Archive de la catégorie ‘= Course à  pieds’

Le 1er Marathon du Sri Chinmoy Marathon Team au Bois de Vincennes à Paris s’est déroulé ce 18 mars 2012

Mardi 20 mars 2012
Un moment du Marathon du SCMT Paris au Bois de Vincennes le 18 mars

Un moment du Marathon du SCMT Paris au Bois de Vincennes le 18 mars

Ce dimanche, les membres du SCMT étaient à 4 heures du matin au bois de Vincennes, à la lumière des phares des véhicules, entrain de monter les tentes qui allaient accueillir les coureurs du Marathon.

A huit heure commençaient à s’inscrire les coureurs. 

C’est le 12 ème marathon du Sri Chinmoy Marathon Team à Paris, en effet le premier a eu lieu en 1987 et ensuite presque chaque année jusqu’en 2000. Ils se déroulaient jusqu’alors au Bois de Boulogne. Le record de la course a été établi pour les hommes, dès la première année, en 2H30’03″.

Les coureurs à chaque tour se font compter et reçoivent des encouragements

Les coureurs à chaque tour se font compter et reçoivent des encouragements

Pour cette édition au bois de Vincennes, tout le monde a eu beaucoup de chance, le temps était doux, couvert, mais agréable. Il était propice au coureurs et aux organisateurs. Seule une petite pluie, légère et douce est tombée comme une bénédiction vers six heures, au montage, et une fois la course terminée, au début du rangement.  (suite…)

Courir 3218 mètres (2 miles) le dimanche à Paris, au bois de Vincennes

Jeudi 6 octobre 2011

2miles.jpg

Vous êtes joggeur
Vous êtes coureur de 10 Km, 20 Km ou marathons
Vous aimez courir et vous dépasser
Vous voulez entretenir votre forme
Vous voulez estimer votre niveau actuel et travailler votre vitesse
Vous voulez mesurer régulièrement votre temps sur  distance et évaluer votre progression…

Le Sri Chinmoy Marathon Team organise un deux miles (3218 mètres) self-transcendence, une fois par mois, le dimanche, au bois de Vincennes à partir de janvier. Actuellement les courses se se font toujours au bois de Boulogne.

2milesparis.jpg

L’inscription se prend dès 9H30 et avant 9H50, l’on nous remet dans ce créneau horaire, contre 2€ et un certificat médical (ou licence dans un club), un dossard et des épingles (pour accrocher le dossard). Ainsi nous sommes parés pour la course, quelque soit le temps.

Depuis 1981 que ces courses à pieds ont lieu, Unnatishil, le plus souvent lui, mais aussi Prabala, Ashcharjya, Diganta, Adina ou Ratna, par deux, toujours bénévoles, sont sur place pour prendre les inscriptions sur leur petite table pliante de camping. Et ensuite notent les arrivées, et réalisent les classements.

A la fois très sérieux et hyper bien organisés, ces 2 miles sont amicaux, joyeux, bon enfant. On aime à y revenir. Ainsi Balderachi Pierre, qui a plus de 83 ans, vient courir nos courses depuis plus de 10ans.

Le record du monde (SCMT) des 2 miles est ancien, il a été réalisé en octobre 1997, en Russie par Andrey Lofinov, en 8’25, lors d’un deux miles pour la Paix.
Le record français
(SCMT) a été réalisé, alors que les courses se déroulaient au Bois de Boulogne, à Paris, par Laid Bessou, en 9’42, le 24 février 2008.

Sous l’égide de Sri Chinmoy, nos courses ont plusieurs classements : Un pour les hommes et un autre pour les femmes, de moins de 50 ans, de plus de 50 ans et moins de 60 ans, de plus de 60 ans et moins de 70 ans, de plus de 70 ans. Aux premiers est remis une récompense : un fruit, tandis que tous ont un diplôme, rempli sur place, reconnaissant la performance.

Ayant couru et participé à l’occasion, à l’organisation de certains de ces deux miles, à Paris, Montpellier, Londres, Prague, New York, Bali, je puis dire que c’est toujours une grande joie intérieure que de faire partie de ce mouvement d’ensemble.

