Archive de la catégorie ‘* Peur’

7 pensées élevées sur l’Amour du Maître spirituel indien Sri Chinmoy

Lundi 26 mars 2012
7 pensées élevées sur l'Amour du Maître spirituel indien Sri Chinmoy dans * Doute sri-chinmoy-CKG_51-246x300

Sri Chinmoy a aimé le monde entier

Au lieu d’inventer une raison pour laquelle
Vous ne pouvez aimer le monde,
Essayez d’en créer une pour laquelle
Vous devez absolument l’aimer.

0 0 0

Il faut aimer
Non seulement au delà de ce que l’on voit,
Mais aussi au-delà de ce que l’on ressent,
Si l’on veut entonner le chant
De la transcendance de soi.

0 0 0

Aimez le monde,
Aimez-le !
Sinon vous serez contraint de traîner
Le plus pesant des fardeaux :
Votre propre soi
Lourd d’amertume.

0 0 0

Si l’on veut transformer
L’amour humain
En amour divin
Il est essentiel d’avoir
Le cœur humble.

0 0 0

Dites « non » à votre mental qui doute.
Dites « oui » à votre cœur qui aime.
Vous serez soulagé
De vos tensions nerveuses.

0 0 0

Votre mental récalcitrant
Sait ce que rancune veut dire.
Votre cœur aimant
Sait ce qu’unité veut dire.

0 0 0

La peur hait.
L’amour pardonne.
La sagesse oublie.

© Aphorismes de Sri Chinmoy extraits du livre « Un jour nouveau » paru aux Editions Oneness-Son . (a ce jour épuisé) ; Vous pouvez trouver l’équivalent dans un livre plus gros, « Le voyage de l’Ame » paru aux Editions de la Flûte d’or.

Vaincre le trac devant un public, propos de Sri Chinmoy

Dimanche 9 octobre 2011


Question :
Comment peut-on vaincre le trac lorsqu’on chante devant un public ?

srichinmoynidishunblogfr.jpgSri Chinmoy : Considérez tous les membres du public comme une seule personne et ressentez qu’il s’agit de vous-même. Le fait de voir beaucoup de gens vous regarder vous rend naturellement nerveux ; vous avez l’impression qu’ils vous jugent ou vous critiquent. Mais si vous les considérez tous comme vous-mêmes, vous ne serez pas nerveux. Lorsque vous chantez seul, même si vous ne chantez pas juste, vous n’êtes pas nerveux parce que personne ne vous écoute. Vous êtes à la fois le chanteur et le public. Ainsi, lorsque vous chantez en public, considérez le public entier comme une seule personne et puis dites-vous que cette personne, c’est vous-mêmes. Votre trac disparaîtra.

« Le vieil homme et la corde », une histoire enseignement transmise par Sri Chinmoy

Lundi 8 août 2011

 

La peur provient d’une ignorance profondément enracinée en nous. Nous ne voyons pas la Lumière avec notre vision intérieure. Nous ne voyons la Lumière qu’avec notre raisonnement humain limité, lié à la terre.

corde2.jpeg

A ce propos, j’aimerais vous raconter une histoire.

Un vieil homme qui marchait dans la rue un soir, vint à heurter un bout de corde qui trainait sur le sol. Comme il n’y avait pas de lumière, il crut que c’était un serpent. La peur s’empara de lui et il se mit à hurler et à courir le plus vite qu’il pouvait. Tout en courant il tomba et se cassa une jambe. Ses amis du voisinage l’entendant hurler et jurer s’approchèrent avec des bâtons. Il criait sans cesse en pensant qu’il y avait là un serpent. Quand ses amis s’approchèrent, ils crurent eux aussi qu’il y avait un serpent. Dans l’obscurité, ils se mirent à frapper la corde et en vinrent à se frapper les uns les autres.

Or, comme les cris continuaient, un autre groupe de gens s’approcha avec une lanterne et tous s’aperçurent qu’il s’agissait d’un simple bout de corde et non d’un serpent. Donc quand la lumière entra, ils découvrirent qu’il s’agissait d’une corde et non d’un serpent.

