Archive de la catégorie ‘L’homme et l’animal’

Désarmer son mental, se départir des idées préconçues que violence, agressivité et guerres sont incontournables grâce à de fabuleuses histoires d’hommes avec les animaux (tigres, lions, crocodiles, requins…)

Mercredi 26 octobre 2011


Article réalisé à l’occasion de la

Semaine du désarmement initiée par les Nations Unies
du 24 au 30 0ctobre

o o o

A travers ces témoignages vivants, de relations d’hommes avec les animaux que l’on s’est présenté comme les plus dangereux de la planète, nous voulons seulement témoigner que l’Amour et la Joie de vivre sont les solutions les plus efficaces pour résoudre tous les conflits.

o o o
Ci-dessous 5 vidéos-témoignages

 

(suite…)

« Little Tyke » la lionne végétarienne qui inspire le monde humain à respecter la Vie

Vendredi 8 juillet 2011

 

littletykenidishunblogfr.jpg

« Little Tyke » la lionne végétarienne
qui refusait la viande

On impute aux lions et aux tigres bien des mots ayant pour origine notre frayeur qui elle-même a pour origine nos actes délibérés et arrogants : l’espèce humaine mange ses congénères du règne animal en découle une crainte imprévue d’être mangé à son tour par eux.

Dans le monde humain, il y a des individus ici et là, par-ci, par-là, de plus en plus nombreux qui aspirent à un monde plus harmonieux plus respectueux de la vie et qui ont une pratique en rapport avec cet idéal de vie.

Dans le monde animal, il en est de même,. Des individus se départissent des habitudes de pensée des hommes et nous montrent autre chose d’eux que les images que l’ignorance collective leur a collées. Ainsi, comme des hommes et des femmes se nourrissent de végétaux par respect de la vie animale, chez les lions et les tigres il y a aussi des animaux qui, par éducation ou par choix délibéré, refusent de manger d’autres animaux et s’alimentent uniquement de produits du règne végétal. À une époque où des hommes vont faire manger à des animaux herbivores de la farine composée de restes d’autres animaux, cela peut nous laisser songeurs sur l’éveil et le sens des responsabilités des uns et des autres.


L’histoire vraie, légendaire, de Little Tyke

(Source : « Little Tyke » de Georges H. Westbeau)

Little Tyke (pauvre petit) est l’histoire d’un lionceau née d’une lionne africaine en cage, dans un Zoo des États-Unis, en septembre 1946. Sa mère, déséquilibrée par sa vie en cage, ou plus naturellement, pour préserver sa descendance d’une vie entre des barreaux, comme elle l’avait fait avec ses précédents lionceaux, a voulu tuer son dernier né. Mais Georges Westbeau sauva le lionceau inextrémiste de la mère, qui blessa sa progéniture à une patte. Dès lors le lionceau fut confié par le Zoo à son sauveur et sa compagne ; il vécut à Hidden Valley Ranch, aux environs de Seattle.

(suite…)

Est-ce que la vie spirituelle modifie la forme physique ? Réponse de Sri Chinmoy

Jeudi 26 mai 2011

mg682112.jpg

Ici Ashrita Furman, à Bali, au début de l’année (janvier 2011), avec un jeune Orang-outan sur le dos, établi un record du monde insolite, mais non moins très sportif qui sera enregistré dans le très officiel livre « Guinness Records ». Ashrita est le détenteur du record du monde des records du monde réalisés par une seule personne.

o o o o o o o

Est-ce que la vie spirituelle modifie vraiment la forme physique ?

Sri Chinmoy : Oui, la vie spirituelle change la forme physique si, en pratiquant la vie spirituelle, on prend soin du physique. Il y a beaucoup de Maîtres spirituels qui pratiquent la spiritualité et qui prennent également soin du physique. Je fais partie de ces Maîtres. Même lorsque j’étais en Inde, je m’entraînais régulièrement parallèlement à la méditation. Mais il y a aussi beaucoup de Maîtres qui ne s’occupent pas du physique.

La vie spirituelle a la capacité de changer le physique, mais si l’on n’utilise pas consciemment la vie spirituelle pour aider le corps, le corps ne sera réceptif que dans une certaine mesure. Cela dépend du chercheur ; soit il souhaite que sa vie spirituelle entre dans sa conscience physique, soit il préfère avoir deux existences séparées. Mon sentiment est que les deux devraient aller ensemble. Mais encore une fois, il est inutile qu’un corps devienne fort si l’on n’aspire pas. Le corps et l’âme doivent aller de pair dans le voyage spirituel.

