Archive de la catégorie ‘* juger’

L’expérience de vie, un aimant de l’Amour ou de la confusion : Eileen Caddy nous en parle

Dimanche 13 décembre 2009

Hommage

Eileen Caddy (26 août 1917 – 13 décembre 2006)

lecieldesaconsciencewwwnidishunblogfr.jpg

Entends sans cesse ta conscience !

Garde à l’esprit qu’il sort du bon de toute chose et que chaque épreuve t’est donnée pour t’aider à grandir et à t’épanouir. Prends conscience que sans tes propres expériences tu ne serais pas capable de comprendre tes compagnons humains ou de leur ouvrir ton cœur, mais te tiendrais à leur écart et même jugerais et les condamnerais. Les expériences, aussi étranges ou difficiles soient-elles, t’ont été données dans un but ; donc prends le temps de chercher ce but. Essaie de voir Ma main en toute chose, de voir que rien n’est du  au hasard, et que  la chance ou la bonne fortune n’existent pas. Comprends que tu attires à toi tout ce qu’il y a de meilleur ou de pire dans la vie. Cela peut être la paix, la sérénité et la tranquillité, ou cela peut être le chaos et la confusion. Cela vient de l’intérieur, de ton état de conscience ; n’accuse donc pas ton entourage. Un escargot porte tout avec lui, même sa maison. Tu portes tout en toi, et cela se reflète à l’extérieur. 

 

© “La Petite voix” un livre de Eileen Caddy paru aux “Editions du Souffle d’or”
© Photo Nidish « Le Ciel de sa conscience »

Tous les articles concernant Eileen Caddy Ici 

Question – Réponse de Sri Chinmoy : La peur

Vendredi 18 septembre 2009


Question :
Pourriez-vous expliquer ce qu’est la peur et quelle en est la cause ?

ckg208n15.jpgSri Chinmoy : Qu’est-ce que la peur ? C’est quelque chose qui nous empêche de pénétrer dans la Liberté infinie. La peur nous entrave sans cesse. Elle nous répète constamment que nous sommes entièrement différents des autres ou distincts d’eux ; que nous n’existons que pour nous-mêmes. La peur peut se loger dans toutes les parties de l’être : le corps, le vital, le mental, le cœur.
La peur physique ne peut être vaincue que lorsque la peur psychique est vaincue. Lorsqu’on a peur dans le corps et dans le mental physiques, cela se manifeste par un besoin de soulagement ou de libération immédiat. La peur fait irruption comme un voleur et l’on implore d’être protégé.
Mais il n’y a pas que cette peur physique ; il existe d’autres peurs. Si l’on ressent de la peur dans le cœur ou dans le vital, il faut la dépasser ou la transformer à l’aide de la lumière de l’âme. Sinon, cette peur tuera sa victime comme un poison lent.

Question : Pourriez-vous expliquer ce qu’est la peur et quelle en est la cause ?

ckg208n15.jpgSri Chinmoy : Pourquoi avons-nous peur ? Nous avons peur parce que nous nous sommes coupés de l’Amour de Dieu et que nous ne savons penser qu’à Dieu le Tout-Puissant et non à Dieu le Tout-Amour. Mais même le Dieu tout-puissant n’est pas un Dieu qui nous menace ou nous frappe avec un martinet chaque fois que nous commettons une faute. Notre conception de Dieu est si étrange ! Nous avons l’impression qu’Il est comme un instituteur prêt à nous administrer une violente correction si nous nous écartons d’un seul pouce du chemin de la Vérité. Mais une telle conception de Dieu est absurde. Dieu le tyran n’existe pas. Il n’y a qu’un seul Dieu, le Dieu d’Amour. Ce Dieu-là ne nous punit pas. Il ne fait que constamment nous façonner à Sa propre manière. Il est l’Acteur, Il est l’Action et il est Celui qui profite à la fois de l’action même et de son résultat. Mais nous sommes persuadés que c’est nous qui agissons et que Dieu nous châtiera sans merci à la moindre erreur. Il n’en est rien ! Tout individu incarne le Rêve de Dieu. Chacun doit manifester ici-bas la Réalité de Dieu. Et la Réalité de Dieu vit en chaque être humain.

© Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy

Question – Réponse de Sri Chinmoy : S’inspirer ou admirer l’art ?