Sur le site officiel du Sri Chinmoy Marathon Team,
Vous trouverez plan d’accès, dates, résultats et photos disponibles.

© Nidish
© Logo non officiel du Sri Chinmoy Marathon Team

Prabala réalise un exploit personnel de transcendance et de course à pieds en courant 80 marathons en 9 mois

Mardi 4 octobre 2011

« Cours et deviens
Deviens et cours
Cours pour devenir dans le monde extérieur
Deviens pour progresser dans le monde intérieur. »
Sri Chinmoy


joydayheidelberg2011004.jpg

Sur les routes allemandes, proches d’Eidelberg

Si ce n’est un record du monde, c’est un record personnel méritoire réel qu’a effectué ce jeune homme de 43 ans (il fête le 11 octobre prochain ses 44ans).

Ici nous vous racontons l’histoire inspirante de Prabala qui a su aller au bout de lui-même en menant à bien un projet personnel de course à pieds :

Prabala est né un 11 octobre. Cette année les jours s’écoulaient et les mois commençaient aussi à s’égrainer sans que notre ami sportif n’exprime un quelconque projet personnel de transcendance sportive ou autres. Dans le cœur du moine-coureur, une aspiration grandissait cependant, elle s’est exprimée lors d’un Joy Day, en janvier, à ce moment là il a annoncé : « Je vais courir 80 marathons dans l’année pour célébrer les 80 ans de Sri Chinmoy ».

srichinmoyavecprabala.jpg

Sri Chinmoy (1931-2007)  médite sur Prabala

Sri Chinmoy encourageait ses disciples à réaliser des performances personnelles.
Dans la vie spirituelle -qui concerne tout le monde- la transcendance est importante. On ne peut arriver à Dieu, en l’attendant passivement. L’action intérieure et extérieure est importante. L’avancée, les progrès intérieurs que l’on réalise lors d’un effort de transcendance sont probants. Notre vie s’en trouve changée. Sri Chinmoy a passé sa vie à le démontrer ; à chacune des secondes il a inspiré le monde à s’améliorer à travers son propre exemple de transcendance.

(suite…)

Un arc-en-ciel auréole pour couronner l’effort dans l’Himalaya indien d’une étudiante de Sri Chinmoy

Samedi 1 octobre 2011


Cliquer sur les Photos pour les agrandir

kandchanzanganidishunblogfr.jpg

 

Une histoire vraie de Nétramati une disciple française de Sri Chinmoy :

Pour accéder au Sikkim, zone de l’Himalaya, il faut une permission spéciale que l’on peut obtenir à Darjeeling, en effet cette partie de l’Himalaya appartient à l’Inde. L’agence Red Panda du village de Yuksom organisait cet été un treek de 5 jours ayant pour objectif d’atteindre Dzongri d’où l’on verra le mont Kanchenjunga,  3ème sommet le plus haut du monde, avec ses 8585m, s’il fait beau, car nous sommes en période de mousson. Le départ a lieu le 7 aout ; c’est cette aventure physique et intérieure que je vous raconte ici :

sriaurobindonidishunblogfr.jpg

L’affiche de Sri Aurobindo

La veille du départ, alors que je suis entrain de regarder une affiche où apparait le nom de Sri Aurobindo, elle présente une manifestation dans le village, je suis alors rejoint par un organisateur qui m’invite à représenter les chrétiens lors d’une prière commune qui se tient devant l’école. Nous prions avec des bouddhistes, des musulmans et des chefs d’une ethnie de l’Himalaya, les Limbus, pour la Paix dans le monde et pour que le drame d’Hiroshima ne se renouvelle pas.

On me demande ensuite de donner le départ du « Peacetheon » des filles, une course de 3km, jusqu’au village voisin. Tous les écoliers sont là et distribuent le prashad aux invités, dont je suis. J’ai à cœur mon Maître Sri Chinmoy et tout ce qu’il a proposé du genre ; je ressens sa guidance.

