• Accueil
  • > Livre : L'Art et la Spiritualité

Archive de la catégorie ‘Livre : L’Art et la Spiritualité’

Question – Réponse de Sri Chinmoy : LES ARTS, EXPRESSION de la beauté divine

Lundi 30 juin 2008

Question : Est-ce que tous les arts sont une expression de la Beauté du Suprême ?

Sri Chinmoy : Oui ! Tous les arts, sans exception, sont une expression de la Beauté du Suprême. L’art est beauté et la beauté est art. L’art, la beauté et la joie sont comme trois frères. Lorsque Keats dit : « Toute beauté est joie qui demeure », il avait parfaitement raison, parce que la joie est la beauté même. Keats dit également une autre chose très importante : « La beauté est vérité, la vérité est beauté. »
La Vérité représente le Plus-Haut. Lorsque la Beauté et la Vérité sont réunies, la Beauté devient naturellement le Plus-Haut, qui n’est autre que Dieu. L’art est la création de Dieu, l’expression de Dieu. Lorsque vous pensez à l’art et à la Beauté de Dieu, vous constatez qu’ils sont comme les deux faces d’une même pièce ; ils sont inséparables.

krishnaarjuna.jpg

Question : Est-ce que tous les arts sont une expression de la Beauté du Suprême ?

Sri Chinmoy : Certainement ! Lorsque Arjuna et Krishna ont engagé le combat contre les forces asuriques, les forces démoniaques des Kauravas, c’était de l’art. C’était l’art de la justice, l’art de la manifestation-lumière sur terre, l’art de la suprématie de la vérité sur l’erreur. Le combat même était un art, un art suprême qui cherchait à conquérir l’ignorance qui régnait sur le monde à cette époque. La conquête de l’ignorance, la conquête des forces non divines est une véritable forme d’art parce que lorsque vous conquérez l’ignorance, vous ouvrez la voie de la lumière, la lumière qui a constamment besoin d’expansion et de manifestation. Alors qu’est-ce que ce combat, sinon une pure forme d’art, l’art suprême, l’art de la réalisation de la vérité, l’art de la révélation de la vérité et l’art de la manifestation de la vérité.

Extrait du livre “L’art et la spiritualité” de Sri Chinmoy, récemment édité, en France, par les “Editions de La Flûte d’Or”.
Copyright © 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Pour tous renseignements complémentaires, un site : srichinmoy.fr

Question – Réponse : LE CHAKRA DE LA GORGE centre spirituel de l’art

Lundi 30 juin 2008

srichinmoyckg328.jpg

Question : Y a-t-il un centre d’énergie spirituelle dédié à l’art et faut-il se concentrer sur ce centre avant de créer ?

Sri Chinmoy : Le chakra de la gorge est le centre spirituel de l’art.Si vous pouvez ouvrir ce centre, vous pouvez devenir un très bon musicien ou artiste dans toute discipline. Toutes les formes d’activités artistiques peuvent être développées à partir de ce centre. La difficulté, c’est que si vous n’êtes pas très pur, lorsque vous ouvrez ce centre et que vous devenez un grand artiste, vous risquez d’exercer votre art pour la gloire et le renom, et toute votre aspiration disparaîtra. Si, lorsque vous ouvrez le centre de la gorge, le centre du nombril et les centres inférieurs ne sont pas convenablement purifiés, dès que vous créez quelque chose, l’appréciation du monde fait descendre votre conscience. Peut-être n’avez-vous envie de créer que pour être applaudi plutôt que pour servir Dieu à travers votre création. Si vous n’êtes pas sûr intérieurement de votre pureté, la meilleure chose à faire est de prier le Suprême de vous purifier et d’illuminer votre conscience afin de vous éviter de chuter dans votre vie spirituelle au moment où l’ouverture de ce chakra libérera une immense capacité artistique en vous. Mais si vous avez consciemment établi un certain niveau de paix, de lumière et de félicité dans votre vie, vous pouvez ouvrir en toute tranquillité ce centre et créer quelque chose de beau, de significatif et permanent.

