Archive pour août 2011

800e article du blog dédié aux Nations Unies et au 80e anniversaire de Sri Chinmoy

Lundi 8 août 2011

unlogobluesmlfr.jpg

Comme à l’occasion de tous les 100 articles, je dédie ce 800e aux Nations Unies.
Ce nombre d’articles réalisés a aussi la particularité d’avoir été atteint pour
Célébrer le 80e anniversaire de la naissance de
Sri Chinmoy, né le 27 août 1931.

Sri Chinmoy a toujours eu une très haute considération pour les Nations Unies. Vous pouvez en prendre mesure dans le livre « L’Eveil spirituel du monde ». Le texte qui suit est extrait du livre biographique « Une vie de Lumière ». Ce chapitre rapporté présente l’affection qu’ont témoigné à Sri Chinmoy les Secrétaires Généraux qui lui ont été contemporains.

srichinmoyuthantnidishunblogfrjpg.jpg
Sri Chinmoy and U Thant

29 février 1972, UN Headquarters New York

Selon Sri Chinmoy, les Nations Unies incarnent les espoirs et les rêves de l’humanité. Il les appelle Le Cœur-Demeure du Corps-monde. Il considère que tout service rendu aux Nations Unies est un service rendu à la famille du monde.

Sri Chinmoy écrit à ce propos :

Le message extérieur des Nations Unies est la paix.
Le message intérieur des Nations Unies est l’amour.
Le message essentiel des Nations Unies est l’unité.
Nous ressentons la paix.
Nous devenons l’amour.
Nous manifestons l’unité.

Au printemps 1970, sur invitation du Secrétaire Général en fonction, U Thant, Sri Chinmoy commença à conduire des méditations, bi-hebdomadaires pour la paix dans le monde, au siège des Nations Unies à New York. Ces réunions, qui ont lieu pendant la pause du déjeuner, ont régulièrement été tenues depuis cette époque, jusqu’au départ de ce corps de Sri Chinmoy (entré en Samadhi le 11 octobre 2007). Des employés et des délégués de nombreux pays y assistent. Sri Chinmoy est très reconnaissant à C.V. Narasimhan, alors Chef de Cabinet, qui le présenta à U Tant.

(suite…)

« Le vieil homme et la corde », une histoire enseignement transmise par Sri Chinmoy

Lundi 8 août 2011

 

La peur provient d’une ignorance profondément enracinée en nous. Nous ne voyons pas la Lumière avec notre vision intérieure. Nous ne voyons la Lumière qu’avec notre raisonnement humain limité, lié à la terre.

corde2.jpeg

A ce propos, j’aimerais vous raconter une histoire.

Un vieil homme qui marchait dans la rue un soir, vint à heurter un bout de corde qui trainait sur le sol. Comme il n’y avait pas de lumière, il crut que c’était un serpent. La peur s’empara de lui et il se mit à hurler et à courir le plus vite qu’il pouvait. Tout en courant il tomba et se cassa une jambe. Ses amis du voisinage l’entendant hurler et jurer s’approchèrent avec des bâtons. Il criait sans cesse en pensant qu’il y avait là un serpent. Quand ses amis s’approchèrent, ils crurent eux aussi qu’il y avait un serpent. Dans l’obscurité, ils se mirent à frapper la corde et en vinrent à se frapper les uns les autres.

Or, comme les cris continuaient, un autre groupe de gens s’approcha avec une lanterne et tous s’aperçurent qu’il s’agissait d’un simple bout de corde et non d’un serpent. Donc quand la lumière entra, ils découvrirent qu’il s’agissait d’une corde et non d’un serpent.

