• Accueil
  • > Archives pour décembre 2009

Archive pour décembre 2009

Repentir et pensées positives, par Sri Chinmoy

Lundi 14 décembre 2009

centresrichinmoycurdenfantdecaslikaju.jpg
Cœur d’enfant

Une personne qui ressasse ou rumine ses erreurs ne fait que renforcer son sentiment de culpabilité. Vous pouvez vous dire que vous allez vous repentir. Mais pourquoi vous repentir ? Vous avez fait quelque chose de mal, certes, mais vous êtes également un héros et vous êtes prêt à assumer les conséquences de vos actes. Si vous avez fait quelque chose de mal, vous avez aussi la capacité de faire ce qui est bien. Ainsi, en nous concentrant sur ce qui est bien, nous augmentons notre force positive.

Sri Chinmoy 

© Extrait du livre « La pensée négative », de Sri Chinmoy, paru aux Editions de La Flûte d’or
© Dessin d’enfant – Centre Sri Chinmoy Serbie – Montenegro

Quatre Jeux d’écriture à partir d’aphorismes de Sri Chinmoy

Lundi 14 décembre 2009

Voici quatre jeux d’écriture inspirés d’un ouvrage du grand poète mystique et écrivain Sri Chinmoy qui est aussi l’Auteur de 1500 livres. Le titre de l’ouvrage est « Something, Somehow, Somewhere, Someday » (Quelque Chose, D’une certaine manière, Quelque part, Un jour) le livre regroupe un nombre conséquent d’aphorismes qui partent de ces premiers mots. Vous l’avez deviné, nous allons nous amuser à faire comme le Maître : Exprimer une pensée élevée en partant de ses locutions.

Quelque chose
Partir de la locution et la continuer pour construire une phrase à partir d’elle qui se termine par deux points. L’idée se prolonge et se conclue ensuite au-delà des deux points par un mot ou un groupe de mot sans verbe.

Exemples de Sri Chinmoy :

Quelque chose à oublier : La peur.
Quelque chose à se rappeler : L’Amour.
Quelque chose à oublier immédiatement : Le doute de soi-même.
Quelque chose à se rappeler immédiatement : La foi en Dieu.
Quelque chose à ressentir : La Paix
Quelque chose à cacher : Les imperfections des autres.
Quelque chose que j’ai vu : La pauvreté du mental humain.
Quelque chose que je verrai : La manifestation complète de la Divinité de l’homme.
Quelque chose d’indispensable : L’aspiration ascendante du cœur.

Sri Chinmoy a ainsi écrit dans ce recueil 51 affirmations.

En voilà deux autres de Nidish :

Quelque chose à Aimer : La vie.
Quelque chose à travailler : La patience

A vous, amusez-vous et tout viendra tout seul.

Pour découvrir les
3 autres jeux tirés
de ce recueil
cliquer
sur

(suite…)

Courte biographie de Eleen Caddy, Auteur de la Petite voix

Dimanche 13 décembre 2009

Avec mes sentiments les plus reconnaissants.

Nidish

eileencaddy.jpgEileen Caddy
(26 août 1917 – 13 décembre 2006
)

Eileen est née en 1917 d’un père irlandais et d’une mère anglaise. Elle a vécu une vie ordinaire jusqu’en 1953 où il se produit un évènement marquant qui fut un tournant dans sa vie ; elle avait alors 36 ans.

Elle méditait dans un petit sanctuaire dans la ville anglaise de Glastonbury, quand elle entendit une voix intérieure lui dire : « Be still and I know that I am God » (Sois dans le silence et sache que je suis Dieu).

Elle pensa qu’elle avait été folle, mais la voix continua et est restée avec elle ; elle apprit à lui faire confiance et à l’aimer. La Voix a guidée toute sa vie avec des recommandations qu’elle n’aurait jamais pu imaginer. Elle a appelé cette voix « the still small voice within » ou aussi « Le Dieu intérieur ». Mais elle a senti qu’elle n’était pas une personne particulière, elle pensait que tout le monde pouvait entendre cette voix intérieure, parce que Dieu est au cœur de tous, peu importe qui l’on est. L’œuvre de sa vie a été de suivre cette voix et d’orienter les autres à découvrir leur propre voix intérieure.

