• Accueil
  • > Livre : La lumière de l'Au-delà

Archive de la catégorie ‘Livre : La lumière de l’Au-delà’

Question, Réponse de Sri Chinmoy : Les besoins de l’âme

Mercredi 11 juin 2008

Question : L’âme est-elle toujours assurée de déceler sa véritable mission sur terre ?
ckg208n13.jpgRéponse de Sri Chinmoy : Avant de prendre incarnation humaine, l’âme reçoit un message intérieur concernant sa mission terrestre. Elle ne descend donc que pleinement consciente et munie de l’approbation directe du Suprême. Hélas, une fois parmi nous, l’océan de l’ignorance tente de l’encercler. Le corps, le vital, le mental et le cœur prennent alors plaisir, consciemment ou non, à s’y identifier. La mission de l’âme ne peut donc plus s’extérioriser. Par conséquent, ce n’est que si le corps, le vital, le mental, le cœur et l’âme aspirent de concert que le sens véritable du séjour terrestre nous sera révélé.
Une lutte permanente prend place en chaque individu. L’ignorance du monde essaie de dévorer l’aspiration humaine. Aujourd’hui, la plupart des êtres vivent dans le vital, où ne règnent que désir, angoisse et colère. Dans de telles conditions, comment peuvent-ils prendre conscience des besoins de l’âme ?

 

© Textes extraits du livre “La lumière de l’Au-Delà » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”

Sri Chinmoy évoque constamment les différentes parties de notre être : corps, le vital, le mental, le cœur, l’âme ; vous pouvez découvrir sur ce blog ce qu’il entend par cela dans cet extrait du livre “La Lumière de L’au-delà” intitulé : LE PSYCHISME HUMAIN SON FONCTIONNEMENT INTERNE

Question, Réponse de Sri Chinmoy : Dieu dans la famille

Vendredi 6 juin 2008

Question : Comment une mère de famille ayant des enfants de bas âge peut-elle trouver le temps de méditer ?
ckg208n12.jpgSri Chinmoy : Si tel est votre cas, la chose est facile, pourvu que vous pensiez d’abords à l’essentiel. Tôt le matin, avant que les vôtres ne se réveillent, avant de pénétrer dans l’agitation quotidienne, offrez quelques secondes de votre temps à Dieu. Si vos enfants réclament leur petit déjeuner vers six heures, par exemple, levez-vous à cinq heures et demie et méditez en secret, telle une cambrioleuse divine ! Puis dans le courant de la journée, lorsque vous parlez à vos enfants et que vous essayez de les discipliner, sentez en eux la Présence du Dieu Vivant. Hélas, la plupart des gens ne procèdent pas ainsi. Ils considèrent leurs enfants comme une propriété et s’arrogent le droit de les guider et de les façonner comme bon leur semble. Pourtant, s’ils parvenaient à eux, un flot spontané d’amour se mettrait à couler. Les enfants eux-mêmes verraient alors à quel point ce que leurs parents est unique. Sentez que Dieu sert de pont entre vous et vos proches. Vous les aimez précisément parce que Dieu, l’Amant Eternel, habite en eux. Vous faites montre de compassion envers autrui précisément parce que la Mère de Compassion Eternelle vit en vous. Voilà comment l’on peut méditer tout en s’occupant de ses enfants.


© Texte extrait du livre “La Lumière de l’Au-Delà” de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright © 1989 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Question – Réponse de Sri Chinmoy : Dieu était-il parfait ?

Mardi 3 juin 2008


Question :
Le Suprême était-Il parfait avant même de créer l’univers ?

ckg208n11.jpgSri Chinmoy : Oui, le Suprême était parfait. Mais de même qu’il n’existe pas de limites à notre perfection, il n’en existe pas davantage à celle du Suprême. J’emploie souvent le terme : « Au-Delà en perpétuelle transcendance ». Il signifie que le Suprême Se transcende Lui-même constamment. Sa perfection équivaut au message de Sa propre transcendance. Du temps où vous ne saviez pas encore jouer du piano, votre but ou votre conception consistait simplement à viser les notes justes. Y parvenir suffisait à vous rendre heureux. Mais les années ont passé et vous avez voulu pouvoir jouer quelques morceaux correctement. Puis vous avez souhaité interpréter les grands chefs-d’œuvre de la littérature pianistique, et ainsi de suite. Le Suprême ne procède pas différemment. Il portait en Lui le plan de Sa Création. Jugez maintenant à quel point Son évolution vers le stade ultime s’effectue lentement et graduellement ! La perfection est ainsi. Quel que soit notre acquis, il constitue au départ notre seule idée de la perfection. C’est lorsqu’on réalise ses insuffisances que l’on poursuit son chemin.
L’enfant est malheureux, qui ne sait point encore ramper sur le sol. Or, il suffit qu’il y parvienne pour que sa mère le croit parfait ! Pourtant, il doit encore apprendre à se tenir debout, à marcher et à courir. Mais c’est ainsi qu’il progresse : par étapes. Et le message du progrès n’est autre que la perfection. La perfection est un progrès constant dans la Lumière du Suprême.
Le Suprême était incontestablement parfait avant la création de l’univers. Mais Il possède maintenant le message de la manifestation. Son sens de la Perfection grandit en conséquence et Il transcende de loin Ses propres critères, Son propre acquis, Sa propre Vision. Parfait il fut, mais Il souhaite désormais l’être de façon plus élevée et plus convaincante. La perfection signifie une progression continue. C’est parce que le Suprême Se transcende constamment que nous appelons Sa Vie : Perfection Absolue.

© Texte extrait du livre “La Lumière de l’Au-Delà » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright © 1989 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Question – Réponse de Sri Chinmoy : Notre planète le lieu de l’évolution

Dimanche 11 mai 2008

Question : La réalisation et la manifestation de Dieu ne peuvent-elles être instaurées que sur la terre ?

ckg208n1.jpgSri Chinmoy : Oui. Dieu ne peut être réalisé, révélé et manifesté que sur terre. La réalisation de Dieu et la manifestation de Dieu doivent avoir lieu sur notre planète ; elles ne peuvent s’effectuer sur aucun autre plan de conscience. La raison en est simple. La terre est la seule planète en évolution. Evolution signifie progrès constant, accomplissement constant. Dans un sens, notre monde est obscur et ignorant. Il rejette la vie divine. Mais d’un autre côté, il a un besoin intérieur énorme, dont la plupart des êtres humains ne sont pas encore conscients. Il possède la nécessité intérieure de progresser. Pour celui qui aspire, qui veut accomplir des progrès, qui souhaite se transcender, c’est l’endroit idéal. Dans les autres mondes, les êtres sont satisfaits de ce qu’ils ont déjà accompli et ne cherchent pas à dépasser d’un pouce le niveau atteint. En revanche, sur terre, vous n’êtes pas satisfait de votre acquis, je ne le suis pas davantage, personne ne l’est. Cette insatisfaction n’implique pas que l’on se fâche contre le monde entier ou contre quelqu’un en particulier. Oh que non ! Elle signifie que l’on a suffisamment d’aspiration pour aller toujours de l’avant. On possède déjà une once de lumière, et l’on veut en obtenir davantage. On cherche une expansion permanente.

© Textes extraits du livre “La Lumière de l’Au-Delà » repris par les Editions de “La Flûte d’Or”
http://www.laflutedor.com/ Copyright
© 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés

12