Archive de la catégorie ‘- Penser / pensées’

La pureté des pensées, propos de Sri Chinmoy

Jeudi 8 octobre 2009

nidishfleursoleil.jpg

 La pureté dans les pensées est très difficile à atteindre. Il est plus facile d’accéder à la pureté dans l’action extérieure, mais il faut pourtant commencer par atteindre la pureté dans les pensées. Comment établir la pureté dans le mental, dans les pensées, les idées ? On peut aisément y parvenir si l’on sent que l’on est non pas le corps, mais l’âme. Le simple mot « âme » suffit à attirer la pureté dans le mental. Dès l’instant où l’on sent que l’on n’est pas le corps, mais l’âme, la pureté vient d’elle-même. Et même si l’on ne sait pas ce qu’est l’âme, ce seul mot fait venir à ‘esprit un sens de luminosité, de divinité, de joie sans mélange. Et ces qualités divines donnent spontanément naissance à la pureté.

“Je suis l’âme, je suis l’âme”
Si vous pouvez répéter cela avec ferveur
pendant 5 minutes,
la résistance du mental disparaitra
et seule l’âme existera pour vous.

 

 Voir tous les articles sur ce sujet en cliquant Ici

 © Extrait de « Purity » un livre de Sri Chinmoy
© Photo Nidish – Fleur Soleil

« LA PURETÉ » : Propos de Sri Chinmoy

Mercredi 16 septembre 2009

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

 

« Lotus in Bali »
 © Phoolanjaya Centre Sri Chinmoy

La pureté est la lumière de l’âme exprimant sa divinité à travers le corps, le vital et le mental. Celui qui est pur a tout à gagner. Celui qui peut conserver sa pureté ne perdra jamais rien qui soit digne d’être gardé. On peut avoir un jour de grandes idées ou une force intérieure considérable, et les perdre le lendemain si on n’est pas pur. La pureté est le souffle du Suprême. Lorsque la pureté nous abandonne, le Souffle du Suprême nous abandonne aussi. Il ne nous reste plus que le souffle humain.

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

Être pur veut dire que l’on suit les ordres de son Pilote Intérieur sans permettre à des forces non-divines d’entrer en soi. Là où la pureté est absente se trouve l’obscurité, le précurseur de la mort. Ce que nous appelons l’obscurité aujourd’hui sera pour nous, demain, la mort. La pureté est la seule chose qui puisse nourrir notre divinité. Sans pureté, il n’y a pas de certitude. Sans pureté, il n’y a pas de spontanéité. Sans pureté, il n’y a pas de flot constant de divinité en nous.

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

Dans la pureté réside une magie divine. Si nous pouvons cultiver ne serait-ce qu’une pensée pure au cours de notre méditation, nous en tirerons un bénéfice des heures durant. Car tout ce temps-là, nos pires faiblesses se transformeront en force véritables.

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

Nous savons qu’il y a une différence entre la quantité et la qualité. Aussi rechercherons-nous plutôt la qualité que la quantité. Or, à mesure que notre pureté divine se développe, notre force intérieure grandit. Ainsi, grâce à la pureté, quantité et qualité se trouvent réunies. La pureté est semblable à un aimant divin. Elle attire en nous toutes les qualités divines. Lorsque nous possédons la pureté, le mnde est fier de nous. Si la Mère Terre abrite ne serait-ce qu’une âme pure, elle déborde de joie : « Voici enfin, dit-elle, une âme sur laquelle je peux compter ».

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

La pureté doit être présente dans nos pensées, nos idées, nos sentiments, notre conversation, dans tout ce que nous disons, faisons, ressentons, et enfin dans tout ce que nous sommes. Nous pouvons faire en sorte que notre vie entière soit comme une fleur dans un jardin. Si nous identifions notre conscience à la fleur, nous n’aurons jamais de sentiment impurs. Mais si nous nous contentons de rester dans le jardin, sans nous identifier consciemment à la fleur ou au jardin lui-même, nous demeurerons impurs.

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

La pureté doit s’établir dans l’intégralité de notre existence. Notre corps doit posséder la même pureté que notre âme. Pour cela, la propreté et une bonne santé sont requises. La pureté est une qualité qu’il faut avoir constamment en soi, et non un élément que l’on peut faire venir de l’extérieur lorsqu’on en a besoin. La pureté doit être une expérience vécue ; c’est un état intégral de conscience divine.

