• Accueil
  • > - Education
  • > Le scoutisme un mouvement de jeunesse pour les adultes responsables de demain

Le scoutisme un mouvement de jeunesse pour les adultes responsables de demain


Toujours Prêt

à servir

Il existe les scouts et guides de France qui font notre propos et aussi un autre mouvement traditionnel, les scouts d’Europe, que nous n’évoquons pas ici par manque de connaissance.

Les scouts ont un grand rendez-vous aujourd’hui en Suède, un rendez-vous mondial ; en effet, 40 000 jeunes de 14 à 17ans, de 170 pays, se sont retrouvés ce mercredi à Rinkaby, près de Kristianstad, dans le Sud-est de la Suède, pour douze jours, à l’occasion du 22e Jamboree. La précédente réunion internationale avait eu lieu en 2007, en Grande Bretagne, à l’occasion du centenaire du mouvement.

C’est Baden-Powel (22/2/1857 Londres – 8/1/1941 Kenya) qui est à l’origine du scoutisme ; il est parti avec l’idée de mettre en pratique tous les principes qu’il avait élaboré durant la guerre, au service de jeunes garçons désœuvrés, dans une optique de paix : « À la fin de ma carrière militaire, dit Baden-Powell, je me mis à l’œuvre pour transformer ce qui était un art d’apprendre aux hommes à faire la guerre, en un art d’apprendre aux jeunes à faire la paix ; le scoutisme n’a rien de commun avec les principes militaires. »

En 1907, alors âgé de 50 ans, Baden-Powell organise un camp de quinze jours avec une vingtaine de garçons de différentes classes sociales sur l’île de Brownsea. Il y teste ses idées, inspirées de son expérience militaire, de la voile et la construction d’un voilier, de ses lectures sur les différents mouvements associatifs et d’éducation de différentes parties du monde ; il crée son propre concept d’éducation par le jeu, d’indépendance, de confiance et d’aventure. Il crée alors les bases du scoutisme qui sont encore sensiblement appliquées aujourd’hui.

En 1920 a lieu le premier jamboree qui réunit les jeunes de 21 pays Baden-Powell y est nommé World Chief (chef scout mondial), il réunit 24 000 jeunes scouts. Ce fut une merveilleuse expérience pour tous, un nouvel espoir après la guerre. « Entre les peuples de la terre, il existe des différences de langage, de pensée et de sentiment tout comme il existe des différences dans l’aspect physique. La guerre nous a appris que si une nation essaie d’imposer sa volonté aux autres, une réaction violente s’ensuit inévitablement » confiait à ce moment-là Baden-Powell.

En 2007, le scoutisme célèbre ses 100 ans d’existence. Le jamboree du centenaire, le 21e  de l’histoire, a lieu au Royaume-Uni près de Chelmsford, il mobilise 40 000 scouts, il est élaboré en lien étroit avec l’ONU et prend en compte les grands enjeux du monde, ceux de l’urgence de la paix, de la défense de l’environnement.

A ce jour, l’Organisation mondiale du mouvement scout (OMMS) compte plus de 30 millions de membres, actifs, bénévoles, répartis dans 160 pays et territoires.

« Pour la troisième fois, cette année aussi, le Jamboree propose à ceux qui le souhaitent un atelier interculturel et inter religieux, destiné à mieux faire connaître les spiritualités, et faire tomber les préjugés : contre toute attente, les organisateurs notent que c’est l’un des plus fréquentés par les jeunes… » lit-on dans le journal La Croix qui informe de l’évènement.

Témoignage admiratif de Nidish :

Si je n’ai personnellement jamais été scout, j’ai encadré un stage conte auprès des guides de France et j’ai eu de nombreux amis avec des postes à responsabilités dans des structures sociales ou d’animations, administratives ou associatives, qui étaient issus du scoutisme. Ces personnes avaient toujours une imagination pratique, une capacité à trouver les solutions positives, elles étaient aussi dévouées à l’autre, serviables et respectueuses ; ces qualités toujours présentes sous le couvert d’une simplicité remarquable. Un jour j’ai demandé au responsable d’un service social s’il avait été scout, il m’a spontanément répondu « oui », avec étonnement, et une certaine fierté joyeuse intérieure. J’avais reconnu en lui ces qualités communes à mes amis d’antan.

 
Sources :

Différents articles du Journal La-Croix.com
Différents articles de Wikipédia
© Expérience et témoignage de Nidish

Laisser un commentaire