© Sri Chinmoy
Conférence donnée à l’American Centre for Arts à Paris
Le 13 novembre 1970
Extrait de la conférence
Extrait du livre “Mes Pétales de Rose”
Paru aux Editions du Centre Sri Chinmoy du Canada 

 

Apprendre un chant spirituel à partir de l’enregistrement du groupe féminin Akasha sur des images vidéos de nature : Madhura swapane

Lundi 8 août 2011


Première partie du chant en bengali,
suivie de la traduction en anglais

Image de prévisualisation YouTube

Chant composé et traduit en anglais par Sri Chinmoy,
le 3 janvier 1984.
Interprété ici par le groupe vocal et instrumental féminin
Akasha
.

chantdesrichinmoynidishunblogfr.jpg

Traduction en français :

Comment un oiseau de chagrin
Peut-il voler dans un ciel-conscience
Doux comme le rêve ?


Copyright © 2011 Sri Chinmoy              All rights reserved under Creative Commons license 3.0

 

Devenir occultiste, un cheminement intérieur, transcription de la conférence de Sri Chinmoy

Dimanche 7 août 2011

roserougedejardinnidishunblogfr.jpg

L’occultisme est un vaste sujet dont je pourrais parler pendant des heures. Mais comme le temps est limité, j’en parlerais brièvement.

L’occultisme est un art, un art intérieur.
L’occultisme est une science, une science extérieure.
L’occultisme en tant qu’art, éveille et inspire notre vie extérieure.
Un grand occultiste est un athlète dynamique. Il combat le doute. Il combat l’impureté. Il combat l’imperfection.

Si cous voulez devenir un occultiste, un divin athlète, alors le bateau de votre vie devra voguer entre les rives de l’observation de soi et du perfectionnement de soi sur la rivière de l’émotion. C’est-à-dire qu’il vous faudra maitriser et perfectionner l’émotion humaine, et cultiver et perfectionner l’émotion divine. C’est l’émotion divine qui nous fait sentir que nous sommes en Dieu, avec Dieu et pour Dieu. L’émotion humaine, elle, nous avertit et nous pousse à asservir les autres. C’est alors que nous jouons le jeu de la possession : posséder et être possédé. Mais l’émotion divine est toute autre chose. Par l’émotion divine, nous élargissons notre conscience et transformons notre vie liée à la terre en une vaste expansion de lumière.

(suite…)

L’occultisme, le pouvoir, Dieu et le service à autrui, une Histoire-Enseignement de Sri Chinmoy

Dimanche 7 août 2011

prie768re.jpeg

Il y a plusieurs sortes d’occultistes que nous pouvons classer en trois principales catégories : l’occultiste ordinaire, l’occultiste supérieur et l’occultiste de grande classe. Un occultiste ordinaire fait beaucoup de choses contraires à la loi divine, au décret de Dieu. Il fera pour sa renommée, certaines choses dangereuses et destructives. À ce propos, j’aimerais vous raconter une histoire :

Il y avait une fois trois occultistes. Le premier vivait près d’un restaurant. Comme il n’avait pas assez d’argent pour acheter quoi que ce soit, il menaçait chaque soir, par la voie occulte, le propriétaire du restaurant. Utilisant ses pouvoirs occultes il se faisait envoyer trois fois par jour les meilleurs repas. Cela dura des mois, des années. Se sentant chaque nuit menacé, le propriétaire du restaurant faisait envoyer tous les jours trois repas à cet occultiste.

Le deuxième occultiste habitait près d’un Palais de justice. Chaque jour il voyait des centaines de personnes entrer et sortir. Il leur disait les choses qui se passaient dans les coins les plus reculés du globe et tous en étaient émerveillés. Et le lendemain matin, les journaux confirmaient ce qu’il avait dit la veille.

Le troisième occultiste vivait près d’une église. Chaque jour, quand les chercheurs sincères entraient dans l’église, il priait le Seigneur Suprême d’accroitre leur aspiration, afin de hâter leur salut. Puis quand les gens sortaient de l’église après leurs prières, il adressait cette prière au Tout-Puissant :

 

(suite…)

Différences entre magie noire et occultisme par Sri Chinmoy, Maître spirituel indien

