Archive de la catégorie ‘= Alimentation’

Humour aimant, de Nidish : « Vous m’aviez l’air bien appétissant ! »

Samedi 17 mai 2008

A un arrêt de bus, un monsieur, bien pensant, s’adresse à un autre :
« Voilà les chinois ! » Et il montre la couverture d’un journal, exposant les entrailles d’un chien sur le comptoir d’une boucherie.

L’autre acquiesce : « Oui, c’est répugnant ! C’est pourquoi, moi, je ne mange, ni chien, ni vache, ni cochon, ni grenouille, ni cheval, ni poulet, ni escargot, ni poisson, ni canard, ni chat, ni chenille, ni chevreuil, ni singe, ni crabe, ni bœuf, ni moule, ni sanglier, ni huître, non plus d’humain, aucun de mes frères et sœurs ; je suis végétarien, et fier de l’être ! »

© Manger saint – Manger végétarien – Nidish

Et vous, dans la situation suivante, qu’auriez-vous fait ?

http://www.dailymotion.com/video/x3t8qa
Je vous invite à regarder en coupant le son, c’est plus réaliste.

 

Voir après, l’article, témoignage intitulé :
Histoire vraie ! La vache à bon dos !

Histoire vraie ! La vache à bon dos !

Jeudi 15 mai 2008

 

MANGER SAINT – MANGER VÉGÉTARIEN

tetevache1.jpg


Lors d’une promenade en campagne, j’ai voulu observer les vaches qui broutaient dans le prés. L’une d’elles s’approcha de moi. Je lui ai tendu la main ; méfiante, elle retira sa tête, mais ne recula pas. Je renouvelai l’expérience et là, elle se laissa caresser le museau ; elle avait du caractère ! Un peu après, je lui présentai le dos de ma main, pour voir sa réaction ; elle commença à me lécher ; je ne pouvais pas dire que c’était agréable, c’est comme si j’étais frotté avec une brosse à poil court et dur, de plus humide. Mais elle me donnait de l’Amour et j’en étais ému. Ce jour là, fut le premier, où je me posais la question de manger de la viande : « Comment pouvait-on manger un être aussi gentil ? » Je me répondais « on ne peut faire autrement », « C’est comme cela, on n’y peut rien ! »
Un jour, j’ai rencontré un végétarien, de ce moment là, je me suis dit « c’est possible ! » Son existence m’a prouvé que je ne tomberai pas malade, que je ne perdrai pas mes forces; mon chemin s’est éclairci et peu de temps après je me suis mis au végétarisme. Cela fait maintenant quinze ans. J’avoue qu’au début, pour me rassurer, je pensais à la puissance des éléphants qui ne mangent que des fruits et des feuilles d’arbre. « Ne sommes-nous pas des animaux plus évolués ? » me disais-je.

Voir
Notre court sondage « L’alimentation végétarienne et moi »,
Les articles positifs sur le végétarisme

© Manger saint – Manger Végétarien – Nidish

123