Archive de la catégorie ‘Dédication’

« Sri Chinmoy Peace Tree » : Un arbre de Paix pour l’humanité aspirante à été planté ce dimanche à Maurs la Jolie

Dimanche 30 octobre 2011

srichinmoypeacetreea768maursauvergne.jpg

Sri Chinmoy Peace Tree à 16h, le 30 octobre 2011

Ce Week End avait lieu un Joy Day à Maurs la jolie, dans le cadre des regroupements mensuels de la Voie spirituelle de Sri Chinmoy. Ce Jour de Joie avait été prévu il y a plusieurs semaines au Campus du Vallon, le Lycée d’Enseignement agricole privé Saint Joseph de Maurs la jolie qui, dans des bâtiments tout juste inaugurés nous a accueillis avec beaucoup de gentillesse et de disponibilité. L’établissement a pour vocation d’accueillir aussi, en dehors de leurs cycles de formation professionnelle, des stages, séminaires, camps de vacances sportives, d’entreprises ou familiaux.

C’est vraiment très peu de temps avant la date du Joy Day, à mon retour de Slovénie, que j’ai repris contact avec le directeur de l’établissement pour lui proposer la plantation d’un arbre de Paix, un « Sri Chinmoy Peace Tree », dans l’établissement.

Monsieur le directeur a tout de suite perçu la valeur symbolique du geste, et quoiqu’il ait été pris par le temps, deux jours seulement avant notre arrivée, il a estimé la place qui lui restait après la récente plantation d’arbres sur les pelouses de l’établissement et a déterminé un emplacement pour le Peace Tree. Avec les conseils par téléphone d’un arboriculteur de Figeac nous nous sommes déterminés pour planter un Amandier. Cet arbre n’impose pas de racines puissantes et produit de très belles fleurs blanches qui étendent un agréable parfum.

campusduvallona768maurslajolie.jpg
À l’entrée du Campus, l’Arbre de Paix se trouve sur la droite

Si le directeur ne pouvait être là ce week-end, arrivés sur place pour le passage des clés pour le Joy Day, nous avons eux de courtois échanges sur la vie spirituelle et avons reconnu l’emplacement de l’arbre de Paix. Je lui ai présenté la plaque qui allait marquer l’évènement et lui ai remis un des principaux livres de Sri Chinmoy traduits en français, « Le Voyage de l’Âme ». Monsieur le directeur, à la sensibilité chrétienne, s’est montré sensible au geste et à l’action que nous avons.

 Après nous être séparés, vers 20 heures, nous avons commencé notre Joy Day par une soirée de chants sacrés. Nous avions convenu que la Cérémonie de plantation du Peace Tree aurait lieu à 10 heures 30, le lendemain, dimanche 30.

Ce Sri Chinmoy Peace Tree est le troisième planté en France. Le premier a été planté à l’UNESCO, le second, à Nice, aussi dans une école.

chursdechanteusesce769re769moniepeacetreea768maursfrance.jpg
Le Chœur de Chanteuses

Elles ont été huit excellentes chanteuses à interpréter à l’unisson quelques chants sacrés de Sri Chinmoy sur les arbres, sur la Paix. C’était sublime, d’une finesse et d’une profondeur que l’on rencontre très rarement. Il y avait une véritable offrande de cœurs entre les chanteuses, l’arbre et la conscience de Sri Chinmoy.

celanace769re769moniesrichinmoypeacetreea768maurs.jpg

Celana met les 26 pelletées de son âge atteint ce jour-là

Après que chacun d’entre nous ait lu un aphorisme sur le thème de la Paix, nous avons chacun notre tour mis une pelletée de terre dans le trou d’accueil des racines de l’arbre. À son tour, Celana, qui est du Macédoine, et dont c’était le jour anniversaire, a mis avec grande joie autant de pelletées de terre que son nombre d’années. Avec Hita, qui est anglaise, cela a donné un caractère international à cette cérémonie.

ce769re769moniesrichinmoypecetreea768maurs.jpg

Les protagonistes de l’évènement, derrière l’arbre planté.

plaquedusrichinmoypeacetreea768maurslajolie.jpg

600ème article, dédié aux Nations Unies : conférence sur « Le Nouvel An et sa signification » de Sri Chinmoy, à l’ONU

Mardi 22 décembre 2009

unlogobluesmlfr40fb57.jpg

600 ème article du blog de Nidish

Comme tous les 100 articles précédents, je dédie à l’occasion de la nouvelle année qui arrive,  ce 600ème article aux Nations  Unies et à l’unité des nations en les quels je crois, par un écrit de Sri Chinmoy, qui est la retranscription d’une  conférence tenue au siège des Nations Unies à New York à l’occasion de la nouvelle année ; ce texte est extrait du livre “L’Eveil spirituel du monde” qui est paru aux Editions de la Flûte d’Or.

