• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

Archive pour novembre 2009

Humour Aimant de Nidish : 8 Blagues « Dieu et nous »

Lundi 30 novembre 2009

praysmiley1ce13.jpg

36) Appel à témoin :
Si Dieu n’existe pas, il faut nous en fournir la preuve !

praysmiley2.jpg

45) Dieu dans l’annuaire téléphonique
Un aspirant cherche désespérément dans le bottin le numéro de téléphone du Bon Dieu. Il compulse les pages, les unes après les autres, lignes après lignes, colonne par colonne, il se résigne. A ce moment le téléphone sonne : “Alors, comme cela mon enfant, tu n’y crois plus !?” L’aspirant, tout étonné, reconnaît la voix de Dieu :
“ô mon Dieu, je vous ai cherché partout ! Je ne vous ai pas trouvé !
- Mon fils, comment voulais-tu me trouver ainsi ? Je suis dans tous les numéros à la fois. C’est dans la multiplicité de mes enfants que je suis !”

praysmiley2.jpg

46) Dieu prend l’avion
Un avion se pose sur la piste d’atterrissages.
Dieu descend.
Il voit Sa création.
Sa création ne le voit pas.
Il demande à une hôtesse :
- Où suis-je ?
- Sur terre ! répond l’hôtesse.

praysmiley2.jpg

53) Omniprésence de Dieu
Un très vieux moine enseigne à un plus jeune :
“Quand tu sorts de chez toi, le mieux est de savoir où tu veux aller et d’y aller directement.
- Pourquoi cela, Dieu n’est-il pas partout ?
A ce moment, l’attention de l’apprenti est attirée par deux jeunes femmes sur la plage ; il ne voit pas les pieds d’une vieille personne assise sur un banc, il se prend dedans et tombe assis à côté d’elle.
Le moine dit alors :
- Dieu est partout, même dans les leçons qu’il nous donne.
Les deux religieux sourient.
Pour

(suite…)

Le goût de la méditation, par Mâ Ananda Moyî avec témoignage de Nidish

Lundi 30 novembre 2009


roseorangelamditationwwwnidishunblogfr.jpg
Méditation Rose

Mâ Ananda Moyî :
Pour développer le goût de la méditation, vous devez délibérément fournir un effort soutenu, de même que l’on oblige -par persuasion ou par contrainte- les enfants à s’asseoir pour étudier. Médicaments ou piqûres peuvent soulager un malade ; même si vous ne vous sentez pas portés à méditer, surmontez votre aversion et essayez. L’habitude acquise dans des vies innombrables vous pousse dans la direction opposée et vous rend la méditation difficile. Persévérez malgré tout ! Votre ténacité vous fortifiera et vous forgera, c’est-à-dire qu’elle développera votre aptitude à pratiquer une sâdhanâ. Décidez que cette tâche doit être accomplie qu’elle qu’en soit la difficulté. Réputation et gloire ne durent qu’un temps ; elle ne vous accompagnent pas lorsque vous quittez ce monde. Si votre pensée ne se tourne pas naturellement vers l’Eternel, fixez-là sur Lui par un effort de volonté. Quelques rudes coups du destin vous tourneront vers Dieu et ils ne seront qu’une manifestation de Sa miséricorde ; si douloureux qu’ils soient, c’est grâce à eux que l’homme apprend ce qu’il a à faire.

 

Témoignage de Nidish :
J’ai été à la recherche d’un Maître spirituel après un certain cheminement à travers des lectures spirituelles (Soufies, Zen, Eileen Caddy…) et des stages de méditations (Siddha Yoga,
Zen, Vipassana) qui ont suivi une rupture affective. La souffrance qui a suivi  cette séparation m’a amené à me construire intérieurement et à chercher des objectifs de vie. Mon sentiment après coup était que j’avais été fendu avec un coin et une masse de bûcheron et que, par là, la Lumière s’était infiltrée. De fil en aiguille (diverses formations et expériences dans des techniques psychothérapeutiques, de massages, d’Eutonie, de yoga…) j’ai découvert l’alimentation végétarienne et la méditation. Appellant intérieurement incessamment, mon Maître, Sri Chinmoy, est arrivé par le biais d’une de ses disciples. Ashani faisait la route une fois par semaine de Paris à Amiens, où j’habitais, pour présenter l’Enseignement. Il y a de cela un peu plus de vingt ans. Je pratique toujours. Ma régularité et les expériences font que je sais intérieurement que je ne peux abandonner ; la méditation est une nourriture de l’âme, quand on a reconnu l’existence de l’âme et son appétit, on ne peut plus l’affamer.

