• Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Archive pour octobre 2011

Retrouver, sourire, joie, dynamisme et entrain en entonnant un chant de Sri Chinmoy conçu pour éveiller tout l’être

Mardi 4 octobre 2011

 

Smile my Soul Smile

Chant de Sri Chinmoy

[GV DATA="http://video.rutube.ru/574e673b294332be9ce27ba47ed57852"][/gv]

Paroles :

Smile, my soul, smile, even for a while.

Smile, my heart, smile, even for a while.

Smile, my mind, smile, even for a while.

Smile, my vital, smile, even for a while.

Smile, my body, smile, even for a while.

(Viendra la partition)

©
Copyright © 2011 Sri Chinmoy
All rights reserved under Creative Commons license 3.0

Prabala réalise un exploit personnel de transcendance et de course à pieds en courant 80 marathons en 9 mois

Mardi 4 octobre 2011

« Cours et deviens
Deviens et cours
Cours pour devenir dans le monde extérieur
Deviens pour progresser dans le monde intérieur. »
Sri Chinmoy


joydayheidelberg2011004.jpg

Sur les routes allemandes, proches d’Eidelberg

Si ce n’est un record du monde, c’est un record personnel méritoire réel qu’a effectué ce jeune homme de 43 ans (il fête le 11 octobre prochain ses 44ans).

Ici nous vous racontons l’histoire inspirante de Prabala qui a su aller au bout de lui-même en menant à bien un projet personnel de course à pieds :

Prabala est né un 11 octobre. Cette année les jours s’écoulaient et les mois commençaient aussi à s’égrainer sans que notre ami sportif n’exprime un quelconque projet personnel de transcendance sportive ou autres. Dans le cœur du moine-coureur, une aspiration grandissait cependant, elle s’est exprimée lors d’un Joy Day, en janvier, à ce moment là il a annoncé : « Je vais courir 80 marathons dans l’année pour célébrer les 80 ans de Sri Chinmoy ».

srichinmoyavecprabala.jpg

Sri Chinmoy (1931-2007)  médite sur Prabala

Sri Chinmoy encourageait ses disciples à réaliser des performances personnelles.
Dans la vie spirituelle -qui concerne tout le monde- la transcendance est importante. On ne peut arriver à Dieu, en l’attendant passivement. L’action intérieure et extérieure est importante. L’avancée, les progrès intérieurs que l’on réalise lors d’un effort de transcendance sont probants. Notre vie s’en trouve changée. Sri Chinmoy a passé sa vie à le démontrer ; à chacune des secondes il a inspiré le monde à s’améliorer à travers son propre exemple de transcendance.

(suite…)

Trois aphorismes de Sri Chinmoy sur la vie intérieure

Lundi 3 octobre 2011


concertsongofthesoul.jpg

Un musicien médite avant son entrée dans l’orchestration,
lors d’un concert Song of the Soul

o o o

Vivre une vie intérieure,
C’est devenir pleinement conscient de Dieu.
Devenir pleinement conscient de l’existence de Dieu,
C’est aimer d’un cœur illimité le souffle de l’humanité.

o o o

 Il est impossible de se transcender
Au moyen d’études livresques.
Mais il est indéniablement possible
De se transcender
En écoutant avec attention
Les ordres intérieurs de son âme.

o o o

Un cœur d’aspiration
De deuxième catégorie
N’est pas pour moi.
Je demeurerai toujours le possesseur
D’un cœur d’aspiration
Du plus haut niveau.

 

© Aphorisme de Sri Chinmoy
Extrait du livre « Le voyage de l’Âme » Editions « La Flûte d’Or »
© Photo Nidish « Tabla – Song of theSoul à Lisbonne »

 

 

L’aspirant spirituel peut libérer le monde…

Lundi 3 octobre 2011

fleursdansjardinnidishunblogfr.jpg

Vous vous efforcez de libérer le monde.
Mais avant de faire cela,
Vous devez élever votre propre niveau
haut, très haut.