Rabîndranâth Tagore, 1er prix nobel de Littérature en Asie, le grand poète du Bengale était végétarien

Mardi 22 décembre 2009

tagore1.jpg
Rabîndranâth Tagore
1861 – 1941
1er Prix Nobel de Littérature en Asie, en 1913

« Nous arrivons à manger de la chair animale,
uniquement parce que nous ne pensons pas
à la cruauté de cet acte. »

 

Pour découvrir Tagore, Cliquer Ici 

Il y a 3000 ans en Inde l’on avait une conscience d’avant garde dans l’alimentation

Mardi 22 décembre 2009

bhishma.jpg
Bhishma

« La viande des animaux est comme la chair
de nos propres fils »

Bhishma
Mahâbhârata section CXIV

Compte tenu
que les animaux ont une âme,
que l’âme des animaux se réincarne un jour dans un corps humain,
cette acception de la phrase de Bhishma,
il y a 3000 ans avant Jésus Christ,
est tout à fait véritable.


Voir des articles complémentaires
en cliquant ci-dessous sur les liens en bleu

Histoire d’Amour entre les hommes et leurs frères d’âmes, les animaux : Christian le lion

Mardi 10 novembre 2009

http://www.dailymotion.com/video/x7x98s
Durée : 4’43

En 1969, deux Australiens, John Rendall et Ace Berg ont vu un lionceau à vendre au département des animaux exotiques chez Harrods, à Londres, il était à l’étroit dans une petite cage. « Nous avons été choqués. Nous nous regardâmes les uns les autres et nous sommes dit que quelque chose devait être fait à son sujet. » Raconte dans un livre les deux amis. Aujourd’hui, cette pratique irrespectueuse de vendre des animaux exotiques n’a plus lieu. Ils ont décidé alors de le ramener avec eux. Pour ses exercices quotidiens, avec l’aimable autorisation du pasteur, le petit lion utilisait la pelouse autour de la chapelle de la Moravie. « Tout le monde aimait chrétian et il est devenu une figure populaire locale.«  Mais l’animal est devenu rapidement trop grand pour leur habitation. Il est passé de 35Livres quand il est arrivé à 185 livres un an plus tard. Ils entendent alors parler de l’histoire vécue de l’écologiste George Adamson et sa femme Joy, qui ont élevé un lionceau appelé Elsa au Kenya puis l’ont réintégré dans la nature.

Suite avec photo en cliquant sur « Lire la suite »

 

(suite…)

Ouvrez la cage aux oiseaux, regardez-les s’envolez, c’est beau !

Jeudi 5 novembre 2009

oiseau181261.gif

 » Ouvrez ouvrez la cage aux oiseaux
Regardez-les s’envoler c’est beau
Les enfants si vous voyez
Des p’tits oiseaux prisonniers
Ouvrez-leur la porte vers la liberté »

Pierre Perret
Refrain de la chanson
« Ouvrez la cage aux oiseaux »


A l’époque où cette chanson passait fréquemment sur les médias, il m’est venu à l’idée d’ouvrir la volière de mes parents et de laisser s’envoler les tourterelles. Elles n’ont pas dit « non ».

Tuer un animal pour le mettre dans son assiette : Plus jamais !

Mercredi 4 novembre 2009

 

canardwwwnidishunblogfr.jpg

Quiconque a entendu les cris d’un animal que l’on tue
ne peut plus jamais manger de sa chair.
Confucius

« Une fois j’ai entendu crier un lapin qu’un homme simple voulait tuer, je peux vous assurer que plus jamais, non plus jamais… je ne savais même pas qu’un lapin pouvait émettre des sons. Affreux. Mais Dieu merci, j’étais déjà végétarien. Jamais je n’aurai pu manger cette bête. » Nidish

 

© Photo Nidish Canard au bord d’un étang Parc de Vincennes (75)

Les animaux végétariens pour inspirer l’homme à les respecter

Vendredi 30 octobre 2009

martinharveyblackrhino.jpg

A-t-on réfléchi que les animaux les plus puissants sont tous herbivores ?

« Cheval, taureau, éléphant, rhinocéros, hippopotames… de plus, on a démontré que des carnivores, des lions entre autres, non seulement supportent un régime exclusivement végétarien, mais qu’ils prospèrent et que, s’ils perdent leur férocité, ils gagnent en vigueur et en souplesse.
Si nous reconnaissons que les vautours, chacals, hyènes, ainsi que nombre d’insectes jouent un rôle utile en dévorant les cadavres, nous ne penserons jamais que l’homme aussi soit destiné à un rôle de croque-mort »
affirme Frieda Mangold dans son livre de cuisine végétarienne  « Epicure ».
Je peux aussi soutenir cette idée pour avoir vu, il y a une vingtaine d’année, dans le journal « Bio contact », en photo, un tigre décrit comme végétarien au côté de la personne qui témoignait. Une amie par ailleurs m’a informé qu’elle nourrissait son chat que de produits non carnés. Le chat se portait très bien.

