Archive de la catégorie ‘Art et Spiritualité’

“L’âme est un jardin”, un livre d’histoires de Sri Chinmoy

Mardi 1 décembre 2009

51qj3323n6lss500.jpg

“En chacun de nous existent de magnifiques jardins. Ce sont les jardins de l’âme. Chacune des fleurs qui s’y trouvent exhale un parfum qui nous permet de découvrir l’authentique beauté et l’infinie liberté de notre moi profond.” nous dit Sri Chinmoy en introduction. Traduit de l’anglais par Josée Guévin en français canadien, ce merveilleux livre de contes est l’une des 1500 oeuvres écrites de Sri Chinmoy. Tous les livres de ce grand Maître spirituel, nous apportent la sagesse et la douceur de sa profonde réalisation. “Ces histoires proviennent de l’Inde ancienne, tandis que d’autres relatent des épisodes de grands personnages de l’histoire” elles nous conduisent sur les sentiers aventureux de la vie quotidienne des gens de tous les jours, et nous en instruisent en nous en révélant certaines leçons en toute simplicité. Que ce soit le roi, le marchand d’oiseaux, la vache, l’astrologue, le brahmane, les épouses… tous au quotidien, comme nous, sont en face de la Vie et de ses messages transcendantaux. “C’est avec beaucoup d’amour que je désire les faire partager aux lecteurs de l’Occident.”

Ces 68 courtes histoires, accompagnées chacune d’un aphorisme, (”Commence ton parcours intérieur sans attendre de voir qui d’autre veut s’élancer avec toi. Lorsque les autres auront vu que tu as atteint ton but, ils voudront t’imiter.“), si elles sont distrayantes, toutes nous comblent de sagesse.
Un cadeau que l’on peut se faire, un cadeau véritable, dont on n’oubliera pas les chaleureux messages.

Voir quelques histoires en cliquant Ici

 

 “L’Âme est un jardin”
Un livre de Sri Chinmoy
Edité par les Editions “AdA Inc.”
Canada

Témoignage spontané de Nidish : Sri Chinmoy, un don d’Amour illimité

Samedi 28 novembre 2009

srichinmoybali23.jpg
Oiseau sur coquillage de Bali

« Sri Chinmoy dessinait, écrivait, composait de la musique, chantait, interprétait ses musiques, sur un instrument à chaque fois différents, soulevait des poids, donnait des conférences, des concerts, soulevait des personnes, s’occupait de ses disciples, parlait avec eux individuellement ou avec l’ensemble d’entre eux , écrivait des aphorismes, des pièces de théâtre, des biographies élogieuses sur les personnalités les plus importantes de notre époque, composait des chants à partir de leurs propos, il était infini, d’une créativité continuelle, et cela, sans arrêts, jour et nuit. Il dormait que très peu. Quand on le voyait, certaines fois il nous montrait comme un enfant aurait pu le faire une partie de ce qu’il avait réalisé dans la nuit ; c’était toujours prodigieux : soulever de poids considérables, interprétation de chants sur un nouvel instrument, composition spontanée à l’harmonium, sur un piano, à l’esraj, au violon… ou encore on le voyait s’amuser avec son petit chien. Ce sont des souvenirs joyeux inoubliables. Un bonheur profond incomparable. Un don d’Amour infini de chaque instant. » Nidish

 

Invitation à découvrir d’autres oiseaux en allant sur le lien :
http://gallery.srichinmoycentre.org/members/kedar/album141

 

© Dessin d’oiseau – © Centre Sri Chinmoy
© Témoignage de Nidish, conditions  : Ici

Inauguration d’une statue de Sri Chinmoy au Mexique à Mazatlan

Samedi 28 novembre 2009


mexicostatuea768mazatlan.png

Dans la soirée du 26 novembre 2009, la ville de Mazatlan a inauguré une statue de Sri Chinmoy « The Sri Chinmoy Peace Monument » en plein cœur du magnifique centre touristique de la commune, dans un parc paisible au bord de l’océan Pacifique. C’est la première statue de Sri Chinmoy en Amérique et la première inaugurée où il tient le Flambeau de la World Harmony Run.

statuedesrichinmoya768mazatlanaumexique.jpg

Statue de Sri Chinmoy à Mazatlan au Mexique.

