Archive de la catégorie ‘* Léthargie’

L’âme, son incarnation, aujourd’hui et dans plusieurs millénaires. Propos de Sri Chinmoy Maître spirituel contemporain

Lundi 10 octobre 2011

Question : Un jour les âmes s’incarneront-elles différemment ?

srichinmoynidishunblogfr.jpgSri Chinmoy : Certains maîtres spirituels disent que dans le processus de l’évolution -cela peut prendre des milliers d’années voire encore plus longtemps, Dieu seul sait- les âmes descendront directement sur terre par le physique subtil, elles prendront forme humaine sans passer par le processus de la naissance. Nietzsche utilisait le mot « Surhomme » dans un sens vital, tandis que Sri Aurobindo l’utilisait dans un sens divin.

Aujourd’hui, nous sommes à la merci de la mort. La mort peut nous enlever à n’importe quel moment ; en buvant un verre d’eau ou en lisant le journal, nous pouvons mourir. Seuls les maîtres spirituels et les âmes très évoluées peuvent utiliser leur volonté consciente afin de déterminer le moment de leur mort. Mais dans le futur, lorsque les âmes descendront sur terre directement dans leur corps physique tout en restant pleinement conscientes, elles ne seront plus à la merci de la mort. Les âmes pourront rester sur terre afin de travailler et de manifester la Volonté de Dieu aussi longtemps qu’elles le souhaiteront. Elles auront de plus amples opportunités pour manifester Dieu car la mort ne pourra pas les enlever prématurément.

(suite…)

Corps et âme, mais aussi vital, mental et cœur, physique et subtils : Nous sommes plus complexe qu’il n’y parait

Jeudi 5 novembre 2009

Voici le premier chapitre du livre « La lumière de l’Au-delà » de Sri Chinmoy, intitulé :

earlycentresmiling150k.jpeg

LE PSYCHISME HUMAIN

SON FONCTIONNEMENT INTERNE

1er extrait : Le corps

L’être humain est constitué d’un corps, d’un vital, d’un mental, d’un cœur et d’une âme. Dans la plupart des cas la conscience physique est obscure et non évolutive. La nature même du physique est de rechercher le confort ; il aime à paresser et se complait dans l’oisiveté. L’un des buts de la vie spirituelle est donc de restituer au corps son dynamisme et son goût de l’action. Même si le résultat obtenu n’est pas probant, un semblant de mouvement se sera produit. Et si le corps se trompe de direction, l’être intérieur le lui fera savoir.

Celui qui prie et médite invoque la lumière afin qu’elle tente de pénétrer en la totalité de son existence intérieure. Au début, le corps se dresse contre l’âme. Mais le jour vient où l’âme s’avance au premier plan et exige du corps qu’il devienne son instrument privilégié et fidèle. C’est alors aussi bien la victoire du corps que celle de l’âme. Corps et âme ne vont de pair que lorsque l’âme parvient à dicter sa conduite au corps et que celui-ci est disposé à suivre ses injonctions. La conscience physique s’unit alors à la conscience psychique ; corps  et âme deviennent partie intégrante d’une même vérité : le Dieu infini.

Vous pouvez vous procurer le livre
“La Lumière de L’au-delà”
Paru aux Editions Sri Chinmoy
Diffusé par les Editions de La Flûte d’Or.

Décodage, de Nidish, d’une chanson populaire enfantine : « Meunier tu dors », une chanson qui prend tout son sens à notre époque.

Mercredi 14 octobre 2009

moulin012.gif

Meunier tu dors

Meunier tu dors, ton moulin, ton moulin va trop vite
Meunier tu dors, ton moulin, ton moulin va trop fort

Ton moulin, ton moulin va trop vite
Ton moulin, ton moulin va trop fort
Ton moulin, ton moulin va trop vite
Ton moulin, ton moulin va trop fort

Meunier tu dors, les nuages, les nuages viennent vite,
Meunier tu dors, et l’orage et l’orage gronde fort !

Les nuages, les nuages viennent vite,
Et l’orage et l’orage gronde fort !
Les nuages, les nuages viennent vite,
Et l’orage et l’orage gronde fort !

o o o

Une chanson qui prend tout son sens à notre époque :

Imaginons que la voix qui chante cette chanson populaire vienne de l’au-delà, une voix Suprême : La voix de Dieu.
Maintenant imaginons que cette voix, qui s’adresse au meunier, s’adresse d’une manière plus générale, à l’homme qui a à œuvrer sur terre  mais dors ; en d’autre terme, cette humanité reste dans le monde du sommeil, elle ne passe pas à l’action dans le monde éveillé.
Le moulin, que représente-t-il sur le plan symbolique ? Les aiguilles du temps qui tournent : le temps qui passe.
Le temps passe sans l’action de l’incarné qui dort.
Le moulin représente aussi l’outil de travail sur terre.
Parce que l’homme ne s’occupe pas des éléments (vent, nuages, orage…), il n’est pas en harmonie avec l’environnement : il se fait dépasser par sa propre création (le moulin qui tourne trop vite, trop fort).
La chansonnette peut être perçue comme une mise en garde pour les générations présentes, puisque le texte a été chanté par celles-ci, et que depuis, les aiguilles du moulin ont tournées sans que ces générations se soient réveillées à la nature.


Paroles de cette chanson populaire française trouvées sur Wikipédia

© Commentaire de Nidish:http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/deed.fr

Une imperfection de notre nature : La jalousie

Mercredi 2 septembre 2009

Ceci est le dixième article qui évoque « la jalousie », il est composé de dix aphorismes extraits d’un livre de Sri Chinmoy : « Jealousy is my madness-buren » (Ma jalousie est mon fardeau de folie) ; Sri Chinmoy, vous allez le voir, considère la jalousie comme « un tueur instantané de joie » :

Dix Aphorismes

 

- La jalousie est un mortel poison de haine.

- La jalousie est une vie de rejet de l’amour profondément ancrée.

- La jalousie est tout à la fois féroce et atroce.

- La jalousie et la suprématie ont toujours plaisir à cohabiter.

- La jalousie humaine et l’extase divine sont éternellement étrangères l’une de l’autre.

- La jalousie est un bombardier détruisant le navire du rêve de l’humanité.

- La jalousie vient de la vie de désirs.
La vie de désirs vient du mental d’impureté.
Le mental d’impureté vient des ténèbres de l’intouchabilité.

- La jalousie, dans son échec, se soumet à la léthargie qui refuse de bouger. La léthargie qui refuse de bouger se soumet à la douloureuse auto-destruction.

- Jalousie, Dieu est ravi d’apprendre que tu ressens qu’il est nécessaire qu’Il vienne à ta porte.

- Jalousie, vois combien Dieu se réjouit de venir te rencontrer !
  Dis-Lui simplement bonjour.
  En un rien de temps, Il te transformera et fera de toi
  Sa Vie de Divinité, Son Cœur d’Infinité
  et Son Âme d’Immortalité.