Archive de la catégorie ‘= Pratique’

Question – Réponse de Sri Chinmoy : La répétion d’un mantra pour obtenir la Pureté

Vendredi 9 octobre 2009


Question :
J’ai pratiqué le japa (répétition d’un mantra) « Suprême » pour obtenir la pureté, est-ce le meilleur moyen ?

srichinmoynidishunblogfr.jpgSri Chinmoy : Le japa fera forcément venir de la pureté en vous. Mais chaque fois que vous pratiquez le japa, faites-le en ressentant la signification du mot que vous répétez. sinon, cela deviendra machinal, et cela perdra son sens. Lorsqu’on veut trouver de l’eau dans le sol, il faut creuser pendant des jours. Et si, à chaque fois que l’on creuse, on est conscient de son but, on atteindra l’eau plus vite. Chaque fois que vous pratiquez le japa, sentez que la pureté entre en vous, ou que vous entrez vous-même dans un océan de pureté. Mais si vous vous imaginez que la pureté viendra s’établir en vous de façon permanente lorsque vous aurez accompli quelques centaines de répétitions, vous serez déçu. A chaque répétition, vous devez frapper consciemment en un point particulier. En fin de compte, une pureté abondante entrera dans votre vie.Sinon, si vous répétez un mantra inconsciemment, de façon automatique, vous n’en tirerez pas de résultat satisfaisant.

 !  !  !  !  !  !  !

Question : Avec le japa, obtient-on un effet différent selon que l’on répète le mot vite ou lentement ?

srichinmoynidishunblogfr.jpgSri Chinmoy : Si vous recherchez la paix de l’esprit ou une pureté durable, il est préférable de répéter le mot très lentement, avec ferveur. Mais, pour chasser des pensées impures, non-divines, il est préférable de répéter le mot très vite. Si vous voulez purifier votre mental rapidement et de manière passagère, faites le japa le plus vite possible.

 

 © Extrait de « Purity » un livre de Sri Chinmoy

7 Citations de Sri Chinmoy : Si vous êtes sincère

Vendredi 25 septembre 2009

img4606.jpg
Sri Chinmoy

Si vous êtes réellement, sincèrement et de tout votre cœur en quête de la Vérité, je n’ai qu’un conseil à vous donner  : plongez au plus profond de vous-mêmes et essayer de découvrir votre propre divinité.

o o o

La méditation est indispensable pour ceux qui cherchent à mener une vie meilleure et plus comblante. Si vous vous sentez satisfait de ce que vous avez et de ce que vous êtes, il n’est pas du tout nécessaire que vous entriez dans le domaine de la méditation. Mais si vous sentez à l’intérieur de votre cœur un désert aride, je vous dirai que la méditation est la solution. La méditation vous apportera la joie intérieure et la paix de l’esprit.

o o o

Si vous voulez simplifier votre vie, la méditation est la réponse. Si vous voulez combler votre vie, la méditation est la réponse. Si vous voulez posséder la joie et l’offrir au monde entier, la méditation est la réponse.

o o o

Lorsque nous prions et méditons, nous entrons dans la racine de l’arbre de vie.
La racine de l’arbre de vie est Dieu, et ses branches sont tous les êtres humains.
Si l’on n’arrose pas la racine, comment nourrira-t-on les branches et les feuilles ?

o o o

 

Lorsque je prie et je médite je sens que je rayonne quelque chose que je viens de recevoir de Dieu : la paix, la lumière, la béatitude. C’est cela même dont mes collègues, mes amis, mes parents, mes proches ont désespérément besoin. Je médite dans un coin de la pièce, mais pendant ce temps-là j’offre intérieurement ce que je reçois d’en-haut. Si cela n’est pas une forme de service, alors qu’appelle-ton service ?

o o o

C’est une fausse croyance qui veut que la vie spirituelle soit une vie d’austérité et un lit d’épines. En aucun cas ! Nous émanons de la Béatitude, et c’est vers la Béatitude que nous nous en retournons, avec toute la joie spontanée de la vie.

o o o

Mon nom est bonheur, car au désir de paraitre bon a succédé en moi le désir de l’être.

