Archive de la catégorie ‘- Instrument divin’

Sans bras, sans jambe, Nick Vujicic nous donne une leçon de vie !

Mardi 16 mars 2010

 

Image de prévisualisation YouTube

Oindrajalik, plus qu’un prestidigitateur, un mage, un magicien

Mardi 29 septembre 2009

Témoignage
du spectateur enchanté que j’ai été.
Nidish

dsc00397.jpg

Dans la voie de Sri Chinmoy, parmi les quelques 5000 disciples dans le monde, nous avons le bonheur de compter parmi nous, trois magiciens, l’un est un presditigitateur novice, qui avec persévérance découvre l’art du métier et partage avec nous ses farces et drôleries. Régulier dans sa pratique et ses prestations auprès de nous, au fil des années nous l’avons vu évoluer, et gagner en savoir faire. S’il est allemand, le second est Tchèque, jeune disciple, il nous a surpris car il a de grandes dispositions d’illusionniste et ses tours de carte, d’une grande habilité nous laissent sans réponses. L’un est muet : c’est par ses pitreries qu’il nous amuse, l’autre est conteur : c’est avec ses mots qu’il enrobe ses tours et nous prête au rêve.
Oindrajalik, est Français-Marocain, son grand père déjà était un mage, lui surplombe allègrement sa discipline, même dans le milieu professionnel l’on voit guère de prestation de niveau aussi élevée. Peu de mots, il informe que quelque chose va se passer, c’est sa manière de créer un lien avec son public et avec, tout comme ses deux autres compères, une joie réelle à s’amuser de ses tours : il baigne dans l’aisance magique de son art.
Méditant de longue date, il est grandement  concentré, attentif à tout ce qui se passe, il remettra consciencieusement le bouchon sur son feutre après qu’il ait fait écrire sur une carte, mais, en plus, sa rapidité d’exécution et la succession de ses numéros  ne nous laissent guère le temps de réfléchir ; nous ne pouvons que constater que ce à quoi nous avons assisté est purement et simplement impossible à réaliser, mais lui l’a fait comme par enchantement.

dsc00463.jpg

Comment, en effet, a-t-il put avec son doigt-révolver, comme le font les enfants, percer la carte, choisie au hasard par l’un de nous, au milieu des autres cartes rangées dans une boite métallique ?

Ou encore, comment a-t-il put montrer immédiatement, sur son téléphone portable, la carte tirée au hasard dans un paquet par l’un des spectateurs  ? C’est effectivement impossible à réaliser ; et pourtant il le fait.

dsc00403.jpg

Ainsi, Oindrajalik dispose de facultés paranormales qu’il adjoint à des tours de presditigitation, il a habilement fait apparaitre une colombe et nous a amusé avec des flammes surgies de nul part ; pièces de monnaies, œufs, carré de tissus,  se sont imbriqués à haut rythme, nous  laissant coi, éberlué ou nous faisant mille fois nous exclamer avec des « Ooh » ou des rires ; l’on ne peut que s’incliner devant la grande dextérité de notre ami à composer avec ces différents mondes.

 

© Photo Nidish - Oindrajalik

Ashrita Un record du monde au “Temple Tiger”, Temple Bouddhiste en Taïlande

Samedi 26 septembre 2009

 

ashritafurmanmacaw.jpg

Je vous ai présenté Ashrita Furman le recordman du monde des records dans le livre Guinness des records le 17 septembre. Aujourd’hui, je vous transmet son témoignage sur l’un de ses records et sa rencontre avec un moine Bouddhiste en Thaïlande et un tigre d’âge adulte.

« Je réalise maintenant que tenter d’inclure un tigre qui a atteint une pleine croissance dans une tentative de record Guinness était une idée assez folle. Je n’ai à-dire pour ma défense, seulement que j’ai été bercé par un faux sentiment de sécurité. »

Le record qu’Ashrita a réalisé a consisté à franchir en multibonds (Skipping) une distance de 5 Km (3,1 miles) en 35’19″, le dernier tour avec un tigre tenu en laisse.

Ce qui est passionnant dans ce records comme dans de nombreux autres c’est non seulement l’exploit sportif, mais aussi le contexte humain et spirituel qui est en rapport.

img1450jpg.jpegpig2a.jpgimg1479jpg.jpeganimal5.jpg

animal1.jpg

animal6.jpgpig2a1.jpgimg1861ajpg.jpegimg2872.jpg

Pour réaliser ce record Ashrita s’est rendu en Taïlande  au « Luangta Wat Pa Yanasampanno Forest » un monastère qui se trouve à Kanchanaburi, mieux connu sous le  nom de « Temple Tiger ». Il s’agit d’un monastère bouddhiste où les moines prennent soin d’animaux orphelins ou blessés, particulièrement les tigres, une quinzaine, mais aussi des sangliers, des vaches, des buffles d’eau, des chevaux, des chevreuils…
Ce sont des animaux sauvages, mais qui se familiarisent avec les moines, « pensez à ce sujet » suggèrent les moines Bouddhistes.