 

Le nouvel An

Le nouvel an signifie une nouvelle expérience. Le nouvel an connaît une nouvelle aspiration des hommes. L’aspiration est une imploration ascendante qui se transforme en un sourire illuminant.
Les êtres humains attendent une nouvelle satisfaction du nouvel an. La satisfaction est l’incarnation et la manifestation du bonheur. Lorsque nous incarnons le bonheur, chacun de nos petits mondes devient un monde grand et vaste. Lorsque nous manifestons notre bonheur, le mortel en nous devient immortel.
Qu’est-ce que le bonheur ? Le bonheur est ce que Dieu est éternellement. Le bonheur n’est pas quelque chose qui se trouve au cœur du don de soi. Non ! C’est notre don de soi inconditionnel. Se donner, c’est devenir Dieu, lentement dans la réalité, sûrement dans la divinité et infailliblement dans l’immortalité.
Chaque nouvel an nous rappelle notre idéal et notre réalité. Notre idéal consiste à voir la Vérité. Notre réalité consiste à devenir la Vérité. La Vérité est l’œil de Dieu au ciel ; la Vérité est le cœur de Dieu sur terre. L’œil de Dieu nous guide et nous conduit. Le cœur de Dieu nous nourrit et nous immortalise.
Chaque nouvel an apporte une nouvelle responsabilité. Une nouvelle responsabilité est une nouvelle opportunité. Quel est le message de l’opportunité ? L’opportunité nous dit que notre but ultime ne doit pas rester un rêve lointain. Le but peut être atteint en transformant la faim animale en faim divine. Le but peut être atteint en transformant la soif animale en soif divine. La faim animale dévore la vision divine en nous. La faim divine est une faim de transcendance de soi. La soif divine est une soif de perfection de soi.
Le nouvel an offre le message, soit de la destruction, soit de la satisfaction. Si nous nous satisfaisons à notre manière humaine, nous rencontrerons sans aucun doute la destruction. En revanche, si nous satisfaisons sans aucun doute la satisfaction. En revanche, si nous satisfaisons Dieu à Sa propre manière, nous rencontrerons immanquablement la satisfaction. Douter du divin en nous et céder à l’humain en nous est une manière de nous satisfaire à notre propre manière. Mais parfaire l’humain en nous et combler le divin en nous est la manière de satisfaire Dieu à Sa propre manière.

 

« Song of The Soul », le concert itinérant qui célèbre la musique de Sri Chinmoy

Vendredi 27 novembre 2009


glo.jpg

Ghandarava Loka Orchestra à Seattle (USA),
au Benaroya Hall, le 20 Avril 2009

En allant sur le lien ci dessous, vous pourrez voir et écouter
le groupe international « Gandharva Loka »

http://www.songsofthesoul.com/en/songs-soul

 

 

500ème article, dédié aux Nations Unies : conférence de Sri Chinmoy à l’ONU

Mardi 27 octobre 2009

unlogobluesmlfr40fb572.jpg

500 ème article du blog de Nidish

Comme tous les 100 articles précédents, je dédie ce 500ème article aux Nations  Unies et à l’unité des nations en les quels je crois, par un écrit de Sri Chinmoy, propos tenu au siège des Nations Unies à New York, extrait du livre : « L’Eveil spirituel du monde » paru aux Editions de la Flûte d’Or.

Ils disent et nous disons.