Mon temps s’écoule,
Mon temps s’écoule,
Où es-tu
Dernier jeu de ma vie ?

Chant de Sri Chinmoy

© « L’Enseignement de Mâ Ananda Moyî » Editions Albin Michel (Extrait de )
© Centre Sri Chinmoy – Traduction des paroles d’un chant en Bengali de Sri Chinmoy
© Témoignage et Photo de Nidish, conditions  : Ici

L’inspiration et l’aspiration dans la vie spirituelle et celui des artistes

Lundi 30 novembre 2009

flute.jpg
Sri Chinmoy joue sur une flûte d’or

Sans aspiration, rien ne peut être accompli. L’inspiration nous est nécessaire pour écrire un poème, pour composer de la musique, pour réaliser quoi que ce soit.
En ce qui concerne la vie spirituelle, c’est dans les écrits sacrés des maîtres authentiques que nous pouvons la puiser.
Lorsque l’inspiration a joué son rôle, c’est dans le monde de l’aspiration que nous devons entrer. Nous devons alors essayer de vivre la sagesse trouvée dans les livres.
Comment trouver cette aspiration ? En pleurant au plus profond de notre être avec le sentiment d’avoir désespérément besoin de lumière et de paix.
Dès lors que nous aspirons de façon consciente, nous pouvons recevoir les conseils d’un ami plus avancé que nous sur la voie spirituelle. Mais il nous faudra aussi apprendre les secrets de la concentration, de la méditation et de la contemplation. Si notre vie d’aspiration est d’une sincérité absolue, nous rencontrerons immanquablement un authentique maître spirituel qui pourra nous aider véritablement et nous guider sur le chemin de la réalisation.Lorsqu’un enfant pleure, sa mère accourt, où qu’elle soit ; elle sait qu’il a faim, qu’il a besoin de lait. Il en est de même dans la vie spirituelle : si nous avons faim de paix, de lumière et de félicité, un maître spirituel viendra immédiatement à nous, tel une mère. On dit en Inde : « Lorsque le disciple est prêt, le maître vient immanquablement ». Ainsi, lorsque le moment est venu, Dieu vient forcément à nous, sous la forme du maître qui nous est destiné.

 

© « L’Aspiration » un livre de Sri Chinmoy paru aux Editions La Flûte d’Or
© Photo « Sri Chinmoy joue sur uneflûte d’orée » – Centre Sri Chinmoy

Ecrire en s’amusant : petit jeu

Lundi 30 novembre 2009

Un jeu classique, adapté :

ecrire.jpg

Voici 7 mots. Ecrivez avec votre style du moment un texte les incluant. Il est bon de ne pas forcer l’inspiration mais de plutôt la laisser courir ; elle ira devant vous et tracera la trame du texte. Seulement après, vous pouvez retravailler votre écrit.

Ciel – Dessein – Rêve – Chemin – Joie – Arbre – Bonheur


Exemple
(non limitatif au style présenté) de Nidish :

Un enfant posé sur la branche d’un arbre regarde le Ciel ; rêve d’Absolu. Sa plume-joie, en trois coups de crayon,  envole un oiseau paradis. Plus d’horizon, le chemin s’efface. L’enfant-oiseau réalise le Bonheur. Le Dessein est aboutit.

A vous, si le cœur vous en dit.


Variante :  Prenez un dictionnaire ou un livre et ouvrez le plusieurs fois au hasard ; prenez 7 mots inspirants sur lesquels vous tombez. Dans le choix des mots et l’écriture ensuite, trouvez le juste milieu entre formalisme et contrainte. La contrainte dans un exercice d’expression est là pour nous stimuler et nous ouvrir sur des sentiers lumineux non explorés. Le formalisme, par contre, nous limite. Trouvez le juste milieu, allez plus loin, dans la joie.

D’autres jeux Ici

© Texte de Nidish

 

 

Témoignage spontané de Nidish : Sri Chinmoy, un don d’Amour illimité

Samedi 28 novembre 2009

srichinmoybali23.jpg
Oiseau sur coquillage de Bali

« Sri Chinmoy dessinait, écrivait, composait de la musique, chantait, interprétait ses musiques, sur un instrument à chaque fois différents, soulevait des poids, donnait des conférences, des concerts, soulevait des personnes, s’occupait de ses disciples, parlait avec eux individuellement ou avec l’ensemble d’entre eux , écrivait des aphorismes, des pièces de théâtre, des biographies élogieuses sur les personnalités les plus importantes de notre époque, composait des chants à partir de leurs propos, il était infini, d’une créativité continuelle, et cela, sans arrêts, jour et nuit. Il dormait que très peu. Quand on le voyait, certaines fois il nous montrait comme un enfant aurait pu le faire une partie de ce qu’il avait réalisé dans la nuit ; c’était toujours prodigieux : soulever de poids considérables, interprétation de chants sur un nouvel instrument, composition spontanée à l’harmonium, sur un piano, à l’esraj, au violon… ou encore on le voyait s’amuser avec son petit chien. Ce sont des souvenirs joyeux inoubliables. Un bonheur profond incomparable. Un don d’Amour infini de chaque instant. » Nidish

