• Accueil
  • > * Blesser les autres
  • > Une tellement bonne nouvelle ! Gorbachev et Ban Ki-moon se positionnent pour l’interdiction des armes nucléaires

Une tellement bonne nouvelle ! Gorbachev et Ban Ki-moon se positionnent pour l’interdiction des armes nucléaires

srichinmoywithgorbachevs.jpg
Sri Chinmoy salut Mikhail Gorbachev

et Raisa Maximovna


Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a reçu à Genève, ce lundi 5 octobre, l’ancien Président soviétique, Mikhail Gorbachev qui a parlé « du retour de l’agenda du désarmement nucléaire ». Tous deux ont invité les dirigeants de la planète à agir en faveur d’une véritable réduction des arsenaux, voire d’une interdiction des armes nucléaires. « Les armes nucléaires doivent être détruites. Il faut que nous nous débarrassions de cette menace », a déclaré du siège européen de l’ONU, à Genève, celui qui a fait abattre le « Mur de Berlin ».
Ban Ki-moon a estimé que « le plus grand défi posé au désarmement nucléaire « avait » toujours  été de combler l’écart séparant les actes des paroles ». « Tout engagement en faveur de l’élimination des arsenaux nucléaires ne pourra être mis en œuvre que par l’intermédiaire d’obligations légales très contraignantes… Quelle qu’en soit sa forme, elle devra avoir force de loi », a-t-il insisté. Pour Gorbatchev, les cinq grandes puissances nucléaires historiques (Etats-unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne et France) devraient décréter un gel de leurs stocks d’armes atomiques pour lancer les pourparlers sur ce point. Il a par contre rejeté l’idée avancée par un membre de l’auditoire selon laquelle les armes atomiques auraient contribuées à maintenir la sécurité. « C’est une grande illusion que de croire qu’elles ont aidé à préserver la paix dans le passé. La menace d’un conflit atomique accidentel a toujours existé », a-t-il fait valoir.

mged2140x160.jpg

Petite biographie de Mikhaïl Gorbatchev :

Mikhaïl Gorbatchev est né le 2 mars 1931 dans le village de Privolnoye, district de Krasnogvardeisky, sur le territoire de Stavropol. Ses parents sont paysans. Il n’a que 10 ans lorsque les nazis envahissent l’Union Soviétique et est très marqué par la guerre.
Alors qu’il n’a que 13 ans, Mikhaïl commence à travailler en aidant son père à conduire la moissonneuse. « Après un an ou deux, j’étais capable de réparer n’importe quel problème technique. Je suis particulièrement fier de pouvoir reconnaître une erreur de fonctionnement rien qu’au son ».



Je ne peux présenter, ici, le parcours initiatique de Gorbatchev à la politique, mais vous pouvez le retrouver en français sur le site de son association, écrit dans un style léger, vous pourrez vous y intéresser sans difficulté :

http://www.greencross.fr/Gorbatchev

Je continue sa biographie avec ce qui nous intéresse ici : Il a 54 ans.

En mars 1985, Gorbatchev est élu Secrétaire Général du Comité Central du Parti – le poste le plus élevé dans la hiérarchie du parti et du pays.
Gorbatchev engage alors un profond changement en Union Soviétique – ce qu’on appellera plus tard la Perestroïka – une transformation fondamentale de la nation et de la société. La Glasnost (transparence) devient le fil conducteur de la Perestroïka. Le processus de démocratisation est lancé et des réformes économiques programmées pour remettre l’économie dans une logique de marché.

Le contexte international change alors. Gorbatchev y contribue largement et joue un rôle fondamental dans la fin de la Guerre Froide, mettant un terme à la course aux armements et éradiquant la menace nucléaire.
Le Congrès des Députés du Peuple de l’URSS – le premier parlement dans l’histoire soviétique issu d’élections libres – élit Gorbatchev Président de l’URSS le 15 mars 1990. Gorbatchev était devenu peu avant Président du Présidium du Soviet Suprême de l’URSS, suite à la démission d’Andrei Gromyko, en 1988 puis Président du Soviet Suprême de l’URSS en 1989. Il était à la tête du Conseil de la Défense de la Nation et Suprême Commandant en Chef des forces armées soviétiques.