Ils disent que les Nations Unies ne sont qu’un rêve. Nous disons qu’elles sont un rêve qui peut devenir une réalité. Le rêve est l’essence de la graine. La réalité est la substance du fruit.
Ils disent que les Nations Unies ne sont pas indépendantes. Nous disons qu’il n’y a pas de nécessité pour les Nations Unies d’être indépendantes, car elles vivent dans le cœur illuminant de l’humanité et pour la vie d’aspiration de l’humanité.
Ils disent que les Nations Unies ne sont pas puissantes. Nous disons que le monde n’a pas donné aux Nations Unies l’opportunité de montrer toute leur force, à la fois extérieure et intérieure, mais surtout intérieure, comment peut-on dire que les Nations Unies ne sont pas puissantes ? Le monde sait ce qu’est la force extérieure. Mais qu’est-ce que la force intérieure ? La force intérieure se révolte contre les limites de la déception. Il se révolte contre la nuit d’ignorance. Il se révolte contre la mortalité de l’imperfection.Ils disent que les Nations Unies ne sont pas stables, qu’elles changent constamment de politique. Nous disons que si une nouvelle politique possède plus de lumière, plus de perfection et plus de satisfaction, il est naturellement du devoir des Nations Unies de l’adopter au lieu de s’accrocher de façon insensée à une politique ancienne.Ils disent que les Nations Unies perdent leur autorité morale. Nous disons que si cela est vrai, alors que le monde est en train de perdre rapidement son bon sens, et qu’il se dirige vers une explosion dévastatrice.

400 ème article, dédicacé à l’Organisation des Nations Unies (O.N.U.) : « Les Nations Unies ont besoin de serviteurs dévoués »

Dimanche 13 septembre 2009

onu.jpg
BienveLe Siège de l’organisation internationale de l’ONU
s’étend sur 7 hectares ;
il est situé à l’est de Manhattan (New York).
C’est une zone internationale qui appartient à tous les Etats membres.

Comme je l’ai fait précédemment à chaque centaine d’article, je voudrais dédier ce 400ème article aux Nations Unies que Sri Chinmoy adorait et servait et que moi-même j’admire pour l’action continuelle et infatigable qui y est mené pour l’humanité et l’environnement, pour le travail inlassable que cette organisation humaine internationale fournit à fin de créer un lien d’Unité entre les individus, les nations, les races, les cultures sans aucunes distinctions ni demande de reconnaissance. Ce travail est remarquable, à encourager et à soutenir.

Sri Chinmoy a animé de manière bi-hebdomadaire, au siège des Nations-Unies, un groupe de méditation pour la paix depuis l’année 1970 jusqu’à l’année 2007 date de son départ de son corps physique. Ces réunions étaient ouvertes aux délégués et au personnel de l’ONU. De même les peintures de Sri Chinmoy ont été exposées dans les locaux de l’ONU ; Sri Chinmoy y a aussi donné plusieurs concerts.

 

Voilà ce que Sri Chinmoy a put transmettre dans son livre « L’Eveil spirituel du monde » diffusé par les Editions La Flûte d’Or.

 « Les Nations Unies ont besoin de serviteurs dévoués »

