Archive de la catégorie ‘= Mort et Réincarnation’

Question – Réponse de Sri Chinmoy : La réincarnation

Mercredi 21 mai 2008

Le 2 avril 1989, Sri Chinmoy fut invité à méditer avec les nonnes et la Mère Supérieure du Monastère bénédictin Heiligenkreuz à Cham, près de Zug, en Suisse. Ensuite, il répondit à certaines questions. Voici la transcription de deux de ces questions-réponses extraites du livre « Conversations avec Sri Chinmoy – Volume 2″ paru aux Editions de « La Flûte d’Or »

Question : Croyez vous en la réincarnation ?

ckg208n11.jpg Sri Chinmoy : Oui, je crois en la réincarnation. Dieu veut que nous Le réalisions et que nous devenions parfaits. Mais nous ne pouvons pas réaliser le plus Haut ou bien devenir parfaits en une seule incarnation. Disons qu’il y a trente ou quarante ans, nous avions de nombreux désirs. Puis nous sommes entrés dans la vie d’aspiration et nous avons commencé à prier et à méditer. Au début, nous avons reçu très peu de paix, de joie et d’amour, et par la suite, nous en avons reçu de plus en plus. En même temps, nos désirs ont commencé à nous abandonner. Nous avons commencé à diminuer nos désirs et à augmenter notre aspiration pour la lumière, la paix et d’autres qualités divines. Mais ce processus ne peut être achevé en une seule incarnation. Afin de réaliser Dieu et de devenir parfaits, nous devons revenir sur terre de nombreuses, très nombreuses fois. C’est pourquoi la réincarnation est nécessaire.

Question, Réponse de Sri Chinmoy : Souffrances et vies passées

Mercredi 30 avril 2008

Question : Les souffrances résultent-elles toutes d’un mauvais karma provenant de cette vie ou d’une vie passée ?
ckg208n14.jpgSri Chinmoy : Pas nécessairement. Même lorsque nous n’avons commis aucune erreur, il arrive que notre âme souhaite faire l’expérience d’une certaine souffrance. Notre âme veut pénétrer au sein même de la douleur, pour savoir ce qu’elle est. Supposez qu’une personne très spirituelle éprouve la nécessité de gifler quelqu’un. Que se passera-t-il ? Aussitôt elle entrera en cette personne et s’identifiera à elle. Et elle subira cette expérience avec une intensité bien plus grande que la personne qui aura reçu la gifle.
Bien des fois nous commettons des erreurs dont nous récoltons les conséquences tôt ou tard. Mais nos souffrances peuvent aussi être dues aux forces cosmiques. Il arrive que des parents très sincères, très dévoués, aient des enfants absoluments non spirituels, non divins et bons à rien. Peut-être, me direz-vous, que les parents eux-mêmes n’ont pas été spirituels lors d’une incarnation précédente, et qu’ils ont commis des actes répréhensibles. Dans certains cas, cela est vrai. ; dans d’autres, non. Des chercheurs spirituels sincères sont parfois affectés par des forces hostiles, animales, qui opèrent dans le monde. Lorsque ces forces hostiles et non divines, errant ici et là et se comportant comme des éléphants en furie, pénètrent dans une personne, celle-ci en souffre. C’est ainsi ; nous sommes comme entourés d’animaux qui s’affrontent les uns les autres. Et l’on a beau se montrer doux et conciliant face à un éléphant en furie, cela ne change en rien ses intentions destructrices. Avec ce genre de bête sauvage, on n’est jamais sûr de rien… Ainsi, lorsqu’un chercheur sincère est en proie à la souffrance, il ne faut pas pour autant en conclure qu’il a commis une faute dans une vie passée.
Si nous menons constamment une vie spirituelle, nous demeurons dans le champ de la puissance divine, qui est une véritable forteresse protégée par Dieu. La grâce divine se dresse sur la route des forces néfastes et non divines même s’ils n’ont rien fait de mal, les êtres spirituels s’efforcent toujours d’être conscients de la Compassion de Dieu, de Ses Bénédictions, de Sa Lumière. Et s’ils commenttent une mauvaise action, ils savent aussitôt qu’il y a quelqu’un pou leur pardonner, pour les protéger, pour élever leur conscience ; et ce « quelqu’un » n’est autre que leur Pilote intérieur, Dieu.

 

© Textes extraits du livre “Mort et réincarnation” de Sri Chinmoy, présenté ci-dessous (cliquer mot clé), mis en vente par les Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright© 1991 Sri Chinmoy Tous droits réservés

La Bhagavad-Gîta : Paroles de Krishna à Arjuna

Mercredi 30 avril 2008

gita5.jpg
« L’âme incarnée rejette les vieux corps et en revêt de nouveaux,
comme un homme échange un vêtement usé contre un neuf (22).
Les armes ne la peuvent pourfendre,
ni le feu la consumer,
ni les eaux la pénétrer,
ni le vent la déssécher (23).
On ne saurait la pourfendre,
on ne saurait la brûler,
on ne saurait la mouiller ni la dessécher.
Stable éternellement, immobile, pénétrant tout,
elle est pour toujours et à jamais.(24) »
.
Krishna

Extrait de la « Bhagavad-Gîta » commentée par Shrî Aurobindo
Editions Albin Michel Collection Spiritualités vivantes.

