Archive de la catégorie ‘- Aum Ôm’

Aller à la rencontre de Dieu en chantant, en récitant des mantras

Jeudi 13 octobre 2011


naradaavecsavinare769pe768telenomdedieu.jpg

Narada avec sa vina répète inlassablement le nom de Dieu

Mantra veut dire incantation. Dès que vous entrez dans le monde des mantras, vous sentez que vous marchez, chantez, mangez, dansez et jouez avec Dieu. A ce moment là il n’y a pas de troisième personne – il n’y a que vous et Dieu. Entre vous et Dieu il n’y a personne. Quand vous chantez un mantra, vous montrez la puissance de votre aspiration et Dieu montre la hauteur de Sa Compassion, de Son Amour et de Sa Fierté. Ainsi le mantra n’appartient pas seulement à l’âme et à la vision indienne, il appartient au monde entier.

© Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy – Traduit de l’anglais par Haridas

Le monde sort de son sommeil, c’est normal. Il retrouve sa route en titubant. C’est normal. Réflexion de Nidish

Samedi 6 août 2011

ashritameditating.jpg

Le monde sort difficilement de son lourd sommeil,
c’est normal.
Il a oublié sa route, et se remet à la chercher,
c’est normal.
La tâche est simple. Ne la compliquons pas.
C’est normal.

Cette imposante vague qui éveille et secoue le monde est un gros nettoyage de fond qui s’affirme, un changement de conscience qui s’opère, une nouvelle ère qui s’installe. Le monde râle de ces imperfections qui lui sautent aux yeux, son sens enfoui de la responsabilité est éprouvé.

Notre attachement nous créé des problèmes, notre désir de détenir toujours plus nous aveugle – à soi, que pour soi et encore plus, et encore, ce n’est pas assez – l’esprit serait plus léger s’il menait sa vie plus simplement, en étant moins centré sur la possession, mais plus sur Dieu et le service à autrui.

Le déséquilibre criant entre les plus fortunés et les plus pauvres, ici dans notre pays, est une forme de résultante exécutoire d’un non-savoir partager avec ceux qui sont loin, comme le fait de ce non partage avec les membres de notre famille, de notre cité ou de notre pays se répercutent dans cette impossibilité à équilibrer notre monde par un flux limpide des biens et capacités ; le microcosme et le macrocosme sont irrémédiablement liés.

Les frontières nous tarissent. Elles sont le produit de notre mental qui veut retenir à lui et uniquement à lui. Le cœur n’a pas ces frontières, l’eau a besoin de sortir de son lit pour irriguer les rives. On ne retient pas la Lumière. L’air non plus ne s’enferme pas, le ballon explose quand on veut trop le remplir, quand on veut le posséder gonflé au surplus ; l’air alors disparait et l’on perd tout, l’on reste avec une besace sans vie. 

Alors, si aujourd’hui l’on ne sait plus que faire tant l’œuvre à effectuer ici et là-bas est immense, « plus l’on repousse les problèmes, plus la tâche est lourde » nous dit l’adage, nous ne pouvons plus laisser passer le temps. « Mon temps s’écoule, mon temps s’écoule, où es-tu dernier jeu de ma vie ? » demande Sri Chinmoy. Notre devoir est de nous remettre dans l’action, de reprendre les choses une à une patiemment, avec confiance, sans panique : Rétablir notre connexion avec l’Esprit divin, et rendre le service naturel au monde qui se doit.

Redevenir Un dans le mouvement universel de l’eau de l’air, de la terre, du Cosmos, du Aum de l’Univers est notre ultime devoir.

« Le XXIe siècle sera spirituel… »
Malraux

« La destruction du monde est impossible »
Sri Chinmoy

« Tout est très très bien,
Car tout se passe selon Mon plan.
Sois parfaitement en paix !”

Eileen Caddy

© Nidish

 

Méthodes pratiques pour atteindre la PURETÉ ; transformer ses désirs sexuels

Dimanche 17 juillet 2011


album1.jpg

Question : Comment transformer les désirs sexuels ?

Sri Chinmoy : Lorsque vous avez reçu une certaine lumière de votre méditation, concentrez-vous sur votre cœur et sentez qu’il s’y trouve un aimant, un aimant spirituel. Utilisez-le pour faire remonter toutes les forces sexuelles du vital inférieur jusque dans votre cœur. Puis sentez la présence d’un autre aimant dans votre cœur orienté dans la direction opposée. Avec cet aimant-là, vous attirerez tout ce qui se trouve dans votre mental, et le ferez descendre dans votre cœur. Ensuite, sentez un troisième aimant dans votre centre de la couronne, qui sans cesse transporte ce qui est en vous loin au-delà de votre conscience physique. Ce troisième aimant libèrera votre cœur de toutes les forces non-divines qui s’y trouvent. Lorsque votre vital sera purifié, les forces sexuelles seront transformées en une énergie dynamique, une force éternelle et comblante, et vous acquerrez toutes sortes de capacités divines.

aum.jpg
Des méthodes pratiques pour atteindre la pureté.