Lundi 7 septembre 2009


Question :
Comment apprend-on à trouver de l’inspiration dans l’art au lieu de se contenter de l’admirer ?

ckg208n11.jpgSri Chinmoy : L’appréciation de l’art avec l’amour du cœur fait immédiatement naître de l’inspiration. Mais une appréciation mentale vous maintient prisonnier de votre mental. Vous ne faites que mesurer l’art, le juger. Même lorsque vous l’appréciez, l’œuvre d’art ne vous apporte aucune inspiration. Si par contre vous l’admirez avec votre cœur, vous vous identifiez à elle. Ce sentiment d’unité fait naître en cœur une inspiration qui se transformera en aspiration. Demain, elle deviendra la révélation et la manifestation. Lorsque vous l’appréciez avec le cœur, il y a identification ; lorsque vous l’appréciez mentalement, en même temps que vous l’appréciez, vous vous dites que vous pourriez peindre la même chose ou écrire la même chose bien mieux que l’artiste. Avec le mental, vous appréciez tout en analysant et en jugeant et cette association du plaisir d’admirer et de l’analyse vous empêche d’être inspiré par l’œuvre, parce que vous êtes occupé à juger et à la corriger. Vous l’aimez, mais en même temps, vous montrez votre sentiment de supériorité en essayant de la corriger et de la parfaire. Par contre, lorsque vous l’appréciez avec le cœur ou avec votre identification, vous recevez automatiquement l’inspiration qui se trouve dans l’œuvre créée par l’artiste. Dans le cœur, vous vous identifiez à l’inspiration et cette inspiration finira tôt ou tard par se révéler comme une nouvelle forme de création dans votre vie.

Vous trouverez beaucoup d’autres articles sur l’art dans la liste qui se trouve dans les PAGES en haut à droite du blog, en bleu. Aussi en cliquant sur les mots clés, en bleu, ci-dessous. Vous allez devenir expert à tout lire ! ! !

Extrait du livre “L’art et la spiritualité” de Sri Chinmoy, récemment édité, en France, par les “Editions La Flûte d’Or”
Copyright © 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés

L’image que nous avons de nous-mêmes, par Sri Chinmoy

Dimanche 27 avril 2008

main4.jpeg

Chaque jour, tôt le matin, tenez-vous devant un miroir. Si vous osez vous tenir devant un miroir, alors vous pourrez aisément vous tenir devant le monde entier. Lorsque vous vous tenez devant le miroir, si le visage qui vous regarde est non divin, alors soyez assuré que le monde entier sera non divin. Mais si votre visage vous donne de la joie, s’il est pur et divin, alors soyez assuré que le monde sera aussi pur et divin. Le monde vous apparaitra tel que vous vous voyez. Si vous voyez de l’aspiration sur votre visage, vous ne manquerez pas de remarquer cette même aspiration dans le monde entier. Si vous voyez des forces agressives, un tigre vorace en vous, alors ce gros tigre viendra vous dévorer dès que vous quitterez votre maison.
Nous sommes des prototypes exacts du monde. Nous sommes le microcosme et le monde est le macrocosme. Un saint voit toujours tout le monde – même le pire voleur qui soit – comme un saint. De la même manière, un voleur verra tout le monde comme un voleur, même le saint le plus divin. Nous jugeons les autres selon nos propres critères, selon notre propre réalisation. Ceux qui n’ont pas réalisé Dieu soupçonneront toujours ceux qui L’ont réalisé et douteront d’eux. Chacun veut juger les autres selon son propre niveau de réalisation.

© Textes extraits du livre “L’Eveil spirituel du monde » de Sri Chinmoy” paru aux Editions de “La Flûte d’Or”
http://www.laflutedor.com/ Copyright
© 1999 Sri Chinmoy Tous droits réservés


Le matin quand vous passez devant un miroir, prenez le temps de vous faire un très large sourire ; cela marquera votre journée positivement.

Inspiré d’autres propos de Sri Chinmoy

Aphorisme – pensée du jour, par Sri Chinmoy

Mercredi 16 avril 2008

 

soulbird11.jpeg

Si vous devez juger,

Alors ne jugez que vous-même.
Ne jugez jamais autrui, jamais !

 

© Centre Sri Chinmoy, extrait du livre : “Philosophy for the New Millenium”