En 1962, avec son mari Pierre et avec son amie Dorothy Maclean, elle a démarré la communauté de Findhorn, au nord-est de l’Ecosse. Ils ne savaient pas alors que ça allait donner une communauté, ils essayaient juste de mener une vie centrée sur Dieu. Mais une communauté s’est développée autour d’eux, puis est devenue progressivement célèbre, en partie en raison des livres  publiés contenant les conseils que Eileen recevait de sa voix intérieure et en partie à cause des jardins étonnants qui se sont développés, sur le sol semi-aride de la région, par l’intervention des esprits de la nature, avec les quels Dorothy a découvert qu’elle était en mesure de communiquer.

Vous pouvez lire l’histoire de la communauté de Findhorn dans l’autobiographie d’Eileen Caddy « Vol dans la liberté », et dans les nombreux autres livres qui ont été publiés sur Findhorn.
La communauté va toujours aussi bien.

Extrait du site en anglais de Judi et Barbara, deux amis de longue date de Eileen et membres de la communauté de Findhorn.

http://www.myspace.com/eileencaddy

Image de prévisualisation YouTube

Une petite vidéo en anglais présentant la communauté de Findhorn

Tous les articles concernant Eileen Caddy Ici

Commentaire du livre Eileen Caddy : « La petite voix », par Nidish

Dimanche 13 décembre 2009

41g2v57n4zlss500.jpg

UN MESSAGE D’AMOUR POUR LA VIE DE TOUS LES JOURS

Toute personne soucieuse de s’améliorer devrait disposer de ce livre, toute personne souhaitant vivre mieux, plus heureuse, devrait consulter ce livre régulièrement, toute personne ayant la foi peut utiliser ce livre sans crainte, toute personne attirée par les différentes formes de sagesse trouvera dans cet ouvrage des textes d’une réelle profondeur. Toute personne aspirant à faire des progrès spirituels usera de ce merveilleux outil… La Petite voix, la voix intérieure de l’âme, rassure quand on est dans une épreuve de la vie, nourrit quand on veut aller plus loin, plus haut. Ce beau livre peut être ouvert au hasard, ou étudié quotidiennement par une lecture méthodique ; les textes y sont de toute beauté. Ce livre est le seul que Sri Chinmoy – Maître spirituel réalisé, contemporain – ait tenu longuement entre ses mains, en méditation, dans une librairie spécialisée, lors d’une de ses visites à Paris. Ecrit par Eileen CADDY, celle-ci dit avoir reçu pour la première fois en 1953 un message personnel d’une petite voix paisible en elle-même, d’une source qu’elle nomme le Dieu intérieur ; dès lors elle a retranscrit ces messages dans plusieurs ouvrages. Personnellement, j’ai utilisé ce livre durant des années, c’est en toute confiance que je le conseille au plus grand nombre, à tous ceux qui aspirent à une vie meilleure.

Édition LE SOUFFLE D’OR – BP 3 – LE PAROIR 05300 BARRET-LE-BASFRANCE

Tél. 33 (0) 4 92 65 52 24

Tous les articles concernant Eileen Caddy Ici 

L’expérience de vie, un aimant de l’Amour ou de la confusion : Eileen Caddy nous en parle

Dimanche 13 décembre 2009

Hommage

Eileen Caddy (26 août 1917 – 13 décembre 2006)

lecieldesaconsciencewwwnidishunblogfr.jpg

Entends sans cesse ta conscience !

Garde à l’esprit qu’il sort du bon de toute chose et que chaque épreuve t’est donnée pour t’aider à grandir et à t’épanouir. Prends conscience que sans tes propres expériences tu ne serais pas capable de comprendre tes compagnons humains ou de leur ouvrir ton cœur, mais te tiendrais à leur écart et même jugerais et les condamnerais. Les expériences, aussi étranges ou difficiles soient-elles, t’ont été données dans un but ; donc prends le temps de chercher ce but. Essaie de voir Ma main en toute chose, de voir que rien n’est du  au hasard, et que  la chance ou la bonne fortune n’existent pas. Comprends que tu attires à toi tout ce qu’il y a de meilleur ou de pire dans la vie. Cela peut être la paix, la sérénité et la tranquillité, ou cela peut être le chaos et la confusion. Cela vient de l’intérieur, de ton état de conscience ; n’accuse donc pas ton entourage. Un escargot porte tout avec lui, même sa maison. Tu portes tout en toi, et cela se reflète à l’extérieur. 

