Archive de la catégorie ‘Culture : Europe’

Lettre ouverte à mes jeunes voisins consommateurs de drogue, en prenant pour responsables les États dans l’expectative

Jeudi 27 décembre 2012

Lettre ouverte à mes jeunes voisins consommateurs de drogue, en prenant pour responsables les États dans l'expectative dans * Drogue nidish-plume-ecriture1
J’ai écrit le courrier ci-dessous à des voisins qui ne sont plus actuellement mes voisins.

Dans ma commune, certains jours, c’est tous les 50 mètres que l’on absorbe des doses de cannabis par le simple fait de respirer.

Aujourd’hui, dans une rue proche de chez moi, c’est sur 50 mètres qu’une forte densité du produit se faisait sentir. Alors que je la remontais dans le « nuage », une maman descendait la rue en poussant un landau ; dans le landau, il y avait un jeune enfant.

Le problème est très grave, c’est un problème majeur de société. Les gouvernements qui se sont succédé sont très largement responsables de cette situation. Ils n’avaient pas le droit de jouer à l’autruche, ils n’ont pas le droit de s’irresponsabiliser.

Notre Président de la République actuel a à faire quelque chose à tous les niveaux pour changer la donne ; la France semble être une véritable passoire.


Jeunes hommes,

Vous allez quitter votre appartement dans quelques jours.

Je vous avais dit que fuir un problème, ne le résolvais pas.

Là où vous allez aller, vous allez avoir des voisins. Peut-être des enfants. Qu’est-ce que vous allez leur montrer, qu’est-ce que vous allez, malgré eux, leur faire respirer par votre voisinage ?

Ce jeudi 13 décembre 2012, une jeune dame, blonde (25ans environ), au pied de notre immeuble poussait à fumer une jeune fille colorée (17ans environs). Celle-là, emportée par la ou les premières tafs qu’elle avait fumés, quand l’autre lui tendit à nouveau le joint, s’étonna de cette transmission supplémentaire. L’ainée lui dit «Oui… on peut…» Quand j’ai croisé ces deux personnes, à l’entrée de l’immeuble, le regard de la plus âgée était empreint de dangerosité, tandis que l’adolescente portait douceur, candeur, et gentillesse. (suite…)

Le scoutisme un mouvement de jeunesse pour les adultes responsables de demain

Mercredi 27 juillet 2011


Toujours Prêt

à servir

Il existe les scouts et guides de France qui font notre propos et aussi un autre mouvement traditionnel, les scouts d’Europe, que nous n’évoquons pas ici par manque de connaissance.

Les scouts ont un grand rendez-vous aujourd’hui en Suède, un rendez-vous mondial ; en effet, 40 000 jeunes de 14 à 17ans, de 170 pays, se sont retrouvés ce mercredi à Rinkaby, près de Kristianstad, dans le Sud-est de la Suède, pour douze jours, à l’occasion du 22e Jamboree. La précédente réunion internationale avait eu lieu en 2007, en Grande Bretagne, à l’occasion du centenaire du mouvement.

C’est Baden-Powel (22/2/1857 Londres – 8/1/1941 Kenya) qui est à l’origine du scoutisme ; il est parti avec l’idée de mettre en pratique tous les principes qu’il avait élaboré durant la guerre, au service de jeunes garçons désœuvrés, dans une optique de paix : « À la fin de ma carrière militaire, dit Baden-Powell, je me mis à l’œuvre pour transformer ce qui était un art d’apprendre aux hommes à faire la guerre, en un art d’apprendre aux jeunes à faire la paix ; le scoutisme n’a rien de commun avec les principes militaires. »

(suite…)

Song of the soul : le festival mobile de musique sacrée

Vendredi 27 novembre 2009

 

songsaug09bmsj.jpgsongsaug09bhj.jpgsongsaug09sj1.jpgsongs09augmj.jpg
Cliquer pour agrandir la photo

