Archive de la catégorie ‘- Exemple’

Les extraordinaires soulever de poids réalisés par Sri Chinmoy : plus de 3 tonnes d’un bras, et de l’autre

Vendredi 5 août 2011


“Il y a une vie intérieure ; il y a un esprit, et ma capacité à soulever des poids importants prouve
qu’il peut également agir dans la matière. J’exécute ces soulever de poids avec mon corps physique,
mais la force vient d’une source intérieure, de ma prière et de ma méditation.”
Sri Chinmoy

srichinmoysoule768veplusde3tonnesdechaquemainsnidishunblogfr.jpg
Cliquer doucement sur l’image

Le 30 janvier 1987, à l’âge de 55 ans,
Sri Chinmoy soulève 7063 livres (3203,72kg)
avec le bras droit

à partir d’un support situé à hauteur d’épaule.
Le 4 aout 1988,
il soulève 7040 livres (3193,29kg) du bras gauche.

Sri Chinmoy nous explique :

« A travers cette performance sportive, j’offre l’occasion à d’autres personnes de voir ce que l’on peut réaliser physiquement grâce au spirituel. »

« Lorsque je regarde la charge que j’ai tenue en l’air, mon esprit est confus et déconcerté.
Si nous vivons dans notre mental, nous ne trouvons que le doute, la peur, et la confusion. Mais si nous vivons dans le cœur nous réaliserons que tout est possible… C’est nous qui décidons de nos limites mais c’est également nous qui pouvons décider de les franchir. Nous pouvons constamment défier l’impossible à la fois intérieurement et extérieurement… Ma philosophie est la philosophie du progrès, de la transcendance de soi… »

Témoignages contemporains :

Bill Pearl, cinq fois Monsieur Univers : « Novateur, Sri Chinmoy utilise la Force à des fins spirituelles et incite chacun à employer tous les moyens que nous offre le monde visible pour manifester le Divin. Une philosophie de l’acceptation totale. »

Emil Zatopek , triple médaille d’or aux J.O. d’Helsinski : « Sri Chinmoy est un homme bon. Pendant des années, il a inspiré tout le monde à courir parce qu’il voulait que ses frères et sœurs connaissent la persévérance. A présent, grâce à l’haltérophilie, il inspire chacun à posséder plus de force. »

Mohammed Ali, trois fois recordman en boxe, poids lourds (à propos d’un précédent recors, « moindre ») : « 170 livres ! C’est un signe que Dieu est avec lui spirituellement et physiquement.
Le monde a besoin d’hommes comme lui. Il y a tant de guerres et de haine. Nous avons besoin d’hommes pour faire progresser le monde. Le service à autrui est le prix que nous payons pour notre demeure dans la vie future. Dieu le bénisse ! »

Une tellement bonne nouvelle ! Gorbachev et Ban Ki-moon se positionnent pour l’interdiction des armes nucléaires

Mercredi 7 octobre 2009

srichinmoywithgorbachevs.jpg
Sri Chinmoy salut Mikhail Gorbachev

et Raisa Maximovna


Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a reçu à Genève, ce lundi 5 octobre, l’ancien Président soviétique, Mikhail Gorbachev qui a parlé « du retour de l’agenda du désarmement nucléaire ». Tous deux ont invité les dirigeants de la planète à agir en faveur d’une véritable réduction des arsenaux, voire d’une interdiction des armes nucléaires. « Les armes nucléaires doivent être détruites. Il faut que nous nous débarrassions de cette menace », a déclaré du siège européen de l’ONU, à Genève, celui qui a fait abattre le « Mur de Berlin ».
Ban Ki-moon a estimé que « le plus grand défi posé au désarmement nucléaire « avait » toujours  été de combler l’écart séparant les actes des paroles ». « Tout engagement en faveur de l’élimination des arsenaux nucléaires ne pourra être mis en œuvre que par l’intermédiaire d’obligations légales très contraignantes… Quelle qu’en soit sa forme, elle devra avoir force de loi », a-t-il insisté. Pour Gorbatchev, les cinq grandes puissances nucléaires historiques (Etats-unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne et France) devraient décréter un gel de leurs stocks d’armes atomiques pour lancer les pourparlers sur ce point. Il a par contre rejeté l’idée avancée par un membre de l’auditoire selon laquelle les armes atomiques auraient contribuées à maintenir la sécurité. « C’est une grande illusion que de croire qu’elles ont aidé à préserver la paix dans le passé. La menace d’un conflit atomique accidentel a toujours existé », a-t-il fait valoir.

mged2140x160.jpg

Petite biographie de Mikhaïl Gorbatchev :

Mikhaïl Gorbatchev est né le 2 mars 1931 dans le village de Privolnoye, district de Krasnogvardeisky, sur le territoire de Stavropol. Ses parents sont paysans. Il n’a que 10 ans lorsque les nazis envahissent l’Union Soviétique et est très marqué par la guerre.
Alors qu’il n’a que 13 ans, Mikhaïl commence à travailler en aidant son père à conduire la moissonneuse. « Après un an ou deux, j’étais capable de réparer n’importe quel problème technique. Je suis particulièrement fier de pouvoir reconnaître une erreur de fonctionnement rien qu’au son ».