Dimanche 7 août 2011

mangerlebonpain.jpg
Manger le bon pain

Malheureusement, en Occident l’occultisme a été victime de malentendus. Ici, en Occident, vous avez constaté que la magie noire a pris la place de l’occultisme. Le véritable occultisme ne peut jamais détruire personne ni créer de calamités à qui que ce soit. Tandis que la magie noire qui est la plus basse forme de l’occultisme, a créé des millions de problèmes. J’ai connu personnellement six ou sept personnes qui furent attaquées sans merci par des prêtres de la magie noire. Elles sont venues me voir afin d’être secourues. Je les ai aidées et elles sont libres maintenant. Or, beaucoup de gens croient que ces choses ont été causées par les véritables pouvoirs occultes. Mais le vrai pouvoir occulte ne saurait créer de tels problèmes. C’est la magie noire qui, au plus bas niveau vital, a créé ces calamités.

Donc, si l’occultiste vit au niveau de l’âme, c’est un occultiste divin. Mais si l’occultiste vit au niveau du vital -le vital inférieur, le vital des émotions, le vital impur – alors il ne peut vivre pour l’âme. Il vit pour la satisfaction de son propre égo, qui est non divin, grossier, obscur, impur et mauvais.

Un véritable chercheur de lumière et de vérité ne cherche pas les pouvoirs occultes. Tout le monde doit un jour réaliser Dieu, mais si l’on croit que les pouvoirs occultes sont nécessaires pour réaliser Dieu, on commet alors une déplorable erreur. Il y a beaucoup d’occultistes qui n’ont pas réalisé Dieu. Aucun fils de Dieu, aucun être humain ne restera non réalisé.

 

(suite…)

Confiance en soi, confiance en Dieu, différences et bien-fondés : propos de Sri Chinmoy

Samedi 6 août 2011

escalierversciel.jpg
delobscurite769a768lalumie768re.jpg

Un cœur plein de confiance et un mental plein d’assurance sont indiscutablement deux bénédictions immortelles venues d’en-haut pour l’humanité.

La confiance est d’une importance capitale. Si nous avons confiance en nous-mêmes et en Dieu, nos progrès rapides sont assurés. Si nous avons confiance seulement en Dieu et non en nous-mêmes, nous ne pourrons pas aller bien vite. Et l’inverse ne nous permettra pas non plus de beaucoup progresser. Nous devons éprouver à la fois notre confiance en Dieu et la confiance de Dieu en nous. Nous ressentirons notre confiance en Dieu en vertu de notre propre consécration, et nous ressentirons la confiance que Dieu nous porte grâce à la lumière de compassion qu’il nous octroie sans cesse et inconditionnellement.

 A vous de déclarer la guerre
A votre incroyance,
Dieu vous accordera aussitôt
Sa propre lumière de confiance.

 

© Extrait du livre de Sri Chinmoy « Le Voyage de l’Âme » paru aux Editions de la Flûte d’Or
© Photo du Blog « Le miracle de l’autisme » ; laguérison spirituelle de l’autisme.

Le monde sort de son sommeil, c’est normal. Il retrouve sa route en titubant. C’est normal. Réflexion de Nidish

Samedi 6 août 2011

ashritameditating.jpg

Le monde sort difficilement de son lourd sommeil,
c’est normal.
Il a oublié sa route, et se remet à la chercher,
c’est normal.
La tâche est simple. Ne la compliquons pas.
C’est normal.

Cette imposante vague qui éveille et secoue le monde est un gros nettoyage de fond qui s’affirme, un changement de conscience qui s’opère, une nouvelle ère qui s’installe. Le monde râle de ces imperfections qui lui sautent aux yeux, son sens enfoui de la responsabilité est éprouvé.

Notre attachement nous créé des problèmes, notre désir de détenir toujours plus nous aveugle – à soi, que pour soi et encore plus, et encore, ce n’est pas assez – l’esprit serait plus léger s’il menait sa vie plus simplement, en étant moins centré sur la possession, mais plus sur Dieu et le service à autrui.

Le déséquilibre criant entre les plus fortunés et les plus pauvres, ici dans notre pays, est une forme de résultante exécutoire d’un non-savoir partager avec ceux qui sont loin, comme le fait de ce non partage avec les membres de notre famille, de notre cité ou de notre pays se répercutent dans cette impossibilité à équilibrer notre monde par un flux limpide des biens et capacités ; le microcosme et le macrocosme sont irrémédiablement liés.