Vous avez pu écouter la musique que les disciples de Sri Chinmoy jouent à partir de leurs compositions réalisées sur les mélodies de Sri Chinmoy, Celui-ci a écrit plus de 1500 chants, chants sacrés de la plus haute inspiration. Si vous avez aimé les interprétations des disciples, sachez que nous organisons une formule de festival unique au monde, un festival tournant,  composé des plus grands musiciens de notre voie, qui se produisent gracieusement pour le bonheur des auditeurs. La formule « Song of the Soul » a démarré avec les disciples de Sri Chinmoy aux Etats Unis.  Les disciples européens, ayant trouvé la formule heureuse, se sont dit de faire de même en Europe. Il est vrai que les groupes et solistes existants sont excellents. Personnellement je regrette que cette musique ne soit pas mieux diffusée ; elle a toutes les qualités pour plaire. Déjà l’an dernier, à nouveau cette année, dans plusieurs grandes villes d’Europe, et à nouveau en 2010 dans de nouvelles villes, dont Paris, des milliers de personnes assistent à cette tournée et profitent de manière privilégiée à la douceur et la profondeur des de ces offrandes musicales. Musiques spirituelle, elle est à écouter avec le cœur, l’âme en tire  une pleine satisfaction.

songs09auggj.jpg

En France il y aura un concert « Song of the Soul » à Paris, la première semaine de Novembre 2010.
En l’attente, à ce jour, il reste Dhaka
, au Bangladesh, après la tournée en Europe qui a eu lieu dans les villes suivantes, au dates que nous avions préalablement annoncées : 

4 OCT : ST PETERSBURG – 14 OCT : CHICAGO – 1 NOV : ZLIN – 2 NOV BRATISLAVA – 3 NOV : BUDAPEST – 4 NOV : GYŐR – 5 NOV : WIEN – 6 NOV : MARIBOR – 7 NOV : LJUBLJANA – 8 NOV : SALZBURG – 9 NOV : GRAZ -

13 DEC.  : DHAKA
Centre Argagaon,
Sher-e-Bangla Nagar

Le nom des villes est dans la langue du pays.

En allant sur le site de « Song of the Soul », vous pourrez facilement trouver le plan de la ville où à lieu le concert et toutes autres informations utiles ; vous pourrez aussi regarder trois petits film vidéos :

http://www.songsofthesoul.com/en/songs-soul

Histoires des Cèdres du Liban en Europe

Mardi 3 novembre 2009

Le Cèdre du Liban en Europe
Le premier cèdre d’Europe occidentale a été introduit
en Angleterre en 1630

En France, à Paris, en 1734 : « dans la première moitié du règne de Louis XV, la France ne possédait pas encore un seul cèdre . L’Angleterre, plus heureuse en voyait plusieurs croître dans ses jardins, et s’en montrait on ne peut plus fière. Bernard de Jussieu, qui était alors démonstrateur des plantes au Jardin du Roi (actuellement « Jardin des plantes ») jura que nos pépinières n’auraient pas longtemps à envier sur ce point les pépinières anglaises ; et tint parole. C’est à l’Angleterre même qu’il alla dérober l’arbre tant convoité. Il en obtint deux pauvres  pieds bien chétifs du médecin anglais Collinson. Ne sachant où cacher sa conquête, il l’emportait un peu comme un voleur, Bernard de Jussieu se servit de son chapeau pour y mettre en bonne terre les deux brins de verdure. J’ai longtemps douté, mais Condorcé confirme le fait dans un « Eloge de Jussieu » où tout est vérité. » d’après Chroniques et légendes de Paris. Edouard Fournier, 1864. L’histoire complète vous la trouverez : Ici.
Si un des deux plants a disparu dans les tracés multiples des bâtisses et rues de Paris, le second plant atteint aujourd’hui 20 m et peut être vu au labyrinthe du Jardin des Plantes, malheureusement cassé par la flèche lors de son périple, sa croissance s’avère difficile ; les cèdres poussent par le sommet des branches.