© Sri Chinmoy
Conférence donnée à l’American Centre for Arts à Paris
Le 13 novembre 1970
Extrait de la conférence
Extrait du livre “Mes Pétales de Rose”
Paru aux Editions du Centre Sri Chinmoy du Canada 

 

La depression. Solution sans auto complaisance. Réponse de Sri Chinmoy à la question

Jeudi 28 juillet 2011


Question :
Qu’est-ce qui provoque la dépression ?

srichinmoynidishunblogfr.jpgSri Chinmoy : La dépression survient lorsque nous ne voulons pas vivre dans la vérité ; nous voulons consciemment ou inconsciemment vivre dans l’ignorance, ou disons, dans le plaisir, et ce soit disant plaisir conduit inévitablement à la dépression. Qu’est-ce qui entraine la dépression ? Le fait que nous acceptions l’ignorance comme notre bien le plus précieux. Lorsque nous sommes pris dans le petit monde de l’ignorance et que nous ne pouvons pas aller au-delà, nous déprimons. Mais si, au lieu de représenter l’ignorance -de provenir de l’ignorance ou de vivre pour l’ignorance- nous vivons plutôt dans la lumière de l’âme et nous grandissons dans une lumière encore plus profonde, la plus profonde, une lumière comblante, alors nous ne pourrons pas rencontrer la dépression. Notre aspiration sincère pour la lumière réduira immédiatement notre dépression en cendres ou transformera notre dépression en aspiration constante.

(suite…)

Méditation : S’identifier aux valeurs positives de la vie, laisser entrer ses seuls amis : Amour, Paix, Joie, Félicité…

Jeudi 17 décembre 2009

Préambule de Nidish :

Bien souvent les adolescents sont perdus entre deux statuts, celui d’enfant et celui d’adulte. Les adultes qui franchissent le passage d’une nouvelle dizaine d’années vivent aussi des troubles. Il en est de même des personnes âgées qui voient leur corps se flétrir, s’alourdir, se raidir et malgré tout continuent à ressentir en elles la jeunesse de leur vingt ans. Pour tous ceux-là dont nous sommes, l’article suivant de Sri Chinmoy peut aider à retrouver et à comprendre que nous sommes l’âme au plus profond de nous et que c’est en nous accordant avec elle que la joie, la paix et l’éternelle jeunesse peuvent s’incarner et se révéler dans notre vie.

Question : Comment un débutant médite-t-il sur le cœur ?

srichinmoynidishunblogfr.jpgSri Chinmoy : Un débutant doit sentir qu’il est un enfant, quelque soit son âge réel. Le mental d’un enfant n’est pas développé. Lorsqu’il a 12 ou 13 ans, son mental commence à fonctionner à un niveau intellectuel, mais avant cela, il est tout dans le cœur. Tout ce qu’il voit, il le prend pour sien. Il s’identifie spontanément. C’est ainsi que le cœur agit.
Lorsque vous sentez que vous êtes un enfant, sentez immédiatement que vous vous trouvez dans un jardin de fleurs. Ce jardin de fleurs est votre cour. Un enfant peut jouer dans un jardin pendant des heures. Il ira d’une fleur à l’autre, mais il ne quittera jamais le jardin, parce qu’il trouvera de la joie dans la beauté et dans le parfum de chaque fleur. a l’intérieur de vous, il y a un jardin et vous pouvez y rester aussi longtemps que vous le voulez. De cette façon, vous pouvez méditer sur le cœur.
Essayez de sentir que toute votre force, toute votre détermination et votre volonté se trouvent dans un endroit particulier, ici, à l’intérieur de votre cœur. Sentez que vous n’existez nulle part ailleurs que dans ce petit endroit. Vous n’avez ni yeux, ni nez, ni rien du tout. L’intensité ne viendra que lorsque vous sentirez que toute votre existence est concentrée en un seul point et non dispersée.
Cliquer
ici
pour

(suite…)

Prière pour la Paix et poème pour la vie, de Mère Teresa

Vendredi 23 octobre 2009

 

mreteresa.jpg

Conduis-moi de la mort à la vie, du mensonge à la vérité.
Conduis-moi du désespoir à l’espoir, de la peur à la confiance.
Conduis-moi de la haine à l’amour, de la guerre à la paix,
Que la paix emplisse notre cœur, notre monde, notre univers !
Paix ! Paix ! Paix !