o o o


© Textes et photo Centre Sri Chinmoy

Initiation : Méditation pour la paix intérieure

Lundi 21 septembre 2009

nidishllphantbleuconte.jpg

 Exercice de respiration proposé par Sri Chinmoy


Assurez-vous que vous êtes assis confortablement, et que vous avez le dos droit.
Fermez les yeux et respirez profondément plusieurs fois.
Sentez qu’à l’expire vous faites sortir de vous toutes les pensées, tous les soucis de la journée.
Toutes vos pensées sortent avec votre souffle
, comme emportées par la mer qui se retire. A mesure que les pensées se présentent, laissez-les tout simplement sortir ; ne les entretenez pas.
Essayez alors de vous concentrer sur votre inspiration.
Sentez que votre souffle n’entre pas par votre bouche ou votre nez, mais qu’il entre directement dans votre cour. Vous pouvez imaginer dans votre cœur de petites portes qui s’ouvrent. Votre souffle pénètre directement dans votre cœur.
En inspirant, sentez alors que vous inspirez la paix, une paix infinie.
Lorsque votre souffle entre dans votre cœur, sentez que la paix pénètre en vous avec le souffle.
Vous pouvez répéter en silence le mot « Paix, Paix » à chaque souffle.
Ou bien vous pouvez visualiser un doux nuage de paix flottant dans votre cœur.
Et lorsque vous expirez, imaginez que cette paix se répand hors de votre cœur, jusqu’à emplir tout votre être.
Essayez ensuite de sentir qu’à chaque inspiration vous faites entrer la paix directement dans votre cœur, et qu’à chaque expiration vous vous débarrassez de toutes les tensions, les soucis, les pensées qui encombrent votre vie quotidienne.
Vous inspirez la paix et vous expirez l’agitation.
La paix inonde votre cœur à chaque inspiration, et toute la rension sort de votre être à chaque expiration.


Entrainez-vous à pratiquer cet exercice durant quelques minutes plusieurs fois cette semaine ; nous vous proposerons la semaine prochaine  un deuxième exercice, cette fois-là, pour la Paix extérieure. « Be Brave ! »

© Centre Sri Chinmoy  – Méditations pour la paix
© Nidish – L’éléphant bleu – Illustration

Témoignage : Nidish sème à tout vent

Jeudi 3 septembre 2009

52.jpg

A l’époque où est sorti le film « L’homme qui plantait des arbres » réalisé à partir d’un  écrit de Jean Giono, moi-même je gardais et ensuite plantais les noyaux des fruits que je consommais ; je ne les mettais plus à la poubelle.

J’ai élargi ma démarche progressivement, en gardant aussi les pépites et pépins ; encore aujourd’ui, je les lave et ensuite les sème. Il est vrai que lors de mes sorties à la campagne ou dans les sous bois,  souvent je sème plus que je ne plante, mais mon espoir est toujours que des arbres poussent et donnent des fruits, pour le bonheur des promeneurs. Je me souviens, étant enfant, d’avoir pique niqué avec mes parents et d’avoir vu dans les buissons un plan de tomate. J’ai été vraiment surpris de découvrir, en ce lieu, ces fruits-légumes rouges. Cette impression, cet étonnement, ce ravissement, c’est ce que je souhaite à tout un chacun : rencontrer lors de promenades, des arbres chargés de fruits-offrandes tendus à bout de branches par la nature.

Il est vrai que depuis tous le temps, j’ai grimpé aux arbres, je me suis hissé sur la pointe des pieds, ou encore me suis penché à l’extrême pour cueillir les baies et les fruits. Quelle joie de trouver sur son chemin, un prunier, un cerisier, un figuier, un châtaigner, un noyer, un grenadier, des mûres, des framboises, des myrtilles, des fraises…

Immaginer la nature pourvue d’une multitude d’arbres fleuris aux milles couleurs au printemps et l’été, ces mêmes arbres, chargés de fruits murs que l’on peut librement cueillir ; c’est bien un rêve qui peut se réaliser.