cdredulibannidishunblogfr.jpg
Cèdre du Liban à Montpellier

En plusieurs endroits en France se trouvent des Cèdres du Liban bi-centenaires. ; nous les citons au fur et à mesure de nos trouvailles avec ceux qui ont une histoire particulière :

Cliquer ci-dessous
pour

(suite…)

La Flamme éternelle pour la Paix, sur le port de Oslo, et la Statue de Sri Chinmoy

Jeudi 30 octobre 2008

Image de prévisualisation YouTube

« Eternal-Peace Flame », l’Eternelle Flamme de Paix brûle en constance sur le port de la ville d’Oslo, capitale de la Norvège. Elle a été dédiée le 9 juin 2001 par la commune à Sri Chinmoy, fondateur de la World Harmony Run.

Video amateur de Sharani ; voir son blog en anglais :
http://www.sharani.org/

La Cérémonie d’Inauguration de la Statue de Sri Chinmoy sur le Port Honnorbryggen d’Oslo

Mercredi 29 octobre 2008

statuedesrichinmoy.jpg
Inauguration de la Statue de Sri Chinmoy sur le Port d’Oslo

Raconté par Manatita, en anglais, mis en forme en français par Nidish :

Aujourd’hui, 27 octobre 2008, la brise est tout à fait fraîche, le soleil brille par intermittence. Nous sommes sur le port  Honnorbryggen dans le quartier très prisés d’Aker Brygge, à Oslo, capitale de la Norvège. Un groupe de 150 personnes est réuni dans un cœur de patience et enthousiaste en l’attente de la Cérémonie très spéciale du dévoilement de la Statue de Sri Chinmoy qui est placée devant l’ »Eternal Peace Flame », la Flamme Paix Eternelle, à l’endroit même où Sri Chinmoy s’est tenu lorsque la flamme éternelle a été allumée la première fois. La cérémonie va commencer avec la « World Harmony Interfaith Walk », la marche interconfessionnelle pour un Monde Harmonieux.

La marche commence à 12H45, y participent des représentants de différentes confessions, des dignitaires, des ambassadeurs des étudiants de Sri Chinmoy, des bénévoles et des spectateurs. Deux délégués délégués portent le flambeau de la World Harmony Run (WHR), symbole de l’amitié, de l’harmonie et la compréhension mutuelle nécessaire à la paix universelle.

Le World Harmony Interfaith Walk est arrivé à la Flamme de la Paix éternelle et à la statue, à environ 13H00.
Husiar agi comme Maître de Cérémonie et dirige la procédure ; c’est l’un des organisateurs principaux du programme.

srichinmoystatue2.jpg
Le directeur général d’Aker Brygge, M. Paal Moen

Pour accueillir les coureurs de la World Harmony Run, un chœur norvégien d’enfants, connu sous le nom de « Aspirant kortet », et leur sympathique dirigeante, donnent un spectacle enchanteur de la chanson « World Harmony Run », écrite par Sri Chinmoy, qui est l’hymne de la course relais internationale ; à son tour la « Norwegian National Anthem » entonne une chanson douce, enfantine et traditionnelle appelée « Fola, Fola, Blakken ». Les coureurs de la World Harmony Run arrivent alors, tous les participants les accueillent chaleureusement. Les dirigeants des confessions sont invités à diriger une minute de silence pour la paix. Ils nous offrent ensuite une prière. Husiar conclu avec une autre minute de silence.
Cliquer sur :

(suite…)

Une histoire de roi, par Sri Chinmoy

Jeudi 22 mai 2008

 