o o o

LA  VIE

La vie est une chance, saisis-la.
La vie est beauté, admire-la.
La vie est béatitude, savoure-la.
La vie est un rêve, fais-en une réalité.
La vie est un défi, fais-lui face.
La vie est un devoir, accomplis-le.
La vie est un jeu, joue-le.
La vie est précieuse, prends-en soin.
La vie est richesse, conserve-la.
La vie est amour, jouis-en.
La vie est un mystère, perce-le.
La vie est promesse, remplis-la.
La vie est tristesse, surmonte-la.
La vie est un hymne, chante-le.
La vie est un combat, accepte-le.
La vie est une tragédie, prends-la à bras-le-corps.
La vie est une aventure, ose-la.
La vie est bonheur, mérite-le.
La vie est la vie, défends-la.


Tous les articles sur Mère Teresa

 

Photo de FRANCO DANIEL

Le boiteux et l’écharde, une histoire de Nasr Eddin Hodja

Dimanche 20 septembre 2009

nasreddinhodja.gif

Un boiteux était venu voir le Mullah Nasrudin. Il lui demanda :
- Mullah, pourrais-tu faire quelque chose pour que je ne boite plus ?
- Je ne suis pas médecin, s’exclama Nasrudin.
- Mais j’ai déjà vu tous les médecins, dit le boiteux.
- Et que t’ont-ils dit ? demanda Nasrudin.
- Ils ne cessent de me dire que je n’ai rien et qu’il n’y a aucune raison que je boite.
Nasrudin prit sa longue barbe dans sa main et fit le silence, puis lui demanda :
- Marche un peu pour voir.
Le boiteux se déplaça en boitant.
- Fais voir ton pied.
Le boiteux ôta sa chaussure. Fichée dans le gros orteil, Nasrudin découvrit une énorme écharde.
- Tu as une écharde dans le pied ! Il est normal que tu boites.
- Comment peux-tu savoir ? Tu n’es pas médecin. Ce n’est pas une écharde ! C’est mon pied ! Il est comme cela depuis années !

o o o

Témoignages de Nidish :

Cette histoire enseignement, racontée à la manière des soufis, me rappelle un séjour en Grèce que j’ai vécu en 198o ; l’impression forte qui m’en est resté par mes déplacements dans les petites villes, c’est que je pouvais être en toute confiance dans le pays. Je laissais mon sac à dos sur la place public, je m’éloignais,  je savais que j’allais le retrouver. Plusieurs personnes m’ont hébergé, je me suis déplacé en stop, hôtes et automobilistes, tous ont été extrêmement accueillant, voir trop ; trop au point que j’en ai eu peur. Je ne pratiquais pas encore la méditation, alors mon mental a réagit avec ses imperfections.

C’est alors que j’ai compris que je vivais avec des peurs dans le corps ; car jamais il n’y avait eu de quoi s’inquiéter, mais l’excès de bienveillance et d’hospitalité me déroutait et mes peurs, mon insécurité enfouies dans ma vie ressurgissaient.

L’histoire de Nasr Eddin me renvoie à une autre expérience, cette fois-ci c’est la pratique de la méditation qui m’a permis de la vivre. J’étais alors jeune pratiquant, avec des amis nous conversions, quand dans l’échange, je me suis rendu compte que j’avais des pensées de jalousie. J’en suis resté éberlué. « Voilà, me suis-je dit, que je suis jaloux. » Jamais, avant d’avoir pratiqué la méditation, je ne m’étais rendu compte que j’avais de la jalousie en moi ; la méditation nous permet de prendre conscience de notre réalité et d’en tenir compte ; par la Lumière de Dieu qui descend en nous, nous transformons nos imperfections, plus où moins rapidement. La patience et la confiance deviennent deux qualités absolument nécessaires ; elles se développent d’elles mêmes.