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

Une fois la pureté établie, en particulier dans le vital, beaucoup est accompli, dans la vie intérieure et dans la vie extérieure. Dans la pureté de ‘homme réside la plus haute Divinité de Dieu. La pureté de l’homme est le souffle de Dieu. La pureté est une force considérable. Par elle, on peut tout accomplir. Mais si on la perd, on risque à tout moment de s’écrouler, de chuter, même si l’on possède richesse, pouvoir ou influence.

phoolanjayacentresrichinmoylotusinbali.jpg

Tous les aspirants spirituels, sans exception, ont constaté et ressenti la nécessité de la pureté. Aujourd’hui ils escaladent le Mont Everest intérieur par la force de leur grande pureté ; mais demain, ils risquent de tomber dans l’abime le plus profond. La pureté perdue, tout est perdu ; Dieu Lui-même est perdu. La pureté acquise, le monde est acquis ; l’univers entier est acquis.

© Extrait de « Purity : Divinity’s Little Sister et de Purity-River Wins » de Sri Chinmoy Editions La Flûte d’Or.

 

LA PENSÉE POSITIVE : un livre de Sri Chinmoy, notre force de volonté

Vendredi 28 août 2009

meditationkedar.jpg

Question : Comment augmenter notre force de volonté ?

Sri Chinmoy :  La manière la plus facile d’utiliser notre force de volonté est d’avoir une approche positive. Utilisez notre force de volonté pour agir positivement et non pas pour vous empêcher d’agir négativement. Lorsque nous disons : « Je ne vais pas mentir », c’est bien. Mais si nous disons : « Je vais dire la vérité », cette force de volonté est plus efficace. Lorsque nous disons : « Je n’agirai plus ainsi » le négatif a déjà acquis la moitié de sa force du seul fait que nous ayons pensé à lui. Si nous répétons dans notre mental : « Je ne vais pas être jaloux », le mot « jaloux » et la qualité qu’il contient dérangent notre esprit et nous devenons jaloux. De même, si nous disons : « Je ne vais pas douter », le mot « doute » entre dans notre esprit et automatiquement, le doute s’installe.

Mais si nous disons : « A partir de maintenant, je vais être totalement dévoué à Dieu. Je serai loyal. Je serais pleinement soumis. » Ces paroles sont excellentes. La soumission, la foi et la dévotion sont de très bonnes qualités. Notre force de volonté augmentera automatiquement dès que nous aurons constamment des sentiments positifs et des affirmations positives.

© Photo Kedar

Je suis heureux, un texte poétique de Sri Chinmoy

Jeudi 27 août 2009

ckgesraj.jpg
Sri Chinmoy à l’esraj

JE SUIS HEUREUX

Je suis heureux parce que je choisis toujours le bon moment.
Je suis heureux parce que je sais écouter.
Je suis heureux parce que je n’élève pas la voix.
Je suis heureux parce que je n’essaie pas de convaincre les autres.
Je suis heureux parce que je je ne me plains pas.
Je suis heureux parce que je ne fais pas deux choses à la fois.
Je suis heureux parce que mes pensées ne portent jamais sur deux choses à la fois.
Je suis heureux parce que j’ai réalisé cette vérité, que ce qui importe le plus dans ma vie est l’amélioration de moi-même.
Je suis heureux parce que j’accentue sans réserve les qualités des autres.
Je suis heureux parce que j’ai considérablement réduit le nombre de mes désirs.
Je suis heureux parce que je pratique chaque jour le contrôle de mes pensées.
Je suis heureux parce que je n’abandonne jamais.
Je suis heureux parce que chaque jour je purifie mon coeur en offrant ma gratitude au Suprême Absolu.
Je suis heureux parce que je sais que mon amour de la pureté fait des merveilles.
Je suis heureux à cause d’une prière fervente que je fais chaque jour :
« ô Bien-Aimé Suprême,
ô Guide Suprême de l’Eternité,
Transforme le monde
A commencer par moi-même,
Ma vie, mon tout. »