 

© Photo Martin Harvey – WWWF – Rhinocéros noir

Protégeons notre santé et la planète, uniquement en respectant la vie animale

Mardi 20 octobre 2009

wwwnidishunblogfrvachesdanspaturage.jpg

Faut-il manger moins de viande pour sauver la planète ?

Fabrice Nicolino est l’auteur de « Bidoche, L’industrie de la viande menace le monde »qui parait aux Editions « Les Liens qui libèrent », il a répondu aux questions des lecteurs du Monde.fr ; vous trouverez le lien au bas de cet article. Dans les lignes suivantes sont repris les  thèmes qui concernent notre blog :

Avant propos de Nidish :
Vous trouverez d’excellentes réponses sur le lien et dans le livre de Fabrice Nicolino.
Personnellement je ne vois comment agir, tant l’affaire est politique, social, culturelle, économique, industrielle… cette combinaison semble n’avoir pour effet que détruire la vie : Animale, écologique (sol, forêts, ozone…), et de fait, humaine. Ici, l’on commence par soi, les bonnes raisons fondamentales intérieures qui peuvent, pour notre bien, nous amener à modifier notre alimentation. Le reste suivra, un jour.
Le jour ou l’humanité deviendra végétarienne, tout le reste, qui d’ores et déjà est à corriger, découlera : plus de production intensive d’animaux, plus d’abattage de forêts pour des plantations visant la nourriture des animaux de consommation, plus de méthane issus des
flatulences de milliers de bêtes, plus de tonnes de fumiers chargés de gaz nocifs (NO2), plus de maladies qui découlent des maladies des animaux élevés de manière intensive et moins d’accidents cardiovasculaires, diabète, obésité… plus d’émissions d’ammoniac synonymes de pluies acides et de déjections qui polluent les nappes phréatiques, mais par contre, une relation hommes animaux plus consciente et plus profonde. Un climat relationnel entre les hommes, et entre les hommes et les animaux, plus doux, plus confiant, plus serein.

Que la vie sera belle dès que, par respect de la vie, l’on ne mangera plus nos amis et frères d’âmes, les animaux !

wwwnidishunblogfrttedechevalblanc.jpg

Donc voici quelques propos simples de Fabrice Nicolino :

« Sur le plan nutritionnel, aussi curieux que cela paraisse, un grand nombre d’études montrent que les régimes végétariens ou les régimes extrêmement peu carnés sont les meilleurs pour la santé humaine. Je cite rapidement un nom, très connu dans les milieux de la nutrition : c’est un Américain qui s’appelle Colin Campbell. Il a réussi à mener une étude comparée de l’alimentation dans des cantons chinois d’un côté, et d’autre part dans des comtés américains. Une étude énorme qui a duré vingt ans. Il note que le régime chinois, très largement basé sur les végétaux, est infiniment meilleur pour la santé. »
o
« J’ai découvert en tout cas, en écrivant ce livre, qu’on pouvait se passer de viande. Je l’ignorais vraiment. Je crois qu’en fait, on a moqué trop longtemps les végétariens, on a prétendu parfois contre l’évidence que leur santé était très mauvaise… Ce que j’ai vu, c’est qu’on peut vivre sans manger du tout de viande. Pour les grands équilibres, pour affronter les grands problèmes qui sont devant nous, à commencer par la faim, il me paraît vital que nous changions à nouveau de régime alimentaire… « 
o
« Moi, au risque d’en choquer certains, je suis très sensible au sort des humains, je suis un humaniste, mais j’estime que les animaux ont un droit à l’existence. J’ai dédié mon livre aux animaux morts sans avoir vécu. »
o
« On est donc passé à une situation d’industrialisation où l’animal est devenu une chose, une marchandise, un objet d’échange, du matériel. Je crains que cette rupture dans l’histoire de notre relation avec l’animal nous enlève une part considérable de notre humanité. Je crains que cette manière de traiter cet « autre » qu’est l’animal ouvre la voie à un gouffre moral. »

O o O

Article de référence :
http://www.lemonde.fr/planete/chat/2009/10/15/faut-il-manger-moins-de-viande-pour-sauver-la-planete_1254289_3244_1.html

O o O

Voir aussi dans le même esprit et la même réflexion que  « Bidoche, L’industrie de la viande menace le monde » de Fabrice Nicolino, l’article de Doan Bui paru dans le Le Nouvel Observateur et dont, plus haut, je me suis inspiré :

http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2270/articles/a374222-.html

O o O

Voir de nombreux articles sur l’alimentation végétarienne sur ce blog
(humour, réflexion, informations, témoignages, réactions d’enfants et de bébé…) :

http://nidish.unblog.fr/tag/vegetarin/

 

© Photos Nidish Vaches à Cluny, cheval à Palavas

12