• Accueil
  • > * Souffrance
  • > LE PSYCHISME HUMAIN SON FONCTIONNEMENT INTERNE : 8 L’Âme d’incarnations en incarnations

LE PSYCHISME HUMAIN SON FONCTIONNEMENT INTERNE : 8 L’Âme d’incarnations en incarnations

Vous retrouverez l’ensemble des huit articles qui concernent : le corps, le vital, le mental et l’âme Ici ; il est préférable de commencer la lecture méthodiquement, en commençant par le texte présentant le corps. Chaque article est court, dense et complémentaire aux autres. Le premier article est le plus ancien, il est en premier, en partant du bas. L’ensemble forme le texte intégral du premier chapitre ; le livre comporte cinq chapitres.

earlycentresmiling150k.jpeg
L’Auteur : Sri Chinmoy

8 ème et dernier extrait : L’Âme (2/2 parties)

Au début de son parcours, elle pénètre dans les abysses les plus insondables de l’inconscience, où n’entre jamais le plus petit rayon de lumière. Elle y demeure des siècles et des siècles, dans un état de profonde torpeur. Puis soudainement, une étincelle de conscience jaillissant de l’au-delà transcendantal entre en elle et l’éveille. Elle esquisse un léger mouvement, tandis qu’une interrogation s’élève des profondeurs de l’être : « Qui suis-je ? », à laquelle répond aussitôt l’affirmation : « Tat Twam Asi », « Tu es Cela ».

L’âme ouvre alors les yeux, dirige son regard vers le haut et entre successivement dans le monde minéral
puis dans la conscience minérale. Bien que l’on ne trouve en celle-ci pratiquement aucune lumière, l’âme va y demeurer des milliers d’années. Après un nouveau geste ascendant, elle abordera le domaine de la conscience végétale, où perce un mince filet de lumière. De là, elle se dirigera vers la conscience animale, où pendant des siècles elle ne fera montre d’aucun dynamisme véritable. En réalité, elle sera souvent dans un état d’assoupissement total, bénéficiant toutefois du Jeu Cosmique à sa manière.

Puis un jour vient, des siècles plus tard, où l’âme souhaite franchir une étape supplémentaire
et pénétrer dans la conscience humaine. Les occasions pour elle de porter le regard vers l’au-delà et de se remémorer sa propre source y sont infiniment plus fréquentes. Car la conscience humaine a beau ne contenir qu’une provision limitée de lumière, elle est capable d’en accumuler une quantité infinie, comme le prouve l’exemple de maints aspirants évolués. Tandis qu’elle s’y trouve, l’âme fait descendre d’en haut la Paix, la Lumière et la Béatitude, pour les offrir aux autres membres de sa famille : le cœur, le mental, le vital et enfin le corps physique. L’illumination, lorsqu’elle prend place, est visible dans l’être entier, à tous les niveaux que nous venons d’évoquer. Et cette Conscience Illuminée, Divine, contient en elle une lumière inépuisable.

Dans le Jeu Cosmique de Dieu, chaque âme est donc employée aussi bien par l’humanité que par la Divinité.
Par l’humanité, afin d’emporter ses souffrances inavouées vers un monde bien au-delà du domaine mental. Par la Divinité, afin de faire descendre au tréfonds de la conscience terrestre le message de la Lumière et de la Félicité. Aux yeux de la Divinité, l’âme est le batelier qui conduit l’Infini jusqu’au cœur du fini. Aux yeux de l’humanité, elle est le navire qui transporte son fardeau vers le royaume de l’au-delà.


Vous pouvez vous procurer le livre
“La Lumière de L’au-delà”
Paru aux Editions Sri Chinmoy
Diffusé par les Editions de La Flûte d’Or.

Laisser un commentaire