Pourquoi ne se souvient-ton pas de nos vies antérieures ? Réponse de Mâ Ananda Moyî

Mercredi 30 avril 2008

Question : Pourquoi ne se souvient-ton pas de nos vies antérieures ?
ananda21.jpgRéponse de Mâ Ananda Moyî : Par ignorance; à cause du voile qui cache la connaissance.
-
Mais pourquoi y aurait-il un voile ?
- Une fois entré dans le domaine de l’oubli, tout est oublié; ce monde-ci est le domaine de la non-souvenance.
- Pourquoi faut-il tant oublier ? On pourrait au moins se rappeler quelque chose.
- On dit que le Seigneur Bouddha parlait de cinq cents de ses vies antérieures. Vous souvenez-vous de tout ce qui vous est arrivé depuis votre enfance jusqu’à maintenant ? Sans vous en rendre compte, vous mourez à chaque instant. A l’heure qu’il est, vous n’êtes ni un bébé, ni un enfant, ni un jeune homme. A peine né, un enfant commence spontanément à boire du lait maternel, après quoi il se sent heureux et satisfait ; par ce simple fait, il rend déjà témoignage de ses vies antérieures. Maintenant aussi, lorsque vous êtes rassasié, vous éprouvez le même sens de bien-être et de contentement que dans votre prime jeunesse, bien que vous ne vous souveniez plus de ce que vous ressentiez alors.

 

© Extraits de “L’Enseignement de Mâ Ananda Moyî” Ed. Albin Michel

http://www.anandamayi.org/ashram/french/frintro.htm

Voir le livre et autres articles présentés en cliquant dans les liens,
ci-dessous, en bleu.

 

Question – Réponse de Sri Chinmoy : Risque-t-on de retourner à la vie animale dans une prochaine vie ?

Lundi 28 avril 2008

Question : Une âme s’étant déjà incarnée en un être humain peut-elle revenir sur terre sous une forme animale ?
ckg208n13.jpgSri Chinmoy : Le monde évolue, progresse ; nous avançons vers notre but. A partir du moment où, dans ce processus évolutif, on a pris une vie humaine, on ne retourne plus vers le royaume animal. Cela dit, toute règle admet des exceptions, mais elles sont ici extrêmement rares. Et celui qui veut revenir à la vie animale ne va pas du tout dans le sens du progrès.
Une personne venant tout juste de pénétrer dans la vie humaine, dont c’est la première ou la deuxième incarnation, et dont le penchant pour la vie animale est encore très marqué – ses désirs impurs n’ayant pas été comblés -, pourra, dans certains cas, retourner à la vie animale. Une portion de celle-ci s’est éveillée et à cherché à accéder à la vie humaine. Mais une autre partie de son être n’y étais pas préparée. L’âme, malgré tout, en dépit des imperfections toujours présentes, est entrée dans la vie humaine. Or, comme la partie non illuminée de son être, n’étant pas transformée, est toujours en proie à des tendances et à des désirs animaux irrépressibles, l’âme se voit contrainte de retourner à la vie animale.
Parfois encore, l’insatisfaction et la frustration du vital inférieur provoquent une douleur si intolérable chez l’être humain ordinaire que celui-ci croit trouver au sein du royaume animal l’occasion de jouir librement des plaisirs les plus bas du plan physique grossier. Son âme y pénètre alors pour quelques mois. Non point un an ou deux ; seulement une très brève période. Une fois la jouissance consommée, l’expérience nécessaire accomplie, l’âme s’en retourne dans le monde des hommes.
L’homme a transcendé l’animal, mais pas entièrement. Il y a encore un animal en nous. Nous nous efforçons, par notre prière et notre méditation conscientes, de le transcender complètement. Parmi ceux qui sont réunis ici, je peux vous dire que nul ne deviendra un animal dans une vie future. Nous sommes trop évolués pour cela ! Dès lors qu’apparait l’aspiration, l’âme est bien trop avancée pour retourner au royaume animal. Aucune des âmes présentes ici ce soir ne passera à nouveau par une incarnation animale.

 

© Textes extraits du livre “Mort et réincarnation » de Sri Chinmoy, présenté ci-dessous, mis en vente par les Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright© 1991 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Mort et réincarnation, un livre de Sri Chinmoy, présenté par Nidish

Lundi 28 avril 2008

Les réponses à nos questions par un Maître spirituel : Une opportunité, pas n’importe laquelle !

mortreincarnation1.jpg

Qui n’est et ne sera jamais confronté à la mort ? Qui saura l’aborder avec sérénité ? Qui sait quelle attitude adopter en face d’un mourant ? Le suicide est-ce la fin des problèmes ou au contraire, une multiplication effroyable et inimaginable de la torture à l’infinie ? Que fait l’âme après la mort du corps physique où va-t-elle ? Qu’est-ce que le Karma ? Pourquoi se réincarner ? Qui rit et qui gémit au moment de la mort ? La souffrance a-t-elle un sens ? Au bout de combien de temps se réincarne-t-on ?
Voici quelques questions qui ont des réponses claires et faciles d’accès. Sri Chinmoy est un Maître spirituel réalisé qui tout au long de sa vie durant a répondu à des milliers de questions sur des sujets cruciaux. Ce livre est un recueil conséquent de questions et réponses qui ont été formulées sur le sujet de la mort, des mourants et de la vie de l’âme. Chacun se retrouvera dans ces questions fondamentales et saura que faire dès lors.

Un livre à conseiller !

Repris par les Editions de “La Flûte d’Or” : http://www.laflutedor.com/

123