Question : Le chakra de la gorge est-il le seul chakra qui nous aide à devenir des artistes ou des musiciens ?

Sri Chinmoy : Si vous vous concentrez sur le chakra de la gorge, vous serez capable de devenir un très bon artiste, un musicien, un écrivain, un danseur ou un chanteur. Cela ne veut pas dire que les autres centres n’ont pas la capacité de vous aider, mais le centre de la gorge est le plus efficace dans ce domaine. C’est comme le réfrigérateur dans une maison. La conscience de la nourriture ou sa vibration est dans la maison, mais c’est dans le réfrigérateur de la cuisine que je trouve la nourriture immédiatement.

Extrait du livre “L’art et la spiritualité” de Sri Chinmoy, récemment édité, en France, par les “Editions de La Flûte d’Or”.
Copyright © 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Pour tous renseignements complémentaires, un site : srichinmoy.fr

Question – Réponse de Sri Chinmoy : COULEUR BLEUE, SIGNIFICATION SPIRITUELLE

Lundi 30 juin 2008

jk22.jpg

Question : Quelle est la signification spirituelle de la couleur bleue ?

Sri Chinmoy :
Du point de vue spirituel, la couleur bleue a différentes significations. D’abord, le bleu signifie l’immensité de l’Infini. L’homme est plein de soucis, de jalousie, de peur, de doute et de différentes autres qualités négatives qui l’entravent constamment, mais en même temps, l’immensité existe profondément en lui. Lorsque nous regardons le ciel vaste ou l’océan vaste, nous ressentons notre immensité intérieure. À travers la prière et la méditation, nous sommes capables de nous libérer de nos peurs, de nos soucis et d’autres faiblesses, et nous devenons indissociables de l’immensité qui se trouve en nous.
Le bleu peut également être la couleur prédominante de l’aura d’une personne. Chaque être humain a une aura. Nous manifestons notre divinité à travers notre aura. Les gens ordinaires qui ne prient pas et ne méditent pas n’ont qu’une seule aura. Mais les gens qui prient, méditent et sont spirituellement développés, sont bénis par Dieu : ils ont plusieurs auras.
Je prie et je médite depuis mon enfance. Ainsi, Dieu, en son infinie Compassion, m’a béni en me dotant de plusieurs auras. Mais dans mon cas, mon aura la plus importante et la plus significative est bleue. C’est à travers cette couleur en particulier que j’offre ma paix, ma joie, mon amour et ma bonne volonté à l’humanité.
Le 2 avril 1989, Sri Chinmoy fut invité à méditer avec les nonnes et la Mère Supérieure du Monastère bénédictin Heiligenkreuz à Cham, près de Zug, en Suisse. Ensuite, il répondit à certaines questions. Ceci est un extrait choisi d’une des questions-réponses.

° ° ° ° ° ° °

Question du Dr. Davis : Les couleurs ont-elles de l’importance ?

Sri Chinmoy : Utilisez n’importe quelle couleur de votre choix. Mais dans chaque âme, il y a une couleur particulière qui prédomine. Dans votre cas, le bleu ciel vous donnera beaucoup plus de joie que n’importe quelle autre couleur. Ma couleur préférée est également le bleu. La signification de cette couleur est l’Infini. Le bleu représente l’immensité spirituelle la plus belle. Bien que votre couleur principale soit le bleu, vous pouvez porter n’importe quelle couleur. De même, vous pouvez choisir n’importe quelle fleur pour la placer sur votre autel. Vous pouvez aimer la rose et je peux préférer le lotus.
Le 11 juillet 1994, le Dr Josephine Davis, Présidente du Collège de York — une branche de l’université de New-York basée dans le Queens — a rencontré Sri Chinmoy au restaurant Annam Brahma. Ceci est un extrait choisi de leur conversation.
© Conversations avec Sri Chinmoy – Volume 2 (Extraits) paru aux “Editions de La Flûte d’Or”
Copyright © 2007 Sri Chinmoy – Tous droits réservés

Question : J’ai fait un rêve où vous me disiez de fabriquer pour vous une boule bleue.

