Archive de la catégorie ‘= Prière’

L’Afghanistan, point de vue positif de femmes Afghanes

Lundi 21 septembre 2009

Image de prévisualisation YouTube
Diaporama sur musique d’une Afghane amoureuse de Paix et de Vie.
Diaporama positif

o o o

Il n’y aura plus de guerre
de religion
ni toute autres guerres
dès que les hommes
prieront et méditeront
avec sincérité
et ferveur.
Nidish

Question – Réponse de Sri Chinmoy : Notre planète terre

Samedi 19 septembre 2009


Question :
L’humanité survivra-t-elle aux désastres écologiques qui menacent la planète ?

ckg208n15.jpgSri Chinmoy : Oui, l’humanité survivra à tout, précisément parce que Dieu ne permettra pas que Sa parfaite manifestation sur terre soit un échec. Mais il est très difficile d’imposer aux autres la nécessité de respecter et de préserver notre mère Terre. Si nous essayons d’agir par la force, nous échouerons. Personne ne veut rien apprendre par une contrainte extérieure. Les choses doivent s’enseigner par la persuasion intérieure et l’exemple extérieur.
La persuasion intérieure doit être fondée sur nos prières et nos méditations. Tous ceux qui sont conscients des idéaux supérieurs ont le devoir de prier Dieu et de méditer sur Dieu afin que les esprits assoiffés de destruction dans le monde soient illuminés et transformés en esprits aspirant à la perfection. Nous devons également prier Dieu et méditer sur Dieu afin que naisse et se développe une réelle faim d’unité universelle dans la vie de l’humanité.

 

Question : Comment apprendre à notre société moderne technologique à respecter la Terre, notre demeure ?

ckg208n15.jpgSri Chinmoy : Le développement de la technologie n’est pas mauvais en soi. Mais il faut savoir si la technologie est utilisée pour la satisfaction divine de l’humanité ou pour l’autodestruction de l’homme. Notre planète Terre, que Dieu a choisie pour Sa totale manifestation, sera inondée de lumière et de félicité seulement lorsque nous vivrons tous dans le jardin de notre cœur de pureté et non pas dans la jungle de notre mental d’impureté.
En ce sens, chaque chercheur spirituel a un rôle à jouer dans la protection de notre petite planète. C’est l’illumination du mental et de l’esprit individuels qui précèdera l’éveil d’une nouvelle conscience collective. Le changement des attitudes individuelles sera le précurseur d’un changement dans les politiques institutionnelles et le résultat en sera l’avènement d’un plus grand respect et d’un plus grand amour pour notre planète Terre.

© Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy : Interview réalisée en 1990

o o o

Voir aussi sur ce blog, le court et très réconfortant texte :

Eileen Caddy : On me montra la terre

Question – Réponse de Sri Chinmoy : L’environnement, nous et Dieu

Mardi 8 septembre 2009

 

srichinmoypraying1a.jpg

Sri Chinmoy

Question : Dans le cas d’un désastre naturel tel que le Tsunami, il y a deux façons d’apporter une réponse : la première est de de sentir que chaque être humain doit respecter encore plus la nature ; la seconde est de sentir que l’être humain devrait intervenir en premier et ainsi nous avons besoin de plus de technologie avancée pour protéger l’homme des désastres. Quel est votre point de vue ?

 

