoi faites-vous cela ? Ses gardes lui demandèrent-ils. Si le mot était exact au départ, pourquoi l’avoir changé ?
- Bien que je sois un roi, leur répondit le souverain, il est un oracle et il en connait bien d’avantage que moi dans ce domaine. Malheureusement, il se trouve qu’il faisait erreur dans ce cas-ci. Cependant, si je le lui avais dit, sa fierté aurait été blessée. j’ai inscrit le mot incorrect pour ne pas l’embarrasser. Toutefois, je ne peux pas laisser les choses ainsi. Sinon, quiconque achètera l’ouvrage y trouverait l’erreur.
Le roi fit une pause et poursuivit.
- Il n’est pas utile de blesser les gens, même quand vous êtes dans votre bon droit. Je peux facilement être humble, surtout en ce qui concerne l’apprentissage livresque. Si l’oracle avait cherché à me conseiller sur ma façon de diriger le royaume,croyez-vous que je l’aurais écouté ? La gestion de mon territoire, c’est mon affaire. Or, il est toujours bon de respecter les connaissances de quelqu’un dans son propre domaine.

C’est un privilège exceptionnel
de posséder la beauté
d’un esprit serein,
la pureté d’un cœur aimant
et
la divinité d’une vie humble.

Voir d’autres histoires en cliquant Ici

© Textes extraits du livre “L’Âme est un jardin » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright© 2006 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Présentation à partir d’une recherche sur Wikipédia :
Nasir ud-Dîn Mahmûd
, Nasir ud-din Firouz Shah (1246-1266) était un dirigeant musulman turc et Sultan de Delhi.

Mahmud était connu pour être très religieux, passant le plus clair de son temps dans la prière. Sa renommée est fondée sur l’aide qu’il a apporté aux pauvres et aux malheureux.
Son tombeau fortifiée a été réalisé par Iltutmish (
connu sous le nom Ghari Sultanen) en 1231, dans la zone Kunj Vasant, à proximité de Mehrauli, à New Delhi. La chambre funéraire octogonale, est l’un des plus beaux exemples de l’architecture de la dynastie Mamlouk , dont le Minaret de Qutub fait aussi partie.

Aphorisme – Pensée du jour, de Sri Chinmoy

Mercredi 21 mai 2008

soulbird1.jpeg


LES FAUSSES EXCUSES

Les fausses excuses
Sont au nombre de trois :
« Désolé, je n’ai pas le temps. »
« Hélas, je ne suis pas prêt. »
« Dieu se soucie bien peu de moi,
Alors, à quoi bon… ? »

 

 

© Textes extraits du livre “Dix Mille Fleurs Ardentes » (Ten Thousand Flower-Flames) de Sri Chinmoy (épuisé), Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright© 1980 Sri Chinmoy Tous droits réservés

o

o o


Durée : 2’17
Une petite musique jouée par Sri Chinmoy, sur « vibraphone » (mot anglais)
prendre le temps de l’écouter avec les petites oreilles de son cœur
c’est gagner un peu de paix.

Le Manipuri et Tagore

Mercredi 21 mai 2008

Dans le nord-est de l’Inde, le Manipuri est la langue officielle de l’Etat du Manipur, elle est aussi parlée au Myanmar et au Bangladesh ; c’est aussi une danse religieuse autrefois réservée aux temples.

Image de prévisualisation YouTube

Kaberi Chatterjee danse le Manipuri Vidéo : 1’35

Le Manipuri est un des styles majeures des danses classiques de l’Inde qui a été popularisée, au siècle dernier, par Tagore (6 mai 1861 – 7 août 1941) grand écrivain, dramaturge et philosophe indien dont l’œuvre a profondément influencé la littérature et la musique du Bengale ; Tagore a été couronnée du Prix Nobel de Littérature, en 1913. Sri Chinmoy a souvent évoqué ce prolifique poète, il a même mis en musique de ses poèmes.

o

o               o

Je dormais et je rêvais que la vie n’était que joie.
Je m’éveillais et je vis que la vie n’est que service.
Je servis et je compris que le service est joie.

Tagore

 

Pour découvrir Tagore, l’Immense poète Bengali,
Cliquer Ici 

Question – Réponse de Sri Chinmoy : La réincarnation

Mercredi 21 mai 2008

Le 2 avril 1989, Sri Chinmoy fut invité à méditer avec les nonnes et la Mère Supérieure du Monastère bénédictin Heiligenkreuz à Cham, près de Zug, en Suisse. Ensuite, il répondit à certaines questions. Voici la transcription de deux de ces questions-réponses extraites du livre « Conversations avec Sri Chinmoy – Volume 2″ paru aux Editions de « La Flûte d’Or »

Question : Croyez vous en la réincarnation ?

ckg208n11.jpg Sri Chinmoy : Oui, je crois en la réincarnation. Dieu veut que nous Le réalisions et que nous devenions parfaits. Mais nous ne pouvons pas réaliser le plus Haut ou bien devenir parfaits en une seule incarnation. Disons qu’il y a trente ou quarante ans, nous avions de nombreux désirs. Puis nous sommes entrés dans la vie d’aspiration et nous avons commencé à prier et à méditer. Au début, nous avons reçu très peu de paix, de joie et d’amour, et par la suite, nous en avons reçu de plus en plus. En même temps, nos désirs ont commencé à nous abandonner. Nous avons commencé à diminuer nos désirs et à augmenter notre aspiration pour la lumière, la paix et d’autres qualités divines. Mais ce processus ne peut être achevé en une seule incarnation. Afin de réaliser Dieu et de devenir parfaits, nous devons revenir sur terre de nombreuses, très nombreuses fois. C’est pourquoi la réincarnation est nécessaire.

Humour aimant de Nidish : C’est toi qui l’a voulu !

Mercredi 21 mai 2008

Jean est avec sa compagne en ville, tous deux passent devant une boulangerie :
- On s’achète un petit pain au chocolat ?
- Ce n’est pas avec toi que je ferais des économies !

Devinette : Qui parle à qui ?
Réponse : Grrr ! « C’est toujours de la faute de l’autre »

© Blagues de Nidish
© Aphorisme de Sri Chinmoy

Aphorisme – Pensée du jour, de Sri Chinmoy

Mardi 20 mai 2008


185.jpg


Mon esprit joyeux
Peut élever
Et même transformer
La vie d’autrui.

 

Copyright © Centre Sri Chinmoy

123456...9