Pour celui qui mène une vie spirituelle, qui chemine sur la voie de la spiritualité, un mot est constamment présent : sacrifice. Il lui faut sacrifier son existence même -ce qu’il a et ce qu’il est- pour autrui. Ce qu’il a, c’est la bonne volonté ; ce qu’il est, c’est la gaité. Cette gaité ne s’obtient que lorsqu’on plonge profondément en soi même. Et lorsqu’on est plein de gaité en dedans, on est plein de bonne volonté au-dehors. Ce n’est que lorsqu’on est inondé de joie et de félicité dans son existence intérieure que l’on désire ardemment aider le monde extérieur.

Lorsque je fais ce que je peux
Avec gaité,
Mon Seigneur Suprême
Fait inconditionnellement pour moi
Ce que je ne puis faire.

 

© Textes de Sri Chinmoy
Extraits du livre « Le Voyage de l’âme » Paru aux Editions La Flûte d’Or
© Photo Nidish

2 octobre : Journée internationale de la non-violence

Dimanche 2 octobre 2011

unlogobluesmlfr40fb57.jpg

journe769einternationaledelanonviolence.jpg

 

A l’initiative des Nations Unies,
La Journée internationale de la non-violence
est célébrée le 2 octobre de chaque année
Jour anniversaire de la naissance
du Mahatma Gandhi
chef du mouvement pour l’indépendance de l’Inde
et pionnier de la philosophie
et de la stratégie de la non-violence.

12 pensées de Gandhi, quêtes d’harmonie entre les individus et les peuples

Dimanche 2 octobre 2011


gandhiavecunveau.jpg
Gandhi avec un veau

- J’ai pour but l’amitié avec le monde entier. Je peux unir le plus grand amour à la plus ferme opposition au mal.

- Jamais je ne consentirais à sacrifier au corps humain la vie d’un agneau. J’estime que, moins une créature peut se défendre, plus elle a droit à la protection de l’homme contre la cruauté humaine.

- Mon exigence pour la vérité m’a elle-même enseigné la beauté du compromis.

- Les religions sont comme des routes différentes convergeant vers un même point.
Qu’importe que nous empruntions des voies différentes, pourvu que nous arrivions au même but.

- Le ciel et la terre sont en nous.

- Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son avidité.

- Puisque j’ai rejeté l’épée, il n’est plus rien d’autre que la coupe de l’amour que je puisse offrir à ceux qui se dressent contre moi.

- Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous.

- S’opposer à un système, l’attaquer, c’est bien ; mais s’opposer à son auteur, et l’attaquer, cela revient à s’opposer à soi-même, à devenir son propre assaillant.

- Manquer à un seul être humain, c’est manquer à ces facultés divines, et par là même faire tort non seulement à cet être, mais, avec lui, au monde entier. 

- Quelle différence cela fait-il aux morts, aux orphelins et aux sans-abri, que la destruction aveugle ait été amenée au nom du totalitarisme ou au nom sacré de la liberté et de la démocratie ?

- Œil pour œil et le monde finira aveugle.

 

Nidish, auteur du blog : Citer une personne ne veut pas dire cautionner la vie et les dires de cette personne dans tous les domaines, c’est bien dans cet esprit que j’ai choisi ces quelques citations que je retiens comme fondamentales. Je suis aussi, par exemple, fondamentalement contre l’idée d’eutanasie que Gandhi semblait défendre, car dans la vie d’un corps inerte il y a toujours l’âme qui poursuit son expérience terrestre…

Une histoire vraie de l’enfance de Gandhi, racontée par Sri Chinmoy.