Nasir Uddin et l’oracle

Nasir Uddin était un roi très pieux. Il refusait de retirer de l’argent des coffres de son royaume pour ses besoins personnels. Pour gagner quelque argent, il recopiait le Coran à la main et vendait les exemplaires. De plus, il confectionnait des objets qu’il liquidait.
Un jour, un grand oracle vint lui rendre visite au palais. Nasir Uddin était alors en train de recopier le Coran et l’oracle l’observa quelque temps. Au bout d’un moment, le roi cessa d’écrire et commença à parler à son serviteur.
- Votre Majesté, lui fit remarquer l’oracle, vous avez malheureusement fait une erreur en recopiant. Nasir encercla le mot à corriger, l’effaça et le remplaça par celui que l’oracle lui avait suggéré. Celui-ci fut heureux que le roi l’ait écouté. Quand il quitta le palais, le roi effaça le nouveau mot pour réécrire celui d’origine.
- Pourquoi faites-vous cela ? Ses gardes lui demandèrent-ils. Si le mot était exact au départ, pourquoi l’avoir changé ?
- Bien que je sois un roi, leur répondit le souverain, il est un oracle et il en connait bien d’avantage que moi dans ce domaine. Malheureusement, il se trouve qu’il faisait erreur dans ce cas-ci. Cependant, si je le lui avais dit, sa fierté aurait été blessée. j’ai inscrit le mot incorrect pour ne pas l’embarrasser. Toutefois, je ne peux pas laisser les choses ainsi. Sinon, quiconque achètera l’ouvrage y trouverait l’erreur.
Le roi fit une pause et poursuivit.
- Il n’est pas utile de blesser les gens, même quand vous êtes dans votre bon droit. Je peux facilement être humble, surtout en ce qui concerne l’apprentissage livresque. Si l’oracle avait cherché à me conseiller sur ma façon de diriger le royaume,croyez-vous que je l’aurais écouté ? La gestion de mon territoire, c’est mon affaire. Or, il est toujours bon de respecter les connaissances de quelqu’un dans son propre domaine.

C’est un privilège exceptionnel
de posséder la beauté
d’un esprit serein,
la pureté d’un cœur aimant
et
la divinité d’une vie humble.

Voir d’autres histoires en cliquant Ici

© Textes extraits du livre “L’Âme est un jardin » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright© 2006 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Présentation à partir d’une recherche sur Wikipédia :
Nasir ud-Dîn Mahmûd
, Nasir ud-din Firouz Shah (1246-1266) était un dirigeant musulman turc et Sultan de Delhi.

Mahmud était connu pour être très religieux, passant le plus clair de son temps dans la prière. Sa renommée est fondée sur l’aide qu’il a apporté aux pauvres et aux malheureux.
Son tombeau fortifiée a été réalisé par Iltutmish (
connu sous le nom Ghari Sultanen) en 1231, dans la zone Kunj Vasant, à proximité de Mehrauli, à New Delhi. La chambre funéraire octogonale, est l’un des plus beaux exemples de l’architecture de la dynastie Mamlouk , dont le Minaret de Qutub fait aussi partie.

Versions de l’Ode à la Joie – En France – En Europe – Au Maroc

Jeudi 15 mai 2008

De nombreuses traductions-interprétations, de la poésie originale de Friedrich Von Schiller, existent ; nous vous présentons celle que nous avons trouvée, associée au texte original en allemand, sur Wikipédia :

Le texte chanté dans le quatrième mouvement de la neuvième symphonie est légèrement différent de la version de Friedrich Von Schiller. Les mots ajoutés au texte par Ludwig van Beethoven sont écrits en italiques.