Sri Chinmoy : Le bleu représente l’immensité, l’infini, et une boule représente le monde ou la Conscience Universelle. La boule bleue signifie ici l’instrument éternel. Je vous disais que le Suprême faisait de vous Son instrument digne de confiance.
Question : Que signifie voir des couleurs en rêves ?
Sri Chinmoy : … De même si vous voyez une couleur bleue pâle, sachez que cela indique l’Infini, la spiritualité et une grande puissance. (…)


Copyright © 1999 Extraits du livre “Sur les Ailes des Rêves” un guide spirituel des rêves, de Sri Chinmoy, paru aux Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Question – Réponse de Sri Chinmoy : L’ART DE LA RENAISSANCE était-il plus inspiré que l’art moderne ?

Lundi 30 juin 2008

382pxleonardoself.jpg

Auto-portrait de Leonard de Vinci, réalisé entre 1512-1515

 

385pxmonalisa.jpeg

La Joconde (ou Portrait de Mona Lisa), tableau de Léonard de Vinci, réalisé entre 1503 et 1506.

Question : L’art de la Renaissance était-il plus inspiré que l’art moderne ?

Sri Chinmoy : A cette époque, l’art était plus fervent et plus significatif que l’art d’aujourd’hui. Je ne comprends souvent pas les tenants ni les aboutissements des artistes modernes. Ils diront que je suis ignare et que je n’y connais rien. Mais je répondrai simplement : « Oui, je suis ignare, c’est vrai. Mais lorsque je suis devant une œuvre d’art de Léonard de Vinci ou de Michel-Ange, d’une part, et d’autre part devant une de vos œuvres, pourquoi suis-je attiré par leurs œuvres et pas par la votre ? C’est la même personne qui juge, les mêmes yeux, le même cœur, les mêmes qualités intérieures et le même manque de connaissance. » Je ne veux pas du tout dire que tous les artistes modernes sont de mauvais artistes. Loin de là. Il y a des artistes modernes exceptionnels. Mais en général, les artistes modernes ne sont pas aussi inspirants ou n’élèvent pas autant notre conscience que les artistes de la période de la Renaissance. Dans le domaine de l’art créatif, cette époque était beaucoup plus progressive, spirituelle et capable d’élever l’âme que notre époque actuelle.
Il y a quelques mois, j’ai fait une série de dessins dans lesquels personne ne pouvait rien voir. Mais je leur ai donné des noms pompeux pour prouver qu’ils étaient très spirituels ! La plupart des artistes modernes font la même chose. Ce qu’ils peignent, Dieu seul le sait. Mais lorsque vous leur demandez ce qu’ils voient dans leur art, ils ne vous parlent que de révélation, de manifestation, de vision cosmique. Mais lorsque Léonard de Vinci a peint la conscience de la Joconde, il l’a saisie de manière très vivante et c’est la Fierté de l’Eternité. Vous regardez la Joconde et vous voyez tout de suite qu’elle représente la Lumière de la Divinité et la Vie de l’Immortalité.
Penez quelqu’un de très laid qui essaie de porter des vêtements très chers et très beaux ; s’il est vraiment très laid, cela n’y changera rien. Les artistes modernes ne traitent qu’avec la couleur, les lignes et le son, mais il n’y a aucune âme derrière. Combien de temps pouvez-vous admirer un corps et une forme sans esprit ? L’artiste moderne peut peindre le corps d’une personne, sa conscience physique, mais il n’y a pas d’esprit. Ils peuvent écrire de la musique, mais souvent, il n’y a pas d’harmonie divine. C’est pour cela que l’art moderne ne réussit pas en termes de spiritualité. Il pourra être apprécié par beaucoup, mais il ne les inspirera pas et n’élèvera pas du tout leur conscience.

