• Accueil
  • > Culture : Indonésie / Bali

Archive de la catégorie ‘Culture : Indonésie / Bali’

Une histoire de sous, pour apprendre. Témoignage de Nidish

Vendredi 16 septembre 2011

ecureuilse769pianidishunblogfr.jpg

Voici une blague juive trouvée sur un site spécialisé dans le genre :

Un petit garçon juif raconte à son père :
Papa, j’ai gagné 3 euros ce matin !
Comment as-tu fait ?
J’ai couru derrière le bus, au lieu de prendre un billet !
Petit imbécile, tu aurais pu gagner 15 euros si tu avais couru derrière un taxi !

Voilà ce qui se passe quand on court après l’argent, on n’en a jamais assez ! C’est ce que certains parents apprennent à leurs enfants, c’est ce que certaines sociétés humaines perdurent à induire à leurs groupes. Et ceux-là ne récoltent que frustration, déplaisir et mécontentement.

J’ai eu la chance d’aller dans une région du monde très spirituelle, beaucoup de régions du monde se disent appartenir à une religion ou à une autre, celle-ci était très spirituelle, les personnes qui y vivent ont peu de bien matériel, mais leur visage exprime la paix et leurs yeux un sourire.

Comme le marchandage se pratique aux alentours, j’ai marchandé le prix d’un petit parapluie pliable, alors que la pluie tombait à flot. Les deux vendeurs -amis, semblait-il- s’amusaient de mes grignotages, d’autant plus que leur simplicité était tellement grande que mon mental se perdait entre les chiffres de leur monnaie et les conversions dans la mienne qui venait de changer (passage du franc à l’euro). J’en arrivais à une certaine confusion, désarmante. Il y avait dans l’attitude de ces deux personnes une joie intérieure simple, une grande compassion. Une gentillesse vraiment touchante. Dieu merci, j’ai laissé de côté ce marchandage mal à propos et j’ai souris avec eux de la situation.

La bonté et la générosité de leur nature, issue de leur pratique spirituelle ancestrale, a simplement coulé comme une leçon dans ma vie.

© Photo et témoignage de Nidish

Les maalais ou guirlandes de fleurs pour les célébrations et rituels

Lundi 5 septembre 2011


statuedesrichinmoyfleuriedepe769talesdefleuretdunmalaisa768balienindone769sie.jpg

Statue de Sri Chinmoy à Bali

L’Inde est le pays des couleurs ; les épices, fleurs, guirlandes égayent les rues. Partout dans le grand pays, sur les marchés et dans les petites échoppes l’on découvre des marchands concentrés à enfiler des fleurs destinées aux divinités, aux mariages, anniversaires et fêtes. Contrairement aux habitudes occidentales, en Asie, l’on utilise les « têtes » des fleurs, coupées sous la corolle, on les enfile minutieusement sur une ficelle. L’on réalise ainsi de somptueux « maalais » aux vivantes couleurs.

Les couleurs sont d’autant plus vivantes que les fleurs sont enfilées comme les croyants égrainent les perles de leurs chapelets ou de leurs malas. Des dizaines, des centaines, des milliers de fleurs sont ainsi enfilées dans des pays ou la spiritualité a été grandement présente pendant des millénaires, et où les petites actions portent encore leur plein sens.

Dans un passage du Ramayana, histoire plusieurs fois millénaire, nous trouvons ce passage où Rama demande :  « Tresse-nous, Lakshmana, une guirlande avec une branche de boswellia parée de ses fleurs, et mets-la au cou du magnanime Sougrîva. (365) » Le but de cette guirlande était, dans un contexte de lutte avec des démons, de reconnaître de loin son porteur.

Lors de cérémonies importantes, ce sont aussi les pétales des fleurs que l’es hôtes lancent au pieds ou au devant de la personnalité reçue ou des fastes mariés. Ainsi l’on honore de la plus estimable manière les méritants, tels les dieux et divinités le font. En effet, il est commun en Asie, de représenter les déités faisant tomber une pluie de fleurs sur les élus qui méritent les douces bénédictions.

Par gratitude ou dévotion les amoureux d’un dieu dans leur rituel déposent de la même manière sur la statue de l’Être aimé des pétales ou entourent le cou de la statuette d’un maalai composé de roses, d ‘orchidées, d’œillets d’Inde, de jasmin (au doux parfum)… Et pour honorer les dieux dans sa demeure, les dévots et croyants placent des colliers de fleurs sur leur porte d’entrée, sur le portail de leur maison.

© Article de Nidish

Voir sur ce blog la plus longue guirlande de fleurs au monde

« Joyeux Anniversaire ! » L’Anniversaire est le jour de l’âme : Texte de Sri Chinmoy

Samedi 9 janvier 2010

celebration75thbirthdayofsrichinmoyinindonesia.jpg
Célébration du 75ème Anniversaire de Sri Chinmoy en Indonesie (archive)

Le Jour Anniversaire

Le jour de notre anniversaire, le Suprême Absolu rappelle à notre âme la promesse qu’elle Lui a faite.
Le jour de notre anniversaire, notre âme rappelle à notre corps, à notre conscience physique, la promesse que notre physique lui a faite.

La promesse de l’âme au Suprême Absolu est de manifester Dieu à travers une coopération consciente et constante avec la conscience physique. La promesse du corps à l’âme est de coopérer et de manifester le Suprême sans réserves et sans conditions.

Lorsque ces deux promesses sont remplies, l’être humain devient un parfait instrument et un parfait représentant du divin, au Ciel comme sur la terre.

