• Accueil
  • > = Alimentation
  • > « Little Tyke » la lionne végétarienne qui inspire le monde humain à respecter la Vie

« Little Tyke » la lionne végétarienne qui inspire le monde humain à respecter la Vie

 

littletykenidishunblogfr.jpg

« Little Tyke » la lionne végétarienne
qui refusait la viande

On impute aux lions et aux tigres bien des mots ayant pour origine notre frayeur qui elle-même a pour origine nos actes délibérés et arrogants : l’espèce humaine mange ses congénères du règne animal en découle une crainte imprévue d’être mangé à son tour par eux.

Dans le monde humain, il y a des individus ici et là, par-ci, par-là, de plus en plus nombreux qui aspirent à un monde plus harmonieux plus respectueux de la vie et qui ont une pratique en rapport avec cet idéal de vie.

Dans le monde animal, il en est de même,. Des individus se départissent des habitudes de pensée des hommes et nous montrent autre chose d’eux que les images que l’ignorance collective leur a collées. Ainsi, comme des hommes et des femmes se nourrissent de végétaux par respect de la vie animale, chez les lions et les tigres il y a aussi des animaux qui, par éducation ou par choix délibéré, refusent de manger d’autres animaux et s’alimentent uniquement de produits du règne végétal. À une époque où des hommes vont faire manger à des animaux herbivores de la farine composée de restes d’autres animaux, cela peut nous laisser songeurs sur l’éveil et le sens des responsabilités des uns et des autres.


L’histoire vraie, légendaire, de Little Tyke

(Source : « Little Tyke » de Georges H. Westbeau)

Little Tyke (pauvre petit) est l’histoire d’un lionceau née d’une lionne africaine en cage, dans un Zoo des États-Unis, en septembre 1946. Sa mère, déséquilibrée par sa vie en cage, ou plus naturellement, pour préserver sa descendance d’une vie entre des barreaux, comme elle l’avait fait avec ses précédents lionceaux, a voulu tuer son dernier né. Mais Georges Westbeau sauva le lionceau inextrémiste de la mère, qui blessa sa progéniture à une patte. Dès lors le lionceau fut confié par le Zoo à son sauveur et sa compagne ; il vécut à Hidden Valley Ranch, aux environs de Seattle.

littletyke2nidishunblogfr.jpg

Little Tyke avec Becky le mouton

Mr Westbeau raconte comment il a usé de stratagèmes pour cacher la viande dans l’alimentation du lionceau, mais en résultat celui-ci toujours refusait la nourriture carnée, refusant même le biberon contenant une quinzaine de gouttes de sang. Il est peu habituel de voir ce comportement et les scientifiques qui se sont intéressés au cas du lionceau qui refusait toute viande, évoquent les troubles de santé grave qu’il est sensé découler de ce type d’alimentation. Cette histoire est vraiment très proche de celle des nourrissons qui refusaient les pots de bébés contenant de la viande et qui acceptaient les pots végétariens. Ainsi le lionceau grandi harmonieusement en étant nourrit de céréales cuites, de lait, d’œufs crus et autres aliments non carnés qui lui apportaient tous les compléments alimentaires nécessaires. Face au refus systématique de la jeune lionne qui grandissait, les Westbeau trouvèrent la paix quant un jeune visiteur les invita à se rapporter à un passage de la Bible, de la Genèse 1:29 et 30.

« Dieu dit : “Je vous donne toutes les herbes portant semence, qui sont sur toute la surface de la Terre, et tous les arbres qui ont des fruits portant semence : ce sera votre nourriture. Et à toutes les bêtes sauvages, à tous les oiseaux du ciel, à tout ce qui se meut sur la terre et qui est animé de vie, je donne pour nourriture toute la verdure des plantes…”

littletykeavecunchatonnidishunblogfr.jpg
Un chaton vient se blottir dans les pattes de Little Tyke

L’émission de télévision très populaire d’Art Baker a fait connaître tout d’abord aux États-Unis “Little Tyke” sur tous les écrans. Sa réputation fut ensuite internationale. Au cours du tournage les producteurs ont souhaité, avec l’accord de Mr Westbeau, mettre en scène la lionne avec des poussins. La prise de vue dura trois semaines. À un moment donné, Georges s’aperçut d’un curieux comportement de “Little Tyke” qui allait les mâchoires ouvertes et les babines closes. Il cria : “Tyke, qu’est-ce que tu as dans la gueule ?” et la lionne l’ouvrant immédiatement laissa échapper un petit poussin qui se mit à voleter indemne en déployant de son mieux ses petites ailes, mais qui s’avéra n’avoir qu’un désir, retourner au chaud dans la gueule de la lionne ! “Little Tyke” se mit à le lécher en lui témoignant toute son affection. L’équipe télévisée filmait cette scène étonnante, “Little Tyke” lui se dirigea avec une certaine hésitation vers les autres poussins qu’elle finit par lécher du bout de la langue, après quoi elle s’éloigna avec un bâillement. Peu après elle revint et se coucha au milieu d’eux. Les poussins se glissèrent alors sous les longs poils soyeux de l’encolure touffue de leur protectrice.
Art Baker, devant les caméras de télévision a ouvert la Bible et a lu
Isaïe 11-6 :

“Et le loup habitera avec l’agneau ; la panthère se couchera avec le chevreau ; le veau, le lionceau et la bête grasse iront ensemble, conduits par un petit garçon… On ne fera plus de mal ni de violence sur toute ma montagne sainte, car le pays sera rempli de la connaissance de Yahvé…” 

 © Nidish

http://www.vegetarismus.ch/vegepet/tykef.

htm http://www.veganspirit.fr/veganspirit/nl5lionnevege

Laisser un commentaire