 

© “La Petite voix” un livre de Eileen Caddy paru aux “Editions du Souffle d’or”
© Photo Nidish « Le Ciel de sa conscience »

Tous les articles concernant Eileen Caddy Ici 

Recette végétarienne en images vidéos : les Nems, cours de cuisine méthodique de Pankaj

Samedi 12 décembre 2009

Image de prévisualisation YouTube

Nous avions déjà mis sur notre blog une recette filmée de Pankaj, les « Samosas aux légumes » cette sympathique jeune femme indienne, du Rajastan, qui est aussi comédienne et clown, nous explique ici avec méthode comment réaliser des « Nems » ; elle termine sur la vidéo en nous disant : « Bon appétit ! »

Pour faire cette recette, il faut couper tous les légumes finement :

  • une carotte
  • 2 champignons
  • une pomme de terre
  • 1/2 oignon
  • une gousse d’ail hachée
  • de la sauce de soja
  • des feuilles de riz
  • de l’huile
  • de l’eau chaude

Pour faire la farce : faire chauffer un peu d’huile d’olives dans une poêle. Mettre les oignons. Ajouter les carottes, les pommes de terre, les champignons et l’ail (mélanger). Saler avec 2 cuillères de sauce de soja (mélanger). Laisser cuire 10 minutes à feu moyen.
Laisser refroidir avant de rouler les nems.

Pour préparer les nems, prendre une feuille de riz, la tremper dans l’eau tiède des 2 côtés. La poser sur un torchon quelques secondes pour la faire sécher. Poser la feuille, mettre la farce au bord et rouler à moitié. Replier les côtés et continuer à rouler.

Faire chauffer de l’huile à frire. Plonger les nems dedans et les sortir lorsqu’ils sont dorés.

C’est très bon avec une sauce de soja. Bon appétit !

Recettes végétariennes sur ce blog 

Résonance : Le témoigage de H.C. Geffroy, créateur de la Vie Claire, et de Nidish sur l’alimentation végétarienne

Samedi 12 décembre 2009

alimentation.jpg

Henri-Charles Geffroy (1895 – 1981) a été un précurseur en écologie :

Déjà en 1920, nous relate Henri-Charles Geffroy, fondateur éclairé de « La Vie Claire », les chiffres alarmants des morts par cancer, maladie cardio-vasculaires, troubles circulatoires graves étaient importants. Il constate qu’en 1979, ces chiffres n’avaient cessés de grossir.
Les américains, en ce début de siècle, ne cessent de s’inquiéter du nombre d’obèse sur leur continent, la France commence sérieusement à être touché par le problème, qui concerne même les enfants. Récemment j’étais assis à côté d’une famille dont les jeunes enfants, durant une heure et demi de spectacle, n’ont cessés de grignoter bonbons et biscuits apportés par la maman. L’ainée, d’une dizaine d’année, portait déjà de sérieux signes d’obésité.
Henri-Charles Geffroy de manière censé nous dit dans un de ses livres, « La vie saine » :« La progression effarante de ces maladies dites « de civilisation » prouve que, malgré les indéniables progrés de la médecine et de la chirurgie, notre civilisation a multiplié leurs causes plus vite que les moyens de les guérir. Or, il serait plus simple de les éviter.
Pour cela, il suffirait de rechercher la principale cause de ces maladies. C’est ce à quoi je me suis attaché à mon retour de la guerre de 1914, au cours de laquelle j’avais été gazé par l’ypérite. »
En effet, la gorge et un poumon de H.C.Geffroy sont alors atteint ; en 1935, les médecins ne lui donnent plus que trois mois à vivre… par chance il apprend qu’une médecine pratiquée à Berlin sauve des tuberculeux et des gazés avec une réforme alimentaire qui bannit les produits industriels, la viande et les sous-produits animaux intoxicants ; les médecins prescrivent un régime exclusivement végétal à base de céréales, de fruits et de légumes le plus souvent consommés crus. Sa petite fille indique : « Henri-Charles adopte ce régime et retrouve ses forces. Il éprouve même le besoin de faire des marches de plus en plus longues : c’était inespéré pour un malade dans son état ! Il venait providentiellement d’échapper a la mort…  En bonne santé, il décide de consacrer le restant de sa vie à enseigner aux autres ce nouvel « art de vivre. »
Notons au passage que la petite fille de H.C. Geffroy à réédité les écrits de son grand-père ; écrits qui nous apparaissent aujourd’hui comme être plus que jamais d’actualité.