Il reçoit le prix Nobel de la paix le 15 octobre 1990, en reconnaissance de l’importance des réformes qu’il initia et de son rôle de leader dans le monde.
Des mouvements politiques et sociaux, que la nouvelle démocratie soviétique ne peut contenir, mèneront finalement à la désintégration de l’Union multinationale que Gorbatchev dirigeait. Il luttera pour éviter cette désintégration mais sans jamais recourir à la force, ce qui aurait été contre ses principes les plus fondamentaux.
Depuis qu’il a quitté le pouvoir le 25 décembre 1991, Mikhail Gorbatchev a créé un groupe de réflexion basé à Moscou, la Fondation Gorbatchev en 1992, et, en 1993, le Green Cross International – organisation internationale et environnementale indépendante ayant des organisations nationales dans trente pays qui encourage l’étude et le débat sur les questions internationales, telles que la mondialisation, le changement climatique, les armes de destruction massive et la pauvreté.

enfantsdetchernobylsite152x102.jpg

La « Green Cross international«   et les Enfants de Tchernobyl

Le Programme d’Assistance Sociale Médicale de Green Cross (Croix verte) SOCMED est un des piliers du Programme Conséquences Environnementales des Guerres et des Conflits qui apporte un soutien aux individus, aux familles et aux communautés qui souffrent des conséquences d’ordre médical, psychologique et socio-économique dues à des activités industrielles militaires ou aux radiations survenues après la catastrophe de Tchernobyl. Green Cross SOCMED travaille, au Bélarus, en Ukraine et en Russie, aux côtés des communautés qui luttent encore contre les conséquences de Tchernobyl. Plus de 10 000 enfants et familles en ont déjà bénéficié.
« Je me souviens que Gorbatchev avait lancé un appel parce que les enfants étaient en déficit de globule blanc et que l’hôpital qui les traitaient manquaient de moelle épinière ; plusieurs disciples de Sri Chinmoy, en Russie a ce moment-là, se  sont proposé pour se faire ponctionner. » nous dit Nidish.
Green Cross France contribue en reversant les dons recueillis à l’occasion des conférences-débats sur les énergies de demain au financement de colonies thérapeutiques pour les enfants victimes de la catastrophe de Tchernobyl.

rubon3.gif

 

Héritage de la Guerre Froide :
Green Cross International encourage la dépollution et la reconversion des bases militaires à des fins civiles. Elle contribue à la décontamination radioactive de certains sites et facilite une destruction des armes conventionnelles et chimiques dans le respect de l’environnement.

Ce travail de reconversion, l’information du public et des responsables politiques sont renforcés et soutenus par des réunions publiques régulières, des conférences internationales et des publications sur la destruction sécurisée des armes de destruction massive aux Etats-Unis et en Russie.

Témoignages gratifiants :
- Le scientifique Sergey Kapitsa écrit : « Nous avons réussi à éviter une confrontation nucléaire, vers laquelle nous nous dirigions aussi inéluctablement que dans une tragédie grecque… L’autre chose que nous devons à Gorbatchev, c’est la Glasnost, la liberté d’expression et les débuts de notre démocratie (…) ».
- Le journaliste italien Giuletto Chiesa évoque la période post-présidentielle : « Je lui suis reconnaissant de s’être tenu à ses convictions pendant les années qui ont suivi sa présidence, alors que tous les autres se sont compromis. Mikhaïl Gorbatchev est demeuré sans taches. Il est l’exemple et la preuve qu’il est possible de rester digne en politique et de demeurer fidèle à l’idéal de la vraie démocratie ».

Propos de Mikhaïl Gorbatchev au lendemain du décès de Sri Chinmoy :

  »Avec un profond regret que j’ai appris que mon proche ami de longue durée, l’ami de ma famille et de notre Fondation, Sri Chinmoy, est décédé hier … C’est une perte pour le monde entier. Grâce à ses nombreuses années de dévouement au travail pour le bien de la paix, Sri Chinmoy a acquis une reconnaissance et un amour dans les coins les plus reculés de notre planète… dans nos cœurs, il restera à jamais un homme qui a consacré sa vie entière à la paix… Nous nous souviendrons de Sri Chinmoy pour toujours! « 

© Sources : Sites d’information des le l’ONU, Site de la Croix verte, journal Le Monde.fr de lundi5,Centre Sri Chinmoy, Nidish.

 

Laisser un commentaire