(suite…)

Sri Chinmoy : La Paix intérieure et la Paix extérieure

Lundi 21 septembre 2009

ckgarthand.jpg

Il est rien d’aussi essentiel que la quête de la paix dans le monde extérieur. Sans la paix, non seulement le monde est d’un e méchanceté effarante, mais il est aussi d’une faiblesse désespérante. La paix est en soi une force. Celui qui possède la paix intérieure peut entrer dans le monde extérieur avec joie et bonheur. Celui qui a si peu que ce soit l’esprit en paix est à même de contrôler le monde extérieur. Où qu’il aille, il crée la paix. Tandis que celui qui n’a pas de paix intérieur à offrir ne dégage qu’agitation et agressivité.

ckgarthand.jpg

 

Le monde est une réalité immense, mais chaque être en est une représentation. Vous et moi créons le monde par les vibrations que nous lui offrons. La pièce où nous nous trouvons, si petite soit-elle, est un monde miniature. Si nous pouvons invoquer la paix et l’offrir à autrui, nous verrons comment, se communiquant d’une personne à une autre, elle finira par s’étendre au monde entier.

ckgarthand.jpg

 

Ce monde qui est nôtre possède tout, sauf une chose : la paix. Chacun la recherche, chacun en a besoin, l’enfant comme l’octogénaire. Seulement, la conception de la paix n’est pas toujours la même. Elle diffère, hélas, selon les individus. Le général Eisenhower parlait de la paix en ces thermes : « Nous aurons la paix, dussions-nous nous battre pour l’obtenir. » L’indomptable Napoléon s’écriait : « Nous voilà dans de beau draps : la paix est déclarée ! » Le fils de Dieu, quant à lui, nous enseigna ceci : « Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. » Et quelqu’un a dit, fort justement : « Plus nous nous efforçons d’établir la paix sur la terre, plus la colombe de la paix semble être un oiseau de paradis. »

ckgarthand.jpg

 

Chacun a sa propre définition de la paix. Pour un enfant, la paix consiste à courir dehors ; sa paix est dans le plaisir que cela lui procure. L’adulte trouve sa paix ailleurs : il lui suffit de s’imaginer qu’il est capable de dominer le monde. Quand au vieillard parvenu au soir de sa vie, l se dit qu’il trouvera la paix si le monde reconnait ses mérites ou si la mère Terre lui offre sa gratitude. Il lui semble qu’il a beaucoup fait pour l’humanité et pour la Mère Terre, et il s’attend donc à recevoir quelque chose en retour. Il ne connaitra la paix que si son attente est exaucée.

ckgarthand.jpg

 

Mais la paix ne saurait échoir à celui qui ne l’a pas correctement cherchée. L’enfant ne peut trouver de paix véritable en courant de-ci, de-là dans la rue. Sa prétendue satisfaction tournera bientôt en frustration. Enfin, un beau jour, il priera Dieu de lui accorder une vie calme et tranquille. Il connaitra alors la paix. Si un adulte veut la paix : il ne pourra l’obtenir en possédant le monde ou en le gouvernant. Ce n’est qu’en offrant au monde, consciemment et sans réserve, ce qu’il a et ce qu’il est, qu’il connaitra la paix. Le vieil homme qui bientôt passera de l’autre côté du rideau de l’éternité ne peut avoir la paix que s’il nourrit l’idée qu’il est non pas un mendiant mais un roi. Il a été un roiet il est toujours un roi. Il a offert sa richesse intérieure et extérieur à l’humanité et à la Terre Mère. Si au soir de sa vie il n’attend rien du monde, sa conscience intérieure et son être intérieur seront inondés de paix.

ckgarthand.jpg

 