(suite…)

Cours et deviens, deviens et cours Sri Chinmoy répond à des questions sur la course à pied

Dimanche 31 juillet 2011

 


coursescmtnidishunblogfr.jpg

Course du SCM
T à Paris

Question : Que signifie votre devise : « Cours et deviens, deviens et cours » ?

Sri Chinmoy : Lorsque nous courons, nous voyons nos capacités pleinement manifestées. Auparavant, nos capacités étaient latentes ; elles ne fonctionnaient pas en nous. Mais lorsque nous courons, nous faisons venir en avant nos capacités cachées et nous devenons capables de faire quelque chose et de devenir quelque chose.

Mais une fois devenus quelque chose, cela n’est pas tout. Nous devons continuer à avancer, parce que nous sommes des pèlerins éternels. Tout en nous se transcende sans cesse. Prenons le cas d’un enfant. Son premier objectif est d’apprendre l’alphabet. Il étudie et l’apprend. Mais après cela, va-t-il s’arrêter ? Non. Son second objectif sera d’aller à l’école ; et puis il voudra aller à l’université.

(suite…)

Blague de coureurs à pied, par Nidish

Dimanche 31 juillet 2011


Pour sourire

Le maître demande à un élève dont le père court des marathons :
« Pierre peux-tu me conjuguer le verbe « Marcher » au présent de l’indicatif ?

Le garçon hésite :
Oui… je crois…

Je marche…

Il se mord les lèvres…

Tu marches…
Heu… Il, il, il marche… heu…

Le maître :
Plus vite ! Plus vite !

Le garçon s’emballe :
Euh, euh…Nous… nous courons… vous courez, Papa a gagné ! Il a gagné !

Tous les enfants de la classe s’exclament : Non,  Ils ont gagné !

Et l’instituteur de reprendre :
« Ils gagnent ! » au présent de l’indicatif du verbe « courir », heu, du verbe « marcher », heu, heu…
Et les enfants de reprendre en scandant : On a gagné ! On a gagné ! On a gagné !

 

Blague trouvée et retravaillée par Nidish

Commentaire :
Presser quelqu’un, c’est le conduire à l’erreur dont on l’accusera.
Trouver la faute à l’autre, c’est la voir par la suite chez soi.

© Nidish

Un Arc-en-Ciel sur la course de 3100 miles du Sri Chinmoy Marathon Team – Témoignages

Samedi 16 juillet 2011


Chaque matin et chaque soir
Puis-je devenir la flûte-Mélodie-Arc-en-ciel de mon cœur.
Sri Chinmoy

Au cours de cette édition de la course la plus longue au monde, où 11 coureurs, garçons et filles, sont engagés depuis le 12 juin, et courent à leur rythme, inlassablement, jusqu’à avoir franchi la distance de 3100 miles ( 4987,9m), est apparu un Arc-en-Ciel, un mois après le départ.

L’épreuve organisée par le Sri Chinmoy Marathon Team dure 52 jours au maximum. Les coureurs pendant ce temps courent et se reposent à leur rythme. La course a lieu à Jamaïca, à New York, sur une boucle de 800 mètres. Sri Chinmoy, de son vivant physique, allait au départ de la course, et à différents autres moments sur le parcours, ce qui était à chaque fois pour les coureurs une bénédiction réelle qui apportait joie, encouragement, réconfort. La course, comme toutes les autres œuvres de Sri Chinmoy, est restée programmée, même après que Sri Chinmoy ait quitté son corps. Cette 15ème édition se terminera peu avant le 80ème anniversaire de la naissance de Sri Chinmoy, qui a lieu le 27 août.

arcenciel3100milesnidishunblogfr.jpg

Histoire d’Arc-en-Ciel sur le 3100 miles

Utpal raconte en anglais sur son blog :

Hier soir (le 13 juillet 2011), un arc-en-ciel est apparu, hardiment peint dans le ciel, au-dessus de la course des 3100 miles Self-transcendance. Il y a probablement un bon nombre d’ennuyeuses raisons techniques et scientifiques du pourquoi et du comment il s’est formé, mais quoi qu’il en soit, dans le court laps de temps où il a brillé dans le ciel, c’était magique. Pour les coureurs cela a été particulièrement important, car c’était pour eux une visite tout à fait inattendue de la beauté de la nature. Ils sont tous dans la course autour du cours depuis un mois maintenant, et ce fut quelque chose de totalement unique et nouveau. Personne ne peut se rappeler d’avoir vu la présence de quelque chose d’aussi spectaculaire sur le parcours.

