• Accueil
  • > Livre : Purity : Divinity's Little Sister et de Purity-

Archive de la catégorie ‘Livre : Purity : Divinity’s Little Sister et de Purity-’

Méthodes pratiques pour atteindre la PURETÉ ; transformer ses désirs sexuels

Dimanche 17 juillet 2011


album1.jpg

Question : Comment transformer les désirs sexuels ?

Sri Chinmoy : Lorsque vous avez reçu une certaine lumière de votre méditation, concentrez-vous sur votre cœur et sentez qu’il s’y trouve un aimant, un aimant spirituel. Utilisez-le pour faire remonter toutes les forces sexuelles du vital inférieur jusque dans votre cœur. Puis sentez la présence d’un autre aimant dans votre cœur orienté dans la direction opposée. Avec cet aimant-là, vous attirerez tout ce qui se trouve dans votre mental, et le ferez descendre dans votre cœur. Ensuite, sentez un troisième aimant dans votre centre de la couronne, qui sans cesse transporte ce qui est en vous loin au-delà de votre conscience physique. Ce troisième aimant libèrera votre cœur de toutes les forces non-divines qui s’y trouvent. Lorsque votre vital sera purifié, les forces sexuelles seront transformées en une énergie dynamique, une force éternelle et comblante, et vous acquerrez toutes sortes de capacités divines.

aum.jpg
Des méthodes pratiques pour atteindre la pureté.

Si vous souhaitez acquérir davantage de pureté, vous pouvez faire cet exercice spirituel, qui est d’une grande efficacité. Vous connaissez tous la signification de AUM, le nom de Dieu. Pour commencer, le dimanche, par exemple, vous répèterez ce nom sacré du Suprême cent fois ; lundi, deux cents fois; mardi, trois cents fois; mercredi, quatre cents fois; jeudi, cinq cents fois ; vendredi, six cents fois ; samedi, sept cents fois. Et le dimanche suivant vous redescendrez à six cent fois ; puis lundi, cinq cents fois ; et ainsi de suite, jusqu’à quatre cents, trois cents, deux cents, cent. Si vous souhaitez établir la pureté autour de vous, sur le plan intérieur comme extérieur, cet exercice spirituel est des plus efficace.

Le simple fait de prononcer pureté peut contribuer à transformer la vie extérieure d’un aspirant aussi bien que sa vie intérieure.

Répétez le mot “pureté” cent huit fois chaque jour, en plaçant votre main droite sur votre nombril. Vous verrez alors qu’une pureté abondante entrera en vous et s’écoulera à travers vous. Lorsque vous serez pur, vous verrez le monde d’un œil différent. Vous verrez la pureté poindre à grande vitesse dans le monde. Vous verrez la beauté éclore rapidement dans le monde. Vous verrez la perfection se développer très vite dans le monde.


©  “Divinity’s Little Sister et de Purity” Extrait du livre de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy à paraître en français aux Editions de la Flûte d’Or

L’impureté et la pureté de l’homme qui avance sur le chemin de la vie, un article de Sri Chinmoy

Vendredi 8 juillet 2011

fleurregardelecielnidishunblogfr.jpg

Deux instruments
L’impureté et la pureté

Deux instruments : l’impureté et la pureté. Nous sommes tous ici des chercheurs de la plus haute Vérité transcendantale. Dans notre vie d’aspiration et de consécration, la pureté et l’impureté jouent un rôle important ; la pureté dans un sens positif, l’impureté dans un sens négatif.

L’impureté déclare : “Je vis par moi-même et pour moi-même. Bien que je sois limitée, je cherche à m’agrandir. Je voudrais me répandre dans le monde entier”. Voilà le message de l’impureté.

La pureté nous dit : “Je procède de la Beauté infinie de Dieu et je vis pour la Satisfaction constante de Dieu.” Voilà ce que la pureté nous apprend. Sa source est Dieu, et à chaque instant elle cherche à satisfaire Dieu comme Dieu l’entend.

L’impureté n’est que division, division du monde et division de soi-même. La pureté, elle, joue tout le temps le rôle de la création, d’une créativité nouvelle. Et cette créativité nouvelle a pour fondement une unité consciente avec le monde entier.

L’impureté est une maladie intérieure et, qui plus est, une maladie contagieuse. Elle attaque le chercheur spirituel, qu’il en soit conscient ou non. Si un chercheur fréquente, même sans s’en rendre compte, des êtres impurs, sa conscience s’en trouvera considérablement abaissée. S’il chemine, sans le savoir, sur une route où vient de marcher une personne impure, il en sera affecté. S’il s’assied au pied d’un arbre où s’est assise une personne impure, des pensées impures viendront l’assaillir, qu’il ne pourra expliquer.

