• Accueil
  • > Conquérir ses imperfections

Archive de la catégorie ‘Conquérir ses imperfections’

Travailler – Servir – Ne rien faire – Que faire de soi – L’argent, mobile, ou outil ?

Jeudi 20 décembre 2012


« Ce n’est pas gagner peu, qui est grave, c’est de ne pas travailler. L’on peut vivre et être Heureux avec très peu. Quand on a pas de travail, drogue, alcool, vol, mendicité, prostitution et déviances de tous genres piétinent notre vie.

Le travailleur ne devrait pas travailler pour l’argent, mais pour le service que cela représente à lui-même et à l’humanité. Pour y arriver, se dégager de ses peurs du lendemain, et avoir la foi est nécessaire. Prier et méditer procurent la Paix de l’esprit et une Joie radiante.

Les personnes fortunées ne devraient pas tirer profit, ni sentiment de supériorité d’une telle abnégation ; elles devraient partager plus, d’elles-mêmes, et favoriser la création d’une multitude de petits emplois.

Ainsi le monde pourrait vivre plus heureux, car plus solidaire. »

Nidish

Méthodes pratiques pour atteindre la PURETÉ ; transformer ses désirs sexuels

Dimanche 17 juillet 2011


album1.jpg

Question : Comment transformer les désirs sexuels ?

Sri Chinmoy : Lorsque vous avez reçu une certaine lumière de votre méditation, concentrez-vous sur votre cœur et sentez qu’il s’y trouve un aimant, un aimant spirituel. Utilisez-le pour faire remonter toutes les forces sexuelles du vital inférieur jusque dans votre cœur. Puis sentez la présence d’un autre aimant dans votre cœur orienté dans la direction opposée. Avec cet aimant-là, vous attirerez tout ce qui se trouve dans votre mental, et le ferez descendre dans votre cœur. Ensuite, sentez un troisième aimant dans votre centre de la couronne, qui sans cesse transporte ce qui est en vous loin au-delà de votre conscience physique. Ce troisième aimant libèrera votre cœur de toutes les forces non-divines qui s’y trouvent. Lorsque votre vital sera purifié, les forces sexuelles seront transformées en une énergie dynamique, une force éternelle et comblante, et vous acquerrez toutes sortes de capacités divines.

aum.jpg
Des méthodes pratiques pour atteindre la pureté.

Si vous souhaitez acquérir davantage de pureté, vous pouvez faire cet exercice spirituel, qui est d’une grande efficacité. Vous connaissez tous la signification de AUM, le nom de Dieu. Pour commencer, le dimanche, par exemple, vous répèterez ce nom sacré du Suprême cent fois ; lundi, deux cents fois; mardi, trois cents fois; mercredi, quatre cents fois; jeudi, cinq cents fois ; vendredi, six cents fois ; samedi, sept cents fois. Et le dimanche suivant vous redescendrez à six cent fois ; puis lundi, cinq cents fois ; et ainsi de suite, jusqu’à quatre cents, trois cents, deux cents, cent. Si vous souhaitez établir la pureté autour de vous, sur le plan intérieur comme extérieur, cet exercice spirituel est des plus efficace.

Le simple fait de prononcer pureté peut contribuer à transformer la vie extérieure d’un aspirant aussi bien que sa vie intérieure.

Répétez le mot “pureté” cent huit fois chaque jour, en plaçant votre main droite sur votre nombril. Vous verrez alors qu’une pureté abondante entrera en vous et s’écoulera à travers vous. Lorsque vous serez pur, vous verrez le monde d’un œil différent. Vous verrez la pureté poindre à grande vitesse dans le monde. Vous verrez la beauté éclore rapidement dans le monde. Vous verrez la perfection se développer très vite dans le monde.


©  “Divinity’s Little Sister et de Purity” Extrait du livre de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy à paraître en français aux Editions de la Flûte d’Or

Méditation : S’identifier aux valeurs positives de la vie, laisser entrer ses seuls amis : Amour, Paix, Joie, Félicité…

Jeudi 17 décembre 2009

Préambule de Nidish :

Bien souvent les adolescents sont perdus entre deux statuts, celui d’enfant et celui d’adulte. Les adultes qui franchissent le passage d’une nouvelle dizaine d’années vivent aussi des troubles. Il en est de même des personnes âgées qui voient leur corps se flétrir, s’alourdir, se raidir et malgré tout continuent à ressentir en elles la jeunesse de leur vingt ans. Pour tous ceux-là dont nous sommes, l’article suivant de Sri Chinmoy peut aider à retrouver et à comprendre que nous sommes l’âme au plus profond de nous et que c’est en nous accordant avec elle que la joie, la paix et l’éternelle jeunesse peuvent s’incarner et se révéler dans notre vie.

