Archive de la catégorie ‘= Manifestation’

Communiqué des Nations Unies : Désarmement et non-prolifération le 21 septembre

Dimanche 6 septembre 2009

colombevole.gif

unlogobluesmlfr40fb57.jpgLa Journée internationale pour la paix, célébrée chaque année le 21 septembre, est un appel mondial pour un cessez-le-feu et pour la non-violence. Cette année, le Secrétaire général fait appel aux gouvernements et aux citoyens du monde pour se concentrer sur le désarmement et la non-prolifération nucléaire.
La Journée internationale pour la paix a été proclamée en 1981 par l’Assemblée générale des Nations Unies afin de « commémorer et renforcer les idéaux de paix parmi toutes les nations et les peuples ». Vingt ans après, l’Assemblée générale a décidé que le 21 septembre serait observé chaque année en tant que « journée mondiale du cessez-le-feu et de la non-violence » et a invité tous les États Membres, les organisations et les citoyens du monde à commémorer cette journée, y compris par des activités éducatives et de sensibilisation du public, et à coopérer avec les Nations Unies en vue d’établir un cessez-le-feu mondial.
Chacun peut participer à cette campagne en signant une déclaration pour soutenir l’appel du Secrétaire général visant à débarrasser le monde des armes nucléaires et en donnant sa propre raison pour laquelle nous devons désarmer.

http://www.un.org/fr/events/peaceday/2009/index.shtml

Question – Réponse de Sri Chinmoy : Dieu était-il parfait ?

Mardi 3 juin 2008


Question :
Le Suprême était-Il parfait avant même de créer l’univers ?

ckg208n11.jpgSri Chinmoy : Oui, le Suprême était parfait. Mais de même qu’il n’existe pas de limites à notre perfection, il n’en existe pas davantage à celle du Suprême. J’emploie souvent le terme : « Au-Delà en perpétuelle transcendance ». Il signifie que le Suprême Se transcende Lui-même constamment. Sa perfection équivaut au message de Sa propre transcendance. Du temps où vous ne saviez pas encore jouer du piano, votre but ou votre conception consistait simplement à viser les notes justes. Y parvenir suffisait à vous rendre heureux. Mais les années ont passé et vous avez voulu pouvoir jouer quelques morceaux correctement. Puis vous avez souhaité interpréter les grands chefs-d’œuvre de la littérature pianistique, et ainsi de suite. Le Suprême ne procède pas différemment. Il portait en Lui le plan de Sa Création. Jugez maintenant à quel point Son évolution vers le stade ultime s’effectue lentement et graduellement ! La perfection est ainsi. Quel que soit notre acquis, il constitue au départ notre seule idée de la perfection. C’est lorsqu’on réalise ses insuffisances que l’on poursuit son chemin.
L’enfant est malheureux, qui ne sait point encore ramper sur le sol. Or, il suffit qu’il y parvienne pour que sa mère le croit parfait ! Pourtant, il doit encore apprendre à se tenir debout, à marcher et à courir. Mais c’est ainsi qu’il progresse : par étapes. Et le message du progrès n’est autre que la perfection. La perfection est un progrès constant dans la Lumière du Suprême.
Le Suprême était incontestablement parfait avant la création de l’univers. Mais Il possède maintenant le message de la manifestation. Son sens de la Perfection grandit en conséquence et Il transcende de loin Ses propres critères, Son propre acquis, Sa propre Vision. Parfait il fut, mais Il souhaite désormais l’être de façon plus élevée et plus convaincante. La perfection signifie une progression continue. C’est parce que le Suprême Se transcende constamment que nous appelons Sa Vie : Perfection Absolue.

© Texte extrait du livre “La Lumière de l’Au-Delà » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright © 1989 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Bharatha Natyam une Danse indienne traditionnelle dédiée

Vendredi 23 mai 2008

Image de prévisualisation YouTube

Malavika Sarukkai danse le Bharatha Natyam
Bharatanatyam. Bharata natyam. bharatnatyam. bharathanatyam

Image de prévisualisation YouTube

Vidéo : 6’30

Le Baratha Natya est une danse du sud de l’Inde, des plus difficiles ; ici, elle est éxécutée par Malavika Sarukkai.
A l’origine, cette danse dévotionnelle, narrative, dédiée aux Divinités, était éxécutée dans les temples et les palais.
Voyez la prouesse physique et la précision du geste en rapport avec le rythme soutenu du tabla et du chant.
L’origine du nom Bharata natyam vient de Bharata, le nom indien du pays de l’Inde qui a pour origine le nom du Roi Bharat dont l’histoire est relatée dans le livre sacré la « Mahabharata » ; on présente sur ce blog une édition française qui est le fruit de 20 ans de la vie de leur deux traducteurs, et de natyam, le mot tamoul pour danse.

 

Vous trouverez dans le lien suivant, la vidéo « Leçon de tabla », avec Ravi Shankar
qui est une merveilleuse approche des rythmes indiens :
Musique : Ravi et Anoushka Shankar

 

Voir aussi les autre articles dédiés au Seigneur Shiva Ici

 

 

123