• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

Archive pour novembre 2009

Le Suprême Art de Sri Chinmoy

Mercredi 25 novembre 2009

srichinmoyartist2.jpg
L’Art de Sri Chinmoy porte une conscience élevée

 

Je suis un chercheur de vérité et un amoureux de Dieu. Je prie et médite. De mes prières et de mes méditations, je reçois des messages intérieurs et une inspiration intérieure. Je trouve l’inspiration profondément en moi pour composer des chants, écrire des poèmes, dessiner et faire d’autres choses, et cette inspiration me porte. J’essaye de recevoir de l’inspiration et de l’aspiration du fond de moi-même, et avec cette inspiration et cette aspiration, je m’efforce ensuite de rendre service au monde de manières différentes.

Tout ce que je fais provient de ma vie de prière et de méditation. Je ne me sers pas du mental : j’utilise le cœur. J’essaye de rendre mon cœur un instrument réceptif afin que Dieu le Suprême puisse peindre en moi et à travers moi. Je suis comme le stylo à bille. Quelqu’un m’utilise pour écrire quelque chose.
 
Mes peintures ont une note puérile. Tout mon art repose sur une conscience simple et puérile. La maturité est là, mais du point de vue le plus élevé, cette maturité est toute simplicité. C’est une sorte de simplicité illuminée. J’offre cette conscience puérile, divinement illuminée, à travers mon art. Ce qui opère en mon art et à travers mon art est entièrement cette conscience divine, puérile.

Lorsque je dessine mes oiseaux, j’essaye de maintenir mon esprit aussi vide, disponible et tranquille que possible. Le mental extérieur est comme la surface de la mer. A la surface, la mer est pleine de vagues et de ressacs. Mais lorsqu’on plonge tout au fond, la même mer est toute paix, calme et tranquillité et c’est là qu’on y trouve la source de la créativité.

Lorsque nous sommes vraiment libres intérieurement, nous ressentons que notre véritable foyer est bien plus vaste que ce monde dans lequel nous vivons. Nous ressentons que notre véritable maison, c’est l’Infini, c’est l’Eternité, c’est l’Immortalité. Ces oiseaux volent dans le ciel-cœur de notre Infini, de notre Eternité et de notre Immortalité, qui est infiniment plus grand, plus illuminant et plus comblant que le ciel que nous voyons de nos yeux humains.
 
Un artiste humain veut éclairer son art par son imagination. Un artiste divin souhaite éclairer son art avec ce qu’il est intérieurement et réellement.
 
Si vous êtes un artiste terrestre limité, vous devez vous tourner vers la Beauté-Vérité. Si vous êtes un artiste céleste libre, la Beauté-Vérité se tournera vers vous.

Un artiste humain pense qu’il a réalisé plein de belles maisons pour les amoureux de l’art. Un artiste divin voit que Dieu est venu à lui sous forme d’innombrables autels et d’innombrables temples.

Le plus beau cadeau de l’art est la joie. L’art, comme la spiritualité ont un but, et ce but est la joie suprême, la félicité suprême.

Voir aussi sur ce blog :  “L’Art et la Spiritualité”

© Ecrits de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy

Bouquet d’oiseaux de Sri Chinmoy, sens et symbolique

Mardi 24 novembre 2009

srichinmoy.jpeg

« La joie, l’extase et la félicité que ces oiseaux incarnent auront
toujours libre accès à votre cœur d’aspiration et à votre vie de
consécration. »

Sri Chinmoy

 

© Texte et dessin de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy

Sri Chinmoy dessine des oiseaux de l’Âme au Guatemala

Mardi 24 novembre 2009


Image de prévisualisation YouTube

 

« Lorsque les oiseaux volent dans le ciel, ils nous rappellent l’âme que nous incarnons tous. Mon âme, votre âme, l’âme de chacun, viennent toutes du Ciel. Lorsque nous pensons aux oiseaux, nous avons envie de retourner à notre Source. »

Sri Chinmoy

 

Voir aussi sur ce blog :  “L’Art et la Spiritualité”

Sri Chinmoy devant les oiseaux de l’âme

Mardi 24 novembre 2009

srichinmoyart.jpg
Sri Chinmoy devant quelques oiseaux qu’il a dessiné

« Le monde de mon art —et tout particulièrement mes oiseaux— sera capable de donner de la joie à chaque être humain de la terre. Ces oiseaux seront capable de rendre tout le monde heureux —de manière consciente, illuminante et comblante. « 

Sri Chinmoy

 

 

Voir aussi sur ce blog :  “L’Art et la Spiritualité”

LE PSYCHISME HUMAIN SON FONCTIONNEMENT INTERNE : 3 le vital

Mardi 24 novembre 2009

Vous retrouverez l’ensemble des huit articles qui concernent : le corps, le vital, le mental et l’âme Ici ; il est préférable de commencer la lecture méthodiquement, en commençant par le texte présentant le corps. Chaque article est court, dense et complémentaire aux autres. Le premier article est le plus ancien, il est en premier, en partant du bas. L’ensemble forme le texte intégral.

earlycentresmiling150k2.jpeg

3ème extrait : Le vital

Supérieur au corps est le vital. Il incarne soit le dynamisme divin, soit une forme d’agressivité hostile. C’est lorsqu’il est non illuminé qu’il se montre agressif. Il aime alors témoigner de son pouvoir envers autrui et souhaite contrôler, dominer, voire même détruire. Seule la gloire l’intéresse et il est prêt à tout pour parvenir à ses fins.

