• Accueil
  • > = Ecrire
  • > Jeu d’écriture de Nidish : « Rencontre de trois disciplines artistiques »

Jeu d’écriture de Nidish : « Rencontre de trois disciplines artistiques »

letriomphedelare769publiquea768nationporteurflambeaunidishunblogfr.jpg

Ce personnage est une partie d’une fonte en bronze de 35 tonnes qui se trouve place de la Nation à Paris. Une œuvre inaugurée en 1889, à l’occasion du centenaire de la Révolution française, elle était alors en plâtre.

Notre petit jeu d’écriture consiste à transcrire l’émotion du personnage qui semble en communication avec quelque chose de plus haut que lui. 

Pour nous, peu importe le contexte qu’a créé le sculpteur, ce qui nous intéresse, c’est la prise de vue qui suggère un état d’âme nouveau.

EXEMPLE  de légende possible sous la photo :

« Ô Céleste, Tu as allumé la Flamme de mon cœur, je m’empresse de la transporter au monde. »

A vous, s’il vous plaît, quelle légende mettriez-vous ?

© Photo et jeu littéraire de Nidish

2 Réponses à “Jeu d’écriture de Nidish : « Rencontre de trois disciplines artistiques »”

  1. oholibama dit :

    par ta faute ô père je me trouve nu à porter une lance qui n’en ai pas une, que je dois courir comme un fou. Vous m’enlevez ma dignité d’homme ! Que me reste-t-il ? Ma place se trouve là sur cette place et jour et nuit je suis visité par une multitudes d’oiseaux heureux de trouver en moi le simple fait que je ne bouge pas, de fiente mon corps se couvre, mais personnes n’est là pour enlever cette merde. Un jour viendra ou enfin la pluie divine viendra me rendre mon éclat, alors vous les hommes derrière moi vous vous mettrez à courir pour une simple couronne d’épines.
    Bonne nuitée, fatigué moi, je viens me reposer chez toi comme le bâtiment fantôme qui retrouve juste un instant l’endroit où il ne se sent pas agressée.

    Dernière publication sur Nouvelliste. : Ne pouvant pas atteindre le 7 ème ciel...

  2. franck77 dit :

    « Boudiou, encore 8 étages à grimper sans ascenceur! La glace de ma dulcinée sera fondue, une fois arrivé en haut »

Laisser un commentaire