Les frontières nous tarissent. Elles sont le produit de notre mental qui veut retenir à lui et uniquement à lui. Le cœur n’a pas ces frontières, l’eau a besoin de sortir de son lit pour irriguer les rives. On ne retient pas la Lumière. L’air non plus ne s’enferme pas, le ballon explose quand on veut trop le remplir, quand on veut le posséder gonflé au surplus ; l’air alors disparait et l’on perd tout, l’on reste avec une besace sans vie. 

Alors, si aujourd’hui l’on ne sait plus que faire tant l’œuvre à effectuer ici et là-bas est immense, « plus l’on repousse les problèmes, plus la tâche est lourde » nous dit l’adage, nous ne pouvons plus laisser passer le temps. « Mon temps s’écoule, mon temps s’écoule, où es-tu dernier jeu de ma vie ? » demande Sri Chinmoy. Notre devoir est de nous remettre dans l’action, de reprendre les choses une à une patiemment, avec confiance, sans panique : Rétablir notre connexion avec l’Esprit divin, et rendre le service naturel au monde qui se doit.

Redevenir Un dans le mouvement universel de l’eau de l’air, de la terre, du Cosmos, du Aum de l’Univers est notre ultime devoir.

« Le XXIe siècle sera spirituel… »
Malraux

« La destruction du monde est impossible »
Sri Chinmoy

« Tout est très très bien,
Car tout se passe selon Mon plan.
Sois parfaitement en paix !”

Eileen Caddy

© Nidish

 

Une belle composition d’images vidéos sur deux chants interprétés par le groupe vocal et instrumental féminin Blue Flower

Samedi 6 août 2011

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

De très belles images vidéos de paysages enneigés,
Deux chants de Sri Chinmoy arrangés ensemble par le groupe Blue Flowers

Les paroles du premier chant :

Chokher kanna dekhe sabai hiyar kanna dekhena
Hiyar bhashai kahi katha keha kichui bujhena

Résonnance « L’homme universel », une petite histoire symbole et un aphorisme

Vendredi 5 août 2011

cartedumonde.jpg

« La Paix du monde commence en nous. »
Sri Chinmoy

o o o

Il était une fois un père qui essayait de lire son journal tandis que son fils ne cessait de le déranger. Lassé, le père eut une idée, il prit une page de son journal où était représentée une carte de la géographie du monde, puis il la déchiqueta et étala les morceaux devant son petit fils :

« Regarde mon enfant, j’ai un travail pour toi ; voici la carte du monde en petits morceaux, montre moi si tu peux rétablir le monde comme il l’était auparavant. » Le père, rassuré que son astuce occupe son fils toute la journée, revient à la lecture de son journal. Mais au bout d’un quart d’heure, l’enfant retourna auprès de son père en ayant réalisé le travail demandé, c’est à dire en ayant réorganisé la carte du monde.

Le père désabusé s’exclame : « Est-ce que ta mère t’a appris la géographie ?! »

L’enfant serein répond : « Je ne comprends pas ce dont tu parles, il y avait sur l’autre face du papier que tu m’as donné le portrait d’un homme et quand j’ai reconstruit la silhouette de cet homme, j’ai reconstruit le Monde »

Réécriture de la traduction d’un texte de Paulo Coelho

o o o

« Toutes les émotions qui passent en nous
Sont aussi des vibrations
Qui se déposent quelque part. »

Nidish

o o o

Ceci est la remise en forme d’une histoire écrite de Paulo Coelho trouvée sur un blog du net, traduite par Google.
Cette réécriture de la traduction faite par moi conserve l’esprit de l’auteur que je ne connais pas. Cette réécriture de la traduction de Google est interdite de reproduction sous cette forme. Je renvois chacun à l’œuvre originale ; ce qui m’importe, ici, c’est le magnifique message qu’a transmis Paulo Coelho à travers cette originale idée.

123