Les Nations Unies ont besoin de serviteurs qui se sacrifient et se donnent entièrement; Puisse Dieu, notre Seigneur Suprême, couvrir de Ses meilleurs bénédictions les têtes dévouées et les vies consacrées aux Nations Unies, afin que leurs contributions si importantes pour parfaire les Nations Unies soient ressenties avec conviction et certitude par tous les partisans des Nations Unies dans le monde entier.
Les Nations Unies ont une belle, très belle, extrêmement belle âme. Qu’à travers leurs âmes, les serviteurs dévoués puissent faire briler les Nations Unies de leur plus parfait éclat, afin d’illuminer l’ignorance aveugle du mental humain et de combler la vie humaine qui, dans le monde entier, aspire à l’unité dans la paix et à la paix dans l’unité. Que les serviteurs dévoués accélèrent le voyage sans précédent des Nations Unies qui est sans nul doute le voyage du cœur d’unité et non celui du mental de division. Les Nations Unies ne sont pas un immeuble construit par l’homme. Elles sont le rêve transcendant de Dieu, qu’Il traduit à présent en Sa réalité universelle. Ce dont nous avons besoin est d’un mental illuminé, d’un cœur d’amour et d’une vie de sacrifice. Une fois que nous aurons réalisé ces qualités divines, nous verrons que les Nations Unies sont la seule réponse aux problèmes du monde et qu’elles offrent la suele réponse aux problèmes du monde et qu’elles offrent la seule manière d’apporter la joie, la perfection et la satisfaction à la vie humaine sur terre. L’unité du monde ne pourra être ressentie et manifestée que lorsque le monde entier fera sincèrement appel aux  Nations Unies pour les guider. Celui qui dit que les Nations Unies ont échoué se trompe complètement. Celui qui dit que les Nations Unies sont nun espoir infructueux se trompe aussi complètement. Mais celui qui pense et ressent que les Natins Unies incarnent le rêve et la promesse d’unité de Dieu qui fleuriront à l’heure choisie de Dieu en Sa réalité universelle, celui-là à entièrement raison. Le rêve et la promesse de Dieu ne pourront jamais, jamais rester inaccomplis et non-manifestés. Ceux qui sont absolument pour les Nations Unies et seulement pour les Nations Unies suivront et se distingueront pour manifester et réaliser le rêve d’unité de Dieu. Les Nations Unies n’ont pas échoué et n’échoueront jamais. Seul le mental humain a échoué. A présent, le cœur doit faire surface et déclarer : « Tous les êtres humains sont mes sœurs et frères. Je ne pourrai être heureux que si je rends mes sœurs et mes frères heureux. Tant que je me tiendrai une marche au-dessus d’eux, ils ne seront pas heureux. Si j’ai vraiment un cœur d’unité, je ne dois pas vouloir les devancer. Bien que pour l’instant, j’ai un peu plus de capacité qu’eux, je dois couvrir mes frères et sœurs d’affection. » c’est l’affection du cœur qui résoudra nos problèmes, et non la supériorité du mental. Disons que vous êtes plus riche et plus compétent que moi. Si cous m’offrez vos capacités et que vous m’aidez à développer mes propres capacités, je vous apprécierai, vous admirerai et vous aimerai. Mais si vous faites tout pour me dominer, je ne vous aimerai pas. Si vous voulez mon amour, vous devez essayer de me hisser à votre niveau. A présent, les grandes puissances n’obtiennent satisfaction qu’en maintenant leur prédominance et leur avance par rapport à tout le monde. Cela n’est pas la bonne approche. Elles essaient de gagner l’admiration et l’amour des autres par la force, ce qui est absurde. La véritable admiration et le véritable amour ne viendront qu’avec l’unité. Dieu le Créateur est supérieur à nous ; Il est notre Seigneur transcendant. Mais Il ne s’impose jamais à nous. Non ! Il est devenu un avec nous. C’est justement parce que l’Infini est prêt à devenir un avec le fini que le fini est capable d’aimer et d’adorer l’Infini.
Le monde aimera les pauvres parce qu’ils souffrent. Il n’aimera pas les super-puissances si elles critiquent les Nations Unies et les menacent de ne pas les soutenir. Dieu a créé le monde et Celui qui a créé le monde prendra soin de lui. C’est pourquoi les Nations Unies ne doivent pas s sentir menacées. Si les Nations Unies n’obtiennent pas l’aide des grandes puissances, les serviteurs dévoués des Nations unies frapperont à chaque porte et diront : « Faites appel à votre cœur !  » Finalement, les cœurs des grandes puissances obligeront celles-ci à aider les Nations Unies. Mais même si leurs cœurs restent fermés, les Nations Unies recevront l’aide des pays les plus pauvres. Les pays pauvres n’auront ni réticence, ni mauvaise volonté ou dédain. Même s’ils ne donnent qu’un centime, mais avec amour, les serviteurs dévoués des Nations Unies les adoreront pour leur cœur d’unité.

Photo : ONU

Un Exemple pour le monde : Mère Teresa

Samedi 12 septembre 2009

Image de prévisualisation YouTube
9’50Mn

Un très beau témoignage à partir d’images de films d’archives, un texte en voix off à partir de paroles de Mère Teresa d’une grande justesse et d’une haute teneur. Un court film pour entendre et voir des images inspirantes, utiles, nourrissantes. Pour ne pas perdre ou retrouver ce que Sri Chinmoy appelait « Le don de soi ».

« World Service Plants », une action pour l’environnement

Jeudi 3 septembre 2009

worldserviceplant.jpg
Un action de plantation au Khazaktan

“Nature does not know how to divide.
Nature knows only how to unite and multiply.”
Sri Chinmoy

Si Sri Chinmoy est le fondateur de « World Service Plants », les actions sont à l’initiative de groupes de volontaires dans le monde qui aiment la nature et offrent leurs services pour aider les communautés à reboiser les lieux naturels qui ont été endommagés. Les membres de l’association offrent leur temps et leur énergie pour mener à bien les plantations accompagnés par des gardes forestiers qui les guident et les conseils dans leur démarche.

Dans le cadre des activités du « World Service Plants », en France nous avons  planté 480 arbustes de cinq essences différentes dans le canton de Roquevaire, Roquevaire est une petite commune des Bouches-du-Rhône située à 433 mètres d’altitude, dans la région de Provence-Alpes-Côte d’Azur où est né Marcel Pagnol.