Je suis heureux parce que chaque jour j’implore de voir le Réel en moi.
Le Réel en moi est mon unité divine, sans réserve, inconditionnelle, avec la Volonté de mon Bien-Aimé Suprême.
Je suis heureux, non pas parce que je suis pour mon Guide Suprême, ni parce qu’il est pour moi, mais parce que mon guide Suprême existe éternellement. Sa seule existence ici-bas et au Ciel fait mon bonheur.
Lorsque j’essaie de l’avoir pour moi, je ne fais que L’attirer dans ma vie de désirs. Mais lorsque je me dédie à Lui, je transporte ma vie de désirs en Lui.
Je ne veux d’aucune manière enchainer mon Bien-Aimé Suprême.
Dorénavant ma satisfaction, ma suprême satisfaction résidera dans la seule découverte du fait que Lui seul existe éternellement.

 

© Texte extrait du livre “Le cœur parle » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “A.L.T.E.S.S.”
Copyright © 1995 Sri Chinmoy Tous droits réservés

http://www.editionsaltess.com/

Témoignage – humour grave de Nidish : Penser sagement

Mercredi 18 juin 2008

On a tous fait la désagréable expérience de se mordre la langue, de se pincer, de se cogner, de se bruler, de se couper… mais a-t-on fait le lien, à ce moment précis, avec les pensées que nous avions en tête. Etaient-elles claires, était-elles pures ? Entrainez-vous à faire le lien, vous verrez que vous avez un gardien sérieux en vous qui attend de vous une certaine conduite, une certaine maitrise : L’âme.

A New York, j’étais avec un couple d’amis, disciples comme moi, aux abords d’Aspiration Ground, dans le Queens, où maintenant est enterré Sri Chinmoy ; ce lieu est un lieu des plus saints ; on y médite, on y chante des chants sacrés, on y prie… Tous trois étions au pied d’un arbre à parler de choses et d’autres. Lors de l’échange, j’ai eu un léger petit propos négatif des plus brefs, minuscule, mais non voulu par mon âme, je l’ai senti. Et bien, comme je ne l’ai pas contrôlé à 100/100 et qu’il s’est échappé, j’en ai eu aussitôt le résultat : la fiente d’un oiseau m’est tombée dessus. Je n’ai rien dit sur le moment, on n’est jamais trop fier d’aller à l’encontre de son âme, mais j’ai fait intérieurement le lien et me suis incliné devant l’expression du Plus Haut.
Je le sais, on va sourire de mon expérience ; vous avez raison, on peut en rire, mais ne vous moquez pas… soyez prudents avec vos pensées !

Voir tous les articles sur le sujet des pensées
en cliquant Ici

© Impératif, si vous souhaitez utiliser ce texte :
- Paternité : Vous devez citer le nom de l’auteur : Nidish et son blog : http://nidish.unblog.fr , mais pas d’une manière qui suggérerait qu’il vous soutienne ou approuve votre utilisation de l’oeuvre.
- Pas d’utilisation Commerciale : Vous n’avez pas le droit d’utiliser ces textes et photos à des fins commerciales.

Aphorisme – Pensée du jour, de Sri Chinmoy

Mardi 17 juin 2008


p1010111.jpg


POURQUOI SUIS-JE SI FATIGUÉ ?


Pourquoi suis-je si fatigué ?
Non pas parce que je travaille trop dur,
Ni parce que je dors trop peu,
Mais parce que je pense trop.


© Textes extraits du livre “Dix Mille Fleurs Ardentes » (Ten Thousand Flower-Flames) de Sri Chinmoy (épuisé), Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright© 1980 Sri Chinmoy Tous droits réservés
© Dessin d’oiseau Centre Sri Chinmoy

 