Le vital dynamique, lui, ne désire que stimuler et inspirer. « Assez perdu de temps ! Debout ! Agissez pour l’humanité ! » Implore-t-il. Sans sa stupéfiante nécessité intérieure, rien ne saurait être révélé sur terre. Il ignore le lendemain ; seul l’instant présent l’intéresse, même s’il ne doit se reposer qu’après avoir atteint la vérité.

Bien que le corps, le mental et le cœur soient susceptibles eux aussi de ressentir l’émotion, celle-ci demeure le terrain privilégié du vital. L’émotion vital peut adopter une forme soit exubérante et enfantine, soit incontrôlé et infantile. Malheureusement, elle n’est la plupart du temps qu’indisciplinée et obscure.

Nombreux sont ceux qui confondent le vital émotionnel avec le cœur. Ils distribuent leurs biens à autrui et dès l’instant suivant ne pensent qu’à les récupérer ! Ce type de générosité n’a rien à voir avec le cœur. Il ne s’agit là que du jeu du vital non illuminé et insatiable, qu’il convient d’éviter à tout prix.

Prochain extrait : Le mental

Que gagne-t-on à détester ?

Lundi 23 novembre 2009

wwwnidishunblogfr.jpg

Chacun aime à rejeter le blâme sur un autre. Or qui est cet « autre », sinon une partie du Soi universel non-réalisé ?

Peut-être considérez-vous que certains êtres en ce monde sont exécrables. Mais que gagnez-vous à critiquer ou à détester untel ou untel ? L’autre n’a assurément rien à tirer de votre haine. Quant à vous, vous y perdrez un élément très doux qui est en vous. Vous avez beau dire que vous êtes obligé de réagir parce que la personne en question est épouvantable, la haine n’est pas la bonne méthode. L’arme la plus efficace est l’amour.

C’est la force de l’amour
Qui illumine les sommets de l’Ego,
Et non l’inverse.

 

© Texte extrait du livre « Un jour nouveau » de Sri Chinmoy , s’il est épuisé, vous pouvez vous procurer le livre « Le Voyage de l’Âme » paru aux Editions Sri Chinmoy diffusé par les « Editions de La Flûte d’Or » © Photo Nidish

Japaka Orchestra, à New York, chante en Live

Lundi 23 novembre 2009


Image de prévisualisation YouTube
Japaka Orchestra en concert live au café spirituel Panorama, à New York.
Ils interprètent deux chants de Sri Chinmoy
Ci-dessus : « No More My Mind »
Ci-dessous : « Swarge Martye »

Image de prévisualisation YouTube

Like the Supreme Lord Shiva, un chant de Sri Chinmoy, Maître spirituel indien, sur des images du cosmos

Lundi 23 novembre 2009

Image de prévisualisation YouTube

Un chant dévotionnel en bengali et en anglais adressé au Seigneur Shiva, composé par Sri Chinmoy et chanté par l’une de ses disciples.

Sri Chinmoy au Japon, lors d’un concert

Samedi 21 novembre 2009

Image de prévisualisation YouTube

Sri Chinmoy interprète ici un chant de sa création en bengali, sur un texte de Rabîndranâth Tagore, poète bengali, prix Nobel de littérature. Puis sur une flûte en bambou dorée il interprète deux de ses chants. Le concert se déroule à Kumamoto, au Japon, lors d’un voyage de noël que Sri Chinmoy effectue avec ses disciples.
Prendre le temps d’écouter, vous ne manquerez pas d’emporter ces musiques jusqu’au plus profond de votre cœur et les hauteurs les plus élevées de votre âme.

 

Images de Kedar Vidéo

o     o     o

« L’Illusion est la première apparence de la Vérité »

Rabîndranâth Tagore

Pour découvrir Tagore, l’Immense poète Bengali,
Cliquer Ici 

Albert Einstein, végétarien, à vélo

Vendredi 20 novembre 2009

alberteinstein.jpg

« Rien ne peut être aussi bénéfique à la santé humaine
et augmenter les chances de survie de la vie sur terre
que d’opter pour une diète végétarienne. »

Albert Einstein


12345