Extrait du livre “L’art et la spiritualité” de Sri Chinmoy, récemment édité, en France, par les “Editions de La Flûte d’Or”. Copyright © 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés Copyright ©Photo :

Pour tous renseignements complémentaires, un site : srichinmoy.fr

Question – Réponse de Sri Chinmoy : QUEL TALENT DÉVELOPPER ?

Lundi 30 juin 2008

Question : Comment savoir quel talent développer lorsqu’on a des aptitudes dans plusieurs domaines artistiques ?

dscf5876.jpg

Sri Chinmoy : Lorsqu’un chercheur a plus d’une attirance artistique, il doit choisir celle qui lui apporte la plus grande satisfaction. En tant qu’homme spirituel, j’ai quelque maîtrise dans plusieurs matières artistiques, dans la poésie, la littérature et le théâtre. Mais je dois dire c’est en poésie que j’ai le plus de talent. Je peux facilement écrire une centaine de poèmes par jour si je le veux. J’écris des poèmes comme je bois un verre d’eau. Par contre, j’aurais du mal à écrire trois pièces de théâtre par jour. La raison est que dans le domaine littéraire, la poésie est bien plus proche de la spiritualité que le théâtre, les histoires ou les essais et les articles. En Inde, on appelle un poète un Visionnaire de la Vérité. Celui qui voit est appelé Kavi, le poète visionnaire. Pourquoi devrais-je utiliser ma capacité spirituelle à écrire des pièces de théâtre alors que la poésie me vient si spontanément, pratiquement sans le moindre effort ? Si je dois dire quelle forme littéraire je préfère, je dirai naturellement la poésie ; je donne bien plus d’ importance à ma poésie qu’aux pièces de théâtre, histoires ou autres formes d’écriture. Dans votre cas, si vous avez deux ou trois capacités artistiques, vous devriez essayer de développer celle qui vous donne le plus de joie et qui vous est la plus naturelle. Cela dit, il n’y a aucun mal à essayer de développer ou augmenter vos aptitudes artistiques sous différentes formes. Pourquoi se limiter à la poésie ou à la musique lorsqu’on a d’autres talents ? En sport, il y a bien le décathlon pour les athlètes qui excellent dans de nombreuses disciplines. De même, si vous avez la capacité d’être performant dans une dizaine de disciplines, pourquoi vous contenter d’une seule ? Bien sûr, il vaut mieux ne pas être un touche-à-tout et bon en rien. Si c’est votre cas, la meilleure chose à faire est de trouver quelle forme d’activité créative vous donne le plus de joie spontanée. Ce sera celle sur laquelle vous devrez vous concentrer.
Extrait du livre “L’art et la spiritualité” de Sri Chinmoy, récemment édité, en France, par les “Editions de La Flûte d’Or”.
Copyright © 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés
Copyright©Photo : Nidish

Témoignage de Nidish : Cette photo a été prise le 27 mars 2006 à Paris. Sri Chinmoy est placé sous une plate forme, sur la quelle plusieurs personnalités vont monter pour être soulevées “par la seule force” de ses bras. Avant les soulevés, Sri Chinmoy jouaient de l’Esraj, puis s’échauffait en soulevant des poids placés sur cette plate forme.

Pour tous renseignements complémentaires, un site : srichinmoy.fr

Question – Réponse de Sri Chinmoy : DOIT-ON SE FORCER POUR ECRIRE un poème ?