Rappel : Ne vous étonnez pas de voir orthographié le nom de notre héros de différentes manières, mais comme ses histoires et sa sagesse ont voyagées dans l’espace, de l’Asie en passant par l’Orient et aussi l’Afrique du nord, et dans le temps, du XII au XVème siècle, celui-ci, selon les lieux et les époques, a porté de nombreux noms et de nombreuses orthographes. Si vous voulez le voir présenté avec attention, je vous conseille le site suivant : http://ahama.9online.fr/ ; en cliquant sur les mots clés en bleu ci-dessous, vous trouverez d’autres histoires.

 

Question – Réponse de Sri Chinmoy : La peur

Vendredi 18 septembre 2009


Question :
Pourriez-vous expliquer ce qu’est la peur et quelle en est la cause ?

ckg208n15.jpgSri Chinmoy : Qu’est-ce que la peur ? C’est quelque chose qui nous empêche de pénétrer dans la Liberté infinie. La peur nous entrave sans cesse. Elle nous répète constamment que nous sommes entièrement différents des autres ou distincts d’eux ; que nous n’existons que pour nous-mêmes. La peur peut se loger dans toutes les parties de l’être : le corps, le vital, le mental, le cœur.
La peur physique ne peut être vaincue que lorsque la peur psychique est vaincue. Lorsqu’on a peur dans le corps et dans le mental physiques, cela se manifeste par un besoin de soulagement ou de libération immédiat. La peur fait irruption comme un voleur et l’on implore d’être protégé.
Mais il n’y a pas que cette peur physique ; il existe d’autres peurs. Si l’on ressent de la peur dans le cœur ou dans le vital, il faut la dépasser ou la transformer à l’aide de la lumière de l’âme. Sinon, cette peur tuera sa victime comme un poison lent.

Question : Pourriez-vous expliquer ce qu’est la peur et quelle en est la cause ?

ckg208n15.jpgSri Chinmoy : Pourquoi avons-nous peur ? Nous avons peur parce que nous nous sommes coupés de l’Amour de Dieu et que nous ne savons penser qu’à Dieu le Tout-Puissant et non à Dieu le Tout-Amour. Mais même le Dieu tout-puissant n’est pas un Dieu qui nous menace ou nous frappe avec un martinet chaque fois que nous commettons une faute. Notre conception de Dieu est si étrange ! Nous avons l’impression qu’Il est comme un instituteur prêt à nous administrer une violente correction si nous nous écartons d’un seul pouce du chemin de la Vérité. Mais une telle conception de Dieu est absurde. Dieu le tyran n’existe pas. Il n’y a qu’un seul Dieu, le Dieu d’Amour. Ce Dieu-là ne nous punit pas. Il ne fait que constamment nous façonner à Sa propre manière. Il est l’Acteur, Il est l’Action et il est Celui qui profite à la fois de l’action même et de son résultat. Mais nous sommes persuadés que c’est nous qui agissons et que Dieu nous châtiera sans merci à la moindre erreur. Il n’en est rien ! Tout individu incarne le Rêve de Dieu. Chacun doit manifester ici-bas la Réalité de Dieu. Et la Réalité de Dieu vit en chaque être humain.

© Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy

La Paix intérieure, La Paix extérieure : 7 Aphorismes de Sri Chinmoy

Dimanche 6 septembre 2009


album1301.jpg

A l’heure actuelle,
ce sont la peur, le doute, l’inquiétude, la tension et l’absence d’harmonie qui dominent.

Mais un beau jour ce monde qui est le notre sera inondé de paix.
Et qui sera l’auteur de ce changement radical ?

Vous.

La paix n’est pas la simple absence de dispute et de bagarre.
La paix est la manifestation de notre inséparable unité avec tous.

Ne cessez pas de rêver !
Un jour viendra où votre rêve
De paix dans le monde
Inondera la terre entière.

Si vous osez un jour combattre la haine,
Il existe pour cela qu’une seule arme l’amour.

La Paix n’apparaitra dans le monde
que lorsque chaque individu
réalisera la Vérité Suprême
que l’Amour est la révélation de la Vie
et que la Vie est la manifestation de l’Amour.

La paix, ce n’est pas seulement le silence.
C’est aussi une chose
Qui apaise, qui enthousiasme,
Qui enchante,
Qui illumine et qui satisfait pleinement.

