Archive de la catégorie ‘- Béatitude’

LE PSYCHISME HUMAIN SON FONCTIONNEMENT INTERNE : 8 L’Âme d’incarnations en incarnations

Dimanche 10 janvier 2010

Vous retrouverez l’ensemble des huit articles qui concernent : le corps, le vital, le mental et l’âme Ici ; il est préférable de commencer la lecture méthodiquement, en commençant par le texte présentant le corps. Chaque article est court, dense et complémentaire aux autres. Le premier article est le plus ancien, il est en premier, en partant du bas. L’ensemble forme le texte intégral du premier chapitre ; le livre comporte cinq chapitres.

earlycentresmiling150k.jpeg
L’Auteur : Sri Chinmoy

8 ème et dernier extrait : L’Âme (2/2 parties)

Au début de son parcours, elle pénètre dans les abysses les plus insondables de l’inconscience, où n’entre jamais le plus petit rayon de lumière. Elle y demeure des siècles et des siècles, dans un état de profonde torpeur. Puis soudainement, une étincelle de conscience jaillissant de l’au-delà transcendantal entre en elle et l’éveille. Elle esquisse un léger mouvement, tandis qu’une interrogation s’élève des profondeurs de l’être : « Qui suis-je ? », à laquelle répond aussitôt l’affirmation : « Tat Twam Asi », « Tu es Cela ».

L’âme ouvre alors les yeux, dirige son regard vers le haut et entre successivement dans le monde minéral
puis dans la conscience minérale. Bien que l’on ne trouve en celle-ci pratiquement aucune lumière, l’âme va y demeurer des milliers d’années. Après un nouveau geste ascendant, elle abordera le domaine de la conscience végétale, où perce un mince filet de lumière. De là, elle se dirigera vers la conscience animale, où pendant des siècles elle ne fera montre d’aucun dynamisme véritable. En réalité, elle sera souvent dans un état d’assoupissement total, bénéficiant toutefois du Jeu Cosmique à sa manière.

Puis un jour vient, des siècles plus tard, où l’âme souhaite franchir une étape supplémentaire
et pénétrer dans la conscience humaine. Les occasions pour elle de porter le regard vers l’au-delà et de se remémorer sa propre source y sont infiniment plus fréquentes. Car la conscience humaine a beau ne contenir qu’une provision limitée de lumière, elle est capable d’en accumuler une quantité infinie, comme le prouve l’exemple de maints aspirants évolués. Tandis qu’elle s’y trouve, l’âme fait descendre d’en haut la Paix, la Lumière et la Béatitude, pour les offrir aux autres membres de sa famille : le cœur, le mental, le vital et enfin le corps physique. L’illumination, lorsqu’elle prend place, est visible dans l’être entier, à tous les niveaux que nous venons d’évoquer. Et cette Conscience Illuminée, Divine, contient en elle une lumière inépuisable.

Dans le Jeu Cosmique de Dieu, chaque âme est donc employée aussi bien par l’humanité que par la Divinité.
Par l’humanité, afin d’emporter ses souffrances inavouées vers un monde bien au-delà du domaine mental. Par la Divinité, afin de faire descendre au tréfonds de la conscience terrestre le message de la Lumière et de la Félicité. Aux yeux de la Divinité, l’âme est le batelier qui conduit l’Infini jusqu’au cœur du fini. Aux yeux de l’humanité, elle est le navire qui transporte son fardeau vers le royaume de l’au-delà.


Vous pouvez vous procurer le livre
“La Lumière de L’au-delà”
Paru aux Editions Sri Chinmoy
Diffusé par les Editions de La Flûte d’Or.

La Béatitude peut être ressentie par l’homme ici sur terre

Samedi 19 décembre 2009

Question : La Béatitude peut-elle être ressentie par l’homme ici-bas ?

ckg208n16.jpgSri Chinmoy : Elle peut l’être sans aucun doute. Mais cette expérience n’est pas à la portée de l’homme ordinaire. Seuls les êtres spirituels, qui savent que Dieu est l’unique Réalité et qui s’efforcent de ressentir Dieu à travers toute chose, peuvent connaître l’expérience de la Béatitude. Le chercheur de la plus haute Vérité absolue est nécessairement amené à goûter à la Béatitude en temps voulu, lorsque sonne l’Heure de Dieu. La Béatitude peut aisément être ressentie, mais pour que l’expérience soit possible, une réelle préparation est nécessaire. Sinon, il arrive fréquemment que l’on confonde plaisir et Béatitude. Lorsque l’on éprouve la vraie Béatitude, on ressent intérieurement, dans le cœur, une sorte de culmination extatique.

