Archive de la catégorie ‘* Confusion’

LE PSYCHISME HUMAIN SON FONCTIONNEMENT INTERNE : 4 Le mental

Mardi 1 décembre 2009

Vous retrouverez l’ensemble des huit articles qui concernent : le corps, le vital, le mental et l’âme Ici ; il est préférable de commencer la lecture méthodiquement, en commençant par le texte présentant le corps. Chaque article est court, dense et complémentaire aux autres. Le premier article est le plus ancien, il est en premier, en partant du bas. L’ensemble forme le texte intégral.

earlycentresmiling150k.jpeg

 4 ème extrait : Le mental (1/2 parties)

Passons maintenant au mental. On compte de nombreux types de mentals. Néanmoins, deux seulement sont employés sur terre : le mental physique et le mental intellectuel, d’ailleurs aussi restreints l’un que l’autre ! Le premier est égaré dans la conscience physique grossière, où cohabitent obscurité, impureté, ignorance, contraintes et imperfections. La nourriture que vous absorbe, les vêtements que vous portez, voilà tout ce qui le préoccupe. Seules les activités les plus quotidiennes, les plus banales, les plus limitées aussi, dépendent de sa juridiction.

Quant au second, le mental intellectuel, il est légèrement plus évolué. Son domaine inclut les pensées plus abstraites et plus sophistiquées. C’est lui qui s’intéresse à la lecture, s’enquiert des problèmes politiques, s’adonne au calcul mathématique et à d’autres activités similaires. Ici règnent le doute, la confusion et la contradiction. Le mental peut bien entendu exister à des niveaux supérieurs, mais la plupart des êtres humains n’y ont pas accès.

La nature même du mental est de douter des qualités d’autrui où de minimiser la portée. Il est convaincu d’être le plus élevé, le plus grand, et tire une satisfaction énorme -consciente ou non- de cet individualisme. En outre, il aime considérer chaque chose une à une.

Si l’infini lui apparaissait en personne, il n’en saisirait qu’une portion infime et ne manquerait pas de déclarer : « Voilà la Vérité ! ». Il n’est pas dépourvu du désir de chercher la vérité la plus haute, mais malheureusement, à sa manière restreinte, ce qui l’empêche de goûter à une satisfaction totale.

Prochaine partie :  Le mental illuminé

Résonance Nashrudin – Sri Chinmoy : le mental source d’incertitude

Mardi 10 juin 2008

?

 

Quelle est la bonne longueur ?

Un paysan qui s’apprête à tailler la queue d’un cheval interpelle Nasrudin pour savoir à quelle hauteur il doit la couper.
Le Mulla hausse les épaules :
« Peu importe ! Quoi que tu fasses, elle sera trop longue selon les uns, trop courte selon les autres. Toi-même, tu ne seras pas toujours du même avis : « Trop longue… Non, trop courte… »
© Histoire extraite du livre « Les plaisanteries de l’incroyable Mulla Nasrudin » paru aux Editions Le Courrier du Livre dans la Collection soufisme vivant

Nidish : Ainsi, il ne faut suivre les commentaires ni de son mental, ni de celui des autres, mais seulement les messages de son cœur.

Ne pensez pas,
Ne discutez pas,
Faites.
Sri Chinmoy

© Aphorismes de Sri Chinmoy Centre Sri Chinmoy
© Nidish