www.photo-libre.fr

« World Service Plants », une action pour l’environnement

Jeudi 3 septembre 2009

worldserviceplant.jpg
Un action de plantation au Khazaktan

“Nature does not know how to divide.
Nature knows only how to unite and multiply.”
Sri Chinmoy

Si Sri Chinmoy est le fondateur de « World Service Plants », les actions sont à l’initiative de groupes de volontaires dans le monde qui aiment la nature et offrent leurs services pour aider les communautés à reboiser les lieux naturels qui ont été endommagés. Les membres de l’association offrent leur temps et leur énergie pour mener à bien les plantations accompagnés par des gardes forestiers qui les guident et les conseils dans leur démarche.

Dans le cadre des activités du « World Service Plants », en France nous avons  planté 480 arbustes de cinq essences différentes dans le canton de Roquevaire, Roquevaire est une petite commune des Bouches-du-Rhône située à 433 mètres d’altitude, dans la région de Provence-Alpes-Côte d’Azur où est né Marcel Pagnol.

Comment est venue l’idée :

C’est une jeune fille, Sonia, qui pratique la méditation dans le cadre de l’enseignement de Sri Chinmoy, qui toute seule, dans son cœur, imaginait planter 42 sépias. Les sépias, pour elle, ont un aspect symbolique par leur forme pyramidale de la relation entre la terre et le ciel ; ils ont une forme qui emmagasine les énergies Célestes et les redescend vers la terre. Ils représentent la sagesse que l’on doit incarner. Cette idée était née dans son esprit mais n’avait pas éclos. Sri Chinmoy peu de temps après donnait un concert gratuit à Zurick. A la fin du concert, tout public, notre Maître a réunit autour de lui ses disciples, plusieurs centaines sur place. Lors de ces moments Sri Chinmoy partageait avec nous sa dimension spirituelle. Sonia nous raconte : « A un moment il a appelé l’un d’entre nous, et a parlé avec lui d’arbres. J’ai senti que cela s’adressait aussi à moi et j’ai repensé à cette idée ; j’en ai parlé autour de moi et à notre responsable de Centre à Marseille, qui a été enthousiaste à l’idée de planter des arbres. » Le Centre de méditation de Marseille a continué à arroser l’idée qui avait germé en la présence de Sri Chinmoy : « On a fait appel aux autres Centres, des amis sont descendus de Paris, de Nancy, Besançon, d’autres sont venus de Nice, de Montpellier et, ensemble, dans un cœur d’unité, nous avons finalement planté 480 arbres de cinq essences différentes. »

Aussi dans le cadre de « World Service Plants », nos amis, en Islande, ont récemment planté 20 000 arbres.

Commentaire de film par Nidish : Oseam, un dessin animé bouddhiste

Lundi 31 août 2009

Image de prévisualisation YouTube

Clip de lancement

 

Méditation et Réalisation

La sagesse et la beauté d’un film bouddhiste qui montre le parcours d’un enfant de 5 ans, frère d’une fillette de dix ans, aveugle. L’action se déroule alors que la fratrie vient de perdre ses parents ; le Hasard conduit les enfants dans une communauté de moines. Le jeune garçon ne comprend pas le départ de sa mère et voudrait la retrouver, son appel se tournera progressivement -les évènements de sa vie l’y orienteront- vers la Mère Divine ; devant une image sacrée de la Mère, ses pleurs sincères et intenses l’amèneront à l’état de réalisation de Dieu, appelé dans le bouddhisme : « Illumination ».

L’histoire de ce jeune garçon est inspirée d’une histoire vraie.
Le nom « Oséam » est celui d’un temple qui porte désormais le nom de l’enfant, auparavant le temple se nommait « Gwaneuman ».

Oséam est un très beau film coréen, qui a reçu le « Grand prix du Festival d’Annecy », « Ecran Junior ».
Nous pouvons regarder ce film, d’une douce intensité, seulement pour nous distraire agréablement ; les couleurs pastels harmonieuses apaisent, les dessins sont de bonnes qualités et plaisants, ou, aussi, pour  nous inspirer de ce qu’est la vie spirituelle.

