Jeu d’écriture de Nidish : Statue au Jardin du Luxembourg


photonidishstatuejardinduluxembourgjeude769criturenidishunblogfr.jpg

L’artiste qui a réalisé cette statue a eu une intention, qui semble respectée par le responsable de l’aménagement du Jardin du Luxembourg. En effet le personnage semble vouloir dire quelque chose.

Le jeu :
Pouvez-vous nous transmettre ce que le personnage exprime, en quelque mots ?

EXEMPLE de Nidish :
« Je vois Krishna jouer de sa flûte sur la tête du Soleil, et ses Gopis danser sur ses notes joyeuses la ronde de l’Eternel dans l’herbe du parc ! Quel spectacle comblant ! »


A votre tour vous pouvez écrire votre
« point de vue »
dans les commentaires :


© Photo et jeu littéraire
de Nidish

3 Réponses à “Jeu d’écriture de Nidish : Statue au Jardin du Luxembourg”

  1. booguie dit :

    bonsoir
    je t’attends toi qui il y a longtemps m’a donné rendez-vous dans ce petit parc, de mes yeux fatigués par le soleil je guète ton pas. mon voile me sert et me protège contre le froid, dis moi! m’as tu oublié toi mon aimé! ta statue aurait dû être près de moi, mais je ne te vois pas, mes yeux sans vie attendent ton retour pour de nouveau reprendre le chemin que notre destiné nous avait confié. je t’attends apollon de mes rêves sans fin. montre moi donc le chemin, reviens vers moi, dirige mes pas et plus jamais nous ne nous quitterons.

    Dernière publication sur Liberté d'expression. : Serge Gainsbourg.

  2. fantômette dit :

    Hey toi là-haut , oui toi qui ne me vois pas : Soleil , lumiere ou étoile ….. Que puis-je faire si moi je ne te vois pas ? Mes yeux sont blessés par ton éclat. C’est pourquoi je me voile la face.

  3. zogepik dit :

     » Il « soulève le voile
    Une partie de son visage est encore voilée, l’autre moitié dans l’ombre;  » il  » semble à la recherche de la lumière.
    Davantage de lumière
    Nous fait penser à cette fameuse phrase de Goethe :  » Mehr licht !  »
    Cette statue nous rappelle, à nous être vivants, que la clarté est inhérente au mouvement
    Donc, soulevons le voile pour plus de lumière !

    ***
    zogepik

    Dernière publication sur AMELIF : Les mots, quelle belle compagnie !

Laisser un commentaire