• Accueil
  • > * Critique
  • > Le chercheur véritable de la Suprême Vérité, un texte de Sri Chinmoy

Le chercheur véritable de la Suprême Vérité, un texte de Sri Chinmoy

curderoserougewwwnidishunblogfr.jpg
« Cœur en fleur »

Le chercheur Véritable

Le chercheur véritable ne se plaint pas, car il sait que ses plaintes sont semblables à des flétrissures, à des taches dans le Cœur de son Bien-Aimé Suprême. Le chercheur véritable est celui qui ne critique pas le monde qui l’entoure, car il sait que ses critiques sont des flétrissures dans le Cœur de son Bien-Aimé Suprême. Le chercheur véritable veut un monde de perfection. Et il ne le trouvera que grâce à son unité, à son unité ultime avec le monde en lui, et avec le monde autour de lui. Chaque fois qu’il se plaint, chaque fois qu’il critique, il faillit à sa mission. N’était-ce pas sa promesse, lorsqu’il se trouvait dans le monde de l’âme, que de servir l’humanité aspirante ? C’était la promesse solennelle qu’il fît au Suprême, au Pilote Absolu. Ce n’est ni par la critique, ni en se plaignant, qu’il parviendra à installer la paix et l’harmonie dans le monde. C’est par l’acceptation de la réalité terrestre en tant que telle. C’est par un don de soi constant, qui s’épanouit ultimement en un devenir Dieu. Le don de soi d’aujourd’hui est le devenir Dieu de demain.


© « Le Chercheur véritable »
2/7/75 NY Centre Sri Chinmoy
© Photo Nidish « Cœur en fleur »

Une réponse à “Le chercheur véritable de la Suprême Vérité, un texte de Sri Chinmoy”

  1. Bravo pour tes articles. Je viens de créer mon blog et j’espère qu’il sera aussi plaisant.
    Au fait mon livre « SAUVEZ LA TERRE » vient d’être publié et est disponible sur amazon.fr. Alors courage.
    mon blog : http://isabelleabadie.unblog.fr

    Dernière publication sur passion littéraire : "L'enfant des autres" de Jacquelyn Mitchard

Laisser un commentaire