 
Traduction française
Mes amis, cessons nos plaintes !
Qu’un cri joyeux élève aux cieux nos chants
de fêtes et nos accords pieux !
Joie !
Joie ! Belle étincelle des dieux
Fille de l’Élysée,
Nous entrons l’âme enivrée
Dans ton temple glorieux.
Tes charmes relient
Ce que la mode en vain détruit ;
Tous les hommes deviennent frères
(original de Schiller :
Ce que l’épée de la mode sépare;
Les mendiants seront frères avec les princes)
Là où tes douces ailes reposent.
Que celui qui a le bonheur
D’être l’ami d’un ami ;
Que celui qui a conquis une douce femme,
Partage son allégresse !
Oui, et aussi celui qui n’a qu’une âme
À nommer sienne sur la terre !
Et que celui qui n’a jamais connu cela s’éloigne
En pleurant de notre cercle !
Tous les êtres boivent la joie
Aux seins de la nature,
Tous les bons, tous les méchants,
Suivent ses traces de rose.
Elle nous donne les baisers et la vigne,
L’ami, fidèle dans la mort,
La volupté est donnée au vers,
Et le chérubin est devant Dieu.
Heureux, tels les soleils volent
Sur le plan vermeil des cieux,
Courrez, frères, sur votre voie,
Joyeux, comme un héros vers la victoire.
Qu’ils s’enlacent tous les êtres !
Un baiser au monde entier !
Frères, au plus haut des cieux
Doit habiter un père aimé.
Tous les êtres se prosternent ?
Pressens-tu le créateur, Monde ?
Cherche-le au-dessus des cieux d’étoiles !
Au-dessus des étoiles il doit habiter.
La section finale répète :
Joie ! Belle étincelle des dieux
Fille de l’Élysée,
Soyez unis êtres par million !
Qu’un seul baiser enlace l’univers !

° ° ° ° ° ° °
Ode à la joie, dans le monde

Plusieurs musiciens Otto Klemperer, Walter Damrosch s’élèvent contre le nationalisme allemand d’avant guerre, en donnant des interprétations de Ode à la joie aux États-Unis et au Royaume-Uni. De même, des déportés au camp d’Auschwitz interprètent, en signe de résistance, une version tchèque de l’Ode en mars 1944.
L’Hymne européen a été traduit dans les diverses langues européennes.

° ° ° ° ° ° °

Au Maroc

D’un auteur inconnu de nous, voici les paroles apprises au Lycée de jeunes filles de Tunis, mais aussi à Casablanca, dans les années 40

Ô quel magnifique rêve
Vient illuminer nos yeux!
Quel brillant soleil se lève
Dans les purs et larges cieux
Temps prédits par nos ancêtres,
Temps attendus, c’est vous enfin,
Et la joie emplit les êtres.
Tout est beau, riant, divin.

On ne voit que fleurs écloses
Près des murmurantes eaux
Plus suaves sont les roses
Plus exquis les chants d’oiseaux
Pour mener gaiement nos rondes
Nous cherchons les bois ombreux
Mers, vallons, forêts profondes
Comme tout nous semble heureux.

Paix et joie à tous les hommes
Dans les siècles à venir
Mais celui par qui nous sommes
C’est lui seul qu’il faut bénir
Les cieux s’ouvrent, plus de voiles
Rien n’est plus sombre pour l’esprit
Car là haut dans les étoiles
Dieu rayonne et nous sourit

Peuples des cités lointaines
Qui rayonnent chaque soir
Sentez-vous vos âmes pleines
D’un ardent et tendre espoir
Luttez-vous pour la justice
Êtes-vous déjà vainqueur
Ah qu’un hymne retentisse
A vos cœurs mêlant nos cœurs

Plus de fratricides luttes
Plus de larmes plus de sang
Il s’élève un chant de flute
Calme et doux le soir descend
Oh merveille la tendresse
En un seul fondent tous les cœurs
Et l’amour qui nous oppresse
Va jaillir en cris vainqueurs.

 Voir tous les articles du blog concernant l’œuvre en cliquant Ici

Ode la Joie : Hymne Européen

Mercredi 14 mai 2008

jaune.jpg

Hymne Européen

Le Conseil de l’Europe a adopté le drapeau européen : un cercle (union) de douze étoiles dorées sur fond bleu (le ciel), le 9 décembre 1955. Le Comité des ministres du Conseil de l’Europe adopte le prélude musical de « l’Ode à la joie « de Ludwig van Beethoven (4e mouvement de la IXe symphonie) comme Hymne Européen en Janvier 1972 ; en 1985, il est adopté comme hymne officiel par les chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union. L’interprétation officielle est confiée au compositeur et chef d’orchestre Herbert von Karajan qui en réalisa trois arrangements, pour piano, instruments à vent et orchestre symphonique.