Le film est émouvant ; la relation qu’entretiennent les enfants entre eux et à leur mère, est touchante, tandis que la description des moines et de la vie au temple est amusante et juste.
Oséam est un film distrayant pour tout un chacun, mais aussi plus particulièrement pour ceux qui suivent un cheminement spirituel ou qui s’ouvrent à la pratique de la méditation.

Ce film est limpide, naturel, il peut être conseillé, être vu et revu pour se rafraichir ou s’inspirer dans notre relation à l’Essentiel. Le thème nous montre simplement, à travers le parcours -minuscule- du jeune enfant, ce à quoi toute vie tend et fini par réaliser,  au cours d’une incarnation ou une autre, la Lumière.

Nidish

Résonance entre deux Auteurs, sur le thème du « Livre et de la spiritualité » : Sri Ramana Maharshi – Sri Chinmoy

Vendredi 28 août 2009

booksgold.jpg

La lecture et la pratique

 

- Le doute et l’erreur ne sont tous les deux dissipés que par l’expérience et non par des centaines d’Ecritures.
- L’écriture dissipe le doute et l’erreur de celui qui a la foi. Dès que la foi faiblit un peu, les deux réapparaissent.

Sri Ramana Maharshi
« Sri Ramana Gita »
Ed. Dervy-Livres

Pour méditer, vous avez besoin d’inspiration. Vous la puiserez dans la lecture de textes. Il ne faut que quelques secondes pour acheter un livre spirituel ; il faut quelques heures pour le lire et quelques années pour l’assimiler. Mais pour vivre les vérités qu’il contient, il faut une vie entière, voire plusieurs incarnations.

Sri Chinmoy
« L’Enseignement du Silence »
Ed. La Flûte d’Or


Nota Bene :
Sri Chinmoy n’a pas peur de se faire de l’anti pub ; il est l’auteur de 1500 livres, mais il considère que  la lecture de livres sur la spiritualité ne peut remplacer la pratique de la méditation.

Un blog où vous pouvez rencontrer l’enseignement de Sri Ramana Maharshi : http://sililia.over-blog.com/article-34836347-6.html

Question – Réponse de Sri Chinmoy : MEDITATION ET PRIÈRE accroîssent la créativité

Lundi 30 juin 2008

 

12021.jpgjharnakala1.jpg

Question : Peut-on utiliser la méditation pour accroître sa créativité ?

Sri Chinmoy : Certainement ! La prière et la méditation sont la seule voie. Beaucoup de gens ne naissent pas poètes ou artistes. Mais en pratiquant la méditation, ils font apparaître en eux des capacités littéraires, artistiques ou musicales, parce que la méditation apporte une nouvelle vie. Avant de méditer, vous n’étiez peut-être pas un artiste. Dieu vous a donné un certain modèle de vie avec certaines capacités. Mais lorsqu’une nouvelle vie entre en vous, cela signifie qu’une nouvelle opportunité, une nouvelle perspective, une nouvelle lumière s’offrent à vous. À ce moment là, vous pouvez facilement acquérir une capacité artistique.

Extrait du livre “L’art et la spiritualité” de Sri Chinmoy, récemment édité, en France, par les “Editions de La Flûte d’Or”.

Peinture de Sri Chinmoy
Copyright © 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Question : Dans qu’elle mesure l’aspiration peut-elle stimuler la capacité créative ?
Sri Chinmoy : Lorsque nous sommes totalement inconscients de notre aspiration, nous doutons de sa capacité. Lorsque nous en sommes pleinement conscients, nous savons que l’aspiration a le pouvoir de stimuler notre créativité. Non seulement cela, mais elle à aussi le pouvoir d’accroître notre capacité créative à l’infini. Lorsque, finalement, nous découvrons cette vérité que la source de notre aspiration est Dieu Lui-même, nous voyons alors clairement que l’aspiration et la capacité créative sont inséparables.

Extrait du livre “L’expérience Intérieure” de Sri Chinmoy
Copyright © 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés


Pour tous renseignements complémentaires, un site : srichinmoy.fr

123