• Accueil
  • > = Art et spiritualité
  • > Le chant spirituel, sa pratique reliée : « Penser à la fois au corps du chant et à l’âme du chant », propos élevé de Sri Chinmoy Maître spirituel

Le chant spirituel, sa pratique reliée : « Penser à la fois au corps du chant et à l’âme du chant », propos élevé de Sri Chinmoy Maître spirituel

lavoixducurnidishunblogfr.jpg
La voix du cœur

Chanter nous inspire immédiatement et éveille l’âme endormie en nous. Si nous chantons un chant divin, un chant fervent, cela amène immédiatement de la pureté dans notre système. Chanter purifie notre conscience limitée et nous amène l’harmonie universelle. Dans notre vie de tous les jours, nous cassons constamment l’Harmonie universelle, mais lorsque nous chantons, nous bâtissons et créons cette Harmonie universelle en nous et autour de nous.

Si nous pouvons chanter, nous pouvons avoir la conscience la plus pure et une harmonie parfaite dans notre nature. Rien ne réjouit notre âme davantage que le chant fervent.

Lorsque je chante, j’essaie de communiquera avec Dieu et de lui offrir ce que j’ai et ce que je suis. Dans chaque chant que je chante, j’essaye de  m’offrir à travers le chant avec la plus grande sollicitude. J’essaye de convoyer la signification des mots à travers ma voix. Il y a beaucoup de chanteurs qui ont des voix et une capacité extraordinaire à chanter. Je ne suis en rien en comparaison d’eux. Mais j’ai entendu beaucoup de chanteurs de ce genre qui ne ressentent pas le souffle vivant des mots lorsqu’ils chantent. Leurs belles voies mélodieuses sont justes, mais nous n’en obtenons pas la profondeur et la vraie signification des mots.

Certaines personnes n’ont pas du tout une belle voix, mais Dieu l’apprécie profondément parce qu’ils chantent fervement. On peut être un très grand chanteur mais chanter sans aucune aspiration ni dévotion. Dieu se soucie le plus de ceux qui chantent fervement.

Lorsque nous chantons, notre être psychique, qui est le représentant de l’âme est nourri. Une mère nourrit son enfant lorsqu’il a faim. Similairement, nous devons nourrir l’âme, l’enfant-Dieu en nous, en chantant ou en méditant. Lorsque l’âme est constamment nourrie, elle vient de l’avant et l’oisea-âme obtient l’opportunité de voler dans le ciel de l’infini et de l’éternité.

Lorsque nous chantons, nous devons devenir un avec le chanteur intérieur. Extérieurement nous pouvons être très expert en musique, mais si nous n’avons pas la capacité de devenir un avec le chanteur intérieur, alors notre chant ne sera pas fervent.

Le chant et le chanteur doivent être inséparables. Lorsqu’un  chanteur chante des chants spirituels, s’il vit le chant qu’il chante, alors Dieu sera une réalité vivante à tous moments. Autrement, Dieu restera dans le ciel bleu infini et le chanteur restera en bas, sur terre. Alors il y aura un golfe béant entre les pieds de Dieu et la tête du chercheur.

Lorsqu’un chercheur-chanteur chante fervement, il ressent immédiatement qu’il est immortel, au moins qu’il va rester sur terre pendant beaucoup d’années. Et lorsque le même chercheur-chanteur commence à avoir des pensées fourmillantes, le monde des activités et des problèmes divers entre dans son mental et l’affaiblit. A ce moment, il voit sa mort s’approcher à toute allure. Ainsi, lorsqu’il chante fervement, il ressent qu’il est devenu un avec l’Immortalité.

Lorsque vous chantez, vous devez penser à la fois au corps du chant et à l’âme du chant. Le corps du chant est constitué de chaque mot. Vous devez bien connaître la signification du chant et amener l’image juste en face de votre mental.

Si vous pouvez méditer 5 ou 10 minutes avant de chanter, alors vous obtiendrez de votre méditation l’aspect de l’âme du chant. Même si vous n’avez pas médité, il est possible d’obtenir parfois l’aspect de l’âme du chant en amenant à votre mental l’image de chaque mot. Mais pour cela, vous devez être un grand chercheur.

Si vous amenez l’aspect de l’âme de l’avant ainsi que l’aspect du corps de manière symbolique, le chant devient vraiment fervent. A ce moment, ceux qui écoutent sont voués à ressentir l’âme dans la musique. Ils peuvent ne pas entendre les mots ; ils ne verront que l’âme du chant. Ils verront la réalité divine dans votre visage extérieur, alors vous rayonnez. A ce moment, ils ne voient rien d’autre que l’âme.

Vidéos avec de très belles images de nature
sur des chants faciles à apprendre de Sri Chinmoy

 


© Extrait du livre de Sri Chinmoy : « The Source of Music » Music and Mantra for Self-réalisation.

Laisser un commentaire