• Accueil
  • > Archives pour décembre 2011

Archive pour décembre 2011

« La Vie chante en soi », une histoire aimante de Nidish

Mardi 27 décembre 2011

Un jeune homme en guerre contre la nature humaine, contre Dieu, contre tout, décide de quitter le monde, de se retirer dans la solitude en haut d’une montagne, et de se reclure dans une grotte.
Quand sur un sommet, isolé de tout,  il trouve son refuge, il cherche une porte pour la refermer derrière lui, mais, vous pensez bien, point de porte. Il n’en peut plus alors. Il sort en trombe, se met au bord de la montagne et… en pleurs, crie, répète de tous ses poumons :
« La vie est méchante ! La vie est méchante ! » et il termine en sanglot.
Une voix alors répond, l’écho sans doute :
« La vie… aime … et… chante…. La vie… aime… et… chante… »
Le jeune homme stupéfait répéta encore, et la voix lui répondit encore :
« La vie… aime… et… chante…. La vie… aime… et… chante… »
Le garçon resta quelque temps en haut de la montagne, il se mit à méditer, et à répéter avec l’écho :
« La vie Aime… et… Chante, la vie. La Vie Aime… et… Chante, la vie. » le sourire vint progressivement l’illuminer. Une forme joyeuse d’extase s’installa dans son cœur.

Plus tard il redescendit dans la vallée, et avec d’autres yeux regarda le monde. 

© Histoire de Nidish, inspirée par la phrase clé, lue dans « Des histoires drôles pour rire et guérir » du Dr Chistian Tal Schaller, et la vie d’un proche.

« Dialogue entre le Seigneur Jésus Christ et Dieu » Essai de Nidish

Samedi 24 décembre 2011

 

« Ô, Jésus, c’est l’anniversaire de Ta naissance sur terre ce soir !
- Oui mon Père, je suis heureux que Tu penses à moi, chaque année !
- Ton sacrifice a été grand. Je ne peux rester à dormir. Je veux voir si les hommes Te fêtent comme il se doit !
- Père, ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient il y a deux mille ans. Aujourd’hui, le nombre de mes fidèles a bien grandi, mais même parmi eux, je cherche les cœurs vraiment fervents.
- Je sais mon fils, je sais… Après toi, j’ai encore envoyé Mon fils Chinmoy, qui vient juste de revenir à Nous, Ma fille Ananda MoyÎ, Aurobindo Mon bien Aimé, et d’autres, et d’autres… qui Me connaissent comme toi Tu Me connais. Mais le monde dort, et dort, et dort… que puis-Je faire pour le réveiller ? Les hommes souffrent, mais persistent à M’ignorer, à ne pas écouter Ma parole en eux. Vous avez été une centaine à descendre sur terre pour Me révéler, sans compter les prophètes, les sages, les Maitres spirituels qui ne M’ont pas encore totalement réalisés, mais ont diffusé Mon Message autant qu’ils ont put… mais les hommes continuent à dormir, à dormir ; sans compter ceux qui, en plus, ronflent… Et après l’on dira de Moi que je sommeille, que je ne m’occupe de rien… Mais que puis-Je faire si ces individus ne Me trouvent pas, ne trouvent pas la Joie, la Paix, le Bonheur que j’émane, par manque de Me chercher ? »

Pour sourire à noël, Simon’s Cat : « Santa Claws »

Mardi 20 décembre 2011

 

Image de prévisualisation YouTube

« Dieu écoute », bref, simple, un véritable conseil pour la pratique de la prière, de Sri Chinmoy

Dimanche 11 décembre 2011

 

Mains en prières d'une chanteuse du groupe Blue Flower


Dieu écoute.

       Parle simplement avec calme.

Dieu écoute.
    Parle simplement avec dévotion.

Crois-moi,
     Dieu n’est pas sourd à l’imploration de ton cœur
Et Il ne peut l’être.

 
Sa Perfection-Compassion
      A perçu le premier
Cri faible

Provenant de ton cœur-unité.

      Dieu écoute :
Parle simplement avec calme et dévotion.