Question – Réponse de Sri Chinmoy à propos du paradis, de l’enfer, du suicide

Samedi 14 juin 2008

Question : L’enfer est-il un lieu précis dans les mondes vitaux, ou bien est-ce un état de conscience ?
ckg208n14.jpgSri Chinmoy : Au niveau du mental physique, l’enfer est effectivement un lieu. Il existe pour l’expérience de l’âme. Si vous menez une vie corrompue, il vous faudra y aller. C’est une véritable torture, une torture inimaginable. Celle-ci est d’une sévérité particulière pour ceux qui attentent à leur vie. Les souffrances qu’endurent les suicidés au niveau du physique subtil et du vital subtil sont inconcevables et intolérables. Ils n’auront pas avant longtemps l’occasion de s’incarner à nouveau. Et lorsqu’après avoir souffert de nombreuses années dans le monde vital ils obtiendront enfin une incarnation, celle-ci sera défectueuse. Et cette situation se prolongera au-delà d’une incarnation, à moins qu’ils ne reçoivent le pardon d’un maître spirituel ou que la Grâce de Dieu n’intervienne. Pis encore, ils créeront d’emblée une perturbation au sein de la famille où ils renaîtront. Si un suicidé s’incarne et souffre de trouble mentaux, par exemple, cela occasionnera de graves problèmes pour sa famille. En outre, ce type d’âme aggrave fréquemment son mauvais karma en persistant dans l’erreur et en ne modifiant pas son attitude. mais il suffit de la Grâce de Dieu ou de l’intercession d’un maître spirituel pour que l’âme reçoivent de l’aide.
Ainsi, pour celui qui vit dans la conscience physique grossière ou dans la conscience du corps, l’enfer est-il réellement un lieu. Mais sachez qu’au plus haut-niveau spirituel, l’enfer, tout comme le paradis, est un plan de conscience. Le paradis et l’enfer commencent dans le mental. Dès l’instant où nous avons de bonnes pensées, où nous prions, méditons et nous efforçons d’offrir la lumière intérieure acquise lors de nos méditations et de nos prières, nous commençons à vivre au paradis. Dès l’instant où nous pensons du mal des autres, les critiquons, et entretenons de mauvaises pensées à leur sujet, nous pénétrons en enfer. Nous créons le paradis, nous créons l’enfer. Nous créons le paradis par nos pensées divines, et nous créons l’enfer en nous-même par nos pensées négatives. Le paradis et l’enfer sont tous deux des états de conscience profondément en nous-mêmes, nous découvrons que nous contenons l’univers entier. A l’intérieur de ce corps physique se trouve le corps subtil ; et dans le corps subtil, dans le cœur, nous découvrons l’existence de l’âme. De là, en plongeant encore plus profond, nous apercevons l’univers entier.

© Textes extrait du livre “Mort et réincarnation » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”
Copyright © 1991 Sri Chinmoy Tous droits réservés
http://www.laflutedor.com/

Aphorisme – Pensée du jour, de Sri Chinmoy : Utilisons notre lumière de sagesse

Mardi 10 juin 2008

soulbirdblue71.jpg

Les pensées positives et les pensées négatives
Nous viennent à l’esprit à chaque instant.
Utilisons notre lumière de sagesse
Pour disperser immédiatement
Nos nuages-mental
Avec nos pensées positives.


© Extrait du livre « La pensée positive » de Sri Chinmoy paru aux Editions de « La Flûte d’Or »
Copyright© 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés
Copyright© Oiseaux Centre Sri Chinmoy
http://www.laflutedor.com/

Résonance Nashrudin – Sri Chinmoy : le mental source d’incertitude

Mardi 10 juin 2008

?

 

Quelle est la bonne longueur ?

Un paysan qui s’apprête à tailler la queue d’un cheval interpelle Nasrudin pour savoir à quelle hauteur il doit la couper.
Le Mulla hausse les épaules :
« Peu importe ! Quoi que tu fasses, elle sera trop longue selon les uns, trop courte selon les autres. Toi-même, tu ne seras pas toujours du même avis : « Trop longue… Non, trop courte… »
© Histoire extraite du livre « Les plaisanteries de l’incroyable Mulla Nasrudin » paru aux Editions Le Courrier du Livre dans la Collection soufisme vivant

Nidish : Ainsi, il ne faut suivre les commentaires ni de son mental, ni de celui des autres, mais seulement les messages de son cœur.

Ne pensez pas,
Ne discutez pas,
Faites.
Sri Chinmoy

© Aphorismes de Sri Chinmoy Centre Sri Chinmoy
© Nidish

Aphorisme – Pensée du jour, de Sri Chinmoy

Jeudi 15 mai 2008

birds6a.jpg

 

L’homme ne sera heureux
Et en sécurité
Que lorsque son cœur
Ressentira plus vite
Que son mental ne pense.

 

 

 

© Centre Sri Chinmoy

123