Les visiteurs les questionnent quelque fois :
Q. : N’avez-vous jamais été attaqué par les tigres ?
Personne n’a jamais été attaqué par les tigres. Les moines et les assistants attitrés du temple ont un très bon contrôle sur les Tigres ils peuvent lire leur comportement extrêmement bien. Les garants des tigres peuvent occasionnellement se faire griffer tout en jouant avec les louveteaux, mais rien de sérieux n’ait jamais arrivé au temple.

Q. : Ne se mettent-ils jamais en colère ou ne sont-ils jamais agressif ?
Comme tout animal, y compris les humains, ils ont leurs moments quand ils ne veulent pas faire quelque chose ils ont un grognement. Mais ce n’est qu’un avertissement qu’ils ne sont pas heureux de la situation et quand vous vous arrêtez, ils sont heureux d’obtenir la paix. Il n’y a pas eu de véritable agression contre personne. processus.

tigerskip1.jpg

 En cliquant :

(suite…)

Question – Réponse de Sri Chinmoy : La peur

Vendredi 18 septembre 2009


Question :
Pourriez-vous expliquer ce qu’est la peur et quelle en est la cause ?

ckg208n15.jpgSri Chinmoy : Qu’est-ce que la peur ? C’est quelque chose qui nous empêche de pénétrer dans la Liberté infinie. La peur nous entrave sans cesse. Elle nous répète constamment que nous sommes entièrement différents des autres ou distincts d’eux ; que nous n’existons que pour nous-mêmes. La peur peut se loger dans toutes les parties de l’être : le corps, le vital, le mental, le cœur.
La peur physique ne peut être vaincue que lorsque la peur psychique est vaincue. Lorsqu’on a peur dans le corps et dans le mental physiques, cela se manifeste par un besoin de soulagement ou de libération immédiat. La peur fait irruption comme un voleur et l’on implore d’être protégé.
Mais il n’y a pas que cette peur physique ; il existe d’autres peurs. Si l’on ressent de la peur dans le cœur ou dans le vital, il faut la dépasser ou la transformer à l’aide de la lumière de l’âme. Sinon, cette peur tuera sa victime comme un poison lent.

Question : Pourriez-vous expliquer ce qu’est la peur et quelle en est la cause ?

ckg208n15.jpgSri Chinmoy : Pourquoi avons-nous peur ? Nous avons peur parce que nous nous sommes coupés de l’Amour de Dieu et que nous ne savons penser qu’à Dieu le Tout-Puissant et non à Dieu le Tout-Amour. Mais même le Dieu tout-puissant n’est pas un Dieu qui nous menace ou nous frappe avec un martinet chaque fois que nous commettons une faute. Notre conception de Dieu est si étrange ! Nous avons l’impression qu’Il est comme un instituteur prêt à nous administrer une violente correction si nous nous écartons d’un seul pouce du chemin de la Vérité. Mais une telle conception de Dieu est absurde. Dieu le tyran n’existe pas. Il n’y a qu’un seul Dieu, le Dieu d’Amour. Ce Dieu-là ne nous punit pas. Il ne fait que constamment nous façonner à Sa propre manière. Il est l’Acteur, Il est l’Action et il est Celui qui profite à la fois de l’action même et de son résultat. Mais nous sommes persuadés que c’est nous qui agissons et que Dieu nous châtiera sans merci à la moindre erreur. Il n’en est rien ! Tout individu incarne le Rêve de Dieu. Chacun doit manifester ici-bas la Réalité de Dieu. Et la Réalité de Dieu vit en chaque être humain.

© Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy

Echec et succès, par Sri Chinmoy

Jeudi 22 mai 2008

krishna1.jpg

Si nous pouvons nous considérer comme des instruments divins, nous sentirons que Dieu est en train d’avoir une expérience en nous et à travers nous.

 

Au dictionnaire de Dieu le mot « échec » ne figure pas. On peut y trouver le mot « expérience ». L’échec est une expérience, tout comme le succès. Nous pouvons et devons les accepter tous les deux avec la même joie. Lorsque Dieu accomplit quelque chose sur le plan extérieur, à cause de nos idées préconçues nous appelons un type de résultat « succès » et l’autre « échec ». Or Dieu, Lui, n’emploie pas Son mental. Il manifeste une expérience qu’il est nécessaire d’avoir, qu’elle qu’elle soit. Mais les êtres humains ont des idées toutes faites sur le succès ; ils dépendent des résultat extérieurs. L’échec anéantit instantanément leur inspiration, et le succès les porte aux nues. Mais pour Dieu, tout cela n’est qu’expérience. Les moments où Il commence, où Il agit, où Il termine ne sont pour Lui qu’une série d’expériences.

Seigneur Suprême,
Fais de moi un instrument sacré,
Une flûte,
De sorte que Tu puisses jouer sur moi
Avec Ta Félicité
Qui illumine, libère et immortalise
Toute chose.

© Textes extraits du livre “Le Voyage de l’Âme » (voir le lien) de Sri Chinmoy,
édité par les Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright © 1998 Sri Chinmoy Tous droits réservés