Archive de la catégorie ‘- Expansion’

Méditation sur le cœur, notre nature universelle : Exercice pratique

Dimanche 20 décembre 2009

« Nous sommes comparables à de petites gouttes. La petite goutte pénètre dans l’océan et devient l’étendue infinie, l’océan infini, elle fait partie intégrante de l’océan. De même, nous sommes tous des êtres finis, mais lorsque nous offrons avec amour, dévotion, et sans conditions notre existence limitée à notre Seigneur Suprème, Lui, dans Sa Bonté Infinie, nous unit inséparablement à Son Existence Infinie. » Sri Chinmoy 23/11/1993 Bratislava, en Slovaquie.


mditerwwwnidishunblogfr.jpg

Méditer, c’est se relier à l’Univers en nous

 

Au préalable de cette pratique, si vous n’avez jamais médité, vous pouvez lire l’article « commencer à méditer » Ici

Il y a une autre manière, très efficace, mais peut-être un peu difficile. Au début, sentez que vous n’avez pas de bras, ni d’yeux, ni d’oreilles ; vous n’avez plus rien d’autre que le cœur. Ce cœur n’a pas besoin d’être au milieu de votre poitrine ; il peut être dans votre front, ou n’importe où. Vous devez simplement sentir que vous avez un cœur et que vous êtes le cœur. Puis au début d’un certain temps, localisez le cœur. Comment le localiserez-vous ? Votre conscience vous dira que le cœur se trouve ici plutôt que là. La science médicale dira immédiatement que c’est faux, que le cœur ne peut être qu’à un seul endroit dans la poitrine. Mais pour les personnes spirituelles, le cœur peut être n’importe où, parce que le cœur spirituel signifie l’endroit où se trouve la lumière. Si le Divin en vous, le Suprême en vous désire vous montrer la présence de la lumière à travers le 3ème œil, qui est puissance et lumière infinies, alors Il vous dira que le cœur se trouve à cet endroit. Aussi, pour vous, le troisième œil sera l’endroit où se trouve la lumière. Cela signifie que le Suprême en vous désire aller à cet endroit et y rester.
Lorsque vous commencez votre voyage, vous devez sentit que vous avez le cœur et que vous êtes le cœur. Puis, au bout d’un certain temps, votre conscience vous dira où se trouve le cœur. A ce moment là, vous vous concentrerez sur cet endroit et vous sentirez que c’est le seul endroit possible où vous pourrez sentir ou devenir le cœur. Le cœur signifie la lumière et la lumière signifie la puissance. Plus vous avez de lumière, plus vous avez de puissance. Dieu est Lumière. C’est pourquoi, Il rayonne partout, c’est pourquoi Il est tout-puissant. La lumière et la puissance ne peuvent être séparées. Ici nous voyons une lampe électrique, et l’endroit où elle est branchée. nous pouvons les séparer. Mais dans la vie spirituelle, nous ne pouvons pas séparer la lumière de la puissance. La Lumière même est puissance. Et qu’est ce que la lumière ? L’unité universelle.

© Exercice de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy Paris
© Dessin Association Corps en Harmonie – Nidish

Tous les articles sur la méditation sur ce blog : Ici

« Méditez avec le plus grand enthousiasme si vous voulez faire les progrès les plus rapides
dans votre cœur d’aspiration et dans votre vie de consécration. »

Sri Chinmoy

 

Question – Réponse de Sri Chinmoy : LES ARTS, EXPRESSION de la beauté divine

Lundi 30 juin 2008

Question : Est-ce que tous les arts sont une expression de la Beauté du Suprême ?

Sri Chinmoy : Oui ! Tous les arts, sans exception, sont une expression de la Beauté du Suprême. L’art est beauté et la beauté est art. L’art, la beauté et la joie sont comme trois frères. Lorsque Keats dit : « Toute beauté est joie qui demeure », il avait parfaitement raison, parce que la joie est la beauté même. Keats dit également une autre chose très importante : « La beauté est vérité, la vérité est beauté. »
La Vérité représente le Plus-Haut. Lorsque la Beauté et la Vérité sont réunies, la Beauté devient naturellement le Plus-Haut, qui n’est autre que Dieu. L’art est la création de Dieu, l’expression de Dieu. Lorsque vous pensez à l’art et à la Beauté de Dieu, vous constatez qu’ils sont comme les deux faces d’une même pièce ; ils sont inséparables.

krishnaarjuna.jpg

Question : Est-ce que tous les arts sont une expression de la Beauté du Suprême ?