 

© Centre Sri Chinmoy

Vaincre les négations, les forces négatives avec la force de nos qualités positives

Samedi 12 décembre 2009

Question : Comment vaincre les forces négatives ?

ckg208n14.jpgSri Chinmoy : On peut vaincre les forces négatives en devenant tout simplement plus conscient des forces positives. Si vous voulez vaincre l’obscurité, utilisez votre force-lumière.
Dans la vie, il y a deux pièces. L’une est pleine de lumière et l’autre d’obscurité. Si vous voulez vaincre tout ce qui est négatif ou destructeur, vous n’irez pas dans la pièce obscure ; vous choisirez la pièce qui renferme les aspects positifs de la vie, la pièce qui possède de la Lumière, de la Paix et de la Béatitude. Vous irez d’abord dans la pièce qui possède des qualités positives et vous essayerez de les assimiler. Une fois que vous serez empli de qualités positives, vous pourrez alors vous rendre sans crainte dans la pièce où se trouve les forces négatives.
N’accordez aucune attention aux forces négatives. Ne faites attention qu’aux forces positives. Développez la puissance des forces positives dans votre vie ; vous pourrez ainsi venir à bout des forces négatives. Mais si, dès le début, vous accordes de l’attention aux forces négatives, vous serez perdu.

 Voir tous les articles sur ce sujet en cliquant Ici

© Extrait du livre “La pensée positive” de Sri Chinmoy paru aux Editions de “La Flûte d’Or”
Copyright© 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés
Copyright© Oiseaux Centre Sri Chinmoy

http://www.laflutedor.com/

Une vie de beauté, textes de Sri Chinmoy

Vendredi 30 mai 2008

pavitrata0347img.jpg
Une vie de beauté est une vie de paix.

La paix n’est pas simplement l’absence de querelles et de disputes ; elle est la manifestation d’une unité inséparable avec tous les êtres. Il ne s’agit pas là de l’unité du fini avec le fini, mais du fini avec l’Infini. Lorsque le fini s’identifie à l’Infini, la beauté de la terre rejoint la beauté des Cieux. La beauté de la terre est une imploration fervente ; la beauté des Cieux est un sourire fervent. Et lorsque la beauté de la terre et la beauté des Cieux se rencontrent, on voit poindre la perfection de la beauté.

Lorsque mon cœur de paix
Rêve,
Ma vie de béatitude
Chante.

 

© Textes extraits du livre “Le Voyage de l’Âme » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright © 1998 Sri Chinmoy Tous droits réservés
© Photo Pavitrata 347 centre sri Chinmoy

Paroles de Mâ Ananda Moyî

Lundi 21 avril 2008

Le chagrin ne vous quittera pas tant que vous n’aurez pas trouvé Dieu. Si l’on veut Le réaliser, il faut pratiquer la répétition de Son nom, Le contempler, L’adorer, chanter Ses louanges. Il n’existe pour l’homme aucun autre chemin qui conduise à la Béatitude suprême. La compagnie des sages, des saints et des chercheurs de vérité, les réunions religieuses et l’étude des Ecritures sont aussi d’une grande aide sur cette voie. Ce corps-ci insiste constamment sur deux choses : les plaisirs des sens sont un poison qui conduit peu à peu à la mort : il faut donc vous efforcer de vous laisser posséder par Dieu dans toute la mesure du possible.

° ° ° ° ° ° °

La quête de la Vérité devrait déterminer toute l’orientation de la vie humaine. Le désir authentique ouvre lui-même la voie de la réalisation.

° ° ° ° ° ° °

C’est vous qui créez le désir, et c’est vous aussi qui pouvez le détruire. Vous devez vous-même tendre de toutes vos forces vers la réalisation du soi. En choisissant de vous nourrir de ce que vous apportent vos sens, vous vous orientez de votre plein gré vers le royaume de la mort. apprenez à savourer l’ambroisie et nourrissez-vous de ce qui est immortel. Marchez sur la voie de l’immortalité où n’existent ni maladie ni mort.

© Extraits du livre « L’Enseignement de Mâ Ananda Moyî » collection spiritualités vivantes Editions Albin Michel.

Voir aussi, sur ce même blog, le commentaire du livre, et la vidéo, en cliquant sur le lien, en bleu, ci-dessous : Spiritualité : Mâ Ananda Moyî