Question : Comment un débutant médite-t-il sur le cœur ?

srichinmoynidishunblogfr.jpgSri Chinmoy : Un débutant doit sentir qu’il est un enfant, quelque soit son âge réel. Le mental d’un enfant n’est pas développé. Lorsqu’il a 12 ou 13 ans, son mental commence à fonctionner à un niveau intellectuel, mais avant cela, il est tout dans le cœur. Tout ce qu’il voit, il le prend pour sien. Il s’identifie spontanément. C’est ainsi que le cœur agit.
Lorsque vous sentez que vous êtes un enfant, sentez immédiatement que vous vous trouvez dans un jardin de fleurs. Ce jardin de fleurs est votre cour. Un enfant peut jouer dans un jardin pendant des heures. Il ira d’une fleur à l’autre, mais il ne quittera jamais le jardin, parce qu’il trouvera de la joie dans la beauté et dans le parfum de chaque fleur. a l’intérieur de vous, il y a un jardin et vous pouvez y rester aussi longtemps que vous le voulez. De cette façon, vous pouvez méditer sur le cœur.
Essayez de sentir que toute votre force, toute votre détermination et votre volonté se trouvent dans un endroit particulier, ici, à l’intérieur de votre cœur. Sentez que vous n’existez nulle part ailleurs que dans ce petit endroit. Vous n’avez ni yeux, ni nez, ni rien du tout. L’intensité ne viendra que lorsque vous sentirez que toute votre existence est concentrée en un seul point et non dispersée.
Cliquer
ici
pour

(suite…)

La paix de l’esprit, par Sri Chinmoy

Vendredi 23 octobre 2009

 

 

 

smilesrichinmoy.jpg

Sri Chinmoy sourit à la Vie

 

Nous avons longtemps lutté, nous avons beaucoup souffert, nous avons cheminé très loin… et pourtant il nous est toujours impossible de discerner le visage de la paix.
La paix est la vie.
La paix est une Béatitude éternelle.
Les soucis existent bel et bien, qu’ils soient d’ordre mental, vital ou physique, mais c’est à nous de les accepter ou de les refuser. Ils ne sont certes pas des évènements inéluctables dans la vie.
Notre Père Tout-Puissant étant la Paix même, notre héritage commun est la paix.
C’est une erreur inconcevable que d’élargir la voie en or qui nous est offertes. Il faut nous décider ici et maintenant, au milieu de nos activités quotidienne, à nous jeter de tout notre cœur et de toute notre âme dans l’océan de la Paix.
Il se leurre, celui qui s’imagine que la paix surviendra d’elle-même au terme du voyage de sa vie.
Espérer trouver la paix sans la méditation ni une discipline spirituelle est comme s’attendre à trouver de l’eau en plein désert.
Pour connaitre la paix de l’esprit, la prière est essentielle.
Mais comment prier ? En un lieu solitaire.
Quand prier ? En un lieu solitaire.
Quand prier ? Aussitôt que la nécessité en surgit dans notre être intérieur.
Et pourquoi prier ? Voilà la question des question.
On doit prier si l’on souhaite voir ses désirs et ses aspirations exaucées par Dieu.
Hormis cela, qu’est-on en droit d’attendre de Dieu ?
On peut s’attendre à recevoir de Lui la compréhension de toute chose ; la Plénitude dans le Vide, et le Vide dans la Plénitude.
Il faut toujours faire preuve de discernement ; sentir que le monde extérieur qui attire tant notre attention est constamment fugace, éphémère. Afin de posséder quelque chose de permanent, afin que notre vie prenne appui sur des fondations solides comme le roc, nous devons nous tourner vers Dieu. Il n’y a pas d’alternative. Et il n’y a pas de moment plus propice pour s’engager dans cette direction que lorsqu’on se sent le plus démuni.

