Archive de la catégorie ‘- Admiration’

Question – Réponse de Sri Chinmoy : S’inspirer ou admirer l’art ?

Lundi 7 septembre 2009


Question :
Comment apprend-on à trouver de l’inspiration dans l’art au lieu de se contenter de l’admirer ?

ckg208n11.jpgSri Chinmoy : L’appréciation de l’art avec l’amour du cœur fait immédiatement naître de l’inspiration. Mais une appréciation mentale vous maintient prisonnier de votre mental. Vous ne faites que mesurer l’art, le juger. Même lorsque vous l’appréciez, l’œuvre d’art ne vous apporte aucune inspiration. Si par contre vous l’admirez avec votre cœur, vous vous identifiez à elle. Ce sentiment d’unité fait naître en cœur une inspiration qui se transformera en aspiration. Demain, elle deviendra la révélation et la manifestation. Lorsque vous l’appréciez avec le cœur, il y a identification ; lorsque vous l’appréciez mentalement, en même temps que vous l’appréciez, vous vous dites que vous pourriez peindre la même chose ou écrire la même chose bien mieux que l’artiste. Avec le mental, vous appréciez tout en analysant et en jugeant et cette association du plaisir d’admirer et de l’analyse vous empêche d’être inspiré par l’œuvre, parce que vous êtes occupé à juger et à la corriger. Vous l’aimez, mais en même temps, vous montrez votre sentiment de supériorité en essayant de la corriger et de la parfaire. Par contre, lorsque vous l’appréciez avec le cœur ou avec votre identification, vous recevez automatiquement l’inspiration qui se trouve dans l’œuvre créée par l’artiste. Dans le cœur, vous vous identifiez à l’inspiration et cette inspiration finira tôt ou tard par se révéler comme une nouvelle forme de création dans votre vie.

Vous trouverez beaucoup d’autres articles sur l’art dans la liste qui se trouve dans les PAGES en haut à droite du blog, en bleu. Aussi en cliquant sur les mots clés, en bleu, ci-dessous. Vous allez devenir expert à tout lire ! ! !

Extrait du livre “L’art et la spiritualité” de Sri Chinmoy, récemment édité, en France, par les “Editions La Flûte d’Or”
Copyright © 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Jalousie, admiration ou compétition ?

Dimanche 18 mai 2008

birdsa.jpeg

Quelle est la différence entre la jalousie et l’admiration ? Dans l’admiration sincère, vous avez un sentiment d’idéal dans votre vie. Peut-être ne pouvez-vous pas faire ce d’autres ont fait, mais vous les admirez néanmoins et vous admirez ce qu’ils ont fait. Cela veut dire que vous avez spontanément envie de réaliser ce qu’ils ont accompli ou d’évoluer vous-même dans cet accomplissement. Cette forme d’admiration sincère ne révèle aucune infériorité. C’est plutôt le signe d’une reconnaissance réciproque de deux âmes.
La jalousie est quelque chose de complètement différent. Lorsque vous êtes jaloux de l’accomplissement d’une personne, vous avez le sentiment d’être prêt à poignarder cette personne si l’occasion se présente. Vous cacherez probablement votre jalousie par peur d’être surpris, soit dans les mondes intérieurs, soit dans le monde extérieur. Mais la présence même de la jalousie en vous est extrêmement nocive.
Il arrive que la jalousie provienne d’un sentiment de compétition. Vous voulez dépasser les accomplissement des autres. Mais ne vous mesurez pas aux autres pour montrer votre supériorité. Pensez au contraire à la nécessité de progrès. Transcendez vos propres capacités. Ce qui est le plus important, c’est votre attitude en tant qu’individu. Ressentez que vous ne transcendez pas vos capacités pour votre propre gloire, mais pour accroitre le potentiel du monde et élever son niveau. Puis, avec un cœur dévoué et fervent, offrez vos accomplissements à Dieu, qui est la source.

 

Conquérir la jalousie

 

Il y a plusieurs manières pratiques de conquérir la jalousie. La manière humaine et ordinaire consiste à se dire : « Je chante bien mieux que telle personne, mais si je ne chante pas, c’est parce que je ne veux pas perdre mon temps. » Ceci est une manière rusée de vous dire que vous valez mieux qu’un autre. La manière spirituelle de conquérir la jalousie est de vous dire que vous êtes en parfaite unité avec la personne dont vous êtes jaloux. Par exemple, si quelqu’un est un meilleur acteur que vous, ressentez que c’est vous qui jouez. de cette manière, vous pouvez conquérir votre jalousie, et en même temps, élargir votre propre conscience.
Une fois votre jalousie passée, vous verrez que la personne dont vous étiez jaloux est devenue un parfait ami. Vous éprouverez de la sympathie et de l’amour pour elle. Si vous considérez que Dieu est votre réalité, chaque individu deviendra comme un membre de votre corps spirituel conscient, dédié et dévoué. S’ils sont tous des membres de votre corps, ils font alors partie de votre existence. Comment pouvez-vous être jaloux d’eux ? Lorsque nous voulons bien établir une unité inséparable avec la Source, le problème de la jalousie peut facilement être résolu.
Vous pouvez conquérir votre jalousie en aimant Dieu davantage. Vous pouvez être jaloux de quelqu’un parce qu’il est un grand photographe. Mais par ailleurs, celui-ci peut être jaloux de vous parce que vous êtes un grand reporter. Ce genre de jalousie est sans fin. Mais il y a une tierce personne qui est responsable de vous deux, et c’est Dieu. Si vous aimez Dieu et devenez un avec Lui, vous serez capable de vous identifier avec la capacité des autres. En vous identifiant avec la source de la capacité, la question de la jalousie ne se posera plus. Si vous voulez vraiment conquérir la jalousie, aimez Celui qui vous a donné les qualités, à vous comme aux autres.

 

La morsure de la jalousie
Est une véritable maladie.
L’unité courageuse
Est son remède parfait et garanti.

 

© Textes extraits du livre “Les Ailes de la Joie » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright© 2004 Sri Chinmoy Tous droits réservés