Quelques instants plus tôt, il avait plu très brièvement, il y avait eu quelques éclairs, la foudre et ensuite l’air tout s’est tout simplement adouci, il y avait comme une légère brise qui balayait la ville. Pour un temps, il y a même eu un deuxième petit arc-en-ciel à côté d’un plus grand. Je sais combien j’étais heureux de les voir tous les deux au-dessus de moi, mais je ne peux pas vraiment imaginer à quel point il a dû l’être pour ceux qui font  le tour pendant des milliers de miles et qui tout à coup sont bénis par la présence de l’Arc coloré dans le ciel. Etait-ce un présage de choses brillantes à venir ou tout simplement une petite bénédiction du ciel pour ceux qui travaillent aussi durement, avec un but aussi intense, sur cette terre ? Qui sait ? Mais pendant un moment il a avec certitude apporté un sourire sur le visage de chaque coureur et de chaque helpeurs ; pour ceux-là qui allaient trainant le fardeau d’une journée chaude et humide, tout d’un coup ils pouvaient courir à nouveau. Atmavir, après cette apparition, a couru aussi vite et aussi légèrement sur ses pieds comme il avait pu le faire il y a quelques semaines.

Commentaire de Nidish

La description que donne Uptal me rappelle l’expérience que l’on avait avec Sri Chinmoy dans ce type d’évènement. Alors que l’on courait un 2miles, un 47 miles ou un 6 jours, ses disciples le portaient dans leur cœur et espéraient, sans l’attendre, le découvrir à un moment inattendu sur le circuit. Sri Chinmoy arrivait toujours, il passait dans une voiture conduite par un étudiant, où s’installait sur le parcours assis sur une chaise. Il pouvait rester longtemps, ou simplement passer, dans le plus grand silence, la plus grande discrétion. L’on pouvait même ne pas le voir tout de suite, tant il était « dans l’air ». C’était toujours un bonheur intérieur ineffable, une réelle bénédiction pour tous ceux qui étaient là, coureurs, helpeurs, visiteurs… L’Arc-en-Ciel décrit par Utpal est apparu comme notre Maître spirituel dans cette incroyable course Self-Transcendance de 3100 miles.

Le 3100 Miles raconté au quotidien par Uptal
Autres histoires d’Arc-en-Ciel

Question : Quel est l’intérêt spirituel des sports de compétition ? Réponse de Sri Chinmoy

Lundi 27 juin 2011

ckgrunning.jpg

Question : Quel est l’intérêt spirituel des sports de compétition ?

Sri Chinmoy : Notre but n’est pas de devenir le meilleur athlète du monde. Notre but est de garder la forme, de développer le dynamisme et de donner une joie innocente à notre vital. Notre but ne devrait pas être de vouloir être meilleurs que les autres, mais plutôt de surpasser constamment nos performances précédentes. Nous ne pouvons évaluer correctement notre propre capacité sans un niveau de comparaison. C’est pourquoi nous faisons de la compétition non pas pour battre les autres mais pour faire venir en avant notre propre capacité. Notre meilleure capacité ne vient en avant que lorsqu’il y a d’autres gens autour de nous. Ils nous inspirent à extraire nos meilleures capacités et nous les inspirons à faire venir en avant leurs meilleures capacités. Voilà pourquoi nous avons des compétitions sportives.

Il devrait toujours y avoir un but. Avoir un but ne signifie pas que nous devons essayer de battre les meilleurs coureurs du monde, Non, pas du tout. Dans la vie spirituelle, il n’y a pas de compétition. Mais il y a quelque chose d’essentiel, de nécessaire et d’incontournable, que nous appelons progrès. Notre but devrait être notre propre progrès, et le progrès même est l’expérience la plus illuminante.

