• Accueil
  • > # Sainte Bernadette
  • > Deux films inspirants à voir, sur la vie de Sainte Bernadette, réalisés par un français, Jean Delanois

Deux films inspirants à voir, sur la vie de Sainte Bernadette, réalisés par un français, Jean Delanois

bernadettenidishunblogfr.jpg

S’il y avait un seul film que je pourrai conseiller à des personnes qui veulent s’inspirer de sainteté, ce serait celui-ci.
Déjà ce film est un miracle en lui-même, il a été réalisé par un français, Jean Delanois, c’est merveilleux.

Les films spirituels sont très rares de par le monde, qu’ils soient de plus, très bien joués, réduit le nombre, et si l’on cherche parmi ceux-là les films français… nous trouverons ces deux films de Jean Delanois, et le film Thérèse réalisé par Alain Cavalier ; au cours de cette dernière décennie, rien n’est paru. Jean Delanois a fait très fort pour l’occasion. Deux films d’une durée de 1h56mn pour « Bernadette » et 1H50 pour “La Passion de Bernadette”. Les deux parties peuvent être vues séparément sans sentiment de manque. La première partie présente le contexte de vie de l’adolescente, sa rencontre avec l’Immaculée Conception, ses épreuves dans le petit village qu’était Lourdes, aussi avec l’église, tandis que la seconde partie est consacrée à la vie de la Sainte à Saint-Gildard, Maison-Mère de la Congrégation des Sœurs de la Charité à  Nevers.

Donc ce film en deux parties est précieux, déjà par sa rareté ; il est peu présent sur les marchés. Cette édition de 2011 n’en est pas moins une réponse à un besoin, le monde a soif de spiritualité et les réponses cinématographiques inspirantes sont rares. Nous avons en France au moins celle-là.

Le film commence par une voix Off avant même les premières images :
« La veille de sa mort, Bernadette a prononcé ces paroles : « Ce que l’on écrira de moi, le plus simple sera le meilleur. » Nous l’avons prise au mots, nous n’avons rien inventé. »

Les images se déroulent ensuite dans le village de la famille Soubiroux, à Lourdes.
L’histoire débute en 1857, la première apparition de la Vierge à Bernadette se fera le 11 février 1858. L’adolescente a alors 14 ans. Fille aînée d’un meunier sans travail et d’une mère au foyer, elle cherchait du bois avec ses sœurs
dans la petite grotte de Massabielle, quand émerveillée elle a entendue et vue une dame blanche qui se présentera comme étant « l’Immaculée Conception ».

Sur ce blog vous pouvez découvrir une riche présentation de Sainte Bernadette

Laisser un commentaire