 

© « La Paix intérieure et extérieure » de Sri Chinmoy paru aux Editions Sri Chinmoy repris par les Edition « La Flûte d’Or »
© Photo Sri Chinmoy

« Comment conquérir, l’orgueil ? » Par Sri chinmoy

Samedi 17 octobre 2009

sb31.jpeg

Comment conquérir l’orgueil ?
Tôt le matin pensez quelque temps à ceux qui vous sont infiniment supérieurs en Amour et en Puissance.
Dans la soirée, essayez de sentir que vous dormez sur les genoux de l’Amour Suprême du Suprême.

 

© Pensée et dessins d’Oiseaux de Sri Chinmoy

Ses réactions lorsque l’on voit une femme selon son évolution spirituelle, par Sri Chinmoy

Vendredi 16 octobre 2009


Question :
Chaque fois que je vois une belle femme, des pensées sexuelles envahissent mon esprit. Je m’efforce de les détruire, mais elles persistent.

ckg208n15.jpgSri Chinmoy : Il existe deux méthodes pour résoudre ce problème. Dès que vous voyez une belle femme, essayez simplement de projeter tout son corps dans le ciel, par l’effet de votre volonté. Regardez-là, concentrez-vous, et faites-là monter afin qu’elle vole comme un cerf-volant. L’autre manière, qui est plus facile, consiste, lorsque vous voyez une femme, à ne regarder que ses pieds. Les sadhus indiens disent de ne regarder ni les yeux, ni le visage, mais seulement les pieds. Si vous voulez être immédiatement soulagé de la tentation, regardez les pieds. Puis essayez de plonger en vous-même, avec toute votre conscience. Cela ne prend qu’une seconde. Donc, soit vous projetez cette femme vers le ciel, soit vous regardez ses pieds. Cela doit avoir pour effet le contrôle des pensées du vital inférieur. Bien des hommes ont fait cela avec succès. Il y avait un grand Avatar indien qui s’appelait Sri Chaitanya. Il disait à ses disciples : « Même s’il s’agit de votre propre mère, ne regardez pas ses yeux ; regardez ses pieds. »
Mais de telles méthodes ne sont destinées qu’à des débutants. Un jour viendra où il vous faudra regarder les femmes les yeux grands ouverts et, grâce à vos expériences intérieures, grâce à votre propre réalisation intérieure, dépasser le sentiment du masculin et du féminin. Il n’est qu’une seule Conscience universelle ; elle n’est ni masculine ni féminine. Il n’est qu’une seule Conscience, qui se déploie sous deux formes différentes. On ne peut acquérir ce sentiment que par son propre développement intérieur personnel. Il s’agit d’un état très avancé. Peut-être ne ressentons-nous même pas pour l’instant d’unité avec nos propres membres. Si je suis capable de lancer le poids plus loin de la main droite, j’accorderai plus d’importance à ma main droite et ignorerait ma main gauche. J’ai vu bien des athlètes qui maudissaient leur main gauche car, bien qu’elle ne soit pas aussi puissante que la droite, ils en ont quand même besoin. Si nous ne sommes pas capables de ressentir une unité ne serait-ce qu’avec nos deux mains, comment nous sentirons-nous un avec autrui ? Par notre aspiration et notre développement spirituel intérieur, la création tout entière devient nôtre, et toute difficulté disparaît alors.


©  « Divinity’s Little Sister et de Purity » Extrait du livre de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy

Pensée du jour de Sri Chinmoy : Le Pouvoir de se conquérir

Jeudi 15 octobre 2009

sb5.jpeg

Non le pouvoir de conquérir les autres,
Mais le pouvoir de devenir un avec les autres
Est le pouvoir ultime.
Sri Chinmoy

Comment conquérir : la jalousie ? par Sri Chinmoy

Mardi 13 octobre 2009

Image de prévisualisation YouTube

Comment conquérir la jalousie ?

Dissimulez la consciemment. A votre grande surprise, un jour vous ne serez plus capable du tout de retrouver sa trace. Elle sera entièrement partie : une histoire du passé.

Vous voulez conquérir la perpétuelle fièvre de la jalousie.  Je vous livre un grand secret : juste aimez et devenez un avec votre cœur d’Unité.

© « Comment conquérir » de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy
© Dessins d’oiseaux de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy