Blague de coureurs à pied, par Nidish


Pour sourire

Le maître demande à un élève dont le père court des marathons :
« Pierre peux-tu me conjuguer le verbe « Marcher » au présent de l’indicatif ?

Le garçon hésite :
Oui… je crois…

Je marche…

Il se mord les lèvres…

Tu marches…
Heu… Il, il, il marche… heu…

Le maître :
Plus vite ! Plus vite !

Le garçon s’emballe :
Euh, euh…Nous… nous courons… vous courez, Papa a gagné ! Il a gagné !

Tous les enfants de la classe s’exclament : Non,  Ils ont gagné !

Et l’instituteur de reprendre :
« Ils gagnent ! » au présent de l’indicatif du verbe « courir », heu, du verbe « marcher », heu, heu…
Et les enfants de reprendre en scandant : On a gagné ! On a gagné ! On a gagné !

 

Blague trouvée et retravaillée par Nidish

Commentaire :
Presser quelqu’un, c’est le conduire à l’erreur dont on l’accusera.
Trouver la faute à l’autre, c’est la voir par la suite chez soi.

© Nidish

Laisser un commentaire