Archive de la catégorie ‘Enfant / Enfance’

Pour sourire, le clown du Théâtre Fortissimo

Mercredi 18 juin 2008

Image de prévisualisation YouTube

Extraits de spectacles auprès d’enfants et de handicapés mentaux

Histoire vraie : Quoi, c’est un animal !? Propos d’un médecin homéopathe sur les enfants et l’alimentation végétarienne

Samedi 14 juin 2008

rz30.jpg


Mon médecin homéopathe me rapportait qu’une petite fille de sept ans n’avait plus du tout voulu manger de viande depuis la découverte que ce qu’elle avait dans l’assiette provenait d’un animal. Il rajoutait : « Cela  arrive au moins une fois par semaine que des parents viennent prendre conseils auprès de moi pour des raisons identiques. »

Remarque : A cet âge là, les enfants sont très proches de leur âme, l’âme est respectueuse de la vie.

http://www.photo-libre.fr

Une histoire vrai d’un enfant en rencontre de brigands, de Sri Chinmoy

Jeudi 12 juin 2008

Une citadelle de force

Il fut une époque où les brigands tourmentaient le peuple du Bengale. Ils informaient les habitants de certaines maisons qu’ils allaient les vandaliser, ce qu’ils faisaient effectivement. Ils brutalisaient les femmes, torturaient les servantes, volaient tout l’argent possible et causaient de gros dégâts. En conséquence, bien des gens riches quittaient la ville alors que ceux qui ne le pouvaient pas vivaient dans une angoisse permanente.
Un jour, les brigands informèrent une famille en particulier qu’ils allaient bientôt la vandaliser. Les servantes avaient terriblement peur. certaines d’entre elles décidèrent de quitter la maison tandis que les autres ne savaient que faire. Finalement, elles se mirent d’accord pour partir et laisser les brigands prendre tout ce qu’ils voulaient. Au moment où elles allaient sortir, un jeune garçon de la famille, âgé de seulement douze ans, s’adressa à elles.
- Non ! Je ne partirai pas, leur dit-il. Allez-vous-en si vous voulez. Les brigands ne voleront rien. Je peux vous le garantir.
Son oncle fut profondément surpris d’entendre ces paroles.
- Ah, je vois ! s’exclama-t-il. Tu veux jouer au héros ! Si tu restes, ils te tueront !
- Ils ne le feront pas, de répondre le garçon. Mais partez. J’ai quelques amis spécialistes en arts martiaux qui vont combattre les brigands.
- Ne sois pas stupide, le réprimanda l’homme.
- Mon oncle, implora le neveu. Donnez-moi une chance. Je ne serai pas blessé et je vous assure que rien ne sera volé.
- D’accord, mon enfant. Fais comme tu le souhaites, se résigna à dire l’oncle.
Alors, le garçon alla chercher ses amis qui connaissaient l’art de l’autodéfense ainsi que la façon d’attaquer les gens avec des bâtons.
Lorsque les brigands arrivèrent, ils y eut une grosse bataille. Plusieurs personnes furent gravement blessées, mais aucune ne trouva la mort. A la fin, les malfaiteurs furent défaits, grâce à l’incroyable force intérieure que possédait le jeune garçon.
Plus tard, le courageux petit homme devint l’empereur du Bengale : Bankin Chandra Chatterji. Son remarquable courage, sa ferveur patriotique, son sens visionnaire et l’immense inspiration qu’il suscitait ont éveillé le grand sous-continent indien.

Voir d’autres histoires en cliquant Ici

 

© Textes extraits du livre “L’Âme est un jardin » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “AdA Inc.” Canada
Copyright© 1994 Sri Chinmoy Tous droits réservés
Copyright© 2006 Editions “AdA Inc.” pour la traduction française

Un enfant moine bouddhiste Shao lin Tong Zi Quan

Jeudi 12 juin 2008

 

少林小子 Shao Lin Xiao Zi

Image de prévisualisation YouTube

Un enfant, Xiao Zi, aux dons prodigieux
Vidéo : 2’35

 