Sri Chinmoy : Je dois sincèrement souscrire aux deux points de vue. Premièrement, nous avons à respecter la nature. Le Président Gorbachev et d’autres ont essayés désespérément de sauver la Mère Nature. Ici, là, partout la nature est détruite, ainsi leur organisation « Croix Verte » essaye de préserver l’environnement. La Nature est l’expression de notre vie intérieure, notre vie la plus élevée. C’est de la nature que nous obtenons toutes les bonnes choses, beauté, tranquillité, humilité, simplicité et beaucoup d’autres qualités divines. Au dessus de tout, la nature est spontanée. Lorsque nous développons le mental nous devenons si complexes, nous ne pouvons rien faire spontanément. La nature nous aide à retrouver notre spontanéité. De cette manière, la nature nous aide de millions de façon à devenir de bons citoyens du monde. C’est pourquoi nous devons respecter et adorer la nature.
Votre second point de vue est que nous avons besoin de technologie plus avancée pour protéger les humains des désastres. J’adhère pleinement à cette formulation. Science et technologie doivent faire des progrès. Mais, pardonnez-moi de dire, aussi loin que nous avançons avec notre science et notre technologie, si la nature devient furieuse, la nature ne va pas se soumettre à nos exploits scientifiques et technologiques. La nature universelle est infiniment plus puissante que les exploits scientifiques de l’homme. Ces exploits, je vous le dis, ne seront pas de taille à lutter avec Mère Nature si elle devient furieuse.
Ainsi ces deux approches : l’avancée de la technologie et notre respect pour que Mère Nature ne se mette pas en colère contre nous et ne nous torture pas en nous créant des désastres naturels. Vos deux approches sont absolument justes mais si je suis permis, je voudrais ajouter une approche de plus, laquelle n’interfèrera pas du tout avec les deux premières. Cette troisième approche est la prière. La prière pour le Plus Haut, pour le Plus Fort, pour le Plus Puissant. L’ »Un » pour nous protéger du mal des désastres de la nature ou de tout le monde. Si nous pouvons appliquer les trois approches en même temps, alors il y a une grande possibilité pour nous d’éviter les désastres de la nature.

Traduction non officielle
© Centre Sri Chinmoy Tous droits réservés
Reproduction interdite.

Vidéo pour sourire : un petit diable veut entrer au Paradis

Dimanche 30 août 2009

 

Image de prévisualisation YouTube

PARADIS ET ENFER
Par Sri Chinmoy

Au plus haut niveau spirituel, l’enfer et le paradis sont un seul même plan de conscience. Le paradis et l’enfer commencent dans le mental. Dès l’instant où nous prions, méditons et nous efforçons d’offrir la lumière intérieure acquise lors de nos méditations et de nos prières, nous commençons à entrer au paradis. Dès l’instant où nous pensons du mal des autres, les critiquons et entretenons de mauvaises pensées à leur sujet, nous pénétrons en enfer. Nous créons le paradis, nous créons l’enfer. Nous créons le paradis avec nos pensées divines, et nous créons l’enfer en nous même, par nos pensées négatives. Le paradis et l’enfer sont tous deux des états de conscience profondément ancrés en nous. Plongeons profondément en nous même, nous découvrons que nous possédons l’univers entier. A l’intérieur de ce corps physique se trouve le corps subtil ; et dans le corps subtil, dans le cœur, nous découvrons l’existence de l’âme. De là , en plongeant encore plus profond, nous apercevons l’univers entier.

© Sri Chinmoy
« Mort et Réincarnation »
Ed. La Flûte d’Or

Question – réponse par Sri Chinmoy : LA DEESSE SARASVATI, déesse des arts

Lundi 30 juin 2008

 

300pxsarasvati2.jpg

Photo extraite du site : http://members.tripod.com/Hindu_web_graphics/saraswati.htm

 

Question : Lorsque l’on entend les poètes parler des muses, s’agit-il simplement d’une métaphore ou bien sont-elles vraiment des êtres des mondes supérieurs qui président certains arts ?

 

Sri Chinmoy : A chaque art correspond une certaine déité. Mais il y a également la déesse Saraswati, qui est la principale déesse des arts. Elle donne la connaissance et la sagesse, le plus grand des arts. parmi tous les arts, la Lumière-Sagesse est la meilleur. Il y a également d’autres déités qui préside l’art en général. Un chercheur spirituel qui ne souhaite pas considérer sa vie entière comme un art, s’il souhaite simplement être un peintre, un musicien ou un chanteur, ne s’adressera pas à quelqu’un qui incarne tout.
Si je souhaite devenir un peintre, j’invoquerai la déité qui préside la peinture. Mais si je veux devenir l’artiste de Dieu, si je veux que ma vie devienne une oeuvre d’art suprême, ma prière devra s’adresser au plus-haut., à celui qui incarne toutes les aptitudes de la vie. Cela ne sera pas nécessairement le Suprême, quelqu’un qui incarne toutes les capacités artistiques qui représentent la vie en tant que telle. J’essaierai d’atteindre le dieu ou la déesse cosmique qui incarne toutes les qualités de la vie considérées comme un art.

