• Accueil
  • > Archives pour décembre 2009

Archive pour décembre 2009

Que pouvons nous apprendre de nos rêves ? Réponse de Sri Chinmoy

Samedi 26 décembre 2009

Question : Que pouvons nous apprendre de nos rêves ?

ckg208n14.jpgSri Chinmoy : Nous pouvons beaucoup en apprendre, à condition de savoir de quel plan de conscience ils proviennent. Un rêve provenant du monde vital inférieur doit être rejeté. Il est absurde d’accorder de l’importance à un rêve où l’on tue ou bien où l’on est tué. Les rêves du plan vital inférieur sont inutiles et sans importance. Il n’y a aucun enseignement à en tirer.
Par contre il faut accorder toute son attention au rêve qui vient du plan intuitif, du plan psychique, du mental supérieur, du sur-mental, du mental illuminé ; par exemple un rêve où l’on se voit capable d’aider quelqu’un dans sa méditation ou d’élever sa conscience.
Des rêves provenant de plans élevés, des rêves bons ou divins, doivent être gardés précieusement. Lorsque nous avons ce genre de rêves, il nous faut hâter leur transformation en réalité : en tant que chercheurs spirituels, cela devrait être notre rêve le plus cher que de créer la paix, de l’invoquer d’en haut pour l’offrir à l’humanité. C’est pourquoi de tels rêves sont les bienvenus, tandis que les rêves destructeurs et vitaux doivent être éliminés.

© Textes extraits du livre “Sur les Ailes des Rêves” de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”
Copyright © 1999 Sri Chinmoy Tous droits réservés

http://www.laflutedor.com/

Le Christ et le Christianisme, propos élevés de Sri Chinmoy

Vendredi 25 décembre 2009

Voici un extrait d’un livre fruit d’une interview, véritable collaboration entre le Révérend Don Antonio Tarzia, Directeur Général de la Maison d’Edition Italienne Edizione Paoline ; de l’écrivain et journaliste Venanzio Ciampa de la RAI, la télévision nationale italienne ; et du Maître spirituel indien Sri Chinmoy.

jesuschrist.jpg

Chapitre IV
Le Christ et le Christianisme
(Extrait)

« L’Enseignement du Sauveur Christ a guidé, élevé et illuminé l’humanité pendant deux mille ans,
et il continuera à le faire pendant les siècles à venir »

Sri Chinmoy

Question : Reconnaissez-vous Jésus Christ comme un prophète, comme le Fils de Dieu ou bien comme un ami de l’humanité qui s’engagea historiquement à élever le niveau social et spirituel de celle-ci ?

ckg208n12.jpg Sri Chinmoy : Je reconnais Jésus-Christ non seulement comme un prophète et comme le Fils bien-aimé de Dieu, mais aussi comme un suprême « ami d’unité » de l’humanité. Ce qu’il a accompli, ce qu’il accomplit et ce qu’il accomplira encore et encore dépasse largement les domaines historiques et social, ainsi que certains degrés de la spiritualité.
En tant que fils bien-aimé de Dieu, Jésus-Christ vint en ce monde afin de devenir partie intégrante de l’existence de la terre et de faire évoluer sa conscience humaine en divine. certes, ses années mortelles furent limitées à trente-trois, mais sans commencement et sans fin est son sacrifice immortel pour le Ciel et la terre.
En tant que prophète sans pareil, il délivra le message de l’amour divin et de la soumission divine envers la Volonté de Dieu. « Que Ta Volonté soit faite ! » Quelle prière est plus grande que celle-là ? L’échos de ces mots du Sauveur résonnera à jamais dans les profondeurs de nos cœurs. Offrir une soumission inconditionnelle à notre Seigneur Suprême est le but même de notre existence ; c’est la mission ultime de tout âme ici-bas.
En tant que véritable « ami d’unité » de l’humanité, Jésus-Christ a inondé de Compassion et de Pardon la conscience terrestre. Sa prière immortelle, « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font », fera descendre à tout jamais la Compassion de Dieu et Son Pardon pour apaiser la faim et la soif intérieure des chercheurs de vérité et des amoureux de Dieu. Assurément, la vie de don de soi de Jésus et son lumineux message au monde resplendiront de toute Eternité dans le cœur aspirant de l’humanité et dans sa vie éprise de Dieu.

 

© Extrait de « World-destruction : never, impossible ! »
989 et 989 èmes livres de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy

 

MOUNTAIN-SILENCE, le groupe interprète les chants de Sri Chinmoy célébrant le Christ

Vendredi 25 décembre 2009

Je vous invite à découvrir et à écouter de très beaux chants en Bengali en l’honneur du Christ, écrits par Sri Chinmoy, arrangés par un groupe de jeunes femmes européennes, d’un haut niveau instrumental et vocal, disciples de Sri Chinmoy de longue date.