Comment est venue l’idée :

C’est une jeune fille, Sonia, qui pratique la méditation dans le cadre de l’enseignement de Sri Chinmoy, qui toute seule, dans son cœur, imaginait planter 42 sépias. Les sépias, pour elle, ont un aspect symbolique par leur forme pyramidale de la relation entre la terre et le ciel ; ils ont une forme qui emmagasine les énergies Célestes et les redescend vers la terre. Ils représentent la sagesse que l’on doit incarner. Cette idée était née dans son esprit mais n’avait pas éclos. Sri Chinmoy peu de temps après donnait un concert gratuit à Zurick. A la fin du concert, tout public, notre Maître a réunit autour de lui ses disciples, plusieurs centaines sur place. Lors de ces moments Sri Chinmoy partageait avec nous sa dimension spirituelle. Sonia nous raconte : « A un moment il a appelé l’un d’entre nous, et a parlé avec lui d’arbres. J’ai senti que cela s’adressait aussi à moi et j’ai repensé à cette idée ; j’en ai parlé autour de moi et à notre responsable de Centre à Marseille, qui a été enthousiaste à l’idée de planter des arbres. » Le Centre de méditation de Marseille a continué à arroser l’idée qui avait germé en la présence de Sri Chinmoy : « On a fait appel aux autres Centres, des amis sont descendus de Paris, de Nancy, Besançon, d’autres sont venus de Nice, de Montpellier et, ensemble, dans un cœur d’unité, nous avons finalement planté 480 arbres de cinq essences différentes. »

Aussi dans le cadre de « World Service Plants », nos amis, en Islande, ont récemment planté 20 000 arbres.

300 ème article, dédié aux Nations Unies (ONU) et à Sri Chinmoy

Samedi 7 juin 2008

« Cet article est le 300 ème, comme les précédents, des deux premières centaines déjà abouties, je le dédie aux Nations Unies et à Sri Chinmoy qui a œuvré toute sa vie pour cette Paix, cette Harmonie et cette Unité dans le monde qui est véritablement chéri aux Nations Unies et par le cœur de chaque individu. » Nidish

 

« Les Nations Unies et l’union mondiale ont une foi évolutive et une vie révolutionnaire. Cette vie révolutionnaire veut défier l’indicible pauvreté et l’immense ignorance du monde. Le jour doré viendra où ce monde sera entièrement libéré de la pauvreté. Mais la pauvreté extérieure ne pourra être transformée qu’une fois la pauvreté intérieure écartée. La pauvreté intérieure est notre manque de foi en notre réalité divine, notre manque de foi en notre capacité de réaliser la Vérité ultime. Tant que nous n’aurons pas mis fin à notre pauvreté intérieure, le problème de la pauvreté extérieure ne pourra être résolu.
La pauvreté intérieure est désaccord et agitation ; la plénitude intérieure est paix, harmonie et amour. Pour celui qui aime les Nations Unies et l’union mondiale, le mot de passe doit toujours être « paix ». La paix se trouve dans le don de soi et dans notre reconnaissance des bonnes qualités et des qualités divines des autres. Plus nous pourrons voir les qualités divines chez les autres, plus vite nous établirons la paix dans le monde. » Sri Chinmoy

© Texte extrait du livre “L’Eveil spirituel du Monde” de Sri Chinmoy, Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright © 1999 Sri Chinmoy Tous droits réservés

200 ème Article : Dédication à Sri Chinmoy et aux Nations Unies : Le rôle intérieur des Nations Unies

Mardi 13 mai 2008

Tous comme le 100 ème article paru le 8 avril, ce 200ème article est lui aussi dédié aux Nations Unies (ONU) par Sri Chinmoy qui y a donné des cours de méditation d’une manière bi-hebdomadaire de 1970 à son départ de ce monde en octobre 2007.

Cet article est extrait d’un livre intitulé « L’Eveil spirituel du Monde » qui est un recueil de toutes les conférences données par Sri Chinmoy aux Nations Unies entre 1970 et la parution du livre, aux Etats Unis, en 1995, sous le titre « The Garland of Nation-Souls ».

onu4.jpg

Le Rôle intérieur des Nations Unies
Conférence donnée par Sri Chinmoy
Bureau des Nations Unies, Genève, le 16 juin 1980