Disons que nous voulons faire des progrès ; nous voulons nous transcender. Maintenant, si quelqu’un d’autre est avec nous, son mental ou bien notre mental pensera immédiatement que nous faisons une compétition. Dans la vie ordinaire, nous nous mesurons aux autres pour acquérir la suprématie. Dans la vie spirituelle par contre, nous n’entrons pas en compétition contre les autres. Nous essayons simplement de transcender nos propres capacités.

Nous pouvons dire que nous avons deux moitiés : l’une est l’imperfection, et l’autre est notre imploration sincère pour la perfection. Un coté est la faiblesse, et l’autre est la force. Avec notre imploration intérieure pour la perfection, courons vers notre destination et atteignons le rivage-illumination. Lorsque notre être toute entier sera illuminé, les forces obscures de l’ignorance auront peur de nous approcher. Avant d’atteindre la destination, elles nous défient. Mais une fois que nous aurons atteint la destination-illumination, les forces de l’ignorance n’oseront plus entrer en nous parce qu’elles sentirons qu’elles seront totalement détruites. Elles ne savent pas qu’elles ne feront qu’être transformées et illuminées.

50 et 100 km à Paris, au Bois de Vincennes, avec le Sri Chinmoy Marathon Team et les courses « Self trenscendence »

Dimanche 5 juin 2011

100kmeneps.jpg

« La détermination que vous aurez mise dans cet effort héroïque continuera à traverser votre esprit et votre cœur, longtemps après que votre succès et votre échec auront été oubliés. »
Sri Chinmoy

o o o o o o o
Image de prévisualisation YouTube

La World Harmony Run, le relais international avec un flambeau, son histoire a débuté en 1987 :

Jeudi 18 février 2010

worldharmonyrun.gif

La World Harmony Run est une idée originale de Sri Chinmoy, elle portait alors un autre nom. Le 27 avril 1987, le premier flambeau a été allumé par Lui-même au pieds des Nations Unies ; une grande cérémonie a eu lieu. Les coureurs ont ensuite sillonnés dans différents pays. En France, un relais a été organisé entre les ville de Calais et de Genève. « C’était héroïque, nous n’étions pas très nombreux. » nous dit Unnatishil. Personnellement, à Amiens, je ne connaissais pas encore Sri Chinmoy, quand j’ai eu un papier d’information entre les mains, j’ai été tout de suite enthousiasmé, je trouvais l’idée géniale, cette idée de contribution à la Paix, par une « chaîne » symbolique entre tous les être humains, tous les pays…

La course a eu lieu ensuite tous les deux ans jusqu’en 1994.

En 1995, Sri Chinmoy suggère que la course ait lieu chaque année. Chaque pays, chaque ville s’est pris en charge et a organisé quelques évènements. En France, un relais s’est établi autour de la ville d’Amiens, avec ses habitants, à l’initiative de Nidish. De Paris, le coureur émérite qu’est Unnatishil, est venu participer à cet évènement local.

En 1999, pour la première fois, à la veille de l’entrée dans le nouveau millénaire, la course a durée toute l’année, elle a pris à cette occasion, la dimension continentale. En Europe, le flambeau est parti de Lisbonne, le 1er janvier, porté par des coureurs des différents pays européen, et a fait le tour des capitales. Elle s’est terminée à Londres, le 31 décembre. L’épreuve étant très importante, Sri Chinmoy a demandé, en 2001, que la course ne dure que 6 mois.

Cet évènement reçoit continuellement le soutien de nombreuses personnalités de hauts niveaux, sur le plan sportif citons Carl Lewis (USA), 9 fois Médaille d’Or aux jeux Olympiques, Paul Tergat (Kenya), ancien champion du monde de marathon, Tatiana Lebedeva (Russie), Médaille d’Or au saut en longueur aux J.O. d’Athènes 2004, ou encore Tegla Loroupe, championne de marathon, qui sera présente à Dublin, au départ de la course européenne, le 25 février 2010, dans une semaine.

12