2411.jpg
Christ songs

Le CD « Harmonia Coeli » inclu 16 mélodies composées par Sri Chinmoy à partir de paroles de Jésus Christ ; ce sont de très beaux chants élevés. Vous y trouverez aussi en musique deux pensées du Pape Jean Paul II et un chant à partir de mots de Mère Teresa qu’il a de même rencontré plusieurs fois. Vous pouvez écouter ces chants sur les sites suivants et aussi vous y procurer le CD. Ces chants d’une grande douceur vous apporteront paix, tranquillité et satisferont votre âme :

http://www.radiosrichinmoy.org/radio/63

Le groupe Mountain-Silence fait aussi parti de la tournée du festival mobile « Song of the Soul »
« Song of the Soul » sur ce blog, Ici Voir aussi l’interview en anglais de Gunthita Corda, responsable du groupe, qui parle du « Bonheur ».

12 aphorismes de Sri Chinmoy sur le Christ, la Bible et les chrétiens

Vendredi 25 décembre 2009


xx3.jpg

Le Christ montant la direction que l’on doit prendre : Le cœur

702)
Si vous vivez
Comme un demi-chrétien,
Aveuglément est votre vue,
Obscurité est votre lumière,
Néant est votre vie.

705)
Jésus est mort sur la croix
Pour supporter la punition
De vos péchés.
Le Christ vit
Dans la caverne de votre cœur
Pour goûter à la pureté
De vos prières ferventes.

(suite…)

Ecrit pour le Théâtre (extrait), de Sri Chinmoy : « Le Fils », biographie de la Vie du Seigneur Jésus Christ (Scène 2 : L’apparition de l’Ange à Marie)

Jeudi 24 décembre 2009

notredamedefautimontimmaculeconceptionviergemariewwwnidishunblogfr.jpg
L’Immaculée Conception – Notre Dame de Fautimont (34)

L’Ange – Marie

Chez Marie. Un Ange apparait :

L’Ange : Marie, Marie, je t’apporte un message très singulier d’en haut.
Marie : Singulier… dans quel sens ?
L’ange : Dans un sens divin… lumineux.
Marie : Ah… dis-moi alors… dis-moi !
L’Ange : Le Seigneur grandit en toi.
Marie : Le Seigneur…
L’Ange : Le seigneur de l’univers.
Marie : Que dis-tu ? Je ne te crois pas. Je n’en crois rien… Pour l’amour de Dieu, ne me torture pas !
L’Ange : Marie… Moi… te torturer ?
Marie : Oui, tu me tortutes. Un torrent de peur se déverse en mon cœur. Une tempète de doute obscurcit mon esprit.
L’Ange : Ne crains pas, cela ne te sied pas. Ne t’ouvre pas au doute, Marie ; cela ne te sied pas. Ecoute mon secret : tu personnifies l’Infini ; ton cœur Eternité ; ta vie Immortalité. Marie… Jésus, le fils de Dieu est en toi. Il sauvera son peuple. Il règnera à jamais sur le monde. Veux-tu savoir comment ?
Marie : Oui… comment ?
L’Ange : Pas avec le pouvoir des armes, mais avec le pouvoir de son cœur, le pouvoir de son amour.
Marie : Pouvoir du cœur… pouvoir de l’amour… sont-ils différents l’un de l’autre ?
L’Ange : Non, ils sont une même chose. Le cœur est amour. L’amour est cœur.
Marie : Me voici enfin heureuse. Tu viens de me livrer le message suprême. Que puis-je t’offrir en retour ?
L’Ange : Rien. Aie simplement foi en ce que je dit.
Marie : je te crois. J’accepte avec gratitude ton message.
L’Ange : Marie, ton acceptation de mon message est ma récompense. Mari, tu es immaculée. Tu es grande. Tu es divine. Avant de te quitter, Marie, j’ai autre chose à t’annoncer. Ta cousine Elisabeth donnera aussi naissance à un enfant…
Marie : Formidable ! Je m’en vais lui rendre visite.
L’Ange : Excellente idée.
(L’Ange disparait)
Marie : Ô Seigneur, Tu me donnes Ton enfant bien-aimé. Je suis ignorante. Je ne sais rien. Mais je sais que Tu es le Pardon, la Compassion et l’Amour incarnés.
(Elle chante)
Qu’il est simple d’apprendre le message lumineux de mon Dieu.
Qu’il est aisé d’accomplir Sa tâche rayonnante.
En moi chante et danse Son Jour de Nectar.
En Son Ciel de Gloire mon But et moi baigneront.