Sri Chinmoy : Certainement ! Lorsque Arjuna et Krishna ont engagé le combat contre les forces asuriques, les forces démoniaques des Kauravas, c’était de l’art. C’était l’art de la justice, l’art de la manifestation-lumière sur terre, l’art de la suprématie de la vérité sur l’erreur. Le combat même était un art, un art suprême qui cherchait à conquérir l’ignorance qui régnait sur le monde à cette époque. La conquête de l’ignorance, la conquête des forces non divines est une véritable forme d’art parce que lorsque vous conquérez l’ignorance, vous ouvrez la voie de la lumière, la lumière qui a constamment besoin d’expansion et de manifestation. Alors qu’est-ce que ce combat, sinon une pure forme d’art, l’art suprême, l’art de la réalisation de la vérité, l’art de la révélation de la vérité et l’art de la manifestation de la vérité.

Extrait du livre “L’art et la spiritualité” de Sri Chinmoy, récemment édité, en France, par les “Editions de La Flûte d’Or”.
Copyright © 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Pour tous renseignements complémentaires, un site : srichinmoy.fr

La spiritualité, qu’est-ce ? Par Hazrat Inayat Khan

Samedi 17 mai 2008

khan120.jpgLa spiritualité n’est pas une certaine connaissance, elle est l’expansion de la conscience. Plus la conscience s’étend, plus la vision spirituelle est vaste. Et lorsque la conscience s’étend jusqu’à englober l’univers entier, elle atteint ce que l’on appelle la perfection divine.

© Hazrat Inayat Khan
Grand Maître Soufi

Le droit de naissance de l’âme, par Sri Chinmoy

Samedi 17 mai 2008

 

bali04abedan.jpg

 


Les ailes de la joie

La joie véritable implique une expansion immédiate. Si nous faisons l’expérience de la joie pure, notre cœur s’agrandira immédiatement. Nous nous sentons voler dans le ciel divin de la liberté; le monde dans toute son étendue nous appartient, non comme quelque chose que nous dominons, mais comme une expansion de notre conscience. Nous devenons la réalité et l’immensité.
Lorsque nous faisons l’expérience de la joie véritable, nous pouvons ressentir que Dieu est satisfait de nous, car notre joie est le plus grand accomplissement de Dieu. Lorsque nous sommes malheureux, tristes et déprimés, nous acceuillons de nombreuses forces non divines, négatives. Mais lorsque nous sommes réellement heureux, nous offrons quelque chose de véritablement précieux à Dieu. Dieu est le plus profondément satisfait lorsqu’Il reçoit ce cadeau de nous.
Ce que nous appelons notre joie, Dieu l’appelle notre perfection. Chaque être humain est venu au monde avec le message de la perfection. Chaque être humain sur terre réalisera un jour la plus haute Vérité. Chaque être humain est destiné à être comblé. C’est le droit de naissance de notre âme.

© Textes extraits du livre “Les Ailes de la Joie » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright© 2004 Sri Chinmoy Tous droits réservés
Copyright © Photo Abedan Lotus à Bali

Question – Réponse de Sri Chinmoy : Notre planète le lieu de l’évolution

Dimanche 11 mai 2008

Question : La réalisation et la manifestation de Dieu ne peuvent-elles être instaurées que sur la terre ?

ckg208n1.jpgSri Chinmoy : Oui. Dieu ne peut être réalisé, révélé et manifesté que sur terre. La réalisation de Dieu et la manifestation de Dieu doivent avoir lieu sur notre planète ; elles ne peuvent s’effectuer sur aucun autre plan de conscience. La raison en est simple. La terre est la seule planète en évolution. Evolution signifie progrès constant, accomplissement constant. Dans un sens, notre monde est obscur et ignorant. Il rejette la vie divine. Mais d’un autre côté, il a un besoin intérieur énorme, dont la plupart des êtres humains ne sont pas encore conscients. Il possède la nécessité intérieure de progresser. Pour celui qui aspire, qui veut accomplir des progrès, qui souhaite se transcender, c’est l’endroit idéal. Dans les autres mondes, les êtres sont satisfaits de ce qu’ils ont déjà accompli et ne cherchent pas à dépasser d’un pouce le niveau atteint. En revanche, sur terre, vous n’êtes pas satisfait de votre acquis, je ne le suis pas davantage, personne ne l’est. Cette insatisfaction n’implique pas que l’on se fâche contre le monde entier ou contre quelqu’un en particulier. Oh que non ! Elle signifie que l’on a suffisamment d’aspiration pour aller toujours de l’avant. On possède déjà une once de lumière, et l’on veut en obtenir davantage. On cherche une expansion permanente.

© Textes extraits du livre “La Lumière de l’Au-Delà » repris par les Editions de “La Flûte d’Or”
http://www.laflutedor.com/ Copyright
© 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés