• Accueil
  • > = Ecrire
  • > Jeu d’écriture poétique, à partir d’images vidéo, et d’une musique spirituelle de Sri Chinmoy

Jeu d’écriture poétique, à partir d’images vidéo, et d’une musique spirituelle de Sri Chinmoy


ecriresapoe769sie.jpg

Une belle vidéo au moins pour rêver

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Exercice très particulier d’écriture et d’expression artistique, réservé à… tous !

Préparer son espace

Préparer une feuille blanche.
A3, si vous avez, A4 c’est très bien, A5, et autres encore plus petites peuvent faire l’affaire.
Utiliser des crayons (feutres…), de plusieurs couleurs, c’est mieux.

Comme un enfant de 7 ans le ferait

Dans un premier temps,
Sur la feuille, dessiner un soleil. La mer. Un bateau. Des poissons. Plus si vous le voulez, toujours stylisé.

Dans un deuxième temps :
Mettre la vidéo en route, se laisser entrer dans la musique.

Dans un troisième temps :
Mettre de simple mots ou des courtes phrases sur les rayons du soleil, dans le cœur du soleil.
Mettre de simple mots ou des courtes phrases dans les voiles du bateau, sur son bâtit.
Mettre de simple mots ou des courtes phrases sur les poissons, dans la mer.

Dans un quatrième temps :
Ecrire un commentaire, une légende, une pensée aimante soulignant son œuvre sous le dessin.
Ne pas juger sa production, l’aimer seulement.

Dans un cinquième temps :
Regardez votre réalisation à nouveau, plus tard, dans plusieurs jours ou semaines.
Découvrez là.

© Nidish

Une réponse à “Jeu d’écriture poétique, à partir d’images vidéo, et d’une musique spirituelle de Sri Chinmoy”

  1. oholibama dit :

    dans la vallée baigner de soleil vivait un arbre qui seul était une vraie merveille. la légende veut qu’un jour, un vieil homme et son âne, fourbu de fatigue s’allongèrent entre ses grosses racines; presque aussitôt l’âne se releva plus vigoureux, l’homme continua à dormir d’un sommeil profond tant il était bien, ses rêves étaient très beaux, au point que l’arbre ne voulait pas réveiller le vieil homme. une semaine passa, l’âne était bien gras, mais l’homme lui faiblissait de jour en jour. baissant sa ramure l’arbre se mit alors à lui murmurait de bien tendre parole. vieil homme au coeur usé par tant de labeur, j’ai écouté ton sage coeur, j’ai plongé en toi afin de voir si tu ne me mentais pas. j’ai vue beaucoup de choses belles et je sais ton désir le plus profond. vieil homme, mon coeur saigne car tu es très fatigué et que tu as choisis d’aider ton petit-fils, je ferai ce qu’il faudra pour le libéré, toi tu vas te réveiller et continué ton long chemin, je t’offre de quoi te restaurer tout du long de ton parcours, pour cela suit ton âne il te conduira, reste un homme sage vieil homme, nous serons bientôt ensemble. l’homme s’éveilla et regardant son âne poussa un grand cri de joie, tu as grossis, tu as grossis! ton petit va vivre o, joie sublime, des larmes coulèrent le long de ses joues parcheminées, puis un bon dans son coeur. âne, vient il faut se hater. sur le chemin. l’âne et l’homme eurent à manger jusqu’au jour ou ils arrivèrent devant la place du marché. déjà deux hommes s’approchaient du vieil homme et de son âne, des petits cailloux dans les mains. le premier en offrit deux et cracha dedans, le deuxième en offrit quatre et cracha dedans. le vieil homme ouvrit grand ses yeux et les posa sur son âne, lui revint en mémoire de douce parole écoutait un soir au pied d’un bel arbre. alors il remercia les acheteur qui voulurent soudain mettre plus de cailloux dans leur mais, mais rien n’y fit, le vieil homme détacha son âne et lui murmura à l’oreille; dis, si je te donne ,qui pourra aider asthas à marcher! qui le portera le long des chemins pour la prière à dieu! qui lui apportera aide et réconfort quand il aura mal mais ne voudra pas le montrer? le vieil homme venait de comprendre que le cadeau de l’arbre c’était son âne, il comprit la leçon et l’ânesse resta dans la famille jusqu’au jour ou elle ferma ses yeux, mais la lignée est là, et encore une fois c’est le cadeau de l’arbre, car le vieil homme avait écouté les paroles sage d’un être vivant.
    bonne nuitée

    Dernière publication sur Nouvelliste. : Le Noir de son regard.

Laisser un commentaire