Le rôle intérieur des Nations Unies est un rêve sans ombre.Le rôle intérieur des Nations Unies est une détermination inexorable. Le rôle intérieur des Nations Unies est une promesse haletante. Le rôle intérieur des Nations Unies est un combat sans répit. Le rôle intérieur des Nations Unies est un progrès sans faute. Le rôle intérieur des Nations Unies est satisfaction immortelle. La prière et la méditation sont d’une importance capitale si nous sommes amenés à manifester le rôle intérieur des Nations Unies.
Le rôle intérieur des Nations Unies est un fait de larmes et de sourires – de larmes intérieures et de sourires extérieurs – et tous deux doivent devenir parfaits. Les larmes intérieures doivent être authentiques et les sourires extérieurs doivent être fervents. Les larmes intérieures doivent s’élever afin d’atteindre les cimes les plus hautes. Les sourires extérieurs doivent être à la fois illuminés et comblés, et ils doivent gagner les quatre coins du monde.
Le rôle intérieur des Nations Unies est le lien avec la puissance immortelle de la paix infinie qui s’étend sur l’univers. C’est la puissance qui construit et qui ne détruit pas. C’est la puissance de la paix qui inonde notre être intérieur et en même temps notre vie extérieure. Cette paix est également félicité. Elle évolue lentement, surement et infailliblement vers sa grande et ultime destination. Le rôle intérieur des Nations Unies nous dit que le devoir et la responsabilité doivent être vus sous une lumière différente. Chaque membre des Nations Unies a un devoir et une responsabilité importants. En vertu de notre prière et de notre méditation, nous avons pu réaliser que le devoir n’est autre qu’une opportunité, et que la responsabilité n’est autre qu’un privilège. C’est pourquoi le fait de servir le potentiel unique des Nations Unies est une grâce ; celle d’une opportunité dorée et d’un privilège fécond. Le rôle intérieur des Nations Unies nous dit que le succès est éphémère, tandis que le progrès est éternel. Il nous dit que le succès sur le plan physique, vital ou mental ne peut nous conduire au But final : seul le progrès nous conduit lentement et surement vers notre But ultime. Par ailleurs, lorsque nous atteignons le But ultime, nous recevons un message qui nous dit de continuer et d’aller plus loin, parce que le but n’est pas fixé à un endroit, il transcende sans cesse sa propre réalité. Le rôle intérieur des Nations Unies nous aide à découvrir une prière unique, la prière des prières. A chaque instant, nous devons prier, non pour conquérir mais pour servir et, tandis que nous servons, pour libérer la réalité de l’unité dans le monde et tout autour du monde. Nous devons prier pour ne pas diriger ni pour contenter de suivre, mais pour devenir inséparablement un avec le comité des nations. Ensemble, toutes les nations plongeront au plus profond, marcheront au plus loin, et voleront au plus haut.

© Textes extraits du livre “L’Eveil spirituel du Monde” de Sri Chinmoy, Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/Copyright

© 1999 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Aujourd’hui est un jour spécial pour moi, par Nidish

Vendredi 11 avril 2008

Aujourd’hui est un jour anniversaire, cela fait exactement 19 ans que j’ai été accepté par Sri Chinmoy pour suivre son enseignement spirituel.
Cela fait 19 ans, jour pour jour, que je pratique la méditation, je prie, je chante des chants sacrés, je lis des œuvres spirituelles, récite des mantras… et que j’ai une hygiène de vie en rapport. Comme pour chacun, j’ai un lot d’épreuves, parfois éprouvantes, mais au moins, j’ai toujours l’esprit clair, libre et en paix. J’avance. J’eusse préféré faire plus de progrès que je n’en ai fait. Mais le chemin n’est pas terminé et à chaque seconde, tout se rejoue. Donc, j’espère, avec sincérité, avancer toujours, au plus vite, sans me lasser et directement vers le but sacré auquel nous sommes tous destinés.

Je sais que j’ai une chance – non mesurable – d’être dans une voie spirituelle authentique. Il en existe d’autres, certaines évoquées dans les articles, cliquez sur les mots pour les retrouver. Puisse chacun trouver la sienne ! Quoi qu’il en soit, ce qui est le plus important, c’est d’être heureux.

Je vous raconte dans l’article TÉMOIGNAGE : DE L’IGNORANCE DE DIEU à un réveil intérieur que l’on trouve dans les « Pages », comment je suis arrivé dans cette voie ultra rapide. C’est une longue histoire, à rebonds inattendus, toujours positifs.

En l’attente, si le cœur vous en dit, je vous invite à mettre la musique (la flûte, dans l’article d’acceuil) et à lire l’article sur la méditation -anniversaire, oblige- ! Merci !

12