Cette représentation en bronze de Sri Chinmoy fait deux mètres. Elle le représente portant le flambeau de la course internationale World Harmony Run qu’il a fondé en 1987, et qui, depuis, rayonne sur les routes du monde, de mains en mains, de villages en villes, de pays en pays, de part les différents continents. Sculptée par l’artiste londonien Kaivalya Torpy, la statue a été moulée en République tchèque ; elle a été dévoilée cette soirée, au cours d’une grande manifestation publique à laquelle ont participé les pompiers et des gymnastes qui ont réalisé une pyramide humaine et porté le flambeau de la World Harmony Run au sommet. Kaivalya, le sculpteur, était présent. Le maire Jorge Abel Sanchez Lopez a déclaré à l’occasion : « C’est un honneur pour la ville de Mazatlan d’avoir cette statue avec elle d’une personnalité d’une importance telle que celle de Sri Chinmoy, qui a consacré sa vie à travers le monde au service de la paix pour l’humanité. Il est un symbole de l’harmonie, de l’amour, de la fraternité et de l’intégrité. Particulièrement en cette période de grand besoin d’amour à travers le monde, Sri Chinmoy a travaillé sans relâche pour la solidarité de toute l’humanité. »
Le lendemain, la World Harmony Run a rendu visite à trois écoles élémentaires ; les écoliers on porté le flambeau en courant jusqu’à la statue, où ils ont été accueillis par le Secrétaire du maire. Au cours de cette cérémonie, les écoliers ont découvert
l’œuvre picturale, Jharna-Kala (Fontaine d’Art), de Sri Chinmoy, exposée dans un grand centre commercial de Mazatlan.

o o o o o o o

Sri Chinmoy a composé ces deux chants à l’occasion de sa rencontre avec le Président Lopez-Portillo, le 22 décembre 1981

Mexico, Mexico, Mexico, Mexico!
Softness, boldness your beauty’s core.
Mexico, Mexico, Mexico, Mexico!
Wisdom-freedom, your oneness-lore.
Your past, present, future: all angel-glow!
Your vision-eye a sleepless river-flow.

lastatuedesrichinmoyaumexique.jpg
La statue de Sri Chinmoy à Mazatlan

Mazatlan, Mazatlan, Mazatlan!
O snow-white heart in God’s Vision-Plan!
A stupendous soul in a tiny frame,
The boat and the Boatman
offer their fondness-game.

http://www.srichinmoybio.co.uk/news/sri-chinmoy/world-harmony-run-and-statue-of-sri-chinmoy-in-mazatlan-mexico/

« Song of The Soul », le concert itinérant qui célèbre la musique de Sri Chinmoy

Vendredi 27 novembre 2009


glo.jpg

Ghandarava Loka Orchestra à Seattle (USA),
au Benaroya Hall, le 20 Avril 2009

En allant sur le lien ci dessous, vous pourrez voir et écouter
le groupe international « Gandharva Loka »

http://www.songsofthesoul.com/en/songs-soul

 

 

Mandu et Visuddhi sur Harpe et Erhu lors d’un Concert Song of the Soul à Zurick

Vendredi 27 novembre 2009

Image de prévisualisation YouTube

Vous allez pouvoir apprécier deux pièces musicales l’une interprété par Mandu à la harpe en solo,
puis ce sera Visuddhi qui prendra l’instrument, Mandu sera alors sur un instrument chinois appelé Erhu.
L’ensemble est très doux et profond.
Les musiques sont de Sri Chinmoy.
Ces interprétations ont eu lieu lors du
Concert Song of the soul,
en tournée à Zurick (Suisse).

Ce concert hors du commun est composé par de nombreux artistes,
metteur en scène, décorateurs, éclairagistes
aux services d’excellents musiciens,
solistes, en groupe ou en choeurs,
poètes et chanteurs
tous à leurs manières interprètent
les chants sacrés écrits par Sri Chinmoy.
Le tout est très varié, de qualité professionnelle,
quoique l’ensemble des participants soient bénévoles.
Ces concerts, tant ceux de la tournée européenne que ceux de la tournée américaine,
sont entièrement gratuits.
Qui paie, vous allez demander
tous ceux qui offrent les concerts.