Si, lorsque vous vous tenez devant un miroir, celui-ci vous renvoie l’image d’un visage non-divin, vous pouvez être sûr que le monde entier sera non-divin. Mais si vous recevez de votre visage de la joie, s’il est pure et divin. Le monde vous apparaitra en fonction du regard que vous portez sur vous-même. Si vous voyez de l’aspiration sur votre visage, je vous assure que vous pourrez également remarquer cette même aspiration dans le monde entier. Si vous voyez en vous-même des forces agressives, semblables à un tigre dévorant, alors, au moment où vous sortirez de chez vous, un tigre viendra vous dévorer. Nous sommes l’exact prototype du monde. Nous sommes comme un microcosme. Un saint verra toujours chacun -fût-il le pire des brigands- comme un saint. De même, le brigand verra le plus divin des saints comme un autre brigand. Nous jugeons les autres selon notre propre réalisation.

ckgarthand.jpg

 

Nous voulons satisfaire le monde, mais comment espérer y parvenir si nous ne sommes pas satisfaits de notre propre vie ? S’imaginer que l’on peut contenter les autres est une vue de l’esprit si l’on n’est pas soi-même heureux dans son existence intérieure et extérieure. Nous nous efforçons de faire plaisir aux autres par nos belles paroles, mais dans notre cœur se trouve un désert aride. Si nous n’avons pas d’aspiration, comment offrirons-nous au monde paix, joie et amour ? Comment offrir quoi que ce soit de divin si l’on ne pratique pas ce que l’on prêche ? Or cela, c’est la spiritualité qui nous donne la capacité de le faire. Si nous ne suivons pas la voie de la spiritualité, nous ne faisons que prêcher. C’est un jeu à sens unique. Tandis qu’une véritable pratique spirituelle nous fera vivre la Vérité. Ce que nous prêchons ne portera ses fruits que lorsque nous pratiquerons.

 

La spiritualité est la source de la paix mondiale.



Extrait du premier chapitre du livre « La Paix intérieur et extérieur » paru aux Editions Sri Chinmoy Distribué par les Editions de La Flûte d’Or
© Editions La Flûte d’Or
© Phot Centre Sri Chinmoy : » CKG art-hand »

La Cérémonie d’Inauguration de la Statue de Sri Chinmoy sur le Port Honnorbryggen d’Oslo

Mercredi 29 octobre 2008

statuedesrichinmoy.jpg
Inauguration de la Statue de Sri Chinmoy sur le Port d’Oslo

Raconté par Manatita, en anglais, mis en forme en français par Nidish :

Aujourd’hui, 27 octobre 2008, la brise est tout à fait fraîche, le soleil brille par intermittence. Nous sommes sur le port  Honnorbryggen dans le quartier très prisés d’Aker Brygge, à Oslo, capitale de la Norvège. Un groupe de 150 personnes est réuni dans un cœur de patience et enthousiaste en l’attente de la Cérémonie très spéciale du dévoilement de la Statue de Sri Chinmoy qui est placée devant l’ »Eternal Peace Flame », la Flamme Paix Eternelle, à l’endroit même où Sri Chinmoy s’est tenu lorsque la flamme éternelle a été allumée la première fois. La cérémonie va commencer avec la « World Harmony Interfaith Walk », la marche interconfessionnelle pour un Monde Harmonieux.

La marche commence à 12H45, y participent des représentants de différentes confessions, des dignitaires, des ambassadeurs des étudiants de Sri Chinmoy, des bénévoles et des spectateurs. Deux délégués délégués portent le flambeau de la World Harmony Run (WHR), symbole de l’amitié, de l’harmonie et la compréhension mutuelle nécessaire à la paix universelle.

Le World Harmony Interfaith Walk est arrivé à la Flamme de la Paix éternelle et à la statue, à environ 13H00.
Husiar agi comme Maître de Cérémonie et dirige la procédure ; c’est l’un des organisateurs principaux du programme.

srichinmoystatue2.jpg
Le directeur général d’Aker Brygge, M. Paal Moen

Pour accueillir les coureurs de la World Harmony Run, un chœur norvégien d’enfants, connu sous le nom de « Aspirant kortet », et leur sympathique dirigeante, donnent un spectacle enchanteur de la chanson « World Harmony Run », écrite par Sri Chinmoy, qui est l’hymne de la course relais internationale ; à son tour la « Norwegian National Anthem » entonne une chanson douce, enfantine et traditionnelle appelée « Fola, Fola, Blakken ». Les coureurs de la World Harmony Run arrivent alors, tous les participants les accueillent chaleureusement. Les dirigeants des confessions sont invités à diriger une minute de silence pour la paix. Ils nous offrent ensuite une prière. Husiar conclu avec une autre minute de silence.
Cliquer sur :

(suite…)

Aphorisme – Pensée du jour, de Sri Chinmoy

Vendredi 6 juin 2008

duo6.jpeg

Si vous agissez correctement,
Vous finirez
Par inspirer les autres
A faire de même.

© Aphorisme et Oiseau Sri Chinmoy Centre