Archive de la catégorie ‘* Maladie’

Carl Lewis, coureur émérite, végétalien, Ambassadeur de bonne volonté de l’ONU

Jeudi 22 octobre 2009

http://video.google.com/videoplay?docid=744765316519516434
Carl Lewis parle de l’alimentation végétalienne (En anglais)

En reconnaissance de son engagement sans faille auprès des plus défavorisés et de sa participation active aux efforts mondiaux pour donner l’espoir d’une vie décente aux plus démunis, aux victimes de la faim et à ceux qui souffrent, Carl Lewis a été nommé Ambassadeur de bonne volonté de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture le 16 octobre 2009, à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation.  À ce titre, Carl a déjà enregistré un message de soutien à la Course contre la faim « Run for food » qui s’est déroulée dans plusieurs villes du monde, notamment Rome et Milan.

Extrait des propos de Carl Lewis en introductions du livre « Very Vegetarian » de Jannequin Bennett (en anglais) :
« Au printemps 1991, huit mois après être devenu végétalien, je sentais que je manquais un peu d’énergie et je pensais qu’il me fallait peut-être ajouter des protéines de viande à mes menus. Mais le Dr McDougall m’expliqua que ce manque d’énergie était dû au fait que j’avais juste besoin de plus de calories, à cause de mes nombreuses heures d’entraînement quotidiennes, et non à un besoin de protéines animales. Après avoir augmenté ma ration calorique, je récupérais toute mon énergie. Je buvais entre 700 et 900 grammes de jus par jour, je ne mangeais aucun produit laitier, et cette année-là fut la meilleure année de ma carrière d’athlète !

Vous contrôlez entièrement ce que vous apportez à votre organisme. Personne ne peut vous forcer à manger ce que vous ne voulez pas manger.

Je sais que pour beaucoup de gens, être végétarien, et plus encore végétalien, signifie faire de grands sacrifices et efforts. Dans son livre, Jannequin Bennett a su montrer qu’une alimentation végétalienne n’est pas nécessairement fade et ennuyeuse. Comme elle le dit elle-même, « le végétalisme est un mode de vie bienfaisant, car les végétaliens jouissent des meilleurs aliments que la nature a à offrir».

Souvenez-vous qu’être végétalien, c’est s’engager à faire du bien à son corps et à agir de manière responsable envers le monde qui nous entoure. Beaucoup d’entre nous ne sont pas conscients du tort qu’ils causent à leur corps et à notre planète par leur simple façon de manger.

Je vous mets au défi d’écrire tout ce que vous mangez et buvez pendant une semaine. Vous serez sans doute stupéfaits par la quantité d’en-cas que vous consommez, les différentes formes sous lesquelles le lait et le fromage font partie de vos repas et, pis encore, de la quantité de nourriture « fast food » que vous mangez.

Les en-cas, tels que les biscuits, chips, bonbons, frites ou boissons sucrées, sont des aliments extrêmement raffinés ayant perdus une grande partie de leurs précieux nutriments. Pire encore, la plupart de ces aliments sont bourrés de graisses, de sel et de substances chimiques. Ainsi, un paquet de 40 grammes de chips contient le même nombre de calories qu’une pomme de terre cuite de taille moyenne, mais contient 70 fois plus de graisses et 20 fois plus de sel.

Le fromage et tous les autres produits laitiers sont bourrés de graisses saturées et de cholestérol, qui obstruent nos artères. Entre 70 et 80 % des calories apportées par la plupart des fromages proviennent des graisses.»
(traduction par Toinette de « Je mange donc je vis »)

Ref :
Texte intégral de l’introduction en anglais :

http://www.earthsave.org/lifestyle/carllewis.htm

Texte intégral de la traduction de Toinette : (Merci !)

http://manger-et-vivre.blogspot.com/2005/08/inauguration-carl-lewis-on-being-vegan.html

Question – Réponse de Sri Chinmoy : La puissance insoupçonnée de notre propre âme