Samedi 1 octobre 2011

 


nidishcrokusnidishunblogfrjpg.jpg

A l’occasion de la Journée mondiale de la non-violence décrétée par les Nations Unies qui a lieu demain :

o o o

Si tu as le courage et la sincérité
de déclarer ta faiblesse,
Dieu aura
la compassion nécessaire
pour te rendre fort.

o o o

La sincérité insurpassable de Gandhi

Un ami de Gandhi avait besoin d’argent et demanda au garçon s’il pouvait l’aider.
- Je n’ai pas d’argent, répondit d’abord Gandhi.
- Puis il céda.
- D’accord, je vais voir ce que je peux faire.
Gandhi vola une pièce d’or à son frère, la vendit puis donna l’argent à son ami. Mais ensuite, il se sentit malheureux d’avoir chapardé.
Le père de Gandhi était le confident du garçon. Il connaissait tous les secrets de son fils. Bien que son père fut très malade et alité, Gandhi lui écrivit un mot qui disait : « J’ai volé une pièce d’or et je suis triste et malheureux. Je t’en prie, pardonne-moi. »
Lorsque le père lut le mot, il se leva de son lit, les larmes aux yeux. Gandhi avait d’abord crut qu’il allait le frapper. « Mon père est déçu que j’aie volé son propre frère », pensa le garçon, ce qui l’accabla encore plus. Finalement, son père déchira le mot et ses yeux se remplirent de larmes.
- Père, je ne volerai plus jamais, ainsi Gandhi voulu rassurer son père, c’était la première et dernière fois. Je t’en prie, ne pleure pas.
- Si je pleure, mon fils, expliqua le père, très ému, ce n’est pas parce que tu as volé, c’est à cause de ta sincérité. Tu es toujours tellement vrai. Je n’ai jamais connu personne d’aussi honnête que toi. Je suis fier de toi.


Voir d’autres histoires vraies en cliquant Ici


© Texte et aphorisme extraits du livre “L’Âme est un jardin” de Sri Chinmoy, édité par les Editions “AdA Inc.” CanadaCopyright© 1994 Sri Chinmoy Tous droits réservésCopyright© 2006 Editions “AdA Inc.” pour la traduction française

© Photo Nidish

Un arc-en-ciel auréole pour couronner l’effort dans l’Himalaya indien d’une étudiante de Sri Chinmoy

Samedi 1 octobre 2011


Cliquer sur les Photos pour les agrandir

kandchanzanganidishunblogfr.jpg

 

Une histoire vraie de Nétramati une disciple française de Sri Chinmoy :

Pour accéder au Sikkim, zone de l’Himalaya, il faut une permission spéciale que l’on peut obtenir à Darjeeling, en effet cette partie de l’Himalaya appartient à l’Inde. L’agence Red Panda du village de Yuksom organisait cet été un treek de 5 jours ayant pour objectif d’atteindre Dzongri d’où l’on verra le mont Kanchenjunga,  3ème sommet le plus haut du monde, avec ses 8585m, s’il fait beau, car nous sommes en période de mousson. Le départ a lieu le 7 aout ; c’est cette aventure physique et intérieure que je vous raconte ici :

sriaurobindonidishunblogfr.jpg

L’affiche de Sri Aurobindo

La veille du départ, alors que je suis entrain de regarder une affiche où apparait le nom de Sri Aurobindo, elle présente une manifestation dans le village, je suis alors rejoint par un organisateur qui m’invite à représenter les chrétiens lors d’une prière commune qui se tient devant l’école. Nous prions avec des bouddhistes, des musulmans et des chefs d’une ethnie de l’Himalaya, les Limbus, pour la Paix dans le monde et pour que le drame d’Hiroshima ne se renouvelle pas.

On me demande ensuite de donner le départ du « Peacetheon » des filles, une course de 3km, jusqu’au village voisin. Tous les écoliers sont là et distribuent le prashad aux invités, dont je suis. J’ai à cœur mon Maître Sri Chinmoy et tout ce qu’il a proposé du genre ; je ressens sa guidance.

(suite…)

1234