 

© Sri Chinmoy

Texte extrait du livre Compassion
Paru aux Editions de la Flûte d’Or 

 

 

Une manière saine d’occuper son temps : Ecrire le nom de Dieu ; Diganta l’a écrit 80 000 fois

Jeudi 8 décembre 2011

Une manière saine d'occuper son temps : Ecrire le nom de Dieu ; Diganta l'a écrit 80 000 fois dans - Age avancé %C2%A9-Diganta-lors-de-lorganisation-dun-100Km-1024x713

Diganta avec Yamina lors de l'organisation d'un 100Km au Bois de Vincennes

Diganta a écrit 80 000 « Suprême », le nom de Dieu, pour fêter le 80e anniversaire de la naissance de Sri Chinmoy. Elle a commencé en novembre, l’an dernier, et a terminé le 5 décembre de cette année, soit en un peu plus d’un an. Ce mercredi elle a réalisé un gâteau pour célébrer l’évènement, elle l’a offert en Prashad, au Centre de méditation de Paris, à l’occasion de notre méditation quotidienne.

Diganta est une jeune fille de 78 ans.
Ce mercredi, elle s’est rendue à la méditation de Centre en marchant avec une canne. Elle vient de se fendre un petit os du pied, et est condamnée durant trois mois à ce régime. A notre dernier Joy Day, lors de notre course à pied de 2 miles, elle nous a encore surpris, en accompagnant les autres sur un kilomètre et demi, en courant.

Elle nous raconte qu’elle s’est disciplinée pour arriver à écrire ses 80 000 « Suprême ». Elle remplissait au moins chaque jour 4 pages d’un petit cahier à carreaux, à raison de 4 Suprême par ligne. « Je n’allais pas me coucher sans avoir rempli mon contrat de la journée ». En bas de chaque page elle notait 88, le nombre de noms de Dieu contenus sur la page.

« Je veillais à rester attentive, concentrée… oui, présente dans le mot que j’écrivais » et elle continue « Parfois je mettais une qualité dans le mot, comme cela venait, cela fusait, un véritable feu de Joie : joie, don de soi, courage, dévotion, félicité, vérité, cœur, le ciel, les forêts, la paix, l’éveil… et d’autres fois, si ça n’allait pas, si je ne ressentais pas, j’allais plus doucement… j’ai écrit aussi avec la musique que Pierre de Marseille nous a offert, pour créer de l’Unité dans nos Centre… »

Je racontais à mon tour à Diganta que j’avais par le passé rempli quelques pages du nom de Dieu « Suprême » écrit en tout petit sur un cahier. Je n’en avais pas écrit autant qu’elle, mais déjà les quelques pages remplies sont empreintes d’une Lumière qui me laisse toujours pantois. Sur ce, sans plus de mots, elle m’a aussi confirmé ce ressentit.

 © Nidish

La vidéo biographique de Sainte Faustine éclaire sur le chemin d’épreuves de la vie les amoureux de Dieu

Jeudi 1 décembre 2011

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Cette vidéo biographique de la Vie de Sainte Faustine a été écrite et lue par le Père Jean Derobert. A l’approche de Noël, nous sommes heureux de vous présenter ce témoignage qui peut inspirer et réconforter tout chercheur de Dieu dans son cheminement éprouvant vers la Lumière divine. Et, si comme il est dit en fin de vidéo, ces propos n’apportent rien de nouveau, il est bon dans l’épreuve de les réentendre car les Saints sont comme des lanternes sur nos propres chemins, ils illuminent de leur Victoire nos tourments et nos difficultés. Allons donc sur le Chemin, vers le But que notre Maître a incarné, qu’il soit Le Seigneur Jésus Christ, le Seigneur Krishna, le Seigneur Bouddha, le Bien Aimé Sri Chinmoy, la Bien Aimée Mâ Ananda Moyî… Il ont été une centaine, ils sont là, les bras tendus, à nous attendre. Appréhender le chemin de leurs Saints, de leurs dévots nous facilite notre propre parcours vers la sainteté, vers la réalisation.