Ainsi, si vous venez, vous serez nos grands invités.
Un concert est prévu à Paris la première semaine de novembre.
La date exacte sera affichée ici, dès que nous en saurons plus.
Et aussi sur le site de
« Song of the Soul »
où vous pourrez voir et écouter
d’autres prestations.

http://www.songsofthesoul.com/en/songs-soul

 

Sur ce blog,
vous pouvez aussi cliquer sur le lien
pour écouter d’autres groupes participants à la tournée

http://nidish.unblog.fr/tag/musique-song-of-the-soul/

 


Les images de la vidéo sont de Kedar Vidéo.

Ануграха, Art spirituel en mouvement sur des chants sacrés de Sri Chinmoy, interprétées par le groupe féminin Shindhu

Mercredi 18 novembre 2009

Image de prévisualisation YouTube
A regarder et à écouter tranquillement,
les Ôm dansent,
les derviches tourneurs se dissolvent
sur un chant de Sri Chinmoy
interprété par le groupe Shindu.
Nourriture de l’âme
ces quelques minutes
vous apaiseront.

Statue de Sri Chinmoy sur la rive de la Vltava à Prague

Vendredi 23 octobre 2009

statuedesrichinmoyde769die769ea768lharmoniea768prague.jpg

Statue de Sri Chinmoy au Musée Kampa-Sovovy miyny à Prague (République Tchèque) sur la rive de la Vltava

Ce 23 octobre 2009, à 17 heures, une statue grandeur nature du Maître spirituel Sri Chinmoy (1931 -2007) a été inaugurée sur une rive de la Vltava, non loin du pont Charles. Le Musée Kampa-Sovovy miyny, dont fait désormais parti la sculpture, est spécialisé dans les œuvres d’Art modernes de l’Europe Centrale. Cette statue est la troisième dans le monde de l’artiste britanique Kaivalya Torpy, après celles d’Oslo et de Bali. De nombreuses personnalités ainsi que les étudiants de Sri Chinmoy étaient présents à l’inauguration. Tous les visiteurs ont été surpris par la puissante vibration de la statue. Un des étudiants de Sri Chinmoy a rappelé les paroles du maire d’Oslo, Svenn Kristiansen : « La vie de Sri Chinmoy a entièrement été consacrée à la promotion de l’harmonie religieuse et l’unité religieuse entre les peuples et les nations. » Après la cérémonie, une promenade en bateau a été organisée.

Harinie Jeevitha Narasimhan : Une grande danseuse indienne

Samedi 17 octobre 2009

Image de prévisualisation YouTube  http://www.harinie.org/

Vous allez pouvoir apprécier une très haute performance de Harinie dans une danse traditionnelle indienne dédiée du Bharatanatyam (Bharata natyam, Bharatnatyam, Bharathanatyam). Cette jeune artiste a commencé la danse à l’âge de 6 ans avec Sri Devi Nrithyalaya, depuis elle a obtenu de très nombreux prix, notamment avec cette danse. Elle apprend aussi la musique vocale carnatique dont les fondations furent écrites entre le IVe Siècle et le IIe Siècle av. J.C..

Voir aussi sur ce blog l’article :
Question – Réponse de Sri Chinmoy : Danse, corps et Spiritualité

 

Humour Aimant : 10 Blagues inter-religieuses de Nidish pour les hommes de foi

Jeudi 15 octobre 2009

POUR SOURIRE
emoticone

89) C’était l’heure
C’est un hindouiste qui au pied d’un arbre pratique la méditation du lion, c’est à dire les yeux mi-clos mi-ouvert , ainsi il est en contact avec son mon monde intérieur et reste éveillé au monde terrestre. Justement un lion passait par là, le voyant, le  roi des animaux se lèche les babines ; il ne fait qu’une bouchée du sage. Quand il arrive au Ciel, le méditant voit Brahma qui lui sourit :
- Te voilà !
- Oui, dit le méditant, j’ai été mangé par un lion alors que je méditais !
- Et qu’as-tu fait quand il est arrivé ?
- J’ai fermé les yeux et je T’ai appelé, mais Tu n’es pas venu !
- Comment cela, je ne suis pas venu ? C’était qui le lion ?