Question : Comment la déesse cosmique Saraswati nous aide-t-elle dans l’art ?

Sri Chinmoy : Saraswati, selon notre philosophie indienne, est la mère de l’art, la mère de la musique, la mère de toute connaissance. Lorsqu’elle joue de la vina, elle illumine la conscience aspirante de l’humanité. Elle est l’artiste suprême et si on est capable de recevoir la Lumière-Compassion dont elle nous inonde, on peut devenir un artiste suprême.
Lorsque j’avais quatorze ou quinze ans, Saraswati est venue un jour à moi en jouant de sa vina avec beaucoup de ferveur. Puis elle a brisé sa vina en morceaux et m’a donné les morceaux. Elle dit qu’elle avait jeté toute sa connaissance, ses capacités musicales ainsi que toutes ses autres capacités en moi, mais seulement dans la mesure de ce que j’étais capable de recevoir. Peut-être ai-je reçu un peu de sagesse ?

Extrait du livre “L’art et la spiritualité” de Sri Chinmoy, récemment édité, en France, par les “Editions de La Flûte d’Or”.
Copyright © 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Pour tous renseignements complémentaires, un site : srichinmoy.fr

Question – Réponse de Sri Chinmoy : COULEUR BLEUE, SIGNIFICATION SPIRITUELLE

Lundi 30 juin 2008

jk22.jpg

Question : Quelle est la signification spirituelle de la couleur bleue ?

Sri Chinmoy :
Du point de vue spirituel, la couleur bleue a différentes significations. D’abord, le bleu signifie l’immensité de l’Infini. L’homme est plein de soucis, de jalousie, de peur, de doute et de différentes autres qualités négatives qui l’entravent constamment, mais en même temps, l’immensité existe profondément en lui. Lorsque nous regardons le ciel vaste ou l’océan vaste, nous ressentons notre immensité intérieure. À travers la prière et la méditation, nous sommes capables de nous libérer de nos peurs, de nos soucis et d’autres faiblesses, et nous devenons indissociables de l’immensité qui se trouve en nous.
Le bleu peut également être la couleur prédominante de l’aura d’une personne. Chaque être humain a une aura. Nous manifestons notre divinité à travers notre aura. Les gens ordinaires qui ne prient pas et ne méditent pas n’ont qu’une seule aura. Mais les gens qui prient, méditent et sont spirituellement développés, sont bénis par Dieu : ils ont plusieurs auras.
Je prie et je médite depuis mon enfance. Ainsi, Dieu, en son infinie Compassion, m’a béni en me dotant de plusieurs auras. Mais dans mon cas, mon aura la plus importante et la plus significative est bleue. C’est à travers cette couleur en particulier que j’offre ma paix, ma joie, mon amour et ma bonne volonté à l’humanité.
Le 2 avril 1989, Sri Chinmoy fut invité à méditer avec les nonnes et la Mère Supérieure du Monastère bénédictin Heiligenkreuz à Cham, près de Zug, en Suisse. Ensuite, il répondit à certaines questions. Ceci est un extrait choisi d’une des questions-réponses.

° ° ° ° ° ° °

Question du Dr. Davis : Les couleurs ont-elles de l’importance ?