Cliquer pour

(suite…)

Le régime végétarien dans la vie spirituelle et la vie de tous les jours

Samedi 12 décembre 2009


kakisurbranchedeplaqueminierwwwnidishunblogfr.jpg

Fruits du Ciel
Kakis sur Plaqueminier

Le régime végétarien joue un rôle des plus importants dans la vie spirituelle. La pureté est d’une importance capitale pour l’aspirant. Cette pureté doit être établie dans le physique, le vital et le mental. lorsque nous mangeons de la viande, du poisson, la conscience animale agressive entre en nous. Nos nerfs deviennent agités, agressifs et cela peut gêner notre méditation. Tandis que les douces qualités des fruits et des légumes nous aident au contraire à établir dans notre vie intérieure comme dans notre vie extérieure les qualités de douceur, de simplicité et de pureté. En étant végétariens, nous aidons donc notre être intérieur à renforcer sa propre existence. Intérieurement, nous prions et méditons ; extérieurement, la nourriture que nous absorbons de la Mère Terre nous aide également, nous donnant non seulement de l’énergie mais aussi de l’aspiration. 

Voir les autres articles sur l’alimentation végétarienne
En cliquant Ici

 

© Texte de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy
© Photo de Nidish

Les pensées positives, comment les trouver ? Comment arrêter le flux de pensées négatives ? Témoignage de Nidish

Samedi 12 décembre 2009

lafortdumentalwwwnidishunblogfr.jpg
La forêt du mental

Il y a environ 25 ans, j’ai pris conscience du harcèlement intérieur qu’exerçaient sur moi mes pensées. J’en était accablé, je ne savais comment endiguer leur flot. Leur négativité me brulait le cerveau, me le faisait éclater. Je voulais que cela change. Voir clair, voir positivement. J’en étais au point d’interroger d’autres personnes pour savoir comment cela se passait pour eux, comment ils géraient leurs pensées, leur monde intérieur. Mais, je crois que je n’ai jamais abordé le sujet car je me disais : « Qui peut avoir à ce point du recul sur lui-même et avoir suffisamment de connaissance des mécanismes intérieurs pour pouvoir les changer ? » J’étais démunis et souffrais ainsi depuis quelque semaines, mois peut-être.
Je m’occupais alors d’une Bibliothèque spécialisée dans les Médecines douces et la Spiritualité. Dans ce cadre je recevais des informations diverses. J’ai ainsi eu connaissance, par une plaquette, de sessions de « Pensées positives » organisées par la méthode Sylva. C’était un peu cher, mais je voulais que cela change. J’ai pris une inscription pour une formation qui se déroulait sur deux ou trois journées espacées dans le temps. Je suis allé à ces formations qui se déroulaient à Paris. Mais j’en suis ressorti déçu. Le contenu ne portaient pas du tout sur des techniques de pensées positives, mais sur des techniques de visualisation médiumnique, même si le mot n’a jamais été prononcé. Cela ne m’a pas intéressé, c’était à mille lieux de mes attentes. J’en restait là.
Avec le recul, maintenant je sais que c’était l’amorce de mon changement intérieur qui s’opérait. Si j’ai toujours voulu progresser, m’améliorer, je ne savais pas pour autant comment le changement d’une personne se réalisait. Maintenant je sais que c’est par un nettoyage, une purification. Et que lorsque l’on nettoie, toutes les cochonneries montent à la surface et nous apparaissent. Il en est ainsi pour les individus, il en est ainsi aussi pour le monde.

Cliquer pour

(suite…)

Calmer le mental de ses pensées turbulentes et encore négatives

Samedi 12 décembre 2009

sprintckg2.jpg

« Chaque jour est un jour nouveau »

« Le mental est comme un singe. Lorsque vous êtes attaqué par un singe, qui ne cesse de vous mordre et de vous pincer, vous devez le menacer. Puis chaque fois qu’il revient, si vous le tapez avec fermeté, il finira par comprendre qu’il est vain de vous ennuyer.Vous devez toujours rester aussi vigilant que possible. Lorsqu’une pensée non divine entre dans votre mental, chassez-là immédiatement. Si vous restez constamment vigilant, ces pensées finiront par abandonner et ne plus vous déranger.

Le plus important, c’est la pratique. Aujourd’hui votre mental agit comme un singe. Il frappe sans cesse à la porte de votre cœur et dérange la paix de votre cœur. Mais chaque fois que le mental dérange, chassez-le ou bien amenez délibérément votre conscience sur autre chose. Si vous lui permettez de vous distraire, il ne fera que gagner en force. Vous devez savoir que sur cette terre tout le monde a de la fierté, de la vanité et de l’amour propre. C’est pourquoi si  vous ne prêtez aucune attention au mental, alors au bout d’un certain temps, il trouvera indigne de vous ennuyer. » Sri Chinmoy

Voir tous les articles sur ce sujet en cliquant Ici

© Texte de Sri Chinmoy
© Photo Centre Sri Chinmoy :
Sri Chinmoy au départ d’un sprint

1...34567