Histoire vraie ! Les petits pots de bébé et témoignage de Nidish

Jeudi 22 mai 2008

rz92.jpg

MANGER SAINT – MANGER VÉGÉTARIEN

Une maman, voyant que j’étais végétarien, me raconta que son dernier né, alors qu’il était bébé,  ne voulait pas les manger les petits pots de légumes préparés avec de la viande. Par contre, quand elle lui proposait des petits pots contenant uniquement des légumes, il les mangeait. La maman n’est pas végétarienne mais tous ses enfants, qui sont grands maintenant, sont végétariens. Moi-même, quand j’avais cinq ans, je me souviens que je n’arrivais pas à manger la viande, mes parents m’y obligeaient, je la mâchais, mais je n’arrivais pas à l’avaler. Vingt ans plus tard, au cours de stages d’expression où l’alimentation était végétarienne, je découvrais que les personnes qui avaient cette alimentation étaient toujours, agréables, douces, gentilles. Voulant continuer à vivre cela de retour chez moi, je décidais de continuer à manger végétarien, en tous les cas, d’essayer ; j’y suis arrivé.
Cela fait plus de vingt ans que je suis végétarien, à ma plus grande joie.
Un ou deux ans après être passé à ce type d’alimentation je suis devenu disciple de Sri Chinmoy ; j’ai appris de Lui que c’était une grande aide dans notre vie spirituelle d’être végétarien (voir sur ce blog : Question – Réponse : « L’alimentation végétarienne » par Sri Chinmoy). Compte tenu de la dimension spirituelle de Sri Chinmoy, son avis a été un éclaircissement encore plus profond pour moi. Dès lors, je n’ai plus eu de dualité intérieure vis à vis de ma mère qui m’a toujours aimé et nourrit. Je me souviendrais toujours de la première fois que je suis allé manger chez elle, après le changement intérieur que l’on vit par la méditation. C’était un dimanche, lors d’un repas de famille, ma mère avait préparé un plat traditionnel de chez nous, tel qu’elle savait le faire, avec de la viande. Ma mère était une fine cuisinière très attachée à bien nourrir sa famille. Je lui ai tendu mon assiette sans lui repréciser que je ne mangeais pas de viande, elle l’a saisie, a mis la louche dans la marmite et m’a dit : « Toi tu ne manges pas de viande !? » Etonné, je lui ai répondu, doucement : « Non ». Cela ne faisait que quelque mois que j’étais disciple de ce très grand Maître spirituel… C’était la première fois que m’a mère était en accord avec le fait que je ne mange pas de viande. Ce fut pour moi un très grand moment. Dès lors, je n’ai plus jamais eu de soucis en allant manger chez mes parents. Sri Chinmoy nous apprit que toute la famille profitait de la méditation de l’un de ses membres.

© Manger saint – Manger végétarien – Nidish
Photo trouvée sur l’avantageux site : http://www.photo-libre.fr

Histoire vraie ! Beuh, c’est dégoutant.

Dimanche 11 mai 2008

imageaccueil.jpg


Une maman et sa petite fille sont à l’arrêt, sur le trottoir, devant un étalage de chairs animales (boucherie) ; la maman semble penser : « que va-t-on manger ? »
La petite fille demande :
- Maman, qu’est-ce que c’est ?
- C’est de la viande.
- Beuh, c’est dégoutant ! Reprend l’enfant
.
La maman, déboutée, tente de garder sa dignité ; toutes deux s’éloignent.

© Manger Saint – Manger végétarien – Nidish

Sri Chinmoy, Maître spirituel indien, évoquant Sainte Bernadette :

Jeudi 24 avril 2008

bernadettesoubirous.png
Bernadette à 14 ans

 

« La pauvreté terrestre était son nom extérieurement ; la prospérité divine était son nom intérieurement. »

« Lorsqu’elle grandit la petite fille devint une nonne ; elle était l’incarnation de l’humilité. Tout le monde pouvait apprécier en elle la simplicité, la sincérité et l’humilité. »

 

 

 

 

 

© Extrait du 1564ème livre de Sri Chinmoy “Transfiguration”

La recette de la sainteté : La vie de Dominique Savio

Mardi 8 avril 2008

http://www.dailymotion.com/video/x4tjl6
Cette vidéo de 11’45 raconte la vie de Dominique Savio, un adolescent reconnu pour sa sainteté à l’âge de 15 ans, par l’Eglise catholique.

Ce document témoigne de la foi constante de ce jeune garçon ; un élément marquant de la vie de l’adolescent sera sa rencontre avec un prêtre : Don Bosco.
Pour sa fête, Don Bosco proposa aux enfants de son établissement de lui faire une demande de cadeau, écrit sur un petit billet. Le prêtre se retrouva sous une avalanche de demandes amusantes ou sérieuses, comme des kilos de nougats, une trompette, un petit chien… Le jeune Dominique Savio, lui, présenta un billet avec écrit dessus cinq mots : « Aidez-moi à devenir Saint ». Don Bosco pris chaque demande au sérieux et plus particulièrement celle du préadolescent à qui il donna cet enseignement : « La recette de la Sainteté, est faite de trois choses qu’il faut bien associer :

1) la joie ; ce qui te trouble et t’enlève la paix ne peut pas plaire au Seigneur, chasse le !
2) Fait bien ton travail (en classe) et n’oublie pas de prier.
3) Cherche toujours à faire du bien aux autres.

Voilà donc la recette de la sainteté ! »

Le 12 juin 1924 le pape pie XII declare Saint, Dominique Savio. Quel a été sa vie pour que l’église le déclare Saint ? Vous le découvrirez en regardant la vidéo, vous pourrez aussi faire le lien entre la vie du jeune homme et la clé du Paradis, dont nous avons parlé hier, avec le texte de Sri Chinmoy, Maître spirituel indien.

123