© « Le fils » une pièce de Sri Chinmoy- Centre Sri Chinmoy
© Photo «  »Notre Dame de Fautimont » de Nidish

A la même date, l’an prochain,
Vous trouverez un autre extrait :
La Scène 1
: « Au Paradis »

L’Ave Maria par Mandu sur un Erhu dans la chapelle de Elm

Jeudi 24 décembre 2009

Image de prévisualisation YouTube

L’Ave Maria par Mandu sur un Erhu

Interprétation en soliste donné par Mandu,
de l’Ave Maria de Schubert,
sur un Erhu, instrument traditionnel chinois,
dans la très belle chapelle du village de Elm en Suisse.
En introduction il interprète
un chant de Sri Chinmoy
« Ore Tora »

L’Ave Maria sur les images du film Song of Bernadette lors de la rencontre de Sainte Bernadette avec l’Immaculée Conception

Jeudi 24 décembre 2009

Image de prévisualisation YouTube

Sur les images extraites du sublime film américain « Song of Bernadette » de Henry King, où Jennifer Jones joue merveilleusement bien le rôle de Bernadette Soubirous, l’on entend ici l’Ave Maria interprété par Perry Como, enregistré à Notre-Dame de Lourdes (Hautes Pyrénées). Cette courte vidéo est un montage touchant. Dans le film de 2H49mn, que je vous recommande, le chant n’y est pas.
L’histoire de la Sainte est admirablement bien joué par cette belle actrice qui a reçu l’oscar de la meilleure interprétation féminine ; le film sorti en 1943 a été récompensé de 4 oscars et a été nominé 8 fois ; le « Golden Globes » a aussi primé trois fois le film, l’actrice, le réalisateur et les images. En attendant de vous procurer le film, que l’on trouve encore assez facilement, je vous invite à apprécier ces images relatant la rencontre de la Sainte avec l’Immaculée Conception.
Vous pourrez aussi à loisir consulter sur ce blog les articles intéressant notre Bienheureuse et voir les films entiers de Jean Delannoy, avec Sydney Penny dans le rôle, tout aussi parfaitement interprété, de Bernadette.

Joyeux Noël !

Mercredi 23 décembre 2009

mariefrancewwwnidishunblogfr.jpg
Joyeux Noël !

La cage dorée, apologue de Nidish

Mercredi 23 décembre 2009

mesangebleue.jpg
Mésange bleue

 

La cage dorée
Un apologue de Nidish inspiré d’un conte de Marie France
et de la vie de Sri Aurobindo.

Une jeune fille, radiant l’infinitude beauté de la lumière du jour
Et le naturel scintillement des étoiles,
était enfermée dans une cage dorée,
suspendue à l’aide d’une corde dans les airs.
Ce sont ses parents, subjugués par la magnificence de leur fille,

qui l’avaient enfermée là et la gardaient, sous leur protection.
L’éclatante jeune fille ne reprochait rien à ses parents.
Elle s’était assise en lotus.
Entre les barreaux de sa cage,

L’enfant recevait la lumière du jour et les doux rayons du soleil.
Les parents furent flattés, ils pouvaient la contempler à loisir,
Lui parler comme ils le voulaient.

Mais au fil du temps, ils constatèrent que leur jeune fille ne jouait plus, ne riait ni ne bougeait.
Leur relation se réduisait de plus en plus. En eux un profond chagrin les tiraillait.
Le mari, poussé par les larmes cachées de son épouse,
Un jour ouvrit les portes dorées de la cage.
La jeune fille resta immobile.
Elle méditait. Méditait. Méditait.

Un doux sourire se distinguait sur ses lèvres.
Elle semblait nager dans la félicité.
Les parents, éblouis par la beauté radieuse de la fille, restaient muets.
Le halo éclatant de la grâce s’étendit magnifiquement,
Les barreaux dorés s’effacèrent dans le flux de lumière,
La prison disparut aux yeux du père et de la mère.
Immergés dans la douce félicité,
Ils vécurent heureux.
Depuis lors,
Ils rendent de nombreux services au monde entier.

 

© Apologue de Nidish
Photo de Laurence, voir son généreux site musical Ici

 

Sri Chinmoy cite Ramakrishna, un grand Maître spirituel : Penser positivement

Mercredi 23 décembre 2009

sriramakrishna.jpg
Sri Ramakrishna
(1836 – 1886)

« Tant que vous répétez que vous êtes un voleur ou un pécheur, vous restez à jamais un voleur ou un pêcheur. Mais si vous dites : « Je répète le Nom de Dieu, je suis l’enfant de Dieu » comment pouvez-vous continuer à mal agir. Rien sur terre ni au ciel ne peut vous retenir en arrière si vous avez foi en votre Source. L’aspiration la plus élevée de votre divinité intérieure vous conduit droit au but.

Extrait de « La pensée positive »  un livre de Sri Chinmoy paru aux Editions de la Flûte d’Or.

12345...7