 

Invitation à découvrir d’autres oiseaux en allant sur le lien :
http://gallery.srichinmoycentre.org/members/kedar/album141

 

© Dessin d’oiseau – © Centre Sri Chinmoy
© Témoignage de Nidish, conditions  : Ici

Inauguration d’une statue de Sri Chinmoy au Mexique à Mazatlan

Samedi 28 novembre 2009


mexicostatuea768mazatlan.png

Dans la soirée du 26 novembre 2009, la ville de Mazatlan a inauguré une statue de Sri Chinmoy « The Sri Chinmoy Peace Monument » en plein cœur du magnifique centre touristique de la commune, dans un parc paisible au bord de l’océan Pacifique. C’est la première statue de Sri Chinmoy en Amérique et la première inaugurée où il tient le Flambeau de la World Harmony Run.

statuedesrichinmoya768mazatlanaumexique.jpg

Statue de Sri Chinmoy à Mazatlan au Mexique.

Cette représentation en bronze de Sri Chinmoy fait deux mètres. Elle le représente portant le flambeau de la course internationale World Harmony Run qu’il a fondé en 1987, et qui, depuis, rayonne sur les routes du monde, de mains en mains, de villages en villes, de pays en pays, de part les différents continents. Sculptée par l’artiste londonien Kaivalya Torpy, la statue a été moulée en République tchèque ; elle a été dévoilée cette soirée, au cours d’une grande manifestation publique à laquelle ont participé les pompiers et des gymnastes qui ont réalisé une pyramide humaine et porté le flambeau de la World Harmony Run au sommet. Kaivalya, le sculpteur, était présent. Le maire Jorge Abel Sanchez Lopez a déclaré à l’occasion : « C’est un honneur pour la ville de Mazatlan d’avoir cette statue avec elle d’une personnalité d’une importance telle que celle de Sri Chinmoy, qui a consacré sa vie à travers le monde au service de la paix pour l’humanité. Il est un symbole de l’harmonie, de l’amour, de la fraternité et de l’intégrité. Particulièrement en cette période de grand besoin d’amour à travers le monde, Sri Chinmoy a travaillé sans relâche pour la solidarité de toute l’humanité. »
Le lendemain, la World Harmony Run a rendu visite à trois écoles élémentaires ; les écoliers on porté le flambeau en courant jusqu’à la statue, où ils ont été accueillis par le Secrétaire du maire. Au cours de cette cérémonie, les écoliers ont découvert
l’œuvre picturale, Jharna-Kala (Fontaine d’Art), de Sri Chinmoy, exposée dans un grand centre commercial de Mazatlan.

o o o o o o o

Sri Chinmoy a composé ces deux chants à l’occasion de sa rencontre avec le Président Lopez-Portillo, le 22 décembre 1981

Mexico, Mexico, Mexico, Mexico!
Softness, boldness your beauty’s core.
Mexico, Mexico, Mexico, Mexico!
Wisdom-freedom, your oneness-lore.
Your past, present, future: all angel-glow!
Your vision-eye a sleepless river-flow.

lastatuedesrichinmoyaumexique.jpg
La statue de Sri Chinmoy à Mazatlan

Mazatlan, Mazatlan, Mazatlan!
O snow-white heart in God’s Vision-Plan!
A stupendous soul in a tiny frame,
The boat and the Boatman
offer their fondness-game.

http://www.srichinmoybio.co.uk/news/sri-chinmoy/world-harmony-run-and-statue-of-sri-chinmoy-in-mazatlan-mexico/

« Song of The Soul », le concert itinérant qui célèbre la musique de Sri Chinmoy

Vendredi 27 novembre 2009


glo.jpg

Ghandarava Loka Orchestra à Seattle (USA),
au Benaroya Hall, le 20 Avril 2009

En allant sur le lien ci dessous, vous pourrez voir et écouter
le groupe international « Gandharva Loka »

http://www.songsofthesoul.com/en/songs-soul

 

 

Mandu et Visuddhi sur Harpe et Erhu lors d’un Concert Song of the Soul à Zurick

Vendredi 27 novembre 2009

Image de prévisualisation YouTube

Vous allez pouvoir apprécier deux pièces musicales l’une interprété par Mandu à la harpe en solo,
puis ce sera Visuddhi qui prendra l’instrument, Mandu sera alors sur un instrument chinois appelé Erhu.
L’ensemble est très doux et profond.
Les musiques sont de Sri Chinmoy.
Ces interprétations ont eu lieu lors du
Concert Song of the soul,
en tournée à Zurick (Suisse).