Jeudi 24 avril 2008

Question : Que se passe-t-il lorsque l’âme est vraiment très bonne, très spirituelle et que le reste de l’être crée des problèmes pour l’âme ?
ckg208n12.jpgSri Chinmoy : A ce moment l’âme essaye de manifester le Suprême à chaque seconde, mais si le reste de l’être ne veut pas l’écouter, elle ne manque pas de réagir. L’âme n’a peut-être pas la puissance du Suprême, mais elle a infiniment plus de puissance que le cœur, le vital, le mental et le corps. Aussi, lorsque ces éléments font obstacle à son progrès, l’âme les punit avant que la situation devienne désespérée. L’âme punit sans merci le corps, le vital, le mental et même le cœur… Elle leur donne une punition absolument inimaginable pour les forcer à se soumettre à l’âme. Cela se passe ainsi. Le père implore son fils de rentrer à la maison, mais le fils ne cesse de repousser le moment de rentrer. Peut-être son cœur veut-il rentrer, mais son vital ou son mental veulent jouer au football ou autre chose. Après avoir longtemps attendu, le père finit par donner une correction à son fils. A ce moment-là, le fils écoute enfin son père et rentre à la maison. Ainsi une âme très développée utilisera sa force divine lorsque le corps, le vital et le mental se mettent en travers de son chemin alors qu’elle essaye désespérément de satisfaire le Suprême. L’âme ne veut pas accepter la défaite. Elle s’incarne avec ce corps, ce vital et ce mental afin de réaliser quelque chose pour le Suprême. Si elle ne peut accomplir sa mission, elle est très déçue. Mais tout dépend de la relation de l’âme avec le Plus haut. Toutes les âmes n’ont pas la même relation. Je connais un cas particulier où l’âme a puni un individu en l’empêchant de parler pendant quinze ans. Juste avant que cela n’arrive, cet individu parlait encore avec son Maître et le Maître pleurait intérieurement car il voyait que cette punition était sur le point de tomber. Bienheureux les ignorants, parfois. Sans aucune connaissance de l’âme, vous pouvez penser que la punition était le résultat d’un accident ou bien vous pouvez attribuer la faute à des causes naturelles ou à des raisons karmiques. Mais la véritable responsable d’un problème ou bien d’une grave maladie peut être l’âme. L’âme est tellement minuscule – plus petite que tout. Mais elle est aussi plus puissante que tout. Un de nos plus célèbres mantra indiens dit : « Plus petite que tout et cependant plus grande que tout, l’âme réside dans le cœur secret de l’homme. » Telle une magicienne, dans le cœur, elle est plus petite que tout. mais lorsqu’elle devient absolument gigantesque, comme vingt lions en face de vous, comment pouvez-vous encore l’ignorer ?

 

© Textes extraits du livre “Conversations avec Sri Chinmoy” Volume 3 paru aux Editions de “La Flûte d’Or” : http://www.laflutedor.com/
Copyright © 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Paroles de Mâ Ananda Moyî

Lundi 21 avril 2008

Le chagrin ne vous quittera pas tant que vous n’aurez pas trouvé Dieu. Si l’on veut Le réaliser, il faut pratiquer la répétition de Son nom, Le contempler, L’adorer, chanter Ses louanges. Il n’existe pour l’homme aucun autre chemin qui conduise à la Béatitude suprême. La compagnie des sages, des saints et des chercheurs de vérité, les réunions religieuses et l’étude des Ecritures sont aussi d’une grande aide sur cette voie. Ce corps-ci insiste constamment sur deux choses : les plaisirs des sens sont un poison qui conduit peu à peu à la mort : il faut donc vous efforcer de vous laisser posséder par Dieu dans toute la mesure du possible.

° ° ° ° ° ° °

La quête de la Vérité devrait déterminer toute l’orientation de la vie humaine. Le désir authentique ouvre lui-même la voie de la réalisation.

° ° ° ° ° ° °

C’est vous qui créez le désir, et c’est vous aussi qui pouvez le détruire. Vous devez vous-même tendre de toutes vos forces vers la réalisation du soi. En choisissant de vous nourrir de ce que vous apportent vos sens, vous vous orientez de votre plein gré vers le royaume de la mort. apprenez à savourer l’ambroisie et nourrissez-vous de ce qui est immortel. Marchez sur la voie de l’immortalité où n’existent ni maladie ni mort.

© Extraits du livre « L’Enseignement de Mâ Ananda Moyî » collection spiritualités vivantes Editions Albin Michel.

Voir aussi, sur ce même blog, le commentaire du livre, et la vidéo, en cliquant sur le lien, en bleu, ci-dessous : Spiritualité : Mâ Ananda Moyî