Archive de la catégorie ‘- Félicité’

L’aspirant spirituel peut libérer le monde…

Lundi 3 octobre 2011

fleursdansjardinnidishunblogfr.jpg

Vous vous efforcez de libérer le monde.
Mais avant de faire cela,
Vous devez élever votre propre niveau
haut, très haut.

Pour celui qui mène une vie spirituelle, qui chemine sur la voie de la spiritualité, un mot est constamment présent : sacrifice. Il lui faut sacrifier son existence même -ce qu’il a et ce qu’il est- pour autrui. Ce qu’il a, c’est la bonne volonté ; ce qu’il est, c’est la gaité. Cette gaité ne s’obtient que lorsqu’on plonge profondément en soi même. Et lorsqu’on est plein de gaité en dedans, on est plein de bonne volonté au-dehors. Ce n’est que lorsqu’on est inondé de joie et de félicité dans son existence intérieure que l’on désire ardemment aider le monde extérieur.

Lorsque je fais ce que je peux
Avec gaité,
Mon Seigneur Suprême
Fait inconditionnellement pour moi
Ce que je ne puis faire.

 

© Textes de Sri Chinmoy
Extraits du livre « Le Voyage de l’âme » Paru aux Editions La Flûte d’Or
© Photo Nidish

Bouquet d’oiseaux de Sri Chinmoy, sens et symbolique

Mardi 24 novembre 2009

srichinmoy.jpeg

« La joie, l’extase et la félicité que ces oiseaux incarnent auront
toujours libre accès à votre cœur d’aspiration et à votre vie de
consécration. »

Sri Chinmoy

 

© Texte et dessin de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy

Le mantra Aum ou Ôm, sa prononciation, la manière de le réciter, par Sri Chinmoy

Mercredi 18 novembre 2009

55plw5.jpg
Shiva

Mantra est un mot sanscrit. Dans la philosophie de l’Inde, dans la spiritualité et dans la vie intérieure, les mantras jouent un rôle considérable. Un mantra est une syllabe divinement emplie de puissance.
Si l’agitation de votre mental vous empêche d’entrer dans votre méditation la plus profonde, vous pouvez utiliser un mantra ; répétez « Suprême », Aum », ou bien « Dieu » pendant quelques instants.
Le plus puissant de tous les mantras est AUM. C’est la mère de tous les mantras. Aum est un son unique et indivisible. C’est la vibration du Suprême, le son-semence qui est à l’origine de l’univers. C’est à partir de c son que Dieu anima Sa Création. En AUM, à chaque instant, Dieu Se crée Lui-même à nouveau.
AUM ne connaît ni naissance ni mort. Dans le passé, le présent et le futur, rien d’autre n’existe que AUM.
Il est préférable de chanter AUM à voix haute afin que la sonorité puisse vibrer jusque dans vos oreilles et emplir votre corps tout entier. Cela convaincra votre mental et vous fera éprouver un sentiment plus profond de joie et d’accomplissement. Lorsque vous chantez AUM à haute voix, le son « M » doit durer au moins trois fois plus longtemps que le son « AU ». Aum peut se chanter de diverses manières. Si vous le chantez fort, vous ressentirez la Toute-Puissance du Suprême. Si vous le chantez doucement, vous ressentirez la Félicité du Suprême. Et si vous le chantez en silence, vous éprouverez la Paix du Suprême.


Voir aussi sur ce blog (Cliquer sur le lien) :

- Aum – Ôm, le son inaudible de l’Univers, par Sri Chinmoy

- La répétition d’un mantra, par Sri Chinmoy

 

© Extrait de « L’Enseignement du Silence » un livre de Sri Chinmoy paru aux Editions Sri Chinmoy, diffusé par les Editions La Flûte d’Or

Propos de Sri Chinmoy sur la méditation

Jeudi 29 mai 2008

 

jkeger2.jpg

Méditer sur le cœur


Il est préférable de méditer dans le cœur plutôt que dans le mental. Le mental est comparable à Times Square un soir de réveillon : le cœur est semblable à une grotte isolée dans l’Himalaya. Si vous méditez sur le mental, vous arriverez peut-être à méditer pendant cinq minutes ; et sur ces cinq minutes, vous pourrez peut-être avoir médité réellement une seule minute. Après un premier sentiment de joie et de satisfaction, il pourra arriver que vous sentiez un désert aride, ou bien que votre mental soit encombrée de pensées. Mais si vous méditez dans le cœur, vous serez en mesure de vous identifier à la joie et à la satisfaction obtenues ; elles deviendront vos possessions permanentes.
Il y a une immense différence entre ce que l’on obtient du mental et ce que l’on obtient du cœur. Par nature, le mental est limité, tandis que le cœur est illimité. Profondément enfouies en vous se trouvent la paix, la lumière et la félicité infinies. En recevoir une quantité limité est chose facile. La méditation dans le mental pourra vous la procurer. Mais vous pouvez obtenir infiniment plus si vous méditez dans le cœur. Supposez que l’on vous propose deux emplois, l’un pour un salaire de deux cent dollars par mois, l’autre pour cinq cent dollars. Vous n’allez pas perdre votre temps en acceptant le premier emploi !
Lorsque vous méditez, sentez que vous êtes un enfant dans un jardin plein de fleurs. Ce jardin de fleurs est votre cœur. Un enfant peut jouer dans un jardin pendant des heures. Il ira d’une fleur à l’autre, mais il ne quittera pas le jardin parce qu’il reçoit de la joie de la beauté et du parfum de chaque fleur. Ressentez un jardin en vous dans lequel vous pouvez rester aussi longtemps que vous le souhaitez. De cette manière, vous pourrez facilement méditer dans le cœur.

© Texte extrait du livre “Les Ailes de la Joie » de Sri Chinmoy, Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright © 2004 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Aphorisme – Pensée du jour, de Sri Chinmoy

Vendredi 16 mai 2008

jk40.jpg

 

La flamme à jamais ascendante
Du cri d’aspiration de mon cœur
Est la source à jamais grandissante
De la joie et de la félicité de ma vie.

 

© Texte extrait du livre “Les Ailes de la Joie » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright © peinture 2004 Sri Chinmoy Tous droits réservés