Si vous souhaitez acquérir davantage de pureté, vous pouvez faire cet exercice spirituel, qui est d’une grande efficacité. Vous connaissez tous la signification de AUM, le nom de Dieu. Pour commencer, le dimanche, par exemple, vous répèterez ce nom sacré du Suprême cent fois ; lundi, deux cents fois; mardi, trois cents fois; mercredi, quatre cents fois; jeudi, cinq cents fois ; vendredi, six cents fois ; samedi, sept cents fois. Et le dimanche suivant vous redescendrez à six cent fois ; puis lundi, cinq cents fois ; et ainsi de suite, jusqu’à quatre cents, trois cents, deux cents, cent. Si vous souhaitez établir la pureté autour de vous, sur le plan intérieur comme extérieur, cet exercice spirituel est des plus efficace.

Le simple fait de prononcer pureté peut contribuer à transformer la vie extérieure d’un aspirant aussi bien que sa vie intérieure.

Répétez le mot “pureté” cent huit fois chaque jour, en plaçant votre main droite sur votre nombril. Vous verrez alors qu’une pureté abondante entrera en vous et s’écoulera à travers vous. Lorsque vous serez pur, vous verrez le monde d’un œil différent. Vous verrez la pureté poindre à grande vitesse dans le monde. Vous verrez la beauté éclore rapidement dans le monde. Vous verrez la perfection se développer très vite dans le monde.


©  “Divinity’s Little Sister et de Purity” Extrait du livre de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy à paraître en français aux Editions de la Flûte d’Or

Le mantra Aum ou Ôm, sa prononciation, la manière de le réciter, par Sri Chinmoy

Mercredi 18 novembre 2009

55plw5.jpg
Shiva

Mantra est un mot sanscrit. Dans la philosophie de l’Inde, dans la spiritualité et dans la vie intérieure, les mantras jouent un rôle considérable. Un mantra est une syllabe divinement emplie de puissance.
Si l’agitation de votre mental vous empêche d’entrer dans votre méditation la plus profonde, vous pouvez utiliser un mantra ; répétez « Suprême », Aum », ou bien « Dieu » pendant quelques instants.
Le plus puissant de tous les mantras est AUM. C’est la mère de tous les mantras. Aum est un son unique et indivisible. C’est la vibration du Suprême, le son-semence qui est à l’origine de l’univers. C’est à partir de c son que Dieu anima Sa Création. En AUM, à chaque instant, Dieu Se crée Lui-même à nouveau.
AUM ne connaît ni naissance ni mort. Dans le passé, le présent et le futur, rien d’autre n’existe que AUM.
Il est préférable de chanter AUM à voix haute afin que la sonorité puisse vibrer jusque dans vos oreilles et emplir votre corps tout entier. Cela convaincra votre mental et vous fera éprouver un sentiment plus profond de joie et d’accomplissement. Lorsque vous chantez AUM à haute voix, le son « M » doit durer au moins trois fois plus longtemps que le son « AU ». Aum peut se chanter de diverses manières. Si vous le chantez fort, vous ressentirez la Toute-Puissance du Suprême. Si vous le chantez doucement, vous ressentirez la Félicité du Suprême. Et si vous le chantez en silence, vous éprouverez la Paix du Suprême.


Voir aussi sur ce blog (Cliquer sur le lien) :

- Aum – Ôm, le son inaudible de l’Univers, par Sri Chinmoy

- La répétition d’un mantra, par Sri Chinmoy

 

© Extrait de « L’Enseignement du Silence » un livre de Sri Chinmoy paru aux Editions Sri Chinmoy, diffusé par les Editions La Flûte d’Or

Aum – Ôm, le son inaudible de l’Univers, par Sri Chinmoy

Mardi 13 octobre 2009

brahma01310.jpgvishnu.jpgshiva.gif
Brahma-Vishnou-Shiva
aum200.gif
Aum en Sanskrit

 

Aum est le son inaudible. C’est la vibration du Suprême.
Il est appelé le Son Fondamental de l’Univers, car avec ce son, le Suprême mit en mouvement la première vibration de Sa création. L’univers grouillant est perpétuellement maintenu par la vibration créatrice du AUM Divin.