emoticone

90) Point de rupture
C’est un psychanalyste qui rencontre un ami médecin, lors de leur échange, le psychanalyste évoque une cliente :
- … c’est une fille, déséquilibré et déséquilibrante !
- Déséquilibrante ? s’étonne l’ami médecin.
- Oui, déséquilibrante, elle m’a complètement déséquilibré.
- Ne me dit pas qu’elle est psychanalyste, elle aussi !
- Non, je ne le dis pas !

emoticone

96) Compter sur soi
Un juif très expérimenté arrive à compter sur les dix doigts d’une main, sans difficulté.

 

emoticone

(suite…)

Question – Réponse de Sri Chinmoy : Danse, corps et Spiritualité

Samedi 3 octobre 2009

Question : L’utilisation du corps physique dans la danse rend-il l’intégration de la danse dans la vie spirituelle plus difficile que celle d’autres formes d’art ?

 

ckg208n1.jpgSri Chinmoy : En général, oui. mais en inde, il y a des danseurs qui offrent vraiment leur consécration et leur dévotion au Pilote Intérieur, au Suprême. Lorsqu’ils regardent le public, ils ne voient pas que des individus : ils voient tous les gens comme des dieux et des déesses suprêmes. Lorsqu’ils voient leur public de cette manière, cela les aide énormément dans leur vie spirituelle. La danse peut vraiment être un art spirituel à condition que le public, comme le danseur, soient dans une conscience élevée. Tel un enfant, le danseur fait parcourir un frisson de joie innocente et absolument profonde dans le public. Il donne au monde ce qu’il possède et le monde reçoit son offrande avec la gratitude la plus intense. le fait même que le public apprécie et admire le danseur ajoute à son talent et à sa beauté.
Mais ce qui se produit souvent, c’est que les danseurs commencent à danser dans une bonne attitude et ensuite, leurs mental entre en jeu. Ils veulent être appréciés et admirés. Le physique danse, le vital danse, mais le mental est comme un aimant qui essaye sans cesse d’attirer l’appréciation et l’admiration. puis, tandis que le mental du danseur reçoit les louanges de ses admirateurs, le vital inférieur de ceux-ci lui envoie de l’impureté, faisant terriblement descendre sa conscience et gâchant complètement sa pureté du début. Les spectateurs peuvent littéralement engloutir les qualités spirituelles du danseur, quelque élevée soit sa pureté.
Dans d’autres cas, le danseur pense offrir une pureté et une divinité absolues, mais dès qu’il commence à danser, il répand la vulgarité dans des mouvements du vital inférieur au lieu de répandre la beauté de son âme. Le public peut être plein d’aspiration, mais le danseur, lui, est dans une conscience très ordinaire et répand consciemment ou inconsciemment des forces du vital inférieur. le public est arrivé au théâtre avec autant de pureté qu’après une méditation, mais dès que le danseur commence à danser, sa beauté physique attire le vital inférieur des spectateurs au point qu’ils ne peuvent pas rester dans une conscience élevée. après cela, la danse n’est plus qu’une attraction vitale physique sans la moindre spiritualité.
L’aspirant doit être très prudent dès que le corps se met en mouvement. La difficulté, c’est que nous ne savons pas où se dissimule la tentation du corps. Elle n’est pas nécessairement à un endroit particulier. Elle peut même se cacher dans les yeux. Un seul regard du danseur, ne serait-ce que d’un œil, suffit pour capturer une personne et la tenter. un seul geste d’un petit doigt peut suffire à déranger tout le public. a l’inverse, il peut arriver que ce soit le public qui décroche un seul regard sur le danseur pour que c’en soit fini de sa pureté. l’idéal dans la danse, c’est lorsque le public comme le danseur peuvent rester dans leur conscience la pus élevée, mais c’est pratiquement impossible à réaliser.

Possibilité de voir sur ce blog
les vidéos de danses indiennes dédiées :
Bharatha Natyam une Danse indienne traditionnelle dédiée

 

12345...7