Lundi 30 juin 2008

Question : Si l’on veut écrire un poème mais que l’on perd son inspiration, comment peut-on la retrouver ? Doit-on la forcer ?

dscf5877.jpg

Sri Chinmoy :
Si vous essayez de forcer l’inspiration, il y aura un gouffre entre votre première ligne et votre seconde ligne. La première sera pleine de lumière et la seconde sera aussi prosaïque que possible. Si vous essayez de forcer l’inspiration, cela ne vous apportera rien. Attendez simplement qu’elle revienne. Certains poètes écrivent une ligne et puis, ils doivent attendre dix jours ou deux ans avant d’écrire la suite.
Dans votre cas, comme vous êtes un aspirant, vous n’aurez pas à attendre deux ans. Vivekananda disait que lorsqu’on ne pouvait pas boire l’eau la plus pure,voire l’eau du Gange, il ne fallait pas pour autant boire l’eau du caniveau. Non, on sait qu’elle rendrait malade. Ici aussi, si vous n’avez pas l’inspiration la plus élevée ou si vous ne parvenez pas à la maintenir, arrêtez vous d’écrire. Demain ou après demain, votre aspiration fera revenir votre inspiration. N’essayez pas de finir votre poème à tout prix, sinon vous vous retrouverez avec un diamant et des morceaux de terre cuite. Ce sera dommage. Si vous voulez offrir quelque chose au monde, essayez de maintenir la même qualité.

Extrait du livre “L’art et la spiritualité” de Sri Chinmoy, récemment édité, en France, par les “Editions de La Flûte d’Or”.
Copyright © 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés
Copyright ©Photo : Nidish

Témoignage de Nidish : Cette photo a été prise le 26/03/2006 à Paris. Ce jour là, Sri Chinmoy recevait des personnalités qu’il a soulevé sur une plate forme. Sri Chinmoy ne perdait jamais un instant, quand il avait même un très court moment à lui, même s’il était entouré, ou sur un lieu de passage, il composait des chants, soulevait des poids, ou encore écrivait… aphorismes, poésies… ou dessinait… tout en étant présent à chacun.

Pour tous renseignements complémentaires, un site : srichinmoy.fr

L’Art et la Spiritualité : Le livre

Mercredi 9 avril 2008

lartspiritualite.jpg

 

Présentation par les Editions « La Flûte d’Or »

 

Dans cet ouvrage, Sri Chinmoy nous donne le point de vue d’un artiste visionnaire sur l’Art et l’artiste, sur la création artistique, la manière de l’offrir et de la recevoir ; quel est l’Art Suprême, est-ce que l’Art fait progresser l’humanité, l’Art existe-t-il dans d’autres mondes que sur la terre, pourquoi certains ont-ils des dons artistiques et d’autres pas, qui sont les muses, les dieux et les déesses de l’Art, d’où vient l’inspiration des artistes et comment se nourrit-elle ? A travers ses réponses d’une limpidité et d’une simplicité extraordinaires, Sri Chinmoy nous fait vivre l’Art de l’intérieur et nous fait découvrir que nous sommes tous des artistes, conscients ou non, à la recherche de la Beauté et de la Félicité.

12x18cm – 100 pages.

 

http://www.laflutedor.com/#Art-et-la-Spiritualite

Question – Réponse de Sri Chinmoy : Développer son aptitude à Aimer l’art, par Sri Chinmoy

Mardi 8 avril 2008

titlephoto1.jpg

Question : Que faut-il faire pour apprécier le grand art ?

Sri Chinmoy : La meilleure chose à faire est de devenir vous-même un artiste. Si vous ne pouvez pas devenir un artiste, appréciez l’artiste. Je commence par essayer de devenir quelque chose ; si je n’y arrive pas, je m’identifie avec une personne qui est devenue ce que je voulais devenir. Lorsque j’entre dans son âme, je m’unis entièrement à cette personne et je peux progressivement développer la même capacité qu’elle.
Il y a des gens qui ne s’intéressent pas à l’art, comme la musique, la peinture ou la danse : ils ne s’intéressent qu’à leur réalisation spirituelle. Il y a eu de nombreux Maîtres spirituels qui ne se sont intéressés à aucune forme d’art autre que l’art suprême, qui est la réalisation de Dieu et la découverte de Dieu. Mais si vous voulez être un arbre avec de nombreuses branches et des millions de fleurs et de feuilles, il est absolument nécessaire que vous appréciiez ceux qui ont la capacité artistique que vous désirez. En les appréciant, vous développerez lentement et sûrement la capacité d’apprécier leur art et c’est là une des manières de développer une aptitude artistique.