Si vous voulez sincèrement la paix
dans le monde extérieur,
offrez votre sagesse.
Si vous voulez sincèrement la paix
dans le monde intérieur,
offrez tout votre silence.

Sri Chinmoy

 

Extraits de différents ouvrages de Sri Chinmoy
Particulièrement « La Paix intérieur. La Paix extérieure »
© Sri Chinmoy Editions La Flûte d’Or
© Photo Kedar – Centre Sri Chinmoy

Question – Réponse de Sri Chinmoy : COULEUR BLEUE, SIGNIFICATION SPIRITUELLE

Lundi 30 juin 2008

jk22.jpg

Question : Quelle est la signification spirituelle de la couleur bleue ?

Sri Chinmoy :
Du point de vue spirituel, la couleur bleue a différentes significations. D’abord, le bleu signifie l’immensité de l’Infini. L’homme est plein de soucis, de jalousie, de peur, de doute et de différentes autres qualités négatives qui l’entravent constamment, mais en même temps, l’immensité existe profondément en lui. Lorsque nous regardons le ciel vaste ou l’océan vaste, nous ressentons notre immensité intérieure. À travers la prière et la méditation, nous sommes capables de nous libérer de nos peurs, de nos soucis et d’autres faiblesses, et nous devenons indissociables de l’immensité qui se trouve en nous.
Le bleu peut également être la couleur prédominante de l’aura d’une personne. Chaque être humain a une aura. Nous manifestons notre divinité à travers notre aura. Les gens ordinaires qui ne prient pas et ne méditent pas n’ont qu’une seule aura. Mais les gens qui prient, méditent et sont spirituellement développés, sont bénis par Dieu : ils ont plusieurs auras.
Je prie et je médite depuis mon enfance. Ainsi, Dieu, en son infinie Compassion, m’a béni en me dotant de plusieurs auras. Mais dans mon cas, mon aura la plus importante et la plus significative est bleue. C’est à travers cette couleur en particulier que j’offre ma paix, ma joie, mon amour et ma bonne volonté à l’humanité.
Le 2 avril 1989, Sri Chinmoy fut invité à méditer avec les nonnes et la Mère Supérieure du Monastère bénédictin Heiligenkreuz à Cham, près de Zug, en Suisse. Ensuite, il répondit à certaines questions. Ceci est un extrait choisi d’une des questions-réponses.

° ° ° ° ° ° °

Question du Dr. Davis : Les couleurs ont-elles de l’importance ?

Sri Chinmoy : Utilisez n’importe quelle couleur de votre choix. Mais dans chaque âme, il y a une couleur particulière qui prédomine. Dans votre cas, le bleu ciel vous donnera beaucoup plus de joie que n’importe quelle autre couleur. Ma couleur préférée est également le bleu. La signification de cette couleur est l’Infini. Le bleu représente l’immensité spirituelle la plus belle. Bien que votre couleur principale soit le bleu, vous pouvez porter n’importe quelle couleur. De même, vous pouvez choisir n’importe quelle fleur pour la placer sur votre autel. Vous pouvez aimer la rose et je peux préférer le lotus.
Le 11 juillet 1994, le Dr Josephine Davis, Présidente du Collège de York — une branche de l’université de New-York basée dans le Queens — a rencontré Sri Chinmoy au restaurant Annam Brahma. Ceci est un extrait choisi de leur conversation.
© Conversations avec Sri Chinmoy – Volume 2 (Extraits) paru aux “Editions de La Flûte d’Or”
Copyright © 2007 Sri Chinmoy – Tous droits réservés

Question : J’ai fait un rêve où vous me disiez de fabriquer pour vous une boule bleue.

Sri Chinmoy : Le bleu représente l’immensité, l’infini, et une boule représente le monde ou la Conscience Universelle. La boule bleue signifie ici l’instrument éternel. Je vous disais que le Suprême faisait de vous Son instrument digne de confiance.
Question : Que signifie voir des couleurs en rêves ?
Sri Chinmoy : … De même si vous voyez une couleur bleue pâle, sachez que cela indique l’Infini, la spiritualité et une grande puissance. (…)


Copyright © 1999 Extraits du livre “Sur les Ailes des Rêves” un guide spirituel des rêves, de Sri Chinmoy, paru aux Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

12