Ce concert hors du commun est composé par de nombreux artistes,
metteur en scène, décorateurs, éclairagistes
aux services d’excellents musiciens,
solistes, en groupe ou en choeurs,
poètes et chanteurs
tous à leurs manières interprètent
les chants sacrés écrits par Sri Chinmoy.
Le tout est très varié, de qualité professionnelle,
quoique l’ensemble des participants soient bénévoles.
Ces concerts, tant ceux de la tournée européenne que ceux de la tournée américaine,
sont entièrement gratuits.
Qui paie, vous allez demander
tous ceux qui offrent les concerts.

Ainsi, si vous venez, vous serez nos grands invités.
Un concert est prévu à Paris la première semaine de novembre.
La date exacte sera affichée ici, dès que nous en saurons plus.
Et aussi sur le site de
« Song of the Soul »
où vous pourrez voir et écouter
d’autres prestations.

http://www.songsofthesoul.com/en/songs-soul

 

Sur ce blog,
vous pouvez aussi cliquer sur le lien
pour écouter d’autres groupes participants à la tournée

http://nidish.unblog.fr/tag/musique-song-of-the-soul/

 


Les images de la vidéo sont de Kedar Vidéo.

Song of the soul : le festival mobile de musique sacrée

Vendredi 27 novembre 2009

 

songsaug09bmsj.jpgsongsaug09bhj.jpgsongsaug09sj1.jpgsongs09augmj.jpg
Cliquer pour agrandir la photo

Vous avez pu écouter la musique que les disciples de Sri Chinmoy jouent à partir de leurs compositions réalisées sur les mélodies de Sri Chinmoy, Celui-ci a écrit plus de 1500 chants, chants sacrés de la plus haute inspiration. Si vous avez aimé les interprétations des disciples, sachez que nous organisons une formule de festival unique au monde, un festival tournant,  composé des plus grands musiciens de notre voie, qui se produisent gracieusement pour le bonheur des auditeurs. La formule « Song of the Soul » a démarré avec les disciples de Sri Chinmoy aux Etats Unis.  Les disciples européens, ayant trouvé la formule heureuse, se sont dit de faire de même en Europe. Il est vrai que les groupes et solistes existants sont excellents. Personnellement je regrette que cette musique ne soit pas mieux diffusée ; elle a toutes les qualités pour plaire. Déjà l’an dernier, à nouveau cette année, dans plusieurs grandes villes d’Europe, et à nouveau en 2010 dans de nouvelles villes, dont Paris, des milliers de personnes assistent à cette tournée et profitent de manière privilégiée à la douceur et la profondeur des de ces offrandes musicales. Musiques spirituelle, elle est à écouter avec le cœur, l’âme en tire  une pleine satisfaction.

songs09auggj.jpg

En France il y aura un concert « Song of the Soul » à Paris, la première semaine de Novembre 2010.
En l’attente, à ce jour, il reste Dhaka
, au Bangladesh, après la tournée en Europe qui a eu lieu dans les villes suivantes, au dates que nous avions préalablement annoncées : 

4 OCT : ST PETERSBURG – 14 OCT : CHICAGO – 1 NOV : ZLIN – 2 NOV BRATISLAVA – 3 NOV : BUDAPEST – 4 NOV : GYŐR – 5 NOV : WIEN – 6 NOV : MARIBOR – 7 NOV : LJUBLJANA – 8 NOV : SALZBURG – 9 NOV : GRAZ -

13 DEC.  : DHAKA
Centre Argagaon,
Sher-e-Bangla Nagar

Le nom des villes est dans la langue du pays.

En allant sur le site de « Song of the Soul », vous pourrez facilement trouver le plan de la ville où à lieu le concert et toutes autres informations utiles ; vous pourrez aussi regarder trois petits film vidéos :

http://www.songsofthesoul.com/en/songs-soul

Oiseau et Liberté de Sri Chinmoy

Mercredi 25 novembre 2009

duooiseauxdesrichinmoyjpeg.jpeg

« Les oiseaux volent dans le firmament de la liberté, et nous apportent un message spécial de liberté. Cette liberté ne peut se trouver que dans le foyer-cœur paisible de l’humanité. »

Sri Chinmoy

 

 

© Texte et Dessin de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy

12345