Extrait du livre “L’art et la spiritualité” de Sri Chinmoy, récemment édité, en France, par les “Editions de La Flûte d’Or”, dont vous trouverez de nombreux autres extraits dans les “Pages” répertoriées en bleu, en Haut, à droite du blog.
Copyright © 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés
©
Copyright Photo Centre Sri Chinmoy

Vous pouvez aussi vous procurer le livre auprès des
“Editions de La Flûte d’Or” au site suivant :

http://www.laflutedor.com/

Question – Réponse de Sri Chinmoy : Art, joie, transcendance et sport

Mercredi 2 avril 2008

weightlifting.jpg

Question : Y a-t-il une relation entre l’art et le sport ?

Sri Chinmoy : Le sport signifie joie. Le sport signifie félicité, félicité intérieure. Vous savez que nous provenons de la félicité, nous grandissons dans la félicité et qu’à la fin de notre voyage, nous retournons à la félicité. La joie est le plus grand don de l’art comme elle est la révélation du sport. Ils vont ensemble, avec toutefois une différence dans la joie qui vient de l’art ; cette joie provient du plan mental et du plan vital, alors que celle que l’on trouve à travers le sport vient du plan physique et du plan vital. L’art comme le sport incarnent pourtant tous les deux le même but ultime et ils ont le même but. La plus grande joie se trouve dans l’art comme dans le sport.

ckgnews.jpg

La transcendance de soi procure une joie sans bornes. Lorsqu’on se transcende, on ne se mesure pas aux autres. On ne fait que rivaliser avec ses propres accomplissements passés. Et dépasser ses accomplissement est toujours une source de joie.

Extrait du livre “L’art et la spiritualité” de Sri Chinmoy, récemment édité, en France, par les “Editions de La Flûte d’Or”, dont vous trouverez de nombreux autres extraits dans les “Pages” répertoriées en bleu, en Haut, à droite du blog.
Copyright © 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés
©
Copyright Photo Centre Sri Chinmoy

Vous pouvez aussi vous procurer le livre auprès des
“Editions de La Flûte d’Or” au site suivant :

http://www.laflutedor.com/

Question – Réponse apportée par Sri Chinmoy

Vendredi 28 mars 2008

jkeger3.jpg
Peinture de Sri Chinmoy

Question : Est-ce que le but de l’art est d’ajouter quelque chose à la réalité ?

Sri Chinmoy : Lorsque vous créez une œuvre d’art, cela ajoute aussitôt quelque chose à la réalité en terme d’inspiration, de capacité, de beauté. Chaque fois qu’un artiste sincère et dévoué crée, il offre une nouvelle vie, une vie qui ne cesse d’avancer et de se transcender et qui entre dans l’Immortalité. Un chercheur a affaire à la Vie éternelle, la Vie infinie. Si l’artiste est un aspirant, il crée constamment une vie nouvelle qui devient l’Infini et l’Eternité. S’il est un chercheur, il crée de manière illimitée, ou bien il entre dans quelque chose d’infini et d’éternel. Par contre, un artiste non concerné par la spiritualité n’apportera qu’une toute petite goutte aux capacités actuelles de l’humanité. S’il n’aspire pas, il est comme un enfant qui ajoute un dollar au million de dollars de son père. Sa contribution est infinitésimale, mais il apporte tout de même quelque chose.

Question-réponse extraite du livre “L’art et la spiritualité” de Sri Chinmoy, récemment édité, en France, par les “Editions de La Flûte d’Or”.
Copyright textes et photos © Centre sri Chinmoy 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Vous pouvez trouver d’autres articles sur l’art sur ce blog en cliquant sur les liens en bleu ci-dessous  :

Pour aller sur le site de Sri Chinmoy : http://www.srichinmoy.fr/

123