La syllabe AUM est indivisible, mais chacune de ses trois parties est un des aspects du Suprême. Le A Sanscrit représente et incarne la Conscience du Créateur Brahma ; le U en Sanscrit, le Protecteur Vishnou, le M en Sanscrit, le transformateur Shiva. Lorsque tous sont réunis, AUM est le rytme cosmique spontané avec lequel Dieu embrasse l’Univers entier.

Le Aum universel mis en route par le Suprême est un Océan infini.
Le AUM individuel chanté par l’homme est une goutte dans cet Océan
Elle ne peut pas être indépendante de l’Océan mais cependant, même la plus petite goutte peut revendiquer l’Océan comme  étant vraiment sien. En psalmodiant AUM, l’homme entre en contact et attire aussitôt les vibrations cosmiques du Son Suprême. Lorsque l’on peut entendre le Son Inaudible au dedans de son être, lorsque l’on peut s’identifier à Lui, quand on peut vivre à l’intérieur du AUM, on peut être libéré des liens de l’ignorance et réaliser le Suprême au dedans comme au dehors.

Le non-connu renferme l’ignorance dans ses propres limitations.
L’Inconcevable embrasse tous les aspects du AUM avec son absolue Réalisation du Soi.

Sans commencement est le Suprême ; sans commencement est le AUM.
Sans fin est le Suprême ; sans fin est le Aum.

Lorsque nous sommes encore dans l’ignorance, AUM nous nourrit car AUM est Dieu.
Lorsque nous avons la Connaissance, Aum continue à nous nourrir.
Lorsque nous sommes arrivés au-delà et de l’Ignorance et de la Connaissance, AUM continue de nous nourrir car il est le nectar qui donne vie à toute la création manifestée et non manifestée.

 

Cliquer sur les images pour les agrandir
Note du blog : Suprême comme tous les mots avec une majuscule sont des noms de Dieu.

Voir d’autres articles sur le  Aum

© Centre Sri Chinmoy

Le mantra Aum, sur des images de mer, chanté par le Maître indien Sri Chinmoy, accompagné à la flûte

Dimanche 22 février 2009

Image de prévisualisation YouTube

La répétition d’un mantra, par Sri Chinmoy

Lundi 19 mai 2008

aum.jpg
AUM (Ôm) en sanscrit

Si vous souhaitez purifier entièrement votre nature, la répétition d’un mantra peut se révéler des plus efficaces. Un mantra est une incantation ; il peut s’agir d’une syllabe, d’un mot, de plusieurs mots, ou d’une phrase. En répétant un mantra, nous pouvons établir la pureté dans notre existence toute entière. La simple prononciation du mot pureté peut changer à la fois notre vie intérieure et notre vie vie extérieure. Répétez le mot pureté 108 fois chaque jour tout en plaçant votre main droite sur votre nombril ; vous sentirez une grande pureté entrer en vous.
Il y a aussi une autre façon de répéter de manière systématique un mantra. Choisissez un mantra qui vous plaît, tel que aum – qui est le non sacré de l’Univers – ou l’un des noms de Dieu. Le premier jour, vous pouvez répéter répéter votre mantra cinq cent fois. Le jour suivant, répétez-le six cents fois. Chaque jour, augmentez ce nombre jusqu’à ce que vous atteigniez mille deux cents, et ensuite, diminuez le nombre de cent chaque jour jusqu’à ce que vous soyez revenu à cinq cents. Poursuivez cet exercice, semaine après semaine, pendant un mois. Que vous vouliez ou non changer votre non, le monde vous donnera un nouveau nom : pureté.
Pendant que vous psalmodiez, si vous perdez le fil de votre compte, ce n’est pas grave. Continuez simplement avec un nombre qui vous semble le plus probable.
Le fait de compter a pour but de séparer votre conscience des choses. pendant que vous comptez, vous ne pensez à rien d’autre. Durant ce temps, essayez d’entrer dans le monde du silence qui réside au plus profond du mantra. Alors vous n’aurez plus à compter du tout. Votre conscience sera concentrée sur ce que vous répétez, et commencerez à ressentir que vous méditez seulement sur le sens profond intérieur du mantra.
C’est par notre cri intérieur constant que nous atteignons la pureté et que nous la faisons croitre. Lorsque notre cri intérieur s’élève, nous illuminons progressivement notre être tout entier, et lorsque l’illumination prend place, la pureté entre automatiquement en nous. Je viens de mentionner quelques exercices spirituels qui peuvent aider à acquérir la pureté. Mais seul notre cri intérieur pour le Suprême le plus haut nous permet d’obtenir la pureté qui à jamais demeure, la pureté au niveau le plus élevé.

© Textes extraits du livre “Les Ailes de la Joie » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright © 2006 Sri Chinmoy Tous droits réservés