© Texte de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy France
© Photo Indonesia Yogyakarta Centre « Celebration 75th Birthday of Sri Chinmoy in Indonesia »

Notons que la mission de l’âme nous apparait avec plus de clarté lorsque l’on se prépare intérieurement dans les semaines qui précèdent notre anniversaire. Nidish

Une cérémonie autour de la statue de Sri Chinmoy à Bali

Lundi 9 février 2009


statuedesrichinmoya768balienindone769sie.jpg

La statue  “Dreamer of World-Peace” Sri Chinmoy
a été sculptée par l’artiste britannique M. Torpy Kaivalya et coulée en République tchèque.

Ce mois de février 2009, une belle statue en bronze du leader mondial de la paix Sri Chinmoy, qui a consacré sa vie à promouvoir la paix individuelle et mondiale, a été installée de façon durable dans le centre culturel de Bali, à la Agung Rai Art Museum (ARMA), dans les contreforts de Bali à Ubud, avec l’original d’un de ses tableaux intitulé « Brotherhood » (confrérie). A cette occasion, les dirigeants politiques et culturels se sont réunis à Ubud, afin de consacrer cette statue de 2,20 mètres de haut à l’harmonie du monde. C’est la deuxième statue de Sri Chinmoy, au monde, après celle de Oslo qui est élevée.

Depuis 1970, Sri Chinmoy a mené à l’ONU des méditations dédiée à la Paix deux fois par semaine à l’attention des délégués et dirigeants de l’Organisation des Nations Unies, il a fondé un large éventail de programmes culturels et humanitaires dans le monde, y compris, la World Harmony Run  qui rayonne dans plus de 80 pays en 1987, et le Sri Chinmoy Peace Blossoms qui consacre des sites à la Paix ; tous deux ont eu la participation enthousiaste de Bali et l’Indonésie.

articlesdece769re769moniepourlespre770tres.jpgbalistatueceremonydetail2.jpgofferingbowlatstatue.jpg

La statue de Sri Chinmoy a été consacrée le jour de la pleine lune, au cours d’une cérémonie sacrée dirigée par le chef indouiste Balinais, Ida Pedanda Gede Ketut Sebali Tianyar Arimbawa, et hébergé par Agung Rai, le fondateur de l’ARMA. Quelques jours plus tôt, la statue a été mise en place au cours d’une première cérémonie en présence de dirigeants de différents horizons de la vie et plusieurs rois de Bali y compris le Regent d’Ubud, Bupati Cok Ace, le prince de Ubud, Cokorda Gde Ardana Sukawati, qui a déclaré :  «  »La mission de Sri Chinmoy est très proche de nos cœurs. Nous sommes tous ici en tant que messagers de Sri Chinmoy pour la prochaine génération. J’espère que nous allons tous prendre part à sa mission de paix dans le monde, chaque jour, et à chaque instant, telle était sa mission qu’il nous a offert à travers son travail, ses paroles et ses prières. Je peux sentir que Sri Chinmoy est ici, maintenant. Je crois qu’il est dans tous les cœurs de chacun d’entre nous, ici, maintenant. Terminons par une prière pour sa mission de paix dans le monde.  »

unmomentdelace769re769monie.jpg
Un moment de la Cérémonie

Le Flambeau de la Paix de la World Harmony Run, fondé par Sri Chinmoy en 1987, est tenu devant la statue de Sri Chinmoy par le prêtre en chef de Bali, Ida Pedanda Gede Ketut Sebali Tianyar Arimbawa. Le Grand Prêtre a dirigé la cérémonie d’inauguration. Il a été lui-même honoré par Sri Chinmoy en 2004 pour son dévouement à promouvoir l’harmonie interreligieuse.
Plus de 500 visiteurs internationaux étaient présent à l’évènement.

La statue de Sri Chinmoy à ARMA est particulièrement justifiée en ce sens que des centaines de milliers d’enfants et de touristes de nombreuses nationalités et confessions visitent chaque année le lieu à l’occasion d’échanges culturels et éducatifs.

srichinmoyreceivesheartofbaliaward2001.jpg
Sri Chinmoy reçoit de son vivant en 2001 le “Heart of Bali Award”

A cinq reprises Sri Chinmoy a visité l’Indonésie et Bali depuis 1987, il a notamment partagé à ces moments son activité de paix, et initié de nombreux échanges culturels. Il lui a été remis de nombreuses récompenses nationales et universitaires, notamment la Médaille présidentielle ; le cœur de l’Indonésie ; le cœur de Bali Awards.

leroidebaliavecsrichinmoy.jpg
Le Roi de Bali avec Sri Chinmoy

Durant trois semaines, des Concerts Song of the Soul, des courses avec le Flambeau pour l’harmonie mondiale et deux expositions de ses peintures « Paintings for World Harmony », ont commémoré Sri Chinmoy en faisant honneur à son immense œuvre et ont aussi permis de partager sa vision d’un monde d’unité avec le peuple balinais. Les concerts Song of the Soul ont permis d’acclamer les musiciens internationaux qui interprètent des compositions de Sri Chinmoy.
Sri Chinmoy a écrit: « Nous sommes tous membres d’une unité-monde-famille. Si nous sentons que nous sommes frères et sœurs avec les mêmes espoirs et rêves, alors nous n’aurons pas de querelles et de lutte. Nous allons travailler ensemble pour créer une paisible maison-bonheur. »

Voir d’autres photos : Ici et Ici