 

(suite…)

Ses réactions lorsque l’on voit une femme selon son évolution spirituelle, par Sri Chinmoy

Vendredi 16 octobre 2009


Question :
Chaque fois que je vois une belle femme, des pensées sexuelles envahissent mon esprit. Je m’efforce de les détruire, mais elles persistent.

ckg208n15.jpgSri Chinmoy : Il existe deux méthodes pour résoudre ce problème. Dès que vous voyez une belle femme, essayez simplement de projeter tout son corps dans le ciel, par l’effet de votre volonté. Regardez-là, concentrez-vous, et faites-là monter afin qu’elle vole comme un cerf-volant. L’autre manière, qui est plus facile, consiste, lorsque vous voyez une femme, à ne regarder que ses pieds. Les sadhus indiens disent de ne regarder ni les yeux, ni le visage, mais seulement les pieds. Si vous voulez être immédiatement soulagé de la tentation, regardez les pieds. Puis essayez de plonger en vous-même, avec toute votre conscience. Cela ne prend qu’une seconde. Donc, soit vous projetez cette femme vers le ciel, soit vous regardez ses pieds. Cela doit avoir pour effet le contrôle des pensées du vital inférieur. Bien des hommes ont fait cela avec succès. Il y avait un grand Avatar indien qui s’appelait Sri Chaitanya. Il disait à ses disciples : « Même s’il s’agit de votre propre mère, ne regardez pas ses yeux ; regardez ses pieds. »
Mais de telles méthodes ne sont destinées qu’à des débutants. Un jour viendra où il vous faudra regarder les femmes les yeux grands ouverts et, grâce à vos expériences intérieures, grâce à votre propre réalisation intérieure, dépasser le sentiment du masculin et du féminin. Il n’est qu’une seule Conscience universelle ; elle n’est ni masculine ni féminine. Il n’est qu’une seule Conscience, qui se déploie sous deux formes différentes. On ne peut acquérir ce sentiment que par son propre développement intérieur personnel. Il s’agit d’un état très avancé. Peut-être ne ressentons-nous même pas pour l’instant d’unité avec nos propres membres. Si je suis capable de lancer le poids plus loin de la main droite, j’accorderai plus d’importance à ma main droite et ignorerait ma main gauche. J’ai vu bien des athlètes qui maudissaient leur main gauche car, bien qu’elle ne soit pas aussi puissante que la droite, ils en ont quand même besoin. Si nous ne sommes pas capables de ressentir une unité ne serait-ce qu’avec nos deux mains, comment nous sentirons-nous un avec autrui ? Par notre aspiration et notre développement spirituel intérieur, la création tout entière devient nôtre, et toute difficulté disparaît alors.


©  « Divinity’s Little Sister et de Purity » Extrait du livre de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy

Question – Réponse de Sri Chinmoy : La répétion d’un mantra pour obtenir la Pureté

Vendredi 9 octobre 2009


Question :
J’ai pratiqué le japa (répétition d’un mantra) « Suprême » pour obtenir la pureté, est-ce le meilleur moyen ?

srichinmoynidishunblogfr.jpgSri Chinmoy : Le japa fera forcément venir de la pureté en vous. Mais chaque fois que vous pratiquez le japa, faites-le en ressentant la signification du mot que vous répétez. sinon, cela deviendra machinal, et cela perdra son sens. Lorsqu’on veut trouver de l’eau dans le sol, il faut creuser pendant des jours. Et si, à chaque fois que l’on creuse, on est conscient de son but, on atteindra l’eau plus vite. Chaque fois que vous pratiquez le japa, sentez que la pureté entre en vous, ou que vous entrez vous-même dans un océan de pureté. Mais si vous vous imaginez que la pureté viendra s’établir en vous de façon permanente lorsque vous aurez accompli quelques centaines de répétitions, vous serez déçu. A chaque répétition, vous devez frapper consciemment en un point particulier. En fin de compte, une pureté abondante entrera dans votre vie.Sinon, si vous répétez un mantra inconsciemment, de façon automatique, vous n’en tirerez pas de résultat satisfaisant.

 !  !  !  !  !  !  !

Question : Avec le japa, obtient-on un effet différent selon que l’on répète le mot vite ou lentement ?

srichinmoynidishunblogfr.jpgSri Chinmoy : Si vous recherchez la paix de l’esprit ou une pureté durable, il est préférable de répéter le mot très lentement, avec ferveur. Mais, pour chasser des pensées impures, non-divines, il est préférable de répéter le mot très vite. Si vous voulez purifier votre mental rapidement et de manière passagère, faites le japa le plus vite possible.

 

 © Extrait de « Purity » un livre de Sri Chinmoy

La pureté des pensées, propos de Sri Chinmoy

Jeudi 8 octobre 2009

nidishfleursoleil.jpg

 La pureté dans les pensées est très difficile à atteindre. Il est plus facile d’accéder à la pureté dans l’action extérieure, mais il faut pourtant commencer par atteindre la pureté dans les pensées. Comment établir la pureté dans le mental, dans les pensées, les idées ? On peut aisément y parvenir si l’on sent que l’on est non pas le corps, mais l’âme. Le simple mot « âme » suffit à attirer la pureté dans le mental. Dès l’instant où l’on sent que l’on n’est pas le corps, mais l’âme, la pureté vient d’elle-même. Et même si l’on ne sait pas ce qu’est l’âme, ce seul mot fait venir à ‘esprit un sens de luminosité, de divinité, de joie sans mélange. Et ces qualités divines donnent spontanément naissance à la pureté.