Vous pouvez trouver la partition sur le site :

http://breizhpartitions.free.fr/fr/telecharge_partition.php/218_Hymne_europ%C3%A9en_(Ode_%C3%A0_la_joie)

Texte : F. Schiller, J. Ruault

1.
Que la joie qui nous appelle nous accueille en sa clarté
Que s’éveille sous son aile l’allégresse et la beauté ;
Plus de haine sur la terre, que renaisse le bonheur !
Tous les hommes sont des frères quand la joie unit les cœurs.

2.
Peuples des cités lointaines qui rayonnent chaque soir
Sentez-vous vos mes pleines d’un ardent et noble espoir ?
Luttez-vous pour la justice ? Etes-vous déjà vainqueurs ?
Ah ! qu’un hymne retentisse vos cœurs mêlant nos cœurs.

3.
Si l’esprit nous illumine, parlez-nous à votre tour ;
Dites-nous que tout chemine vers la paix et vers l’amour.
Dites-nous que la nature ne sera que joie et fleurs
Et que la cité future oubliera le temps des pleurs.


« De toute mon âme, j’aspire à ce que l’esprit de ces paroles, hymne de l’Europe, inspirent les décideurs à agir rapidement et efficacement, dans l’esprit de ce texte, pour que les pays européens, fabriquant d’armes, cessent leur production, cessent leurs ventes d’armes et offrent des fleurs, et leurs larmes-graines de pardon, aux pays et aux familles qui ont été détruits par leur ignorance ou leur avidité ; seulement alors, ce merveilleux chant pourra naturellement et sincèrement raisonner dans tous les coins et recoins du cœur de l’Europe, dans un monde Uni et Fraternel. » Nidish

 

 Voir tous les articles du blog concernant l’œuvre en cliquant Ici

Sri Chinmoy réalise une performance musicale au « SPEKTRUM Hall » de Oslo

Vendredi 29 février 2008

Le jeudi 14 juin 2001 en soirée :

Image de prévisualisation YouTube

Nous assistons ici aux premières minutes d’un
concert de musique spirituelle
donné
le 14 juin 2001, devant 4300 personnes,
par Sri Chinmoy (1931-2007)
au SPEKTRUM Hall de Oslo, en Norvège,
dans le cadre d’un programme pour la promotion de
la Paix et  l’Harmonie,
qui s’est déroulé du 9 au 16 juin 2001, en  Son Honneur
.

Sur cette vidéo nous voyons successivement :
- Quelques images de l’entrée du Hall Stektrum
- Un extrait de l’allocution de
M. Svenn Kristiansen Député Maire
– Sri Chinmoy méditant,
(dans ces moments là, s’installe toujours un immense Silence Divin).
- Ensuite Sri Chinmoy souffle dans une magnifique conque,
(Instrument de la Victoire de la Lumière sur l’obscurité).
- Puis, le Maître chante en solo,
« Jiban Debata »

Un chant sacré qui demande au Suprême de nous pardonner.
Sri Chinmoy nous a informé
qu’il n’y a pas une journée qui ne s’écoule sur le plan humain
sans que nous ne fassions d’erreurs spirituelles.

Ensuite Sri Chinmoy entonne
« Ami Jabo »

Un autre chant très important
Que Sri Chinmoy, parmi ses 18 000 chants,
interprète souvent lors d’occasions particulières.
Le public reste alors toujours dans un Silence Grandiose.

La vidéo s’arrête à la fin du chant
mais Sri Chinmoy a continué le concert
en jouant sur de nombreux instruments.
A la fin du concert Sri Chinmoy a offert un Prasad.


© Vidéo de Kedar Video – Centre Sri Chinmoy Suisse