Sri Chinmoy : Utilisez n’importe quelle couleur de votre choix. Mais dans chaque âme, il y a une couleur particulière qui prédomine. Dans votre cas, le bleu ciel vous donnera beaucoup plus de joie que n’importe quelle autre couleur. Ma couleur préférée est également le bleu. La signification de cette couleur est l’Infini. Le bleu représente l’immensité spirituelle la plus belle. Bien que votre couleur principale soit le bleu, vous pouvez porter n’importe quelle couleur. De même, vous pouvez choisir n’importe quelle fleur pour la placer sur votre autel. Vous pouvez aimer la rose et je peux préférer le lotus.
Le 11 juillet 1994, le Dr Josephine Davis, Présidente du Collège de York — une branche de l’université de New-York basée dans le Queens — a rencontré Sri Chinmoy au restaurant Annam Brahma. Ceci est un extrait choisi de leur conversation.
© Conversations avec Sri Chinmoy – Volume 2 (Extraits) paru aux “Editions de La Flûte d’Or”
Copyright © 2007 Sri Chinmoy – Tous droits réservés

Question : J’ai fait un rêve où vous me disiez de fabriquer pour vous une boule bleue.

Sri Chinmoy : Le bleu représente l’immensité, l’infini, et une boule représente le monde ou la Conscience Universelle. La boule bleue signifie ici l’instrument éternel. Je vous disais que le Suprême faisait de vous Son instrument digne de confiance.
Question : Que signifie voir des couleurs en rêves ?
Sri Chinmoy : … De même si vous voyez une couleur bleue pâle, sachez que cela indique l’Infini, la spiritualité et une grande puissance. (…)


Copyright © 1999 Extraits du livre “Sur les Ailes des Rêves” un guide spirituel des rêves, de Sri Chinmoy, paru aux Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Question – Réponse de Sri Chinmoy à propos du paradis, de l’enfer, du suicide

Samedi 14 juin 2008

Question : L’enfer est-il un lieu précis dans les mondes vitaux, ou bien est-ce un état de conscience ?
ckg208n14.jpgSri Chinmoy : Au niveau du mental physique, l’enfer est effectivement un lieu. Il existe pour l’expérience de l’âme. Si vous menez une vie corrompue, il vous faudra y aller. C’est une véritable torture, une torture inimaginable. Celle-ci est d’une sévérité particulière pour ceux qui attentent à leur vie. Les souffrances qu’endurent les suicidés au niveau du physique subtil et du vital subtil sont inconcevables et intolérables. Ils n’auront pas avant longtemps l’occasion de s’incarner à nouveau. Et lorsqu’après avoir souffert de nombreuses années dans le monde vital ils obtiendront enfin une incarnation, celle-ci sera défectueuse. Et cette situation se prolongera au-delà d’une incarnation, à moins qu’ils ne reçoivent le pardon d’un maître spirituel ou que la Grâce de Dieu n’intervienne. Pis encore, ils créeront d’emblée une perturbation au sein de la famille où ils renaîtront. Si un suicidé s’incarne et souffre de trouble mentaux, par exemple, cela occasionnera de graves problèmes pour sa famille. En outre, ce type d’âme aggrave fréquemment son mauvais karma en persistant dans l’erreur et en ne modifiant pas son attitude. mais il suffit de la Grâce de Dieu ou de l’intercession d’un maître spirituel pour que l’âme reçoivent de l’aide.
Ainsi, pour celui qui vit dans la conscience physique grossière ou dans la conscience du corps, l’enfer est-il réellement un lieu. Mais sachez qu’au plus haut-niveau spirituel, l’enfer, tout comme le paradis, est un plan de conscience. Le paradis et l’enfer commencent dans le mental. Dès l’instant où nous avons de bonnes pensées, où nous prions, méditons et nous efforçons d’offrir la lumière intérieure acquise lors de nos méditations et de nos prières, nous commençons à vivre au paradis. Dès l’instant où nous pensons du mal des autres, les critiquons, et entretenons de mauvaises pensées à leur sujet, nous pénétrons en enfer. Nous créons le paradis, nous créons l’enfer. Nous créons le paradis par nos pensées divines, et nous créons l’enfer en nous-même par nos pensées négatives. Le paradis et l’enfer sont tous deux des états de conscience profondément en nous-mêmes, nous découvrons que nous contenons l’univers entier. A l’intérieur de ce corps physique se trouve le corps subtil ; et dans le corps subtil, dans le cœur, nous découvrons l’existence de l’âme. De là, en plongeant encore plus profond, nous apercevons l’univers entier.