“Je suis l’âme, je suis l’âme”
Si vous pouvez répéter cela avec ferveur
pendant 5 minutes,
la résistance du mental disparaitra
et seule l’âme existera pour vous.

 

 Voir tous les articles sur ce sujet en cliquant Ici

 © Extrait de « Purity » un livre de Sri Chinmoy
© Photo Nidish – Fleur Soleil

« LA PURETÉ » : Propos de Sri Chinmoy

Mercredi 16 septembre 2009

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

 

« Lotus in Bali »
 © Phoolanjaya Centre Sri Chinmoy

La pureté est la lumière de l’âme exprimant sa divinité à travers le corps, le vital et le mental. Celui qui est pur a tout à gagner. Celui qui peut conserver sa pureté ne perdra jamais rien qui soit digne d’être gardé. On peut avoir un jour de grandes idées ou une force intérieure considérable, et les perdre le lendemain si on n’est pas pur. La pureté est le souffle du Suprême. Lorsque la pureté nous abandonne, le Souffle du Suprême nous abandonne aussi. Il ne nous reste plus que le souffle humain.

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

Être pur veut dire que l’on suit les ordres de son Pilote Intérieur sans permettre à des forces non-divines d’entrer en soi. Là où la pureté est absente se trouve l’obscurité, le précurseur de la mort. Ce que nous appelons l’obscurité aujourd’hui sera pour nous, demain, la mort. La pureté est la seule chose qui puisse nourrir notre divinité. Sans pureté, il n’y a pas de certitude. Sans pureté, il n’y a pas de spontanéité. Sans pureté, il n’y a pas de flot constant de divinité en nous.

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

Dans la pureté réside une magie divine. Si nous pouvons cultiver ne serait-ce qu’une pensée pure au cours de notre méditation, nous en tirerons un bénéfice des heures durant. Car tout ce temps-là, nos pires faiblesses se transformeront en force véritables.

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

Nous savons qu’il y a une différence entre la quantité et la qualité. Aussi rechercherons-nous plutôt la qualité que la quantité. Or, à mesure que notre pureté divine se développe, notre force intérieure grandit. Ainsi, grâce à la pureté, quantité et qualité se trouvent réunies. La pureté est semblable à un aimant divin. Elle attire en nous toutes les qualités divines. Lorsque nous possédons la pureté, le mnde est fier de nous. Si la Mère Terre abrite ne serait-ce qu’une âme pure, elle déborde de joie : « Voici enfin, dit-elle, une âme sur laquelle je peux compter ».

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

La pureté doit être présente dans nos pensées, nos idées, nos sentiments, notre conversation, dans tout ce que nous disons, faisons, ressentons, et enfin dans tout ce que nous sommes. Nous pouvons faire en sorte que notre vie entière soit comme une fleur dans un jardin. Si nous identifions notre conscience à la fleur, nous n’aurons jamais de sentiment impurs. Mais si nous nous contentons de rester dans le jardin, sans nous identifier consciemment à la fleur ou au jardin lui-même, nous demeurerons impurs.

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

La pureté doit s’établir dans l’intégralité de notre existence. Notre corps doit posséder la même pureté que notre âme. Pour cela, la propreté et une bonne santé sont requises. La pureté est une qualité qu’il faut avoir constamment en soi, et non un élément que l’on peut faire venir de l’extérieur lorsqu’on en a besoin. La pureté doit être une expérience vécue ; c’est un état intégral de conscience divine.

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

Une fois la pureté établie, en particulier dans le vital, beaucoup est accompli, dans la vie intérieure et dans la vie extérieure. Dans la pureté de ‘homme réside la plus haute Divinité de Dieu. La pureté de l’homme est le souffle de Dieu. La pureté est une force considérable. Par elle, on peut tout accomplir. Mais si on la perd, on risque à tout moment de s’écrouler, de chuter, même si l’on possède richesse, pouvoir ou influence.

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

Tous les aspirants spirituels, sans exception, ont constaté et ressenti la nécessité de la pureté. Aujourd’hui ils escaladent le Mont Everest intérieur par la force de leur grande pureté ; mais demain, ils risquent de tomber dans l’abime le plus profond. La pureté perdue, tout est perdu ; Dieu Lui-même est perdu. La pureté acquise, le monde est acquis ; l’univers entier est acquis.

© Extrait de « Purity : Divinity’s Little Sister et de Purity-River Wins » de Sri Chinmoy Editions La Flûte d’Or.