© Textes extrait du livre “Mort et réincarnation » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”
Copyright © 1991 Sri Chinmoy Tous droits réservés
http://www.laflutedor.com/

Manger saint, manger végétarien, dans une bonne conscience

Samedi 31 mai 2008

rzaalim013.jpg

Voici une anecdote élevée témoignage d’une des grandes leçons dont Mâ Ananda Moyî a put nous enrichir, elle  est rapportée dans le merveilleux livre biographique : « L’enseignement de Mâ Ananda Moyî » paru aux Editions Albin Michel :

Mâ Ananda Moyî « … Que vous y croyiez ou non, n’importe quel objet consacré à Dieu vous apporte une bénédiction. C’est pourquoi je conseille toujours d’offrir à Dieu la nourriture que l’on va prendre. Une fois quelqu’un me rétorqua : « Comment peut-on offrir à Dieu de la viande, du poisson, des œufs ? Or c’est cela que je mange. » Ce corps-ci répondit : Alors dites à Dieu dans vos prière : « Seigneur, voyez avec quelle sorte de nourriture vous soutenez mon corps. » La personne en question mit cette suggestion en pratique. Au bout de quelque temps elle revint me voir et me raconta qu’elle était tombée malade et que le médecin lui avait interdit de manger de la viande, du poisson et des œufs. Aussi fut-elle obligée d’y renoncer. Ceci prouve à quel point il est bénéfique de s’en remettre à Dieu. Il fera Lui-même en sorte que vous soyez purifié. »

Dans l’enseignement de Sri Chinmoy, nous mangeons végétarien et pratiquons un petit moment de méditation devant la nourriture dans notre assiette. Vous le savez, les chrétiens prient avant de commencer le repas ; les moines Zen mangent en silence comme dans différents monastères catholiques. Dans les restaurants végétariens des disciples de Sri Chinmoy, les travailleurs méditent avant de commencer leur travail qu’ils soient à la pluche ou à la préparation des repas.

Un ami qui revenait d’un stage sur l’alimentation bio me racontait qu’ils avaient étudié des diapositives de végétaux pris en photo au microscope. La première série de diapos présentait des légumes cultivés avec engrais et pesticides et une seconde série, des diapos de légumes cultivés en agriculture biologique. Les premières photos révélaient que la structure moléculaire des légumes cultivés avec des traitement chimiques était disloquée et l’autre série montrait que les aliments cultivés de manière biologique avaient une structure moléculaire harmonieuse, en forme de cristaux de neige.
L’animateur a continué en montrant l’impact que pouvait avoir notre conscience sur la nourriture que l’on ingurgite ; il a présenté les diapositives de molécules de pain fabriqué par un boulanger en difficulté morale, ce boulanger se séparait de sa compagne : la structure moléculaire était complètement défaite, comme pour les aliments non-bio. Sur les photos suivantes prises quelques mois après alors que le boulanger allait mieux, la structure moléculaire du pain était structurée, comme celle des aliments bio.

Sri Chinmoy dans son livre « Sur les ailes des rêves » paru aux Editions de la Flûte d’or explique : « Quelques fois les mauvais rêves ne viennent que d’une mauvaise nourriture absorbée avant le sommeil. Ce ne sont pas forcément des forces hostiles qui en sont à l’origine. D’autre part, le fait d’avoir des pensées mauvaises en mangeant n’est pas innocent. Durant la nuit, ces pensées peuvent revenir et provoquer de mauvais rêves. » 

Vous pouvez en déduire pourquoi il est recommandé de méditer ou de prier avant de manger et de manger l’esprit en paix.

Photo trouvée sur : www.photo-libre.fr

Question, Réponse de Sri Chinmoy : Rêve prophétique et grâce de Dieu

Vendredi 30 mai 2008


Question : Que faire en cas de rêve effrayant ?

ckg208n13.jpgSri Chinmoy : N’accordez pas une importance injustifiée à un rêve effrayant. Il se peut que vous rêviez qu’un évènement néfaste va survenir dans votre vie. Mais le fait même d’être effrayé ou perturbé par ce rêve est déjà mauvais en soi. Supposons que vous rêviez qu’un ami ou un parent va trépasser demain. Votre rêve peut être absolument correct, et cette personne mourra effectivement demain. Cependant, si vous êtes effrayés dès maintenant, alors elle est déjà morte pour vous aujourd’hui. Si vous vous soumettez à votre rêve, vous souffrirez inutilement avant l’heure. De plus, votre peur entrera dans la future victime et lui sera un fardeau supplémentaire. A l’inverse, si vous n’avez pas peur, il vous est possible, par la prière et la méditation, de lutter contre l’évènement défavorable avant son éventuelle survenue. Plutôt que d’avoir peur, essayez donc d’offrir vos prières à Dieu. Peut-être pensez-vous que la prière est une affaire de femmes et de personnes délicates, mais non ! La prière est votre grande force. La force de Dieu est Sa Compassion, et la force de l’homme est sa prière. Et si vous êtes capable de méditer, ce sera une force encore plus grande. Si vous priez et méditez sincèrement et que la grâce de Dieu descend, je vous assure que vous pourrez retarder la réalisation de n’importe quel rêve prophétique. Il est arrivé de nombreuses fois que des chercheurs spirituels aient rêvé la mort imminente d’un de leur proche, et qu’ayant immédiatement commencé à méditer et prier Dieu, la grâce soit descendue. Dieu ne supprime pas toujours la possibilité, mais Il peut retarder l’événement. Pourquoi Dieu aide-t-il l’aspirant dans de tels cas ? Il le fait car Il n’est pas lié par la loi cosmique. Etant le créateur de cette loi, Il peut l’enfreindre à tout instant. S’Il ne le pouvait, Il ne serait pas tout-puissant. Votre prière fervente peut pousser Dieu à transgresser cette loi. Dieu dit : « Cela doit être ». Il l’a décrété. Mais lorsque la prière humaine entre dans Son Cœur, Il peut abolir Ses propres décrets.

© Textes extraits du livre “Sur les Ailes des Rêves » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”
Copyright © 1999 Sri Chinmoy Tous droits réservés

http://www.laflutedor.com/

Question – Réponse de Sri Chinmoy : La réincarnation

Mercredi 21 mai 2008

Le 2 avril 1989, Sri Chinmoy fut invité à méditer avec les nonnes et la Mère Supérieure du Monastère bénédictin Heiligenkreuz à Cham, près de Zug, en Suisse. Ensuite, il répondit à certaines questions. Voici la transcription de deux de ces questions-réponses extraites du livre « Conversations avec Sri Chinmoy – Volume 2″ paru aux Editions de « La Flûte d’Or »

Question : Croyez vous en la réincarnation ?

ckg208n11.jpg Sri Chinmoy : Oui, je crois en la réincarnation. Dieu veut que nous Le réalisions et que nous devenions parfaits. Mais nous ne pouvons pas réaliser le plus Haut ou bien devenir parfaits en une seule incarnation. Disons qu’il y a trente ou quarante ans, nous avions de nombreux désirs. Puis nous sommes entrés dans la vie d’aspiration et nous avons commencé à prier et à méditer. Au début, nous avons reçu très peu de paix, de joie et d’amour, et par la suite, nous en avons reçu de plus en plus. En même temps, nos désirs ont commencé à nous abandonner. Nous avons commencé à diminuer nos désirs et à augmenter notre aspiration pour la lumière, la paix et d’autres qualités divines. Mais ce processus ne peut être achevé en une seule incarnation. Afin de réaliser Dieu et de devenir parfaits, nous devons revenir sur terre de nombreuses